CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Topic Actualités

DébutPage précedente
1  ... 678910111213141516  ... 36»
Page suivanteFin
JG__
JG__
MP
10 décembre 2007 à 20:40:59

L´opération de chirurgie esthétique subie par la candidate reste un sujet tabou en France.

Jeudi 31 mai 2007
Sylvain Besson, Paris

Ségolène Royal en 2004, avant l´opération... (Keystone)
Quel est le secret le mieux gardé de la République? Probablement les codes nucléaires remis l´autre jour par Jacques Chirac à son successeur Nicolas Sarkozy. Et le deuxième secret le mieux gardé? Peut-être l´opération de chirurgie esthétique qui a donné à Ségolène Royal son visage rayonnant d´aujourd´hui.

Disparition
Certains journalistes français se souviennent qu´à l´été 2005, la présidente du Poitou-Charentes a disparu de la circulation pendant plusieurs semaines. Explication – officieuse – de son entourage: «Elle est souffrante, elle a mal aux dents.» L´automne venu, Ségolène Royal réapparaissait pour lancer sa candidature présidentielle en Une des magazines, avec une tête passablement différente: nez redressé, menton avancé, dentition alignée.

... et Ségolène Royal en 2007. (Keystone)
Bizarrement, les médias français ont fait preuve d´une extrême discrétion sur le sujet. Le seul article vraiment consistant est paru dans Information Dentaire, un périodique spécialisé. Aujourd´hui, son rédacteur en chef refuse de transmettre le texte à qui que ce soit, de peur, dit-il, qu´il soit «mal utilisé» ou reproduit sans autorisation sur des sites d´extrême droite, comme ce fut le cas par le passé.

«Terribles souffrances»
Le Temps a retrouvé l´auteur de l´article, Alain Amzalag, un chirurgien dentiste spécialisé en esthétique. Il exprime son «admiration» pour la ou les équipes de praticiens qui ont opéré la candidate, sans doute au service de chirurgie orthognatique de la faculté dentaire de Paris. Il loue également le «courage extraordinaire» de Ségolène Royal: le traitement qu´elle a subi, dit-il, entraîne des «souffrances terribles».

Qu´on en juge: pour avancer son menton, il a fallu lui casser la mâchoire et recoller les parties brisées par des broches de métal. Pour aligner ses dents, il a fallu les fixer par un «traitement multibagues», c´est-à-dire un appareil dentaire caché dans le palais, qui doit rester en place un à deux ans. Il est donc possible qu´il s´y trouve encore.

Les professionnels de la chirurgie esthétique s´accordent à trouver «fabuleux» le résultat obtenu par ceux qui ont opéré Ségolène Royal. Seul bémol, selon Alain Amzalag: le sourire de la candidate est si large qu´il semble vouloir dire «vous avez intérêt à m´aimer, sinon je vais vous manger». Est-ce pour cela que mes confrères français n´aiment pas en parler?

http://www.letemps.ch/template/transmettre.asp?contenupage=nlreader&page=newsletterdisplay&id=4&NLArtID=9643

Je la trouve moche maintenant, alors que tout le monde l´a prend pour un top model (même parmis les femmes politiques elle est loin d´être la plus belle), mais qu´est ce que ça devait être avant ? :ouch:

Voilà pourquoi elle était avec François Hollande, je me disais bien qu´ils allaient pas ensemble.
En fait elle était aussi moche que lui avant. :rire:

En tout cas ça lui aura pas fait gagner les élections, tant mieux. :)

Orkin
Orkin
MP
10 décembre 2007 à 20:46:34

c´est stupide, c´est pas avec la beauté qu´on gouverne un peuple... mais avec son cerveau

les médias, toujours les médias...

Orkin
Orkin
MP
10 décembre 2007 à 20:47:19

tiens marrant l´article dans la presse suisse et non française, je viens de remarquer

JG__
JG__
MP
10 décembre 2007 à 20:49:28

Ouais, heureusement que les voisins sont là pour nous montrer ce que nous montre pas. :sarcastic:
Même si c´est très important on doit nous mettre au courant. ^^

"L´opération de chirurgie esthétique subie par la candidate reste un sujet tabou en France."

:honte:

JG__
JG__
MP
11 décembre 2007 à 19:25:08

Qui connait le poète cannibal mexicain ?
http://www.francesoir.fr/faits-divers/2007/10/15/il-se-voyait-en-hannibal-lecter.html

"«Dans le réfrigérateur, il avait une jambe droite et un bras droit désossés, raconte un policier dans la presse mexicaine. Et puis, dans une boîte de céréales jetée dans la poubelle, il y avait des os…» Pour les autorités, les restes de ce corps mutilé sont «sans aucun doute» ceux de la fiancée de Zepeda. Une dénommée Alejandra Galeana."

:d) Ce charmant monsieur "se serait suicidé". :(
http://www.romandie.com/ats/news/071211174749.k7xnhw8n.asp

Le Mexicain accusé de cannibalisme s´est suicidé en prison

MEXICO - Le Mexicain José Luis Calva Zepeda, accusé d´avoir assassiné au moins trois femmes et d´avoir mangé leur chair, a été retrouvé pendu dans sa cellule mardi, ont indiqué les autorités pénitentiaires.

Le corps a été retrouvé "à 07H30 (13H30 GMT) dans le centre de détention de l´est de la capitale mexicaine", où José Luis Calva, baptisé le "poète cannibale", était en détention préventive, a indiqué à l´AFP un porte-parole des autorités judicaires du district fédéral.

"Il s´était pendu en utilisant apparemment son propre ceinturon, dans sa cellule fermée de l´intérieur", a précisé plus tard un membre du gouvernement de la capitale, Juan José García. "Tout indique qu´il s´agit d´un suicide", a-t-il ajouté, à l´antenne de la radio Formato 21, en annonçant toutefois l´ouverture d´une enquête.

Une amie de Calva Zepeda, Juana Mendoza, a mis en cause cette thèse, affirmant que celui-ci lui avait rapporté que d´autres prisonniers "l´avaient menacé de mort, à plusieurs reprises" s´il ne leur donnait pas d´argent, une pratique courante dans les prisons mexicaines.

Calva Zepeda, 40 ans, avait été arrêté le 8 octobre dans son appartement du centre de Mexico. Un bras et une jambe de sa fiancée Alejandra Galeana se trouvaient dans son réfrigérateur et le reste du corps dans un placard.

Il se présentait comme un écrivain, poète et dramaturge et vivait de ses écrits qu´il vendait dans la rue. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui un roman non achevé, "Instincts cannibales", avec en couverture un portrait "très similaire" à celui de l´acteur Anthony Hopkins en Hanibal Lecter -- le cannibale du film Le Silence des agneaux, ndlr -- mais avec les traits du Mexicain.

Samedi, le quotidien Reforma avait publié une interview du "poète cannibale" dans laquelle il affirmait "avoir commis une erreur, qu´il se repentait et qu´il voulait vivre, même s´il devait passer 50 ans enfermé" dans une prison.

:d) Mais apparament il voulait vivre. :(
Mais bon il a peut-être réalisé que ça risquait d´être long la prison, surtout qu´il n´aurait pas eu sa nourriture préférée.

Quoique, son compagnon de cellule aurait peut-être fait l´affaire. :malade:

JG__
JG__
MP
11 décembre 2007 à 23:55:44

Les fournisseurs d’accès redoutent une « taxe internet »

Les députés prévoient de taxer les recettes publicitaires des sites qui diffusent des vidéos. Ces revenus serviront à financer le cinéma. Les fournisseurs d’accès montent au créneau.

Dailymotion va devoir passer à la caisse. Pour financer la production cinématographique, les députés ont adopté jeudi dernier un amendement à la Loi de finances rectificative pour 2007, qui prévoit d’instaurer une taxe de 2% sur les recettes publicitaires des sites proposant de la vidéo, aussi bien gratuite que payante. Sont concernées les plates-forme de vidéo, comme Dailymotion ou Glowria, mais pas seulement. Dès lors qu’il est établi en France, n’importe quel site internet « qui met à disposition du public […] des œuvres ou documents cinématographiques ou audiovisuels » tombe sous le coup de la loi, précise l’amendement 91 défendu par Marie-Hélène des Esgaulx, députée UMP de Gironde, et Jérôme Chartier, député UMP du Val-d’Oise.

Le champ d´application de cette mesure est « extrêmement large », confirme à l’AFP Dahlia Kownator, déléguée générale de l’Association des fournisseurs d’accès et services internet (AFA), qui dénonce un amendement qui « n´a fait l´objet d´aucun débat préalable ni concertation avec les professionnels ». Ainsi, « tout service internet installé en France comportant de la vidéo et de la publicité serait concerné par ce prélèvement », ce qui comprend les sites de presse en ligne, les sites personnels ou les blogs. Et ce pour tous les types de vidéos, y compris personnelles, et peut-être même pour la musique, assimilable à de l’audiovisuel, redoute Dahlia Kownator. « Au final, c´est la quasi-totalité des recettes publicitaires de l´internet français qui serait taxée à hauteur de 2% », avertit-elle.
« Une propension bien française à taxer des activités émergentes »

Si le texte de l’amendement manque peut-être de précision, son exposé cible pourtant bien les services de vidéo à la demande qui commercialisent de la publicité « liée à son service […], par exemple sous forme de bandeau publicitaire sur les pages d’accueil ». Débattu en commission, cette proposition de taxe a été accueillie fraîchement par le rapporteur général, l´UMP Gillez Carrez, qui a regretté « la propension bien française à taxer des activités alors qu’elles émergent à peine ». Ce à quoi la députée Marie-Hélène des Esgaulx a répliqué qu´il « convenait de préserver la cohérence d’ensemble du financement du secteur audiovisuel ». En clair, les sites internet doivent contribuer comme les autres. L’amendement a donc été adopté par la commission des finances puis par l’Assemblée, où le ministre du Budget, Eric Woerth, n’a pas bronché. Mercredi, ce sera au tour des sénateurs de ce pencher sur le texte.

Source :
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-high-tech/les-fournisseurs-d-acces-redoutent-une-taxe-internet_136201.html

:ouch: Ils en ont pas marre de tout taxer. :hum:

Orkin
Orkin
MP
12 décembre 2007 à 00:48:24

woauw, dans un cas, c´est l´humanité qui fait peur, dans un autre, bah c´est l´UMP qui fait peur

(ça rime presque)

[Dark_Tralala]
[Dark_Tralala]
MP
12 décembre 2007 à 21:11:08

Après la polémique sur l´augmentation de salaire du président de la République, voici que le Canard Enchaîné nous apprend que Nicolas Sarkozy cumule en ce moment son salaire de président de la République et celui de ministre de l´Intérieur. L’information est sure puisqu’elle a été confirmée par l´Elysée. C´est du jamais vu. Décryptage.

http://www.politique.net/2007121201-nicolas-sarkoz-percoit-toujours-son-salaire-de-ministre-de-l-interieur.htm

JG__
JG__
MP
12 décembre 2007 à 21:21:02

Ouais je viens de voir ton topic sur le sujet sur le forum Actu. C´est abérant. :honte:

"Pour permettre à un ministre qui vient de quitter le gouvernement de retrouver un emploi, ce dernier perçoit son traitement intégral pendant les six mois qui suivent son départ du gouvernement. Nicolas Sarkozy a démissionné de son poste de ministre de l´Intérieur fin mars, pendant la campagne présidentielle. Il a donc perçu son salaire de ministre jusqu´en septembre dernier. Mais il a demandé que soit prolongé ce versement jusqu´en décembre 2007, avant l´entrée en vigueur de son augmentation de salaire au 1er janvier 2008."

:d) J´aimerais bien savoir comment il a obtenu la prolongation ? :doute:
Je sais bien que c´est le président de la république mais quand même, c´est abusé.

Il aurait pu attendre l´augmentation de janvier, il est pas à la rue quand même. :hum:
Surtout que je pense qu´il est logé, nourrit, etc ... Lui qui veut faire des économies.

Le mieux serait un remboursement des salaires qu´il a touché en trop mais bon là je rêve.
Et au passage, cette indemnité de 6 mois à salaire plein pour les ministres je la trouve pas normal non plus. :sarcastic:

Orkin
Orkin
MP
12 décembre 2007 à 22:55:13

Le nationaliste Christoph Blocher évincé du gouvernement suisse

Il y a 3 heures

BERNE, Suisse - Coup de théâtre sur la scène politique suisse: le ministre de la Justice Christoph Blocher, contesté au sein même de la coalition gouvernementale en raison de ses positions hostiles à l´immigration, n´a pas été réélu mercredi par le Parlement. Ce dernier lui a préféré la conseillère d´Etat grisonne Eveline Widmer-Schlumpf, qui fait elle aussi partie de l´UDC (Union démocratique du centre, droite nationaliste).

Les six autres membres du gouvernement ont en revanche été confirmés dans leur fauteuil.

Mme Widmer-Schlumph a obtenu au second tour 125 voix -soit trois voix de plus que la majorité absolue-contre 115 pour Christoph Blocher, en ballottage au premier tour. Reste à savoir si elle acceptera son élection. La principale intéressée a demandé un temps de réflexion jusqu´à jeudi 8h. Une demande qui, soutenue par le groupe UDC, n´a pas été contestée.

On connaîtra donc jeudi le nom du septième membre du collège gouvernemental. L´Assemblée fédérale se réunira dès 8h pour la suite de l´élection au Conseil fédéral -désigné tous les quatre ans-et celle de la vice-présidence de la Confédération, qu´elle a décidé de reporter. Christoph Blocher était en effet candidat à ce poste. Il s´agit d´attendre que Mme Widmer-Schlumpf accepte ou non son élection.

En cas de refus de la part de la conseillère d´Etat, un nouveau vote aura lieu pour élire le dernier membre du gouvernement. Christoph Blocher se portera à nouveau candidat, a fait savoir son porte-parole Livio Zanolari.

Agée de 51 ans, Eveline Widmer-Schlumpf est la fille de l´ancien conseiller fédéral Leon Schlumpf, qui a siégé au gouvernement entre 1979 et 1987, dirigeant le Département fédéral des transports, des communications et de l´énergie.

Malgré la victoire historique de l´UDC aux dernières élections fédérales, le Parlement a adressé un carton rouge à Christoph Blocher. La défaite de ce dernier est l´aboutissement d´une nuit de manoeuvres politiques des socialistes et des démocrates chrétiens, qui ont placé la conseillère d´Etat grisonne dans la course pour contrer le ministre de la Justice, élu en 2003 à la place de la démocrate-chrétienne Ruth Metzler et critiqué par les représentants de gauche et du centre de la coalition gouvernementale.

Suite à la non-réélection de Christoph Blocher au Conseil fédéral, une motion d´ordre du groupe UDC de suspendre la séance de l´Assemblée fédérale jusqu´à 13h a été refusée par 155 voix contre 79. L´UDC souhaitait délibérer et attendre l´arrivée à Berne d´Eveline Widmer-Schlumpf.

Le président de l´UDC Ueli Maurer a précisé que son parti rejoindrait l´opposition si Christoph Blocher ne faisait plus partie du Conseil fédéral. Ueli Maurer part du principe que Mme Widmer-Schlumpf n´acceptera pas son élection. Il convient cependant d´attendre sa décision, a-t-il déclaré à la TV Suisse alémanique.

La réélection des six autres conseillers fédéraux s´est déroulée sans heurts. Le radical Hans-Rudolf Merz, a obtenu le meilleur résultat, avec 213 voix. Son collègue de parti Pascal Couchepin suit avec 205 voix. L´UDC Samuel Schmid a quant à lui récolté 201 voix. La benjamine du Conseil fédéral, la démocrate-chrétienne Doris Leuthard, a elle réuni 160 voix.

Les moins bien élus sont les deux représentants du PS, pour lesquels le groupe UDC a voté blanc en réaction à l´opposition de la gauche à la réélection de Christoph Blocher. Le doyen de fonction du collège gouvernemental, Moritz Leuenberger, a obtenu 157 voix et sa collègue de parti, Micheline Calmy-Rey, 153 voix.

Par ailleurs, l´Assemblée fédérale a élu le conseiller fédéral Pascal Couchepin à la présidence de la Confédération pour l´année 2008. M. Couchepin a obtenu 197 voix, la majorité absolue étant de 106 voix. Il a déjà été président de la Confédération en 2003.

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5jEH8IopTixn_lXM82iY767VfT92g

désolé de poster qqch qui intéresse + les Suisses que les autres, mais c´est assez historique. C´est comme si en France, vous aviez Le Pen au pouvoir et que la gauche + une partie de la droite réussissaient à le virer

Blocher, c´est presque pire que Le Pen... enfin même acabi disons

en tout cas, j´suis assez content aujourd´hui :) la politique suisse se réveille

JG__
JG__
MP
12 décembre 2007 à 23:06:17

Oui mais si j´ai bien compris, il a été viré mais la femme qui le remplace est dans le même parti ?
Donc ça revient au même ...

C´est comme si Le Pen était viré comme tu dis mais que sa fille le remplacait ?
Tout ça c´est un problème de comportement , personnalité ou ça change la politique menée ? :doute:

Orkin
Orkin
MP
12 décembre 2007 à 23:15:20

non Blocher est quand même bien pire, c´est vraiment une bonne chose qu´il ait été viré

ça remet d´ailleurs en question le parti de l´UDC qui ne joue que sur la provocation 8contre les étrangers, les homosexuels, etc.)

leur dernière campagne a d´ailleurs été accusé de racisme et xénophobie (et c´était vrai) par des membres de l´ONU, etc.

Blocher avait même dit une fois que la loi contre le racisme ne devait pas s´appliquer contre qqn qui nie le génocide turque en Arménie (c´est juste, c´est ça? doute soudain), ça avait fait un tolé à l´époque (y a 2 ans je crois)

Bref les différents partis ne voulaient surtout aps qu´il représente la Suisse en 2008 en tant que président de la Confédération

Mais c´est une histoire assez compliqué, surtout que l´UDC est le premier parti suisse (précédant le PS), avec 28% des voix.

En tout cas, y a vraiment une différence entre Blocher et les autres membres de l´UDC, même si au final, ils sont tous + ou - sur la même longueur d´onde

d´autant + que si la femme ne se présente pas comme candidate au Conseil fédéral, bah l´UDC rentrerait dans l´opposition et quitterait le gouvernement, alors qu´il y a qq années, ils avaient justement réussi le coup de théâtre d´avoir 2 sièges au Conseil fédéral (= exécutif) au lieu d´un seul.

Orkin
Orkin
MP
13 décembre 2007 à 12:31:25

Elle a dit oui

CONSEIL FEDERAL. Elle a dit oui! Madame Eveline Widmer-Schlumpf a accepté ce matin son élection au Conseil fédéral survenue la veille à la surprise générale.

Jeudi 13 décembre 2007 09:00
François Modoux, LeTemps.ch

Eveline Widmer-Schlumpf remplacera Christoph Blocher au gouvernement mais sans le soutien de son parti, l´UDC. (Keystone). (+)
Eveline Widmer-Schlumpf remplacera Christoph Blocher au gouvernement mais sans le soutien de son parti, l´UDC. Le chef du groupe UDC, Caspar Baader, l´a confirmé aussitôt après la déclaration de la nouvelle élue. Comme l´autre conseiller fédéral UDC Samuel Schmid, Eveline Widmer-Schlumpf reste membre de l´UDC, mais elle est d´office exclue du groupe parlementaire UDC.

Sûre d´elle, ne se laissant à aucun moment déborder par l´émotion, Eveline Widmer-Schlumpf s´est félicitée de la confiance que l´Assemblée fédérale lui a accordée. Elle s´est référée à la tradition démocratique de la Suisse «que nous aimons tous» pour justifier sa future action politique dans une situation totalement inédite. Une façon élégante d´interpeler son parti, qui la renie, à respecter ce qui a fait la force de la Suisse: le débat, la recherche des solutions dans le respect de l´adversaire.

Caspar Baader a eu des mots très durs pour le parlement qui, en élisant «une personne que la grande majorité de l´Assemblée fédérale ne connaissait pas» a «sacrifié la concordance, la collégialité et la tolérance». Il a accusé ceux qui ont voté contre Christoph Blocher d´avoir mis en place un «gouvernement de centre-gauche». Une curieuse façon d´ignorer la réputation qu´Eveline Widmer-Schlumpf a acquise dans son canton: une politicienne de droite qui a redressé avec beaucoup de poigne les finances publiques des Grisons et a toujours défendu la concurrence fiscale, soit deux objectifs prioritaires de l´UDC.

Le grand perdant Christoph Blocher a été autorisé à s´adresser à l´Assemblée fédérale. Il a dit ressentir un mélange de «soulagement, de déception et d´indignation». Pour Christoph Blocher, l´Assemblée fédérale a bafoué la volonté populaire et les intérêts du pays en l´expulsant du gouvernement. Le Zurichois s´est fait menaçant: il entend faire payer cher ceux qui l´ont poussé dans l´opposition. Sans être précis sur ses intentions, il a juste signalé ce que tout le monde attendait: il continuera à faire de la politique, mais hors du gouvernement, avec une liberté de parole et de manœuvre totale. Ironiquement, il a souhaité bonne chance aux sept membres du Conseil fédéral, à qui il rendra, c´est certain, la vie très dure.

http://www.letemps.ch/template/transmettre.asp?contenupage=nlreader&page=newsletterdisplay&id=13&NLArtID=

C´est génial, elle a accepté. En plus, la femme qui a été élue est assez modérée, comparée à Blocher. Et si elle n´avait pas accepté, l´UDC aurait représenté Blocher comme candidat unique et il aurait été réélu.

En fait, y a un petit complot qui s´est formé entre les autres partis pour ne pas réélire Blocher.

Bon par contre le fait de le voir dans l´opposition avec une liberté de parole totale, c´est mauvais signe.

Jour de gloire en Suisse !

Orkin
Orkin
MP
13 décembre 2007 à 12:32:11

oups mauvais lien
http://www.letemps.ch/template/transmettre.asp?contenupage=nlreader&page=newsletterdisplay&id=13&NLArtID=11582

Orkin
Orkin
MP
13 décembre 2007 à 12:38:44

allez, juste un extrait audio des réactions de la presse étrangère. je ne pensais pas que Blocher était aussi connu à l´extérieur.

http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=5001&broadcastId=541605&bcItemId=8526172

JG__
JG__
MP
13 décembre 2007 à 18:03:59

C´est une bonne nouvelle mais sans vouloir la plomber c´est toujours le parti avec sa campagne raciste qui est là. :(

Autre sujet :d) 150 Milliards d´excès dans les dépenses publiques (150 milliards gâchés en clair). :malade:

Sarkozy chiffre à 150 milliards l´excès de dépenses publiques

Pour le premier rendez-vous de la RGPP qui doit se dérouler jusqu´en mai, le chef de l´Etat a surtout parlé, hier, maîtrise des dépenses. Sur la centaine de mesures annoncées, souvent très techniques, plusieurs étaient déjà dans les tuyaux.

La réforme de l´Etat, il faut cesser d´en parler, il faut la faire. » En ouvrant hier le conseil de modernisation des politiques publiques, premier d´une série de trois grands rendez-vous d´ici au mois de mai, Nicolas Sarkozy a voulu montrer, une fois de plus, qu´il prenait le taureau par les cornes, là où les gouvernements précédents agissaient par petits pas. Le chef de l´Etat a abordé le sujet sous l´angle des finances publiques. C´est « parce qu´il n´est plus possible de continuer à augmenter les prélèvements » que l´Etat doit se réformer. « Nous avons besoin d´investir massivement pour préparer l´avenir (...), il nous faut des marges de manoeuvre supplémentaires », a-t-il plaidé.

Ni rationnement ni austérité

Ainsi, la réforme de l´Etat ne vise plus seulement à simplifier la vie des citoyens ou à réduire le train de vie des ministres, elle doit clairement servir à « réduire le poids de nos dépenses ». Le président de la République a comparé les taux de dépenses publiques de la France et de l´Allemagne pour observer que 150 milliards d´euros au moins devaient pouvoir être économisés, sans quoi « nous n´irons pas chercher le point de croissance qui nous manque ». Un discours en phase avec les revendications du patronat. Mais qui risque de vite trouver ses limites. Car, à l´instar des stratégies ministérielles de réforme lancées en 2004 par Eric Woerth, alors secrétaire d´Etat à la Réforme de l´Etat, ou des audits de modernisation menés, en 2006 et 2007, par Jean-François Copé, à l´époque ministre du Budget, la revue générale des politiques publiques (RGPP) de Nicolas Sarkozy ménage la chèvre et le chou.

« Ni rationnement comptable ni austérité budgétaire », a dit le président, pour qui « la réforme ne se fera pas contre les fonctionnaires ». D´où la discrétion de l´Elysée, hier, sur ce qui reste l´objectif numéro un de l´opération : la réduction des effectifs de la fonction publique. C´est pourtant bel et bien grâce aux mesures annoncées que le gouvernement compte ne plus remplacer, à partir de 2009, que la moitié des départs en retraite. Deuxième écueil que la RGPP ne parvient pas à éviter : la très grande technicité des propositions. Il n´est pas sûr que la « centralisation du contrôle de légalité » ou la « suppression de huit des neuf centres interministériels de renseignements administratifs » parlent aux Français. Troisième écueil, enfin : le recyclage de réformes déjà en cours. Sous couvert d´ambition, pas loin d´une centaine de dispositions ont été officiellement arrêtées, mais nombre d´entre elles étaient dans les tuyaux, comme le transfert de la Gendarmerie nationale au ministère de l´Intérieur, la fin de la notation des fonctionnaires ou le recensement des obligations administratives imposées aux entreprises.

Modèle suédois

La principale nouveauté concerne l´organisation des structures de l´Etat. Le format des administrations centrales va être réduit et le système suédois des agences de service public, sans personnalité morale, expérimenté. La région va devenir le vrai « niveau de pilotage », leurs préfets ayant désormais autorité sur ceux des départements. Les services déconcentrés subiront eux aussi une sérieuse cure d´amaigrissement avant d´être rassemblés autour des préfectures. D´une certaine manière, tout reste à faire. Car les véritables sources d´économies seront identifiées fin mars, lorsque le conseil de la modernisation arrêtera les nouvelles orientations des politiques d´intervention que sont l´assurance-maladie, la famille et l´emploi. Rendez-vous après les élections municipales.

http://www.lesechos.fr/info/france/4660903.htm

JG__
JG__
MP
13 décembre 2007 à 18:08:43

J´ai suivi un débat interessant sur LCI tout à l´heure, enfin plutôt un question réponse.
Y´a une idée qui m´a plu, la suppression du département. Enfin au niveau administratif au moins.

Pourquoi des sous-préfets puis des préfets, etc... plus simples, une région administratives et c´est tout. :(
Après fait voir ce que ça donne dans le détail mais niveau économie et tout ça peut être bon.
Le truc c´est que ça met à mal la proximité avec le citoyen qu´on a grâce au département. ^^

Mais au niveau de la Martinique, je trouve ridicule qu´il y ait la région et le département.
Ca fait un département dans une région, inutile. :doute:

Faudrait fusionner les deux ou alors passer à un système différent, plus simple. :)
Mais sans amener l´autonomie ou l´indépendance.

Orkin
Orkin
MP
13 décembre 2007 à 18:12:35

ouais, mais le parti est assez spécial en soi, et il y a vraiment des gens de tous les horizons, même les étrangers. oui la campagne raciste, c´était de la part de ce partie et spécialement de Blocher. Donc oui, c´est toujours le même parti et d´ailleurs je ne me leurs pas. Mais la conseillère fédérale de l´UDC élue est vraiment beaucoup plus modérée que Blocher et ça peut influencer le parti.

Je ne me fais pas trop d´illusion, mais disons que, pour faire une comparaison avec la France, c´est comme si on était passé d´un Le Pen à un Sarkosy (en termes d´idéologie politique), sauf que Blocher est aussi populiste que Sarkosy et que la nouvelle élue l´est moins.

D´ailleurs, cette conseillère a quand même été choisi par le PS, le PDC (centre) et les verts, donc ils ont bien mis qqn d´assez modéré.

Bref on peut faire partie d´un parti sans en suivre toutes les exigences.

Sinon pour ton article, je cite déjà une phrase (je ne l´ai pas encore lu entièrement) :

"La réforme de l´Etat, il faut cesser d´en parler, il faut la faire."

ça me fait toujours rire ce genre de phrase... le genre de phrase avec lesquelles Sarkozy a gagné son élection. Faire croire qu´il fait bouger les choses...

enfin je lis la suite

Orkin
Orkin
MP
13 décembre 2007 à 18:18:48

hum je ne suis pas assez calé en administration française pour tout comprendre concernant vos régions, départements, etc., je m´abstiendrai donc de commenter

JG_Madinina
JG_Madinina
MP
14 décembre 2007 à 16:38:39

Le tribunal correctionnel de Brest a condamné aujourd´hui à deux ans de prison ferme un homme de 22 ans reconnu coupable d´avoir lancé, la veille, un pavé sur une voiture de police dans le cadre d´une manifestation lycéenne. Le prévenu, sans emploi, était jugé dans le cadre de la procédure de comparution immédiate. Il a reconnu avoir lancé jeudi une pierre en direction d´une voiture banalisée, brisant la vitre arrière du véhicule mais n´occasionnant aucun blessé parmi les trois policiers qui avaient pris place à bord. "Je ne pensais pas l´atteindre, je me suis pris la tête en me disant ´j´ai fait une connerie´", s´est-il excusé devant le tribunal.

Source : AFP
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2007/12/14/01011-20071214FILWWW00383-jet-de-pierre-ans-de-prison.php

:d) Vu son explication pitoyable je suis moins choqué par les deux ans. :(

Non c´est vrai que deux ans pour un pavé c´est beaucoup, j´aimerais bien savoir s´il avait un casier.
Ca pourrait expliquer la lourde peine, sinon c´est un exemple.

Esperons qu´il serve, c´est devenu une habitude de jeter des pierres sur les forces de l´ordre. :hum:
Que ça soit dans les cités ou pendant des manifestations lycéennes, etc...

Et qu´il s´estime heureux, il aurait pu touché un flic à la tête puis qu´il meurt et là c´était 20 ans.
Ah non, 5 ans... justice française c´est vrai. :noel:

DébutPage précedente
1  ... 678910111213141516  ... 36»
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Athot, RaMs, [hush]2
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

La vidéo du moment