CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Matière à penser

12
Page suivanteFin
abendstern
abendstern
MP
02 août 2022 à 21:42:44

Marx : L'argent danse pour toi
https://www.youtube.com/watch?v=Fa4WgDmrT6I

"De quelle manière l’augmentation des besoins et des moyens de les satisfaire engendre-t-elle l’absence de besoins et de moyens ? Voici la démonstration de l’économiste (et du capitaliste : en général, nous parlons toujours des hommes d’affaires empiriques lorsque nous recourons aux économistes qui ne font que formuler scientifiquement la réalité et les aveux des capitalistes). Ayant réduit les besoins de l’ouvrier à l’entretien le plus élémentaire, le plus misérable de la vie physique ; ayant réduit l’activité de l’ouvrier au mouvement mécanique le plus abstrait, il proclame que l’homme n’a pas d’autres besoins et n’aspire à aucune activité ou jouissance : même cette vie-là, il la proclame vie et existence humaines. D’après ses calculs, la vie la plus indigente possible est la norme universelle valable pour la masse des hommes ; il fait donc de l’ouvrier un être dépourvu de sens et de besoins, comme il fait de son activité une pure abstraction de toute activité. Le moindre luxe chez l’ouvrier lui paraît condamnable et tout ce qui dépasse le besoin le plus abstrait - fût-ce une jouissance passive ou une quelconque manifestation d’activité - lui semble un luxe. L’économie politique, science de la richesse, est donc en même temps science du renoncement, des privations, de l’épargne, et elle réussit réellement à épargner à l’homme même le besoin d’air pur ou de mouvement physique. Cette science de la merveilleuse industrie est aussi la science de l’ascétisme, et son véritable idéal est l’avare ascétique, mais producteur. Son idéal moral est l’ouvrier qui porte à la Caisse d’épargne une partie de son salaire. Dans l’intérêt de cette lubie, elle a même trouvé un art servile, le théâtre, qui l’a présentée de manière sentimentale. Malgré ses airs laïcs et voluptueux, elle est donc une science vraiment morale, la plus morale des sciences. Sa thèse principale, c’est l’abnégation, le renoncement à la vie et à tous les besoins humains. Moins tu manges, bois, achètes de livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, aimes, réfléchis, moins tu chantes, moins tu peins, moins tu fais de l’escrime, etc..., plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital. Moins tu es, moins tu manifestes ta vie, plus tu possèdes, plus ta vie aliénée grandit, plus tu accumules les éléments de ton être aliéné. Tout ce que l’économiste t’enlève de vie et d’humanité, il le remplace par de l’argent et de la richesse, et tout ce que tu ne peux pas faire, ton argent le peut : il peut manger, boire, aller au bal, au théâtre ; il connaît l’art, l’érudition, les curiosités historiques, le pouvoir politique ; il peut voyager, il peut t’attribuer tout cela ; il peut acheter tout cela ; il est la vraie puissance. Mais lui, qui est tout cela, il n’a d’autre désir que de se créer lui-même, de s’acheter lui-même, car tout le reste est son esclave. Si je possède le maître, je possède aussi son esclave, et je n’ai pas besoin de ce dernier. Toutes les passions et toute activité doivent donc sombrer dans la soif de la richesse. L’ouvrier doit avoir juste assez pour vouloir vivre et ne doit vouloir vivre que pour posséder."

abendstern
abendstern
MP
02 août 2022 à 21:48:40

Nietzsche : Le chant du tombeau

Et un jour je voulus danser comme jamais encore je n’avais dansé : je voulus danser au delà de tous les cieux. Alors vous avez détourné de moi mon plus cher chanteur. (référence à sa relation avec Wagner)

https://fr.wikisource.org/wiki/Ainsi_parlait_Zarathoustra/Deuxi%C3%A8me_partie/Le_chant_du_tombeau

abendstern
abendstern
MP
02 août 2022 à 21:50:53

Godard x Evangelion :hap:
J'aime bien cette chaine
https://www.youtube.com/watch?v=FP_-ZfigUV4

Bagabund
Bagabund
MP
03 août 2022 à 21:39:51

Le 02 août 2022 à 21:42:44 :
Marx : L'argent danse pour toi
https://www.youtube.com/watch?v=Fa4WgDmrT6I

"De quelle manière l’augmentation des besoins et des moyens de les satisfaire engendre-t-elle l’absence de besoins et de moyens ? Voici la démonstration de l’économiste (et du capitaliste : en général, nous parlons toujours des hommes d’affaires empiriques lorsque nous recourons aux économistes qui ne font que formuler scientifiquement la réalité et les aveux des capitalistes). Ayant réduit les besoins de l’ouvrier à l’entretien le plus élémentaire, le plus misérable de la vie physique ; ayant réduit l’activité de l’ouvrier au mouvement mécanique le plus abstrait, il proclame que l’homme n’a pas d’autres besoins et n’aspire à aucune activité ou jouissance : même cette vie-là, il la proclame vie et existence humaines. D’après ses calculs, la vie la plus indigente possible est la norme universelle valable pour la masse des hommes ; il fait donc de l’ouvrier un être dépourvu de sens et de besoins, comme il fait de son activité une pure abstraction de toute activité. Le moindre luxe chez l’ouvrier lui paraît condamnable et tout ce qui dépasse le besoin le plus abstrait - fût-ce une jouissance passive ou une quelconque manifestation d’activité - lui semble un luxe. L’économie politique, science de la richesse, est donc en même temps science du renoncement, des privations, de l’épargne, et elle réussit réellement à épargner à l’homme même le besoin d’air pur ou de mouvement physique. Cette science de la merveilleuse industrie est aussi la science de l’ascétisme, et son véritable idéal est l’avare ascétique, mais producteur. Son idéal moral est l’ouvrier qui porte à la Caisse d’épargne une partie de son salaire. Dans l’intérêt de cette lubie, elle a même trouvé un art servile, le théâtre, qui l’a présentée de manière sentimentale. Malgré ses airs laïcs et voluptueux, elle est donc une science vraiment morale, la plus morale des sciences. Sa thèse principale, c’est l’abnégation, le renoncement à la vie et à tous les besoins humains. Moins tu manges, bois, achètes de livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, aimes, réfléchis, moins tu chantes, moins tu peins, moins tu fais de l’escrime, etc..., plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital. Moins tu es, moins tu manifestes ta vie, plus tu possèdes, plus ta vie aliénée grandit, plus tu accumules les éléments de ton être aliéné. Tout ce que l’économiste t’enlève de vie et d’humanité, il le remplace par de l’argent et de la richesse, et tout ce que tu ne peux pas faire, ton argent le peut : il peut manger, boire, aller au bal, au théâtre ; il connaît l’art, l’érudition, les curiosités historiques, le pouvoir politique ; il peut voyager, il peut t’attribuer tout cela ; il peut acheter tout cela ; il est la vraie puissance. Mais lui, qui est tout cela, il n’a d’autre désir que de se créer lui-même, de s’acheter lui-même, car tout le reste est son esclave. Si je possède le maître, je possède aussi son esclave, et je n’ai pas besoin de ce dernier. Toutes les passions et toute activité doivent donc sombrer dans la soif de la richesse. L’ouvrier doit avoir juste assez pour vouloir vivre et ne doit vouloir vivre que pour posséder."

Quel hasard ! J'ai découvert cette sympathique chaîne il y a quelques jours !

abendstern
abendstern
MP
04 août 2022 à 23:15:09

Le 03 août 2022 à 21:39:51 :

Le 02 août 2022 à 21:42:44 :
Marx : L'argent danse pour toi
https://www.youtube.com/watch?v=Fa4WgDmrT6I

"De quelle manière l’augmentation des besoins et des moyens de les satisfaire engendre-t-elle l’absence de besoins et de moyens ? Voici la démonstration de l’économiste (et du capitaliste : en général, nous parlons toujours des hommes d’affaires empiriques lorsque nous recourons aux économistes qui ne font que formuler scientifiquement la réalité et les aveux des capitalistes). Ayant réduit les besoins de l’ouvrier à l’entretien le plus élémentaire, le plus misérable de la vie physique ; ayant réduit l’activité de l’ouvrier au mouvement mécanique le plus abstrait, il proclame que l’homme n’a pas d’autres besoins et n’aspire à aucune activité ou jouissance : même cette vie-là, il la proclame vie et existence humaines. D’après ses calculs, la vie la plus indigente possible est la norme universelle valable pour la masse des hommes ; il fait donc de l’ouvrier un être dépourvu de sens et de besoins, comme il fait de son activité une pure abstraction de toute activité. Le moindre luxe chez l’ouvrier lui paraît condamnable et tout ce qui dépasse le besoin le plus abstrait - fût-ce une jouissance passive ou une quelconque manifestation d’activité - lui semble un luxe. L’économie politique, science de la richesse, est donc en même temps science du renoncement, des privations, de l’épargne, et elle réussit réellement à épargner à l’homme même le besoin d’air pur ou de mouvement physique. Cette science de la merveilleuse industrie est aussi la science de l’ascétisme, et son véritable idéal est l’avare ascétique, mais producteur. Son idéal moral est l’ouvrier qui porte à la Caisse d’épargne une partie de son salaire. Dans l’intérêt de cette lubie, elle a même trouvé un art servile, le théâtre, qui l’a présentée de manière sentimentale. Malgré ses airs laïcs et voluptueux, elle est donc une science vraiment morale, la plus morale des sciences. Sa thèse principale, c’est l’abnégation, le renoncement à la vie et à tous les besoins humains. Moins tu manges, bois, achètes de livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, aimes, réfléchis, moins tu chantes, moins tu peins, moins tu fais de l’escrime, etc..., plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital. Moins tu es, moins tu manifestes ta vie, plus tu possèdes, plus ta vie aliénée grandit, plus tu accumules les éléments de ton être aliéné. Tout ce que l’économiste t’enlève de vie et d’humanité, il le remplace par de l’argent et de la richesse, et tout ce que tu ne peux pas faire, ton argent le peut : il peut manger, boire, aller au bal, au théâtre ; il connaît l’art, l’érudition, les curiosités historiques, le pouvoir politique ; il peut voyager, il peut t’attribuer tout cela ; il peut acheter tout cela ; il est la vraie puissance. Mais lui, qui est tout cela, il n’a d’autre désir que de se créer lui-même, de s’acheter lui-même, car tout le reste est son esclave. Si je possède le maître, je possède aussi son esclave, et je n’ai pas besoin de ce dernier. Toutes les passions et toute activité doivent donc sombrer dans la soif de la richesse. L’ouvrier doit avoir juste assez pour vouloir vivre et ne doit vouloir vivre que pour posséder."

Quel hasard ! J'ai découvert cette sympathique chaîne il y a quelques jours !

De la même chaine :
https://www.youtube.com/watch?v=Yy8V_BaLY-g&list=PLdGlPCOzDRMKmCZ0J5E4VaO2ty6lQUT-M&index=3
Une réflexion de Tarkovski sur l'art dans son film Stalker

abendstern
abendstern
MP
04 août 2022 à 23:16:40

Les films de Tarkovski sont dispos sur youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=Q3hBLv-HLEc
Le film Stalker en entier
https://www.youtube.com/watch?v=je75FDjcUP4
Andrei Roubliev
https://www.youtube.com/watch?v=Z8ZhQPaw4rE
Solaris

abendstern
abendstern
MP
04 août 2022 à 23:24:15

Le 04 août 2022 à 23:16:40 :
Les films de Tarkovski sont dispos sur youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=Q3hBLv-HLEc
Le film Stalker en entier
https://www.youtube.com/watch?v=je75FDjcUP4
Andrei Roubliev
https://www.youtube.com/watch?v=Z8ZhQPaw4rE
Solaris

Depuis que j'ai vu les films de Tarkovski j'ai un immense mépris pour le libéral-libertaire Godard qui en comparaison n'a jamais su posé les bonnes questions et donné les bonnes réponses.
Tout le cinéma français s'est embourbé dans le provocationnisme à deux balles et dans le libidinal, le pornographique et le mauvais goût.

VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
04 août 2022 à 23:37:36

En gros si le travailleur s'achète quelque chose le capitaliste l'aliène par le divertissement et si il s'achète pas quelque chose il l'aliène par le compte en banque

C'est ça ? Le gauchisme c'est un peu pile je gagne face tu perds

Message édité le 04 août 2022 à 23:38:31 par VeyloxSSJ2
abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 10:57:44

Le 04 août 2022 à 23:37:36 :
En gros si le travailleur s'achète quelque chose le capitaliste l'aliène par le divertissement et si il s'achète pas quelque chose il l'aliène par le compte en banque

C'est ça ? Le gauchisme c'est un peu pile je gagne face tu perds

C'est plutôt le capitalisme qui est "pile je gagne face tu perds"
Le capitalisme ne laisse pas le choix au prolétariat :
-Ou bien il se ruine avec le marché du désir ce qui le condamne au prolétariat à vie et à devoir servir son patron, car le soucis n'est pas le fait de dépenser pour se divertir mais bien le fait que cette dépense entraine une déchéance dans la société capitaliste
-Ou bien il vit en ascète en épargnant comme un gros rat pour espérer un peu sortir de la matrice

abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 10:59:28

Al-Mutannabi : Un voyage dangereux https://www.youtube.com/watch?v=-PCfSm8kMaY
Il a vraiment eu une vie rocambolesque, Rimbaud à côté c'est métro-boulot-dodo :hap:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Mutanabbi

Aoi_yume
Aoi_yume
MP
05 août 2022 à 12:22:40

Le 04 août 2022 à 23:24:15 :

Le 04 août 2022 à 23:16:40 :
Les films de Tarkovski sont dispos sur youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=Q3hBLv-HLEc
Le film Stalker en entier
https://www.youtube.com/watch?v=je75FDjcUP4
Andrei Roubliev
https://www.youtube.com/watch?v=Z8ZhQPaw4rE
Solaris

Depuis que j'ai vu les films de Tarkovski j'ai un immense mépris pour le libéral-libertaire Godard qui en comparaison n'a jamais su posé les bonnes questions et donné les bonnes réponses.
Tout le cinéma français s'est embourbé dans le provocationnisme à deux balles et dans le libidinal, le pornographique et le mauvais goût.

Si tu veux voir un film de Godard qui critique l'aliénation des femmes, la manipulation, les médias de masse, l'emprise du pouvoir publicitaire, la société de consommation etc. autrement dit, ue film qui traite de la manière dont les femmes - devenues à partir des années 60 des femmes-objets tout en étant fières de le devenir - sont façonnées, modelées par les médias et les agences publicitaires et comment ceux-ci arrivent à reconfigurer tout un imaginaire symbolique hédoniste et consumériste tourne-toi vers son film Une femme mariée.

abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 13:12:49

Le 05 août 2022 à 12:22:40 :

Le 04 août 2022 à 23:24:15 :

Le 04 août 2022 à 23:16:40 :
Les films de Tarkovski sont dispos sur youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=Q3hBLv-HLEc
Le film Stalker en entier
https://www.youtube.com/watch?v=je75FDjcUP4
Andrei Roubliev
https://www.youtube.com/watch?v=Z8ZhQPaw4rE
Solaris

Depuis que j'ai vu les films de Tarkovski j'ai un immense mépris pour le libéral-libertaire Godard qui en comparaison n'a jamais su posé les bonnes questions et donné les bonnes réponses.
Tout le cinéma français s'est embourbé dans le provocationnisme à deux balles et dans le libidinal, le pornographique et le mauvais goût.

Si tu veux voir un film de Godard qui critique l'aliénation des femmes, la manipulation, les médias de masse, l'emprise du pouvoir publicitaire, la société de consommation etc. autrement dit, ue film qui traite de la manière dont les femmes - devenues à partir des années 60 des femmes-objets tout en étant fières de le devenir - sont façonnées, modelées par les médias et les agences publicitaires et comment ceux-ci arrivent à reconfigurer tout un imaginaire symbolique hédoniste et consumériste tourne-toi vers son film Une femme mariée.

Aucune envie de regarder un Godard ça va juste se résumer à son snobisme bourgeoiso-maoiste "la télé c'est nul Antonioni c'est mieux"
Plus encore j'en ai rien à foutre de la femme-objet, ce n'est qu'un n-ième symptôme d'une société libidinale en putréfaction auquel Godard a grandement participé

VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
05 août 2022 à 13:45:51

05 août 2022 à 13:37:40

Le 05 août 2022 à 10:57:44 :

Le 04 août 2022 à 23:37:36 :
En gros si le travailleur s'achète quelque chose le capitaliste l'aliène par le divertissement et si il s'achète pas quelque chose il l'aliène par le compte en banque

C'est ça ? Le gauchisme c'est un peu pile je gagne face tu perds

C'est plutôt le capitalisme qui est "pile je gagne face tu perds"

Non. Je parle du raisonnement que tu présentes ici, viens pas me parler de capitaliste, je m'en prendrai au raisonnement capitaliste quand il fera un topic au lieu d'être présenté en strawman par des marxistes (ce qui n'arrive absolument jamais, et je crois que ça en dit long sur le caractère "Emmanuel Goldstein" de la figure du capitaliste dans la mythologie marxiste)

Le capitalisme ne laisse pas le choix au prolétariat : *

Je m'en fous ; ton raisonnement est un sophisme, je t'ai pas demandé de redoubler sur ta propagande mais juste de surmonter les contradictions dans le propos initial. Quand tu peux tordre ton analyse de telle manière que la conclusion soit universellement la même quand tu observes une chose et son contraire, tu es dans la manipulation. Si j'observe que le capitalisme c'est pas bien parce que pile, je peux pas dire que c'est pas bien parce que face, sinon la conclusion est indépendante de l'observation, elle est pré-choisie. D'où ma question ; quelle est l'analyse pertinente ? Celle selon laquelle le capitalisme suce l'âme des travailleurs en les divertissant par le consumérisme, ou celle selon laquelle elle le fait en les divertissant pas par le consumérisme (c'est-à-dire en les poussant vers le capital)

-Ou bien il se ruine avec le marché du désir ce qui le condamne au prolétariat à vie et à devoir servir son patron, car le soucis n'est pas le fait de dépenser pour se divertir mais bien le fait que cette dépense entraine une déchéance dans la société capitaliste
-Ou bien il vit en ascète en épargnant comme un gros rat pour espérer un peu sortir de la matrice

Oui donc le beurre et l'argent du beurre, quoiqu'il arrive c'est toujours "hurrdurr méchant capital". Comment la finalité du capitalisme ça peut être l'ascétisme si il pousse à consommer et divertir ?

Message édité le 05 août 2022 à 13:49:10 par VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
05 août 2022 à 13:58:44

La thèse qui tourne depuis très longtemps c'est la suivante ;

https://www.alternatives-economiques.fr/razmig-keucheyan-capitalisme-cree-besoins-artificiels-ecoul/00093410

Maintenant finalement c'est " il fait donc de l’ouvrier un être dépourvu de sens et de besoins"

Comment et pourquoi on passe de l'un à l'autre (multiplication des besoins :d) absence de besoins) sans se planter sur une contradiction ?

Même chose ici ;

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/asc%C3%A9tisme/5638
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/consum%C3%A9risme/18532

Message édité le 05 août 2022 à 13:59:16 par VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
05 août 2022 à 14:15:08

Soyons charitables, supposons qu'il y a une distinction à faire entre le consommateur qui possède (achète des ustensiles, des bijoux et compagnie), et le consommateur qui agit (mange, boit, danse, apparemment), et l' "ascèse" capitaliste consisterait à ne pas agir, sans pour autant ne pas posséder (ce qui n'a aucun sens, surtout pour un idéal qualifié d'avare, mais passons)

On vivrait alors dans une société où les boîtes de nuit ne fleurissent pas ? Les salles de muscu ? Les restaus ? Une société où personne ne connaît ou n'accède aux arts ? Pas de cinématographie, pas de musique, pas de danse, pas de romans, pas de bandes dessinées, pas d'Akira ? Pas de Tarkovsky ? Pas de concerts, pas de téléchargement de toutes les contemplations possibles et imaginables en veux-tu en voilà ?

Message édité le 05 août 2022 à 14:18:46 par VeyloxSSJ2
abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 19:45:11

-L'homme a une tendance naturelle à la dépense. Le prolétaire se retrouve face à une impasse qui rappelle la fable de la cigale et la fourmi - que tu n'as pas lu : ou bien il dépense de l'argent pour ses plaisirs mais risque de se retrouver dépourvu, ou bien il joue à l'ascète pour économiser quelques sous. Mais cette situation n'a qu'une seule cause : le vol de la plus-value par le patron qui appauvri le prolétariat https://image.noelshack.com/fichiers/2021/50/6/1639796273-8fc521cb-1ed2-4c74-bb21-53f4bca927e3.png
-Hurr durr durrr hurrr tu é hypokrit tu di kil fo konsomé mé kil fo pa konsomé https://image.noelshack.com/fichiers/2019/22/4/1559206820-atade.png

Blague à part : c'est pas moi qui est hypocrite mais bien le capital. Combien de fois j'ai entendu des "il fallait pas gaspiller son argent" alors que non seulement la nature de l'homme est dépensière mais plus encore le capital encourage à la dépense

VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
05 août 2022 à 20:14:22

Le 05 août 2022 à 19:45:11 :
-L'homme a une tendance naturelle à la dépense. Le prolétaire se retrouve face à une impasse qui rappelle la fable de la cigale et la fourmi - que tu n'as pas lu

lue*

Si tu veux me poser une colle en matière de littérature va falloir aller chercher un peu plus loin que le programme de primaire, les marxistes visiblement à part Marx et Hegel ça va pas chercher bien loin côté culture.

Au passage tu te contredis encore ; ton post initial lamente le fait que le prolétaire ne danse pas, et toi tu nous dis que finalement il danse. Au passage cette fable n'a absolument jamais souligné une impasse, si ce n'est celle dans laquelle l'individu irresponsable (certes typiquement de gauche) se fout lui-même. Donc la prendre pour exemple invalide directement ta thèse.

: ou bien il dépense de l'argent pour ses plaisirs mais risque de se retrouver dépourvu, ou bien il joue à l'ascète pour économiser quelques sous. Mais cette situation n'a qu'une seule cause : le vol de la plus-value par le patron qui appauvri le prolétariat https://image.noelshack.com/fichiers/2021/50/6/1639796273-8fc521cb-1ed2-4c74-bb21-53f4bca927e3.png

Non mais je t'explique le texte que tu cites ne dit pas "ou bien ou bien", il parle du but du capitalisme, c'est pas ""ni-ni" là. Et tu vas pas sauver ta non-argumentation concernant une contradiction évidente par une non-argumentation encore plus forte ; el famoso vol de la plus-value qu'après des topics entiers sur le sujet PERSONNE n'a été capable de démontrer. Même des non-marxistes s'y sont essayés (donc plus intelligents) et ils se sont pétés les dents dessus, JSP le premier. Alors c'est pas toi qui va venir comme une fleur danser en tutu et dire "allez youpabloum vol de la plus-value" comme si j'allais l'accepter. Encore une fois je te demande simplement de résoudre la contradiction dans le raisonnement que tu présentes (je croyais qu'il s'agissait de matière à réfléchir ? Ben vas-y réfléchis.) et toi tu bifurques sur une autre accusation, mais ça marche pas ça ici. ça marche que pour impressionner les masses d'enchaîner les accusations gratos jusqu'à faire effet par accumulation.

-Hurr durr durrr hurrr tu é hypokrit tu di kil fo konsomé mé kil fo pa konsomé https://image.noelshack.com/fichiers/2019/22/4/1559206820-atade.png

Effectivement.

Blague à part : c'est pas moi qui est hypocrite mais bien le capital.

Non non vu que c'est bien toi qui as écrit ce topic et qui soutiens ce raisonnement incohérent. Pas le capital. Encore une fois la seule stratégie argumentative du marxisme c'est l'éternel "mais capitalisme mal", et c'est pas de la réflexion. Donc t'as de la matière à penser, c'est le moment de penser.

Combien de fois j'ai entendu des "il fallait pas gaspiller son argent" alors que non seulement la nature de l'homme est dépensière

??? Vas-y continue à sortir toujours plus d'affirmations gratuites alors que t'arrives déjà pas à défendre les précédentes

mais plus encore le capital encourage à la dépense

Il encourage à la dépense ou à l'épargne ? T'as pas l'air de comprendre le problème là.

Message édité le 05 août 2022 à 20:17:23 par VeyloxSSJ2
abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 22:06:10

Je comprends pourquoi zechild pète des câbles avec vous. M'enfin passons https://image.noelshack.com/fichiers/2021/50/6/1639796273-8fc521cb-1ed2-4c74-bb21-53f4bca927e3.png
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dersou_Ouzala_(film,_1975)

Dersu Uzala du réalisateur japonais Kurosawa
https://youtu.be/sFaL03SKEzE

VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
05 août 2022 à 22:08:22

Il encourage à la dépense ou à l'épargne ?

"matière à penser mon cul", ça pose son cake de propagande et ça n'est pas capable de fournir le moindre début d'argument

Message édité le 05 août 2022 à 22:08:44 par VeyloxSSJ2
abendstern
abendstern
MP
05 août 2022 à 22:19:34

Le 05 août 2022 à 22:08:22 :
Il encourage à la dépense ou à l'épargne ?

"matière à penser mon cul", ça pose son cake de propagande et ça n'est pas capable de fournir le moindre début d'argument

Relis mes posts et bois de l'eau https://image.noelshack.com/fichiers/2021/50/6/1639796273-8fc521cb-1ed2-4c74-bb21-53f4bca927e3.png

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment