Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / L'histoire de SEGA /

1983-1984 : le krach des consoles - L'histoire de SEGA

Page Dossier
1983-1984 : le krach des consoles
Partager sur :

En 1983 survient le krach des jeux vidéo aux États-Unis, conséquence d'une trop grande production de jeux identiques (les jeux à succès sont plagiés par tous les développeurs, en étant peu voire pas améliorés), et de l'idée que les jeux vidéo sont une mode éphémère. Les magasins ne vendent alors plus beaucoup de jeux et bradent les stocks restants (jusqu'à – 90 % sur de nombreux jeux, parfois très récents), ce qui entraîne la faillite d'une grande partie des constructeurs et développeurs ! Ce krach s'arrête en 1985, avec la sortie de Super Mario Bros., et le secteur du jeu sort totalement de la crise deux ans plus tard.

Sega ne passe bien sûr pas au travers de cet événement et, pour que l'entreprise s'en sorte, Rosen demande de l'aide à des investisseurs, ainsi qu'à Hayao Nakayama (patron d'une entreprise de distribution rachetée en 1979). Ce dernier devient par la suite le directeur général de la société, tandis que David Rosen dirige dorénavant la filiale américaine.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

1983-1984 : le krach des consoles

En 1984, l'intégralité de Sega est rachetée par un partenariat entre Sega Japon et CSK Corporation. Elle est renommée Sega Enterprises Ltd., et devient une compagnie japonaise à part entière. Sega entrera à la bourse de Tokyo en 1986. Durant cette période, l'entreprise est restructurée. Les différentes structures de développement se voient divisées en unités : les Sega Amusement Machines Research and Development, connues du public sous le nom AM.

Mis à jour le 24/06/2011 à 14:00

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • 1940-1964 : la création
  • De 1965 au début des années 80 : premier tournant
  • 1982-1984 : coup d'essai sur le marché des consoles
  • 1983-1984 : le krach des consoles
  • 1985-1990 : l'ère Master System, une seconde tentative
  • 1988-1994 : la Megadrive, et une nouvelle mascotte
  • Une console surexploitée
  • Fin 1994-1997 : fin du règne partagé avec Nintendo
  • 1998-2001 : I have a Dream... cast
  • 1990-1994 : Sega présent sur tous les fronts
  • 1995 : la Nomad, dernière tentative portable
  • Depuis 2001, des perspectives d'avenir
  • Conclusion
A lire aussi
Les ingrédients du J-RPG idéal 21 mars 2014, 09:45
L'évolution du genre Beat Them all 28 févr. 2014, 08:48
Le studio Naughty Dog 30 déc. 2013, 09:44
La série Shin Megami Tensei 29 mars 2013, 09:35