CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Star Wars : The Clone Wars
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Fan Fic

12
Page suivanteFin
Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:39:02

Voilà, c´est une FICTION alors, euh, ben c tout, je vai commencé dès qu´il y aura quelque d´autre que moi...

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:42:16

:up:

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:43:18

you ou, y quelqu´un? faudrai que je commence

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:44:41

tan pis, à trois j´y vais

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:44:59

123

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:45:17

C’est parti :

Fan Fic : Star Wars Le Jedi

1 Chapitre, Rhen Var

Le Chasseur Jedi volait déjà vite. A son bord, le maître Tycoondryus s’énervé de na pas pouvoir accéder à l’hyper espace sans les réacteur amovible circulaires. Voilà, il arrivait enfin prêt de la zone de stationnement de ces derniers.

Ordinateur de bord : Verrouillage…Effectuer, vaisseau prêt pour l’hyper espace direction Coruscant…

Tycoondryus : Il était tant, cette maudite planète m’importunait de plus en plus. Alors, Commandant Red, vos forces ont-elles évacué Meegeto ?

Commandant Red : Exact, général Tycoondryus, nos TABA sont en vol vers les vaisseaux amiraux. Nous disposons de 9 000 hommes car votre ami le général Ki Adi Mundi a voulu gardé la planète avec 1000 hommes.

Tycoondryus : Bien, et ?

Commandant Red : Et il est en train de réparer les quelques bâtiments endommagé pour pouvoir produire des armes. L’industrie de Meegeto pourrait rapporter gros à la Républiques.

Tycoondryus : Bien, allez aux vaisseaux amiraux et suivez moi dans l’hyper espace jusqu’à Coruscant.

Ordinateur de bord : Hyper espace…Trois…Deux…Un…

Les vaisseaux amiraux et le Chasseur Jedi venait d’entrer en hyper espace.

Tycoondryus : Bien… EH, pourquoi somme nous revenu en vite normale ??

Ordinateur de bord : Des tirs perdu ont endommagé le systèmes de propulsion.

Tycoondryus : Ha, super. Décroche les réacteurs auxiliaires circulaire.

Ordinateur de bord : … Voilà. La Flotte vient de nous rejoindre. Liaison avec le Commandant Red

Commandant Red : Un problème monsieur ?

Tycoondryus : Oui, une panne, un tir perdu a percuté mon réacteur.

Commandant Red : J’envoie des éclaireur voir d’où venait le tir et je vous affrète une équipe de mécanicien.

Tycoondryus : J’attends…
Chef mécanicien : Réparation du réacteur principale en cours…Réacteur principale en fonction.

Tycoondryus : Bien, j’ai décroché mes réacteurs auxiliaires, vous pouvez donc les réparer pendant que je fais un tour non ?

Chef mécanicien : Exact général.

Tycoondryus : En avant.

Commandant Red : Ca y est, mes éclaireurs sont de retour. Les tirs proviennent de la flotte du général Jinn, nous sommes prêt de Rhen Var.

Tycoondryus : Qui Gon ? Je suppose qu’il est avec son padawan Obi-Wan Kenobi et son apprenti Anakin Skywalker. C’est effectivement là qu’il devait ce rendre. Les ordres du Conseil des Jedi ont donc bien été respectés. Rhen Var était une planète de classe 3/5 et Meegeto de 4/5 et nous y avons perdu 10 000 hommes avec deux maître Jedi. Comment se débrouille Qui Gon avec ses élèves dans les pattes ? Nous allons l’aider. Contacter le Conseil et avertissez le. Je préviens Qui Gon Jinn que des renforts inopiné arrive. Cap sur la planète !

Ceci dit, la flotte « Red » se mit en marche. Il était vrai que Rhen Var ne devait pas être facile à prendre. Les classes indiquaient les forces ennemis présentent. Evidement, plus ils y en avaient, plus le quotient sur 5 était élevé. Pour Rhen Var, c’était quasiment une planète normale mais son importance géographique, jugée selon la situation stratégique (sur 5 toujours) étant de 4/5, on ne pouvait perdre. En effet, Rhen Var était muni de bonnes défenses naturelles comme artificielle. De plus, étant éloigné de Coruscant, seul planète de situation 5/5 car capitale, on pouvait avoir en Rhen Var un très bon avant poste et capitale secondaire pour asservir cette région éloigné mais très peuplé et fréquenté de la CSI. Bref, Rhen Var étant l’endroit idéal, Tycoondryus y lança donc ses troupes en tant qu’aide à son ami Qui Gon Jinn.

Arrivé au dessus de la planète quelle ne fût pas la surprise de Tycoondryus quant il vit que seul restait un point de commandement à l’ennemis. En effet, les troupes de la CSI étaient cachées dans une grande forteresse qui tenait plus que bon car il ne restait quand même plus beaucoup de troupe de la République. Une cinquantaine à tout casser.

Tycoondryus : Aller, il est temps. Red, dites à vos troupes de revêtir les combinaisons de types « Neiges », cette planète en est recouverte. Quant à toi, pose toi.

Ordinateur de bord : Bien.

A peine le maître Tycoondryus c’était il posé qu’il sorti d’un saut périlleux de son vaisseau. De son sabre il terrassa quelque droïdes restés là à le regardé virevolté.

Droïde : Attention c’est un Jedi, c’est un…

Le coup de sabre laser qui le découpa en deux avait une lame verte. Si on remontait doucement, on tombait sur la figure joyeuse du maître Jinn.

Tycoondryus : Qui Gon ! Vieux frère

Qui Gon Jinn : Alors, c’est fini Meegeto ? Comment va tu ? Et Ki Adi Mundi ?

Tycoondryus : De cela ne t’inquiète, lui est sur Meegeto avec quelque hommes pour reconstruire deux ou trois ville bombardé. Mais on a évité le pire. La planète aurait pu être complètement ravagé par la guerre. Et ici, ça se présente comment ?

Qui Gon Jinn : Très bien, on à fini la « déCSIsation » depuis un mois et Obi-Wan s’amuse avec Anakin et un simulateur de combat.

Tycoondryus Quoi ?! Mais, du ciel j’ai vu une cinquantaine de droïdes tenir tête à des troupes sur la colline !

Qui Gon Jinn : Oui, c’est le simulateur, ce ne sont pas des vrais droïdes.

Tycoondryus : Ha ?! Ce simulateur aidera bien nos formations de troupes. Mais alors pourquoi m’a-t-on tiré dessus ?

Qui Gon Jinn : Ho, essaie de tire des batteries anti-aériens orbitale.

Tycoondryus : C’est puissant mais dangereux. J’aurais été plus près, en position orbitale par exemple, je n’en réchappais pas.

Qui Gon Jinn : C’est fait pour détruire un vaisseaux amirale de la fédération du commerce.

Tycoondryus : Ha!

Qui Gon Jinn : Bon, je pense pas rester sur Rhen Var, il faut que je me rend sur Tatooine.

Tycoondryus : Moi je vais sur Coruscant. Alors, comme mes troupes son fatigué, je resterais cette nuit. Puis je ?

Qui Gon Jinn : Evidement, je vais faire préparé des chambres.

Ainsi se fini « l’assaut » sur Rhen Var. Mais, durant la nuit, de drôle de bruits agitèrent les sentinelles Troopers.

Trooper 456 : Oh, t’a rien entendu ?

Troopers 654 : Si, allons voir. Toi va prêt de l’alarme au cas où

Troopers 546 : OK

Troopers 654 : Soyons prudents

Alors que les trois Troopers de la République approchaient du bout du couloir et que le quatrième était un doigt sur l’alarme, un droïde bondit tirant en tout sens. L’alarme retenti dans toute la cité. Les trois Troopers descendirent le droïde tandis que le quatrième apercevait une immense foule de droïdes dans les plaines.
L’alarme avait réveillé, entre autre Qui Gon Jinn qui, péniblement c’était levé et habillé. Une fois dans le couloir, il rencontra Tycoondryus qui à l’évidence l’attendait depuis longtemps.

Tycoondryus : Tu es lent ! Allez, viens.

Qui Gon Jinn : Soyons prudent !

Ces mots finis, la lame verte du maître des lieux avait fendu le silence et l’obscurité. Suivant l’exemple, Tycoondryus avait allumé son sabre dont la lame avait une couleur orange. Ses grands cheveux blonds flottant dans son dos, la grande taille du maître au sabre orange le rendait quelque peu impressionnant. Qui Gon Jinn et lui s’avançaient dans les couloirs du temple où ils résidaient. Alors qu’ils s’approchaient de la sortie, ils entendirent des coups de feu : les clones se battaient. Au étrange son, on pouvait deviner la présence de Jedi sur les lieux. Il s’agissait en fait d’Obi-Wan qui combattait avec les clones. A la vue de son maître, il s’approcha.

Obi-Wan : Ha ! Maître, que je suis content de vous voir. Les droïdes sont extrêmement nombreux, deux maître Jedi ne seront pas de trop.

Qui Gon Jinn : Combien sont ils ? Et nous ?

Obi-Wan : Ils sont au moins 50 000 et nous ne disposons que de 30 000 hommes en comptant les renforts de maître Tycoondryus. Anakin dirige un assaut par les airs sur les croiseurs adverse. Ils ont déjà coulé un vaisseau amiral et un autre c’est fait descendre par notre Super Canon.

Qui Gon Jinn : Eh bien, allons combattre.

Les coups de sabre laser pleuvaient en tout sens depuis déjà un bon moment. Les clones eux aussi aidaient bien : leurs fusils blasters trouaient les lignes ennemis de façon ravageuse. Au bout de quelques heures, Tycoondryus qui ne cessait de fendre des droïdes, commençait à douter de la victoire possible. Se frayant en chemins vers Qui Gon Jinn, il lui glissa quelques mots à l’oreille.

Tycoondryus : Qui est le commandant de ton armée ?

Qui Gon Jinn : C’est lui, là bas, le Troopers. Son nom est Gris.

Tycoondryus avait alors mis le cap vers le commandant Gris. En quelques coups de sabre, il parvint à sa hauteur.

Tycoondryus : Gris ?

Commandant Gris : Oui ? C’est moi général Tycoondryus.

Tycoondryus : Bien vous voilà, ha, et aussi vous, Commandant Red. A combien de droïdes évaluons nous les forces ennemis ?

Commandant Gris : Hélas, bien que vous ayez tuer une bonne centaine de droïdes à vous seul et le même nombre pour Obi-Wan Kenobi et le général Jinn, il semble que les ennemis reçoivent de nombreux renforts car leurs nombre à eu plutôt tendance à augmenter plus qu’à descendre.

Tycoondryus : QUOI !? Mais alors, nous ne pourrons les vaincre !

Commandant Red : Aussi faut-il savoir qu’il ne nous reste 20 000 hommes…

Tycoondryus : Alors, nous devons abandonner cette planète.

Qui gon Jinn : Jamais !! Clones, pour la république, suivez moi !! En avant !!

Qui Gon Jinn c’était lancé dans l’attaque avec une telle force que les droïdes devaient bien avoir diminué de 50 en ces 5 seconde. A la suite du maître, Obi-Wan, âgé alors de 18 ans et Anakin qui n’en possédait que 14, chargèrent, sabres allumés tout deux d’un bleu éclatant parmi la grise couleur des armures des droïdes. A leur suite, les 20 000 clones s’engouffraient dans les lignes ennemies. Tycoondryus et les quelques clones restant se lancèrent donc à leur poursuite. Cette charge fût d’abord bien vue mais bientôt, l’armé de la République se trouva coincé au milieu des droïdes qui se faisait de plus en plus nombreux.

Qui Gon Jinn : Allez, les clones en retraient derrière moi, Obi-Wan, Anakin et Tycoondryus qui seront placé chacun à un point pour former un carré autour des clones.

Anakin : Ils sont partout, mais ne perdons pas espoir.

Tycoondryus : Facile mais… Allez, tenait bon !

?? : Je crois qu’ils ont problèmes. Les troupes sont elles prêtent ?

Soldat : Oui général. Notre flotte pourra écraser tout ce petit monde en quelque heures : nous disposons de cent milles hommes qui attendent l’attaque.

?? : Alors, je passe en premier.

Obi-Wan : Maître, nous avons un problème. Regarder, des vaisseaux de débarquement. Ils doit y en avoir près de 6200, soit une armée proche de 100 000 hommes !!

Tycoondryus : Alors, attention, redoublons d’effort !!

Qui Gon Jinn : Ca y est, un homme est sur la rampe de descente. Etrange, on dirait qu’il n’a pas d’arme…

Alors que ?? descendait doucement, ses troupes attendaient le signale. Alors qu’il touchait le sol, il alluma son sabre dont la lumière orange redonna un espoir à Tycoondryus.

Tycoondryus : Rajan, c’est Rajan, mon frère jumeau !!

Ce dernier se lança alors vers la bataille, à revers des droïdes, ce qui devait être le signal car aussitôt, les centaines des clones sautèrent des vaisseaux. Parmi l’énorme vague déferlante que fût le débarquement des clones, un autre Jedi ou plutôt un padawan s’élança. Il devait avoir près de 23 ans et se battait remarquablement bien. De leur côté, les droïdes avaient placé la majeure partie de leurs troupes sur les flancs extérieurs de façon à arrêter la course des clones. Pendant, une faible mais résistant cordons de super droïdes bloquaient les quatre Jedi et les troupes des commandant Red et Gris. Au début, l’assaut de la République semblait voué à l’échec : les droïdes abattait les soldats avant que ces dernier aient pu tiré. Mais, Rajan et son padawan, Pawan, foncé, sabre allumé vers l’ennemi. Les deux têtes possédait des cheveux noirs bien que se de Rajan était aussi long que ceux de son frères Tycoondryus. Les deux jumeaux avaient tout en commun : leur peau métissé, leur yeux noir, leur visage. Seul différence, Rajan avait des cheveux aussi noirs que son frère les avait blond. A l’exemple de son maître, Pawan avait lui aussi une peau bronzée et des yeux noirs. Son sabre jaune serait bientôt à porté des droïdes. Bien que la distance entre eux fût grande, la force leurs avait permis de rejoindre très vite les droïdes qui semblaient perdu. Le choc fût terrible, Pawan se contenta de tuer d’un même coup la quinzaine de droïde devant lui mais son maître, Rajan fit volé dans ce même mouvement une trentaine de droïdes. Là, le vrai combat s’engagea : bien que l’exploit de tuer une quinzaine de droïdes d’un coup n’était réalisable que grâce à la vitesse prise avant l’assaut, les droïdes tombaient rapidement sous les coups des deux Jedi. Bientôt, Tycoondryus et Qui Gon Jinn furent à la hauteur de Rajan et Pawan. Enchaînant coup et projection de force, bientôt l’armée de la CSI se résolut à une cinquantaine de droïdes fuyant en tout sens et que les clones prenaient pour cible.

Tycoondryus : En tout cas, frère, on peut dire que tu tombes bien.

Pawan : Mon maître et moi étions de passage.

Qui Gon Jinn : Ton padawan et toi vous battaient encore mieux que ce qu’on m’avait dit. Tycoondryus m’avait souvent vanté, avec Ki Adi Mundi, ta force au combat mais apparemment, tu entraînes rudement bien tes disciples. Merci de votre aide.

Rajan : Merci, je ne compte pas rester, j’ai du travail à accomplir avec Pawan dans la bordure extérieur. Je repars dès que mon commandant, Codi, aura rembarqué tous mes clones. Si vous avez quelque chose à faire sur Tatooine, venez, sinon…

Tycoondryus : Je viens !

Obi-Wan : Je vais rentré sur Coruscant pour informer le sénat de nos problèmes.

Qui Gon Jinn : Je me doit de rester ici pour établir une capitale secondaire et assurer le maintien de la paix. Puis-je garder avec moi tous les clones si vous n’en avez plus besoin.

Tycoondryus : Pour moi OK mais laisse moi Red.

Rajan : je ne vois aucun inconvénient mais là aussi je prends avec moi Codi.

Quelque heure plus tard, Obi-Wan partait pour la capitale à bord d’un chasseur Jedi, tandis que les jumeaux Jedi, Pawan et les deux commandant partaient pour Tatooine dans un vaisseau nommé Redone et qui, de ses deux laser frontaux, ses quatre laser latéraux, ses deux canon ionique et sa forme proche d’un B-Wing, pouvait, atteindre, grâce à ses quatre réacteur, des vitesses impressionnantes.

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:45:42

bon ben je met quand même vos commentaire?

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 19:50:06

OK, j´ai compris

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 21:55:28

au secour, quelqu´un!!!!!!!!!!

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 21:57:40

si ça intérésse quelqu´un voilà comment je ferai:

_ Je ferai des grands post qui réunirons des Chapitre et entre je ferai des plus petits en sorte d´Interlude. De temps en temps, les post Interlude et Chapitre seront collé ont seront dans le même post. Donc comme vous avez lu (j´espère) le Chapitre 1, bientôt et ici, l´Interlude 1-2.
(Il se peut qu´il n´y ai pas d´Interlude de temps en temps)

Tiraj Tiraj
MP
06 juin 2006 à 22:52:14

Mais pourquoi faut il toujours se limiter au contexte d´un homme qui à DEJA écrit ça? Pourquoi ne peut on pas laissé libre cours a son imagination dans un univer qui nous plaît?
(je sai quand est mort qui gon jinn, merci)

Tiraj Tiraj
MP
07 juin 2006 à 13:50:06

Interlude :

Pendant les mois qui suivirent la bataille de Rhen Var, la République fini de reconstruire Meegeto, d’installer la capitale secondaire sur Rhen Var et surtout, elle se lança contre le général de la CSI de l’époque, Dark Maul qui tua deux Jedi durant un cour affrontement sur Dantooine. Cet affrontement avait opposé les Jedis Quinlan Vos et Saesee Tiin, qui avait tout les deux péri durant le combats.
Dans un même temps, la puissance au combat de Rajan, Tycoondryus et Pawan, qui était en fait le frère cadet des deux jumeaux, avait parcourue tout les système, de la Bordure Extérieur jusqu’aux profondeurs du Noyaux.

Commentaire?

Tiraj Tiraj
MP
07 juin 2006 à 14:01:54

j´ai fini d´écrire le 2chapitre alors voilà, si ça intéresse quelqu´un (faudrait qu´il l´écrive):

La suite :

Chapitre 2 : la mort

Moniteur LCD TV : La République vous assure la sécurité. De plus, elle repousse actuellement ses frontières pour le bonheur des autochtone des planètes prisent à la CSI. En effet ceci voit en la République la liberté et l’égalité monétaire. Vous, habitant du Noyaux, les peuples que l’on dit « colonisé » vous envie car vous avez la République et Palpatine. Alors aidez notre chancelier suprême à amener la civilisation au planète : devenez soldats dans la ANCR (l’Armée Non Clone de la République).

Dark Maul : Voyez vous ça ! Ils ont créé des bataillons non clone… Comme si ces derniers ne suffisaient plus.

Citoyen : Oui, je suis d’accord avec vous, c’est un scandale

Dark Maul : De quoi je me mêle !

Le pauvre homme n’avait vu en Dark Maul qu’un simple Zabrak citoyen de Coruscant, tous ce qu’il y a de plus normale. Le seul problème fût que ce Zabrak lui ficha un sabre laser dans le ventre ce qui eu pour effet une mort rapide du personnage. Aussitôt, le cri de panique retenti dans les alentours.

Jedi : Vingt deux, il est là

Jedi : Cré non de la force se serait y que t’aille raison Klipouni, allez, foi de Karop, il ne s’en sortira pas vivant !

Les deux inconscient pas téméraire Jedis de patrouille se jetèrent sur le seigneur Sith qui, comme tout chef de nation ne se promenait évidement pas seul. Les roquets au poignets des cinq droïdes de combats qui escortaient Maul firent leurs effets : Les Jedis Kliponi et Karop furent atteint mortellement par ces missiles. Ils n’en réchappèrent pas.

Messager : Maître Yoda, votre ordre compte deux Jedis de moins : le maître Karop et le chevalier Klipouni, qui patrouillaient dans la zone Alpha, ont été abattu par des super droïdes. Cet événement ayant eu lieu juste après l’apparition du seigneur Maul dans la même zone, nous supposons qu’ils voulaient le tuer.

Pendant ce temps loin, très loin sur Tatooine, le maître Jedis Tycoondryus pourfendait un chasseur de prime qui venait tout juste d’empocher une jolie somme pour tuer son tueur.

Tycoondryus : C’est dommage, il venait juste d’obtenir une prime pour essayer de me tuer…

Rajan : Tu as des remords ?
Pawan : Frères, vous devriez venir voire ça.

Au bout du doigt du frère cadet, une affiche affichait

« Grosse récompense pour la capture de ces Jedis :

_ Tycoondryus ;
_Rajan ;
_Pawan

S’adresser à la CSI en passant par le seigneur Maul, présent dans les entrepôt tous les soirs »

Pawan : Bah ! Il faut le tuer !

Rajan : Ca sen le piège à plein nez…

Tycoondryus : On a battu la CSI « à domicile » alors là, on ne peut que gagner.

Devant le doute, l’action, Rajan fût vite convaincu que tuer Dark Maul serait la meilleure chose à faire. Se serait donc se soir qu’ils agiraient.

A coruscant, on calculer les nouvelles planètes à conquérir. Devant la troisième défaite sur Géonosis, le maître Yoda avait décidé que Qui Gon Jinn, Obi-Wan, Anakin, Mace Windu ainsi que lui-même, le bataillon complet de l’ANCR et deux armées de clones se rendraient sur la planète réticente à la conquête. Ainsi fut donc fait et deux jour plus tard, le Commandant Gris et le Commandant Idoc embarquaient leurs troopers dans les canonnières TABA. Une fois celle-ci a bord des vaisseaux amiraux, le départ fût donné et 150 000 clones, 10 000 hommes de l’ANCR (c´est-à-dire tout l’ANCR) et les 5 Jedis partirent pour la planète des géonosiens : Géonosis.

La nuit était tombé sur Tatooine et le seigneur Maul se rendait à son point de rendez vous avec les chasseur de primes. Ceci étaient une trentaine. Maul leur parla. Puis, chacun leur tour, ils signèrent un papier, touchèrent une grosse prime et partirent tous en même temps. Maul attendait patiemment derrière la table sur la quel les contrats avaient été signé. Soudain, déchirant le silence, des bruits de sabre laser et de tire de blasters puis, déboulant dans son bureau, les chasseur de primes qui semblaient avoir le diable derrière eux. Maul avait allumé son sabre laser connu pour son grand pommeau. La lame rouge brillait le long le la face du seigneur noir. Ainsi, comme l’avait prévu le chef de la CSI, les trois frères Jedis entrèrent dans la salle, leur sabre allumé et prêt a tranché. Les deux oranges sur les ailes et le jaune au milieu, la Terrible Fratrie était prêt à croiser le sabre avec le seigneur noir. Ce dernier tentait de se calmer. C’est vrai, il avait joué gros : les 3 meilleur Jedi contre lui seul et sa bande d’éclopé de chasseur de prime. Soit Trois lame contre une (eh oui, un simple sabre pour Dark Maul). Le combat semblait bien inégal mais il s’engagea quand même. Dans un temps qui aurait fait pâlir les records man, les chasseurs de primes furent tué. Dark Maul était donc plus que seul.
Tycoondryus avait foncé sur Maul et enchaîné déjà des frappes en tout sens. Il était visible que le Sith n’avait pas l’avantage même en combat singulier. Rajan et Pawan, bien décidé à aider leur frère s’apprêtaient à s’élancer sur le seigneur sombre lorsqu’une voix se fit entendre dans leur dos.

?? : Les Jedis, Dark Maul ne nous avait pas menti…

Pawan : Dark Sapna, Dark Tyranus et Dark Bane… Vous vous joignez à la fête ?

Ces mots fini, Rajan et Pawan se lancèrent à l’attaque des trois seigneurs tandis que Tycoondryus s’amusait avec Dark Maul. Ce dernier commençait à s’essouffler et sa lame laser battait souvent dans le vide.
Sapna était une des rares Sith femme. Ses cheveux noirs, sa peau mate et sa puissance de combat en faisait une personne charmante et redoutable. Dark Bane n’avait, quant à lui pas le moindre poil capillaire sur le caillou. D’une apparence laissant devinez sa non humanité lui donnait un air lugubre. Lui aussi se battait fort bien. Le Compte Doku, alias Dark Tyranus, se battaient dans un style proche de celui de Bane mais le pommeau de son sabre légèrement arrondi lui permettait de feinter l’ennemi. Sapna était l’actuelle rêne des Sith ce qui en faisait une ennemie primordiale. Bane, Tyranus et un autre Sith du nom de Dark Sidious était des formateurs et Dark Maul commandait la CSI pour les Sith. Les autre Sith n’était que des Sith banale. Seul un se détachait du groupe : le générale Grievous. Ce dernier se trouvait dans les rang de la CSI comme générale, soit mais il savait manié les sabres lasers de ces quatre bras. Bien que ne pouvant maitrisé la force car trouve « robotisé », il ne decevait pas son maître, le Compte Dooku.

Bref, en ce moment, Pawan et Rajan avait dû suivre les trois Sith dans les alentours de l’entrepôt où Tycoondryus menait un brave combat. Mais, alors qu’il s’apprêtait à parer un coup de Maul, ce dernier, dont le côté opposé à la lame était pointé vers le buste du Jedi, utilisa une botte secrète. Oui, Maul alluma l’autre côté du sabre ce qui eu pour effet et de faire voir à Tycoondryus le premier double sabre et de tuer le Jedi. Ce dernier s’éffondra dans un bruit sourd s’affala et s’étendit : mort.

Maul, qui était donc seul, ramassa les primes qu’il avait données aux chasseurs et que ces derniers avaient encore sur eux, et s’en fût. Arrivé devant ces trois amis, il leur fit signe. Ces derniers abrégèrent leur combat avec Rajan et Pawan pour choisir une retraite stratégique. Mais malgré l’étonnement de voir arrivé Dark Maul sans Tycoondryus, Rajan choisi de suivre les, à présent, quatre Sith avec son troisième frère. La troupe des poursuivient montèrent dans un vaisseau ressemblant à un chasseur droïde mais plus grand et sans le système qui permettait de le conduire sans pilote (car rapplons qu’un chasseur droïde, un trichasseur ou autre vaisseau droïde sont eux même des droïdes donc ne transportent personne, pas même un pilote). Ce vaisseau était un chasseur DH.

Tiraj Tiraj
MP
07 juin 2006 à 14:03:22

Voilà ce que MOI j´entend par Fic:
https://www.jeuxvideo.com/[...]98600-1-0-1-0-0.htm

Tiraj Tiraj
MP
07 juin 2006 à 14:29:30

petite blague pour détendre l´atmosphère: c´est deux vieu (un grand père et une grand mère) qui vont au restaurant. Le serveau s´aproche et demande:

"Que prendra madame?
_ Oh, une entrecôte de boeuf saignante, répond-t-elle.

_ Et, pour le légume? Reprend le serveur.

_ Oh, IL prendra pareil, rétorque la vieille."

Vous avez aimé??

Pseudo supprimé
07 juin 2006 à 18:27:17

choutette ton truc meme si je n´est pas tout lu

Tiraj Tiraj
MP
10 juin 2006 à 10:13:43

oh, qulqu´un: miracle

Pseudo supprimé
10 juin 2006 à 12:52:17

je veux parler de ton histoire mais il y a un truc que changer avec qui gon car tu a comment dire changer un peu mais c´est bien de changer finalemant en plus il y encore un truc c´est que tu a copier un niveau du jeu the clone wars la preuve la mission sur rhen var mais la tu a encore unpeu changer meme beaucoup tout sa pour te dire bravo et meme si sa te fait plaisir je dirait a des copains de lire ton histoire bien sur je ne dirait pas que c´est moi qui l´est fait j´attend la suite avec impatient salut

Tiraj Tiraj
MP
10 juin 2006 à 16:47:48

ouai, la uite sera là OBLIGATOIREMENT Lundi prochaînt sinon ce Week end. Merci pour la "publicité" au prè de tes copain. :ok:

Tiraj Tiraj
MP
12 juin 2006 à 21:40:04

Comme promis à certains : la suite (petite :desole : )

Voici surtout un flash-back de Qui Gon Jinn pour tenter d’expliquer sa non mort

Cette interlude servira de réponse au question posé.

Qui Gon vivant ?? :

Il faisait chaud sur cette planète. Quel était son om ? Ha oui, Nabbo. Qui Gon Jinn, son padawan Obi Wan Kenobi et et nouvel apprenti, Anakin Skywalker cherchaient sur la planète pacifiste un Sith : Dark Maul. Ce dernier aidait les Siths, ses semblables, à contrôler Naboo où leur plus proche allié, la Fédération du Commerce, faisait des manœuvres militaires qui, pour l’heure, partait vers la ruine de l’armée des droïdes.

Ha là, le Sith ! Il venait de tourner vers le centre de Theed, la capitale.

« Ne le laisse pas s’échapper Obi Wan. Toi Anakin, reste ici.

_ Bien Maître répondit le padawan.

_ Mmmouai, bof, rallât le petit apprenti. »

Obi Wan et son maître, enfin débarrassé du lilliputien, marchèrent longtemps, entrèrent dans plusieurs bâtiments avant de trouver encore une fois le Sith. Ce dernier tourna encore sur la gauche. Ver une salle bleu. Une salle qui ne comportait qu’un immense puis et quelque passerelle séparé les une des autre.

Pendant qu’Anakin se croyaient dans un jeux vidéos et ridiculisé l’armée ennemis, le fameux duel que nous connaissons tous s’engagea. Mais, alors que Qui Gon Jinn faiblissait, Darke Maul, qui n’avait que son « mono sabre » perdit l’équilibre et vacilla dans le vide !! Le chevalier Jedi cru à une victoire mais ravala sa salive en voyant qu’en fait, le Sith avait sauté sur le toit d’un vaisseau stationné en dessous d’eux. Le vaisseau en question, un ARC-170, mit le cap vers une profondeur inconnue au radar.

Les « fonctions » pourtant multiple de la reine des Siths Sapna :

Sapna, la reine des Sith n’avait pour le Conseil des Jedis, qu’un rôle de commandement des missions mais, un jour que le maître Asix tait en mission, il se trouve en train d’espionner deux Siths :

« Peuh, pourquoi on est toujours obligé d’écouter les ordre de Dark Sapna ? Moi je la turait bien, vite fait bien fait.

_Quoi, s’exclama l’autre sith, tu es fou !! Sans elle on ne peut plus vivre !

_Que tu me gazouille là ? On ne peut plus vivre… N’importe quoi !

_ Non, c’est très sérieux. Tu te souviens de la cérémonie Occultaire ? Là où elle touche le front de chaque nouveau d’entre nous.

_ J’ne vois pas le rapport…

_ Eh bien j’ai su qu’en fait, elle distribue un peu d’énergie d’elle-même qui nous donne la Force. Oui, même si on la possède déjà, elle dit que les Jedis pourraient retrouvé avant elle l’Ogive.

_ L’Ogive ?? Comment feraient-ils, ils sont si peu doués. L’Ogive à des pouvoirs mais elle elle peut les stopper ?

_ Oui, c’est pouquoi elle nous touche le front. Pour que le jour de l’assaut du temple Jedi on puisse ne pas subir l’effet de leur Ogive.

_ Mais, ils ne l’ont même pas trouvé… Alors qu’elle est dans leur temple. »

C’est donc avec ses informations que reparti Asix.

Pourquoi il n’y a pas qu’un maître et un élève ?:

Dans l’histoire de Star Wars, le nom « Dark » et mit devant le prénom depuis un dénommé Darke Bane, eh oui, il ne s’appelait pas Bane mais bien DARKE Bane. Il fût le seul survivant de la grande guerre des Siths-Jedis etses idées furent respecter : il faillait un sith et son élève. Et en ode à son exploit, le nom des sith serait précédé de Darke.

Et bien là, on dira qu’il n’a pas été le seul survivant mais qu’un grand exploit à fait mettre « Darke » devant les noms.

Voilà, c’était un « Page Info ».

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy, GamesOfLove
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
La vidéo du moment