Menu
EtoileAbonnementRSS

Sujet : Le minimalisme

Page suivanteFin
-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
09 juin 2020 à 09:51:26

https://youtu.be/Cq4zsv40Ygg

Que pensez vous de cette philosophie de vie ?

Je me concentre un peu dessus depuis hier soir. Sur le Julien de la vidéo, je vois surtout un épicurien ! Un vrai ! Il va sur les plaisirs, ses plaisirs de vie et pour être comblé de ces plaisirs, il réduit à néant le reste. Mais cette manière de restreindre au maximum peut aussi faire penser au cynisme. Là il faut peut-être voir d'autres vidéos de minimalistes. Certains le font par préférence, ou tous en fait, mais il y a en fond, à moins que ce soit pour se persuader, que le monde de consommation et de l'avoir c'est de la merde. Là on peut faire la transition avec l'ascèse religieux ou spirituel. Si vous tapez minimalisme sur YouTube, une des premières videos se fait avec une sociologue et un théologien. D'ailleurs c'est très drôle, on voit que la sociologue a la tête dans le guidon, dans les livres la théorie récité, un peu mécanique, robotisé. Elle commence à décrire merveilleusement bien cartésiennement le minimalisme, donc avec des classifications, des tableaux mentaux :rire: du type "oui nous pouvons classer le minimalisme en trois étapes ou niveaux" :rire: puis le théologien parle avec beaucoup plus de vigueur, de sincérité, de profondeur, j'ai envie de dire plus philosophiquement, avec plus d'aisance, mais lui il le dit et on le voyait avant dans la vidéo avec un moine chrétien, il est "minimalist" naturellement, de par sa chrétienté profonde, pour s'unir plus facilement à Dieu, pour être dans le don, pour être dans le donner plutôt que le prendre.

Je ne sais pas si on peut trouver du stoïcisme par contre. Encore que quand on pense à Epictete, le plus cynique des stoïciens, si le minimalisme est ou peut être stoïcien.

Enfin bref, perso, je suis naturellement minimaliste. Je ne vois aucune ascèse en fait, comme le théologien. C'est naturel. Mais donc c'est marrant d'ajouter un mot tendance, alors que le minimalisme existe depuis la nuit des temps...

matrisKKK
matrisKKK
MP
09 juin 2020 à 10:11:07

Enfin bref, perso, je suis naturellement minimaliste

Pareil, sauf pour la liche et la drogue où je suis plutôt maximaliste

Message édité le 09 juin 2020 à 10:12:34 par matrisKKK
matrisKKK
matrisKKK
MP
09 juin 2020 à 10:20:35

Tu parles de drogue aussi balavo, saleté d'irresponsable

matrisKKK
matrisKKK
MP
09 juin 2020 à 10:26:37

Le minimalisme est un luxe de gens aisés qui regardent de haut les pauvres consommer

Message édité le 09 juin 2020 à 10:27:21 par matrisKKK
toto_au_bistro
toto_au_bistro
MP
09 juin 2020 à 10:31:13

J'aime bien le minimalisme, mais pas le minimalisme débile où je vais compter le nombre de fourchettes et d'assiettes chez moi. J'avais écrit dessus : https://www.jeuxvideo.com/forums/42-68-51015550-1-0-1-0-moins-c-est-mieux.htm

1 : se détacher des choses
2 : éliminer les trucs inutiles
3 : se concentrer sur les choses qui nous sont importantes

matrisKKK
matrisKKK
MP
09 juin 2020 à 10:31:59

Arrêtez de supprimer les messages de balavo, les miens n'ont plus de sens

rufus___
rufus___
MP
09 juin 2020 à 10:32:04

Y avait déjà eu un topic similaire y a quelques temps.

Enfin bref, perso, je suis naturellement minimaliste. Je ne vois aucune ascèse en fait, comme le théologien. C'est naturel.

Pour ma part, je maintiens l'importance de l'ascèse dans ce type de démarche, c'est à dire d'un effort. A moins d'être déjà un sage, l'esprit a besoin d'être pris par la main et amené dans la bonne direction, où il n'est pas et vers laquelle il n'a que peu de chance de se diriger naturellement, attendu l'importance des forces contraires que produisent les sociétés modernes.

Peut-être que c'est mon prisme personnel, mais j'ai dans l'idée que la philosophie implique toujours un effort. C'est un peu comme dans le sport. Si t'en chies pas, t'as pas l'impression d'en avoir eu pour ton argent.

toto_au_bistro
toto_au_bistro
MP
09 juin 2020 à 10:37:02

J'écoute en même temps là et je suis pas d'accord sur un point (et peut-être que je ne suis pas vraiment minimaliste). Il dit qu'en gros il se sent plus libre sans crédit. Du jour au lendemain il peut perdre son boulot et sa vieille voiture, c'est pas grave.

Mais est-ce que le next step ce ne serait pas de profiter d'une bagnole de luxe tout en étant totalement détaché. En gros, je conduis une ferrari et en même temps je me dis "Si demain ma ferrari va à la casse, c'est pas grave".

-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
09 juin 2020 à 10:47:14

Ici : https://youtu.be/wg5f1UrJfgE

Vers 9-10 minutes, il explique un peu en commençant avec Diogene de Sinope. Déjà je crois qu'il n'a pas compris que Diogène cherche également à vivre du moins possible. Et en fait c'est ça le minimalisme vivre avec le moins possible. Mais souvent les minimalistes parlent d'utilité, ils ne sont pas du tout hardcore. Si quelque chose t'ait utile, alors garde le. C'est je ne garde que ce qui m'est utile auoins chaque semaine, et ils tendent à ne garder qu'un créneau de ce qui est utile tous les jours. Mais ils ne disent pas tous qu'on ne doit pas garder quelque chose qui nous ait cher ou que nous utilisons réellement une fois de temps en temps. C'est un terme assez fourre-tout quand même. Et je remarque encore la sorte de recherche de plaisir. C'est pourquoi je vois la continuité : épicurisme premier qui s'est relâché et qui a notamment fait naître l'utilitarisme. Et toujours dans un arrière fond de plaisir.

Message édité le 09 juin 2020 à 10:52:07 par -The[Flash]-
toto_au_bistro
toto_au_bistro
MP
09 juin 2020 à 10:49:02

Il y a 1 an, toutes mes possessions matérielles tenaient dans deux valises

-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
09 juin 2020 à 10:51:05

Le 09 juin 2020 à 10:37:02 toto_au_bistro a écrit :
J'écoute en même temps là et je suis pas d'accord sur un point (et peut-être que je ne suis pas vraiment minimaliste). Il dit qu'en gros il se sent plus libre sans crédit. Du jour au lendemain il peut perdre son boulot et sa vieille voiture, c'est pas grave.

Mais est-ce que le next step ce ne serait pas de profiter d'une bagnole de luxe tout en étant totalement détaché. En gros, je conduis une ferrari et en même temps je me dis "Si demain ma ferrari va à la casse, c'est pas grave".

Oui, également. Je me suis dit, quand il parlait des riches, ou de feux qui gagnent, mais beaucoup sont dans une démarche minima liste utilitariste. Et leur plaisir est de gagner beaucoup, et d'investir, etc. Et au final ils vivent tranquillement leur vie. Et on peut aussi dire que leur minimalism c'est un niveau élevé de quantité ?!

C'est trop flou en fait comme concept. C'est typique de la modernité ça. Inventer des mots pour recycler et mélanger ce qui a déjà été fait et en mieux.

rufus___
rufus___
MP
09 juin 2020 à 12:08:58

Dans Sénèque, il y a un passage sur ce sujet qui m'avait marqué, alors que je découvrais la philosophie :

"Stilpon, à la prise de sa ville natale, avait perdu ses enfants, perdu sa femme, et de l’embrasement général il s’échappait seul et heureux pourtant, quand Démétrius, que nombre de villes détruites avaient fait surnommer Poliorcète, lui demanda s’il n’avait rien perdu ? « Tous mes biens, répondit-il, sont avec moi. » Voilà l’homme fort, voilà le héros ! Il a vaincu la victoire même de son ennemi : « Je n’ai rien perdu, » lui dit-il, et il le réduit à douter de sa conquête. « Tous mes biens sont avec moi, ». [...] Ce mot de Stilpon est celui du stoïcien : lui aussi emporte ses richesses intactes à travers les villes embrasées ; car il se suffit à lui-même, il borne là sa félicité."
Sénèque, Lettres à Lucilius, Lettre IX.

Dans une autre traduction, j'avais lu "le sage porte en lui ses biens". Même si la force d'âme de Stilpon confine ici presque à l'autisme (il perd sa famille, tout de même), je m'étais dis, et je me le dis encore à chaque fois que je le lis : "p*tain, mais oui !"

-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
09 juin 2020 à 15:05:09

Le Dalai-Lama a expliqué une histoire à Arnaud Desjardins quand celui-ci tournait un de ses films dans les années 60 au Tibet.

Il a raconté l'histoire d'un rinpoché tibétain qui avait été pris par les forces de l'ordre et l'armée chinoise. Celui-ci a été traité comme un moins que rien et torturé. Quand le dalai-lama a rencontré ce rinpoché qui avait réussi à s'échapper de là, le dalai-lama lui a demandé si ça allait, s'il n'avait pas eu trop peur dans sa situation. Le rinpoché a répondu "My Holyness, j'ai eu peur... J'ai eu peur de perdre la grande compassion. J'ai eu peur de ne plus aimer les chinois parce que certains d'entre eux m'ont torturé. Mais je souhaite toujours pour eux le plus grand bien."

Et le rinpoché était sans famille, sans maison, sans bien matériel, expatrié, avait été torturé, mis dans des cages sans trop de nourriture, et il était heureux, toujours souriant, avec rien. Mais plus on a rien, plus on a tout.

-

C'est cette vidéo, que j'avais vu avec le théologien et la sociologue : https://www.youtube.com/watch?v=pSLvUpWWCmo&t=6s

Faut avancer jusqu'à l'émission proprement dite, c'est pas forcément intéressant avant. Ou alors le moine, parce qu'il résume un peu ce que va dire le théologien chrétien.

-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
09 juin 2020 à 15:27:09

https://youtu.be/q7IboW0RNUw définition plus claire du minimalisme ici

Mais bon, en soi, c'est apprendre à vivre :rire:

Ca fait début de développement personnel.

Tiens, ça me rappelle le sujet où on parlait des religions. Les religions apprenaient plutot tout ça : vivre de peu, être avec les choses importantes.

matrisKKK
matrisKKK
MP
18 juin 2020 à 15:09:32

Je viens de retrouver un texte là-dessus :

Philosophie du strict minimum, du minimum syndical : minimalisme, parti(san) du moindre effort. Il y a beaucoup trop de choses, de choix, et ce dans tous les domaines ; la société est éclatée, dispersée dans tous les sens. C’est la profusion de tout qui crée notre malheur, il faut revenir à la simplicité, à l’unité, car c’est notre destin qui, derrière la complexité, nous échappe. Le monde se délite sous nos yeux impuissants. C’est la surabondance de choix, d’informations, qui nous rend précisément impuissant et nous paralyse, rend impossible toute action, car elle crée une hésitation permanente et nous renvoie au visage notre propre néant, notre propre vanité. Les possibilités infinies qui s’offrent à nous nous interrogent : « qui es-tu ? dis-moi ce que tu choisis, je te dirai qui tu es ». Dis-moi ce que tu es, je te dirais qui tu choisis : il n’y a ni liberté ni identité, si tu es ce que tu choisis et choisis ce que tu es. C’est la volonté qui en pâtit.

Iucide
Iucide
MP
18 juin 2020 à 15:17:09

J'ai regardé jusqu'à la troisième seconde et j'ai arrêté
Y'avait minimum 1000 balles de choses inutiles à l'écran

-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
18 juin 2020 à 17:00:30

Il y a un retour à uniquement ce qui nous est vraiment utile.

Mais je crois qu'un vrai minimaliste est dans le but, la quête de tout le temps réduire au minimum.

Là je peux me souvenir de la sociologue qui parle de niveau de minimalisme.

Je vais en distinguer deux.

Moi même je me mettrais dans le niveau accessible : ne garder que ce qu'on utilise et quand même fréquemment. Donc on peut déjà oublier d'acheter un gadget ou un truc d'un jour. Et c'est vrai que là je transfère du matos dans l'appart que je loue depuis lundi. Et j'ai une hantise un peu minimaliste : je fais un tri, je me dis ça ça et ça je prends, ça c'est inutile, puis je regarde et je me dis ah nan ça je vais prendre, puis ça aussi en fait, puis je vois que ça se remplit trop dans la caisse en carton, je me dis mais t'es con, et je retire plus que ce que j'ai rajouté. Un peu comme quand on fait un rangement de printemps, quand on débarrasse sa chambre, ou autre... On est bon pour faire le tour complet plusieurs fois et il faut laisser un peu de latence. Genre rangement n°1, ok déjà beaucoup de "basardé". Le lendemain, on regarde, ouais en fait ça non plus pas besoin. Le surlendemain... ou en fait peut-être une semaine après, on remarque que ça et ça et ça on n'a pas besoin.

Et j'aime bien aussi ce principe de "vide" qui est plein en même temps. Beaucoup d'espace avec rien c'est beaucoup d'espace avec tout.

Vous êtes peut-être dans cette sorte d'optique sur votre ordi : retirer toutes les applications inutiles, vite supprimer quelque chose que vous voyez qui est inutile, bien ranger votre boite mail, toujours épurer, purifier. Et dans le smartphone c'est très important : n'avoir que des applications vraiment utiles, et c'est proche de très très peu... Là par exemple j'ai pas compris le gars qui est en fait backpacker (donc forcément il n'a pas besoin de grand chose cet enculé...) et qui dit "n'oubliez pas de supprimer les applications inutiles parce que ça monte vite à plus de 200"... PARDON ??? il fait le malin avec son sac de 30 kg, mais moi en plus de l'origine je sais pas si j'ai 10 applications et parfois je me tate à en supprimer, genre l'appli amazon, c'"est pas mal, mais je n'en ai pas besoin, je peux aller sur l'ordi pour ça... Enfin bref.

Et donc, sinon, le niveau ultime, c'est de vivre comme Epictète ou Diogène ou un moine. Il y en a qui n'ont pas de table, pas d'armoires, ils mangent par terre, ils n'ont pas de fauteuil, etc. Ok on peut vivre sans rien, si on a de la thune, même une assiette, un couteau, une fourchette c'est suffisant, un essui et du savon et voilà... Mais c'est trop se limiter inutilement :(

matrisKKK
matrisKKK
MP
18 juin 2020 à 17:06:00

Paradoxalement ça s'oppose au syndrome de Diogène, mais c'est parce qu'il est mal nommé
Ah non ça s'oppose plutôt à la syllogomanie

Message édité le 18 juin 2020 à 17:07:22 par matrisKKK
-The[Flash]-
-The[Flash]-
MP
18 juin 2020 à 17:10:23

Le minimaliste ultime c'est un diogénien.

Diogène a un jour vu un enfant boire de l'eau avec ses mains. Il s'est relevé, a jeté son bol et a dit "nom de Zeus ! cet enfant est meilleur que moi ! dorénavant je n'aurais plus besoin d'un bol pour boire, je ne boirai plus qu'avec mes mains ! Elles sont amplement suffisantes pour boire !"

C'est totalement ça le minimaliste.

Message édité le 18 juin 2020 à 17:11:41 par -The[Flash]-
matrisKKK
matrisKKK
MP
18 juin 2020 à 17:13:06

Le minimaliste ultime c'est un chien quoi, il peut faire mieux, il peut directement laper l'eau à la source sans ses mains

Il veut littéralement redevenir un animal

Message édité le 18 juin 2020 à 17:15:13 par matrisKKK
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : aisatsana[102]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer