Menu
Créer un contenu
Test high tech Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité
4 Par oliveroidubocal -
HyperX Alloy Origins
Darty
89,99 €Retrait en magasin
Boulanger
119,99 €Retrait en magasin
Top Achat
119,99 €Livraison 4,95 €
Amazon
119,99 €Livraison gratuite
Fnac
119,99 €Retrait en magasin
Materiel.net
129,95 €Livraison 5,95 €

Premier clavier d’HyperX à proposer une alternative à Cherry MX avec des mécaniques maison, l’Alloy Origin s’attaque au milieu de gamme d’un marché qui sature de références en tous genres. Mais alors, comment ce modèle compte se démarquer de ses concurrents. Et surtout, y arrive-t-il ?

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Lancé à 119€ en Octobre 2019, l’Alloy Origin est un clavier qui, avant d’être branché, joue la carte de la sobriété. Seule la hauteur de touche trahit son côté gamer quand les lignes de son châssis en métal, légèrement arrondi, ajoute une touche d’élégance à l’ensemble. On reste tout de même un bon cran en dessous de ce qu’un Logitech G815 peut proposer. En même temps, nous avons ici affaire à un modèle qui, bien qu’équipé d’un pavé numérique, reste dans des dimensions plutôt réduites : 13 cm de profondeur, 44,2 cm de long, et une hauteur d’à peine 13 millimètres sous la touche à l’avant. A l’arrière, le clavier offre 3 niveaux différents grâce à un système de pieds doubles, pour une hauteur de 17, 25, ou 34 millimètres, soit respectivement 3, 7 et 11 degrés d’après le constructeur. Sa tenue en place est impeccable quel que soit l’angle choisi grâce à la présence de patins sur l’ensemble des points d’appui.

Spécifications
Technologie de toucheMécaniques HyperX
RétroéclairageOui, RGB par touche
Raccourcis multimédia Partagés
Raccourcis macroPartagés
Anti-ghosting - Prise en compte simultanée des touchesOui, N-KEY
Connectique requise1 port USB
Port(s) USBNon
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Port(s) audioNon
Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité
Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Au final, de par ses dimensions et son réglage d’angle, l’Alloy Origin se passe plutôt bien de l’absence de repose-poignets. La frappe en écriture est même particulièrement agréable pour un clavier mécanique, le modèle que nous avons entre les mains étant équipé de mécanismes Red linéaires soutenant parfaitement la comparaison avec leurs homologues de chez CherryMX. A noter qu’il existe aussi des versions tactile et clicky, que nous n’avons pas pu essayer. Nous apprécions en tout cas la réactivité de ces touches qui offrent un seuil de déclenchement situé à 1,2 mm environ, pour un rendu suffisamment nerveux quand c’est nécessaire sans que les petits effleurements non-voulus ne se transforment en erreurs de frappe.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Equipé d’un port USB-C, l’Alloy Origin fonctionne uniquement en filaire et se voit fourni avec un câble vers USB-A tressé d’1,8 mètres, une longueur suffisante pour assurer le branchement à une tour sous le bureau. L’avantage de cette connection USB-C, c’est la possibilité de changer à sa guise la longueur de son câble, pour peu que l’on trouve une fiche qui rentre dans l’embase particulièrement serrée du châssis. L’inconvénient, c’est surtout son emplacement, en sortie à droite du clavier, sans possibilité de faire sortir le câblage à un autre endroit, avec une certaine rigidité imposée sur les quatre premiers centimètres. Dommage aussi qu’HyperX ne fournisse pas un port USB supplémentaire, profitant de la rapidité et des capacités d’alimentation du port USB-C.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité
Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

L’Alloy Origin n’intègre pas de touches additionnelles ni même de commandes multimédia dédiées. Tout se fait par combinaison avec la touche Fn ou par le biais d’un remapping logiciel. Ainsi, la gestion des profils se partage les touches F1 à F3, les fonctions multimédia réside de F6 à F11, le mode jeu se place en F12 et l’intensité lumineuse se retrouve jointe aux flèches haut et bas. Idem avec les touches macro qui pourront être mappées sur n’importe quelle partie du clavier … en remplacement de touches classiques. Si cette situation n’est pas idéale, elle a néanmoins le bon goût de parfaitement fonctionner, avec l’appui d’un logiciel qui assure parfaitement sa part du travail.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité
Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Le NGenuity a beau être officiellement encore en version beta, avec quelques petits soucis de connexion au premier branchement du clavier, sa stabilité et ses fonctionnalités se sont montrées largement à la hauteur de nos attentes. Tout d’abord, la gestion du logiciel lui-même, l’organisation de ses paramètres, le contrôle du firmware de notre clavier, sont d’une rare clarté, chaque fonction étant liée à un interrupteur avec un explication compréhensible de son action. Ensuite, le contrôle du clavier et de ses fonctionnalités profite d’une interface léchée, complète, et parfaitement accessible dès la première utilisation.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité
Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Les macros ou le remapping par profil permettent d’organiser son clavier à sa guise, de l’adapter au gameplay de chaque jeu, à l’interface de chaque application, avec possibilité d’automatiser l’application du profil par reconnaissance du titre lancé. Chaque profil intègre la gestion des touches, mais aussi un éclairage dédié, avec gestion des couleurs et effets par touche ou par groupe de touche. Là encore, c’est la facilité de mise en place des effets et des couleurs que nous avons vraiment appréciée. Le seul reproche, si l’on compare à la solution proposée par Steelseries par exemple, vient de la gestion des couches d’effets et de couleurs, pas toujours très claire avec certains effets visuels qui peuvent déborder de leur champ d’action. Pour le reste, c’est du tout bon. Sachez aussi qu’il est possible d’intégrer 3 profils complets dans la mémoire du clavier, avec remapping, macros et éclairage inclus, histoire d’emporter ses réglages jusqu’à un ordinateur dénué de logiciel de contrôle.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Et si l’éclairage des touches souffre comme souvent d’un manque d’homogénéité, avec la partie basse des capots un peu dans la pénombre, on a droit ici à suffisamment de débordement de la lumière pour que les symboles restent visibles en toutes circonstances, même avec un niveau de rétro-éclairage au plus bas. C’est très appréciable.

Test du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacitéTest du clavier mécanique HyperX Alloy Origin : Une vraie preuve d’efficacité

Au final, l’Alloy Origin cumule les bons points avec une esthétique sobre mais élégante, une frappe agréable et efficace, et des fonctions complètes malgré l’absence de touches dédiées, ce dernier point étant possible grâce à un logiciel proposant des fonctions complètes dans un environnement des plus ergonomiques. Et si le placement du port USB-C comme le passage du câble auraient pu être améliorés, cette solution permet tout de même au clavier d’HyperX d’être un modèle facile à ranger et à transporter, auquel il ne manque finalement qu’un port USB supplémentaire. Si le prix de l’Alloy Origin reste assez conséquent, dans un marché où la concurrence est particulièrement rude, il se place tout de même à nos yeux comme un modèle sérieux, bien fabriqué, et parfaitement taillé pour vous accompagner efficacement durant de longues heures de jeu.

Conclusion

Points forts

  • Une esthétique sobre et réussie
  • Les matériaux et la finition mettent en confiance
  • Les mécaniques HyperX Red agréables en jeu comme en écriture
  • Le RGB touche par touche avec 3 mémoires internes
  • Un modèle compact qui ne manque pas de fonctions
  • Facile à transporter avec son câble USB-C amovible
  • Un support logiciel sérieux, bien qu’encore en beta

Points faibles

  • La sortie du câble n’est pas bien placée et ne peut être déviée
  • Pas de port USB supplémentaire
  • Pas de touches dédiées, que des combinaisons

Note de la rédaction

Avec cet Alloy Origin, le fabricant HyperX va à l’essentiel en proposant un clavier compact, facile à transporter, mais bénéficiant d’une qualité de matériaux et d’une finition exemplaires, avec une frappe qui n’a rien à envier aux modèles équipés en Cherry MX. Son support logiciel est convaincant, son éclairage est efficace, et les petits défauts que nous pouvons lui reprocher sont loin d’effacer les grandes qualités que nous lui trouvons.
Nos derniers tests High-Tech
Test de la carte graphique Radeon RX 6600XT : une bonne alternative à la RTX 3060 ?
3.5 AMD
Test du volant Logitech G920 : Le retour du roi ?
3 Logitech
Test des écouteurs sans fil Airpods Pro : La perfection pour l’environnement Apple
5 Apple
Test du SSD WD Black SN850 : L’extension idéale pour votre PS5
5 Western Digital
Dernières news hardware
Nintendo : une console rétro présentée dès jeudi ? Hier, 16:42
PS5 : les performances sont améliorées avec la dernière mise à jour majeure 21 sept., 11:10
Dernières news bon plan
Les 10 prix fracassés chez Darty avant les French Days de septembre 2021 Il y a 5 heures
L'écran PC gamer LG UltraGear 27 pouces 144Hz en promotion Il y a 8 heures