Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Les ingrédients du J-RPG idéal /

Le confort de jeu selon Bravely Default - Les ingrédients du J-RPG idéal

Page Dossier
Le confort de jeu selon Bravely Default
Partager sur :

Cette dernière partie n'aurait probablement pas vu le jour sans la sortie d'un jeu décidément bourré de qualités : le fameux Bravely Default. Dans sa version améliorée, celle-là même qui est disponible dans notre pays, le titre profite d'un certain nombre d'ajouts en termes d'options qui, à l'usage, relancent considérablement l'intérêt du soft en lui apportant un confort de jeu bien supérieur à celui de la version originale.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Le confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely Default

Car Bravely Default nous donne réellement la possibilité de paramétrer entièrement et à tout moment notre expérience de jeu. Sans exagérer, on peut ajuster tellement d'options différentes qu'on a presque le sentiment d'avoir accès à une fonction débug proche de la triche éhontée. Le but n'est pourtant pas de nous inciter à tricher mais plutôt de nous donner la possibilité d'ajuster librement certains paramètres pour profiter au maximum du jeu sans subir les contraintes inhérentes à tous les autres J-RPG. On peut ainsi modifier à tout moment la difficulté des combats, accélérer leur vitesse ou les passer en mode auto pour rendre les phases de level-up moins fastidieuses. Il est également possible d'ajuster la fréquence des rencontres aléatoires sur une échelle de 4, en la mettant au maximum lorsqu'on veut leveler ou à zéro lorsqu'on souhaite fouiller un donjon sans perdre de temps à combattre.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Le confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely Default

Avec cette option, les concepteurs ont vraiment trouvé la meilleure réponse à donner aux joueurs qui n'ont plus envie de subir les contraintes relatives au genre, et on les en remercie. D'autant que cela va de pair avec tous les autres éléments qui ont été intégrés pour assurer un confort de jeu optimal, comme l'aptitude permettant de parcourir les donjons en évitant les pièges ou de connaître le nombre exact de coffres restants à chaque étage. Les passages secrets eux, restent invisibles, et obligent à fouiller les moindres recoins de chaque zone pour tout découvrir. On apprécie également la mine d'informations dont regorgent les menus ainsi que le fait de se déplacer manuellement ou instantanément avec le vaisseau. Ce dernier point s'est d'ailleurs largement répandu dans les J-RPG en général, à l'inverse des autres options citées précédemment.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Le confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely DefaultLe confort de jeu selon Bravely Default

Toutes ces options ont été rajoutées dans la seconde version du jeu

Chargement de la vidéo Bravely Default trailer
Mis à jour le 21/03/2014 à 09:45

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • L'intro ou l'art de donner le ton
  • La montée d'adrénaline selon Final Fantasy VII
  • Final Fantasy VIII ou le soufflé qui retombe
  • De l'OST à la comédie musicale !
  • Quand un compositeur sort du lot
  • L'importance du character design
  • Le cas Final Fantasy : D'Amano à Nomura
  • De l'importance d'une mascotte kawaii
  • Une quête aux dimensions épiques
  • L'invitation au voyage
  • L'esprit des grands explorateurs
  • Quand le voyage prend une dimension temporelle
  • L'histoire : Principal moteur du jeu
  • Les personnages comme vecteur d'empathie
  • Viser la scène culte
  • Sortir de l'ordinaire
  • Quand le RPG flirte avec le jeu de baston
  • Une leçon de battle system signée Grandia
  • Un classique : Les jobs
  • Des matérias au sphérier
  • Quand la capture de monstres s'incruste dans un RPG
  • Dragon Quest à la sauce Pokémon
  • Mini-jeux, quêtes annexes et New Game +
  • Une fin qui se mérite !
  • Le confort de jeu selon Bravely Default
  • Contourner le leveling fastidieux, fléau des J-RPG
  • Le RPG en multi, c'est possible !
  • Conclusion
A lire aussi
Les ingrédients du J-RPG idéal 21 mars 2014, 09:45
L'évolution du genre Beat Them all 28 févr. 2014, 08:48
Le studio Naughty Dog 30 déc. 2013, 09:44
La série Shin Megami Tensei 29 mars 2013, 09:35