Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 20 casques audio gamer sans fil, entre 100 et 350€ /

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme - Comparatif : 20 casques audio gamer sans fil, entre 100 et 350€

Page Dossier
Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
PC PS4 ONE PS3 360 Mac
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
13 septembre 2019 à 13:54:45
14/20
Spécifications
CompatibilitéPC, Mac, PS4
Transducteurs2x45 mm
Réponse en fréquence5 Hz à 40 kHz
Impédance45 ohms
Sensibilité101 dB / mW
Type microphoneHypercardioïde à condensateur
Atténuation bruit microNon
Zones éclairéesNon
Rendu 7.1Simple surround
Poids295 g
Connexions disponiblesSans fil via dongle USB
Prix moyen259€

ACHETER CASQUE GAMING ATH-G1WL à 259€ CHEZ AMAZON

Avec le ATH-G1WL, Audio-Technica met son savoir faire en termes de liaison sans fil au service des joueurs. Le fabricant, plus habitué à la HiFi et à l’audio professionnel, vient donc se confronter à des marques déjà bien établies sur le marché. Mais avec un modèle qui dépasse les 250€, ses arguments techniques seront-ils suffisants ?

Le prix du lancement de ce ATH-G1WL est bien de 259€. Un tarif qui place cette version sans fil du ATH-G1 au dessus de la plupart des références de ce comparatif. Et si on n’est effectivement pas au niveau d’un Astro Gaming A50 ou d’un Audeze Moebius, la somme reste conséquente pour qui cherche à s’équiper pour du loisir. Nos attentes sont donc des plus importantes, même si au déballage, c’est bien une impression de sobriété qui l’emporte, du genre de celle qui nous avait frappé lorsque nous avions découvert la version filaire. En plus du casque et de son micro détachable, on trouve donc un câble épais de deux mètres environ, un dongle USB pour assurer la connexion sans fil, un jeu de mousses d’oreillettes de rechange et une notice légèrement plus longue que celle de l’ATH-G1. Et comme pour ce dernier, pas de logiciel à télécharger, ni pilote, ni fonctions de support.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

Si le casque ajoute sa propre batterie et sa propre amplification, son poids reste des plus contenus, à 295 grammes sur notre balance, micro compris. La tenue de tête, assurée par un arceau métallique simple avec mousse pour le haut du crâne, est donc plutôt confortable, même sur le long terme. Le serrage reste néanmoins léger et l'on a cette impression tenace que le casque peut glisser à tout moment. Les grandes têtes pourront en prime regretter que la partie basse des oreillettes s’écarte légèrement de l’oreille, avec un incidence sur l’isolation phonique.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

L’isolation est d’ailleurs plutôt correcte, bien adaptée au jeu en intérieur avec bruit ambiant modéré. Les oreillettes offrent une finition en tissu entouré de simil-cuir, capable d’arrêter une bonne partie des aigus et des hauts mediums, mais laissant allègrement passer les fréquences plus graves. Résultat, si le tissu assure parfaitement côté sudation, on pourra difficilement conseiller cet ATH-G1WL pour des évènements extérieurs plus bruyants.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

Surtout que le microphone, un modèle détachable à condensateur, souffre d’une trop grande sensibilité et d’une plage dynamique trop basse. En clair, il capte tous les sons alentour, jusqu’à vos bruits de bouche les plus discrets, et sature quand on hausse la voix pour passer par dessus. Difficile dans ce cas de trouver un réglage de volume du micro convenable. Dommage, car pour ce qui est du respect du timbre, on est bien sur un modèle qualitatif offrant de jolis aigus pour une voix compréhensible mais surtout agréable à l’écoute...tant qu’on ne parle pas trop fort donc. Pour le coup, on aurait vraiment apprécié un support logiciel à base de gate et de compresseur.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

Alors que nous avions applaudi la sonorité du ATH-G1, nous serons un peu plus mesurés en ce qui concerne cette version sans fil. Si la réponse en fréquence reste identique jusqu’à mi-puissance, avec des basses généreuses, des aigus précis et des mediums en léger retrait esthétique, tout semble dégringoler quand on laisse l’amplification interne s’exprimer plus fort. Les graves les plus bas s’écroulent et passent en retrait, laissant de fait trop de place aux mediums. Le résultat est plus agressif et moins agréable sur le long terme. Et côté surround, la carte son intégrée au dongle ne permet pas mieux que du stéréo en 16 bits 48khz. En résulte un traitement qui se limite à un effet non dynamique en stéréo, pour un résultat insipide mais plutôt discret.

Ce qui est dommage, c’est que le casque ne propose pas d’entrée analogique pour fonctionner en passif, comme le G1. On aurait alors pu profiter des belles qualités sonores des transducteurs en filaire sur toutes les plateformes. Ce ne sera malheureusement pas le cas. Car le ATH-G1WL est limité au PC Windows et Mac en sans-fil, avec son dongle USB pour assurer la connexion jusqu’à une bonne dizaine de mètres. Testé sur Xbox One, le dongle n’a pas été reconnu, quand sa connexion sur PS4 n’a pas permis une écoute satisfaisante, le volume étant bien trop bas. Le passage au sans-fil est donc synonyme de perte de compatibilité. Néanmoins on apprécie l’autonomie, annoncée pour 15 heures quand nous avons constaté plus de 20 heures d’utilisation à fort volume pour une nuit de charge. Surtout qu’il est tout à fait possible de charger son casque en USB tout en l’utilisant via le dongle.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

La gestion du casque et de ses fonctions se fait au niveau de l’oreillette gauche. L’interrupteur On/Off, isolé des autres boutons par la tige du microphone, ne peut pas vraiment être activé ou désactivé par erreur, ce qui est une très bonne chose. Un mode veille automatique assure d’ailleurs que vous n’épuisiez pas les batteries après avoir oublié d’éteindre le casque. On trouve ensuite un bouton Monitor qui envoie le son du micro directement dans le mixage des oreilles, sans réglage de volume malheureusement. Puis vient le volume général, une molette infinie qui signale par un vilain bip dans le casque que vous avez atteint le volume minimal ou maximal. Cette molette est équipée d’un bouton poussoir pour activer le Surround. Enfin, à l’arrière de l’oreillette, on trouve le mute du microphone. Il faut avouer que le placement de toutes ces commandes nous semble judicieux, avec les interrupteurs suffisamment espacés et différenciés pour qu’on ne les confonde pas.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

Un mot enfin sur la finition, exemplaire pour ce qui est des parties métalliques, des jonctions rotatives (les oreillettes tournent à 90° sans le moindre grincement), de la qualité du plastique. On regrette tout de même la présence de ce câble qui part d’une oreillette pour alimenter l’autre, sans la moindre protection autre que son propre gainage, à la merci des accrochages et des arrachages. Vu le tarif pratiqué, ce genre de détail laisse un goût un peu amer.

Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme

Au final, on en attendait clairement plus de la part d’Audio-technica et de ce modèle sans-fil. Avec un prix aussi élevé, le moindre détail provoque une certaine déception, et dans le cas du ATH-G1WL, les détails sont nombreux. Déjà, on regrette que l’amplification peine à offrir en autonome la sonorité de la version filaire, la faute à une signature sonore qui change dès que l’on pousse le volume un peu fort. Idem avec le microphone qui assure correctement jusqu’à ce que le ton monte pour laisser la saturation prendre le pas. Enfin, avec cette version sans fil, c’est la compatibilité qui en prend un sacré coup, le dongle USB étant l’unique moyen de connecter le casque. Exit le branchement direct à la Switch, aux manettes de consoles modernes, aux smartphones et tablettes. Tout cela est bien dommage car la base d’un casque de qualité est bien là. Mais le diable est dans les détails.

Les notes
+Points positifs
  • Des matériaux de qualité
  • Très bon rendu sonore à volume bas et moyen
  • Un casque léger, qui se porte facilement pendant des heures
  • Le bon compromis isolation/sudation en intérieur
  • Le timbre du micro, impeccable
  • Les contrôles pratiques et bien identifiables
  • Le casque peut charger et fonctionner en même temps
-Points négatifs
  • La sonorité qui déçoit quand on monte le volume
  • Le micro qui sature assez vite
  • Le fil gainé non protégé qui parcourt l’arceau
  • Le serrage un peu limite, surtout pour les grandes têtes
  • Pas de support logiciel du tout
  • Le surround insipide
  • Les bips d’alertes franchement inutiles
  • Le tarif, trop élevé

On avait apprécié la version filaire pour ses qualités sonores, ce modèle sans-fil est un peu moins brillant, la faute à une amplification qui modifie le rendu sonore au fur et à mesure que l’on monte le volume. En ajoutant à cela les défauts connus du ATH-G1, voilà un casque qui passe un peu à côté de son destin malgré des qualités de construction évidentes.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
13 septembre 2019 à 13:54:45
14/20
Mis à jour le 13/09/2019 à 15:12

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
JeanBap
JeanBap
MP
le 18 févr. 2020 à 11:30

J'ai le casque en question et j'aimerais bien qu'on me dise d'où le casque est compatible avec la PS4 lol.
Déjà que l'embout usb est trop épais pour être enfoncé dans la PS4...

Lire la suite...
MrFire47
MrFire47
MP
le 13 sept. 2019 à 14:39

Décevant effectivement.
Es ce qu'il existe des casques gaming de type ouvert? J'ai beau chercher, je n'en trouves pas. Etant dans un environnement calme, j'aimerais beaucoup avoir un casque ouvert. Si vous avez un nom de casque je suis preneur, merci :)

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Audeze Mobius : L'excellence, tout simplement...
  • Test du casque Steelseries Arctis 1 Wireless : Une référence multiplateforme.
  • Test Sony Platinum Wireless Headset : le meilleur casque multi-plateforme ?
  • Test Casque Corsair Virtuoso SE : Magnifique esthétique, sonorité en progrès
  • Test Audio-Technica ATH-G1WL : Déception haut de gamme
  • Test Plantronics RIG 700HD : Un peu trop léger
  • Test du casque Alienware AW988 : De belles perspectives mais quelques ratés
  • Test Astro Gaming A50 (3ème Gen) : La rançon du succès
  • Test du casque Corsair H2100 Wireless 7.1 : L’heure de la retraite n’a pas encore sonné !
  • Test du casque Corsair VOID Dolby 7.1 RGB : Qu'il est difficile de succéder au H2100 !
  • Test du casque HyperX Cloud Flight : Aller à l'essentiel, le faire bien !
  • Test du casque Logitech G533 : Le charme du G933, sans l'arrière coût
  • Test du casque Logitech G933 : Un véritable couteau suisse de l'audio
  • Test Logitech G935 : Une évolution en demi-teinte
  • Test du casque Plantronics RIG 800 HD
  • Test du casque Razer ManO'War : Le fabricant ne la joue plus profil basse !
  • Test du casque SteelSeries Arctis 7 : Un passage au sans fil compliqué
  • Test du casque SteelSeries Siberia 840 : Enfin une véritable expérience sans fil !
  • Test du casque Tritton Katana HD 7.1 : La polyvalence comme objectif, et une déception à l'arrivée
  • Test du casque Turtle Beach Stealth 450 : Prix modéré mais qualités indéniables
  • Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
  • Test Turtle Beach Stealth 700 : Un couteau suisse pour joueur occasionnel