Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€ /

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique - Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€

Page Dossier Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

Note de la rédaction

18
Spécifications
Compatibilité : Windows, Xbox One, PS4 Ready / Bases compatibles : Fanatec CSL, ClubSport et Podium / Palettes : 2 + 2 / Mémoires internes : selon la base utilisée / Afficheur : Ecran OLED / Poids : 1 kg, 1,2 kg / Dimensions: 31 x 17 x 13,5 (boutons compris) / Prix (moyen, 08/2018) : 179 € + 99€

Lorsque Fanatec a annoncé son nouveau volant inspiré des McLaren GT3, nous nous sommes mécaniquement dit : “Et hop... Un partenariat de plus”. Pensant que l'association des deux marques ne déboucherait que sur quelques éléments de design spécifiques, et des logos bien en vue.. Puis les premières images sont tombées, laissant présager un travail plus profond. Et quand enfin, l’objet est enfin passé entre nos mains, que nous avons pu le rincer pendant des heures sur tous les circuits virtuels, le constat s’ est imposé : cette roue CSL Elite McLaren GT3 est à la fois la plus innovante et la plus aboutie du marché, chose dont vous serez vous aussi convaincu d'ici quelques paragraphes.

179€ la roue de volant, il n’y a pas de quoi crier au scandale. On pourrait même être étonné d’avoir sous les yeux un si bel objet sans voir son tarif s’envoler, comme c’est parfois le cas chez Fanatec. Il est probable que la concurrence avec Thrustmaster et son Ferrari F1 Wheel Add-On a joué son rôle à ce niveau. Revers de la médaille : à ce tarif, pas de connecteur rapide à l’arrière. Il est néanmoins possible de profiter du Quick-Release System en achetant l’option, pour 99€, et en la fixant en lieu et place du système classique, à vis, tel qu’on le trouve aussi sur les modèles P1 des packs CSL Elite, Elite Advanced Bundle, Elite PS4 Starter Kit ou Xbox One Competition Pack. Notons que la possibilité de passer d’un système de fixation à l’autre est une première pour Fanatec qui promet de généraliser cette fonctionnalité dans le futur. Reste que pour la version complète, avec Quick-Release, il faudra donc débourser près de 279€, soit le tarif du modèle Formula Black, lui aussi assez typé Formule et Proto. Un peu cher mais heureusement, le gain en rigidité et en praticité est bien réel.

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

Car oui, si vous avez jeté un petit coup d’oeil aux visuels, il ne vous aura pas échappé que ce modèle “GT3” est, comme son nom ne l’indique pas, plus proche d’une roue de prototype que d’un modèle Grand Tourisme classique, du genre même de ceux que l’on trouve dans les Formule 1 McLaren de 2009 ou évidemment dans la 650S GT3 du même constructeur. En clair, pas question d’espérer beaucoup de polyvalence avec ce genre d’accessoire, dédié au pilotage de précision à grande vitesse et très certainement peu adapté au rallye, au drift, ou même à la conduite de véhicules de faible puissance. Les deux poignées tournant autour d’un axe offrent peu de liberté aux mains, mais compensent largement avec un gain d’accroche important et une vivacité accrue. L’idéal pour encaisser un retour de force élevé dans une longue courbe ou des changements de direction enchaînés à toute allure. Il faut d’ailleurs signaler que la prise en main se montre bien meilleure qu’avec la Formula Black, les poignées en caoutchouc étant plus épaisses, plus larges, avec un matériau parfaitement adapté à la discipline, que l’on porte des gants de course ou non. Le confort est au rendez-vous et permet de jouer pendant des heures sans gêne particulière. Seul l'écart de rigidité assez important de l'axe entre le système de fixation inclus et celui de la version Quick Release pourrait diviser, le second se montrant moins souple et donc plus précis. De même, la présence de l’outil de serrage du système par défaut dans une cache à l'arrière de la roue se présente à la fois comme une excellente idée de stockage, mais aussi comme une gêne potentielle, avec de petites vibrations agaçantes.

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

Côté fonctionnalités, la McLaren GT3 reprend peu ou prou la même organisation que le modèle réel qui l’inspire. Au centre, 3 rotatifs crantés (4 sur la version réelle) offrent entre 4 et 12 positions, le premier faisant varier la fonction cible des deux palettes additionnelles dont nous vous parlerons un peu plus bas. À cela s’ajoutent deux sélecteurs haut/bas et deux boutons P et N, tous au marquage très prononcé et demandant à la fois force et précision pour être activés, histoire d’éviter toute sollicitation involontaire. Les autres touches, reprenant par défaut le design Xbox, se montrent plus faciles à enclencher, bien que l’on regrette globalement leur mollesse et leur manque de maintien. Sur ce point, Fanatec nous avait habitués à mieux. Enfin, sur la partie basse du volant, on trouve la touche Home et le fameux Funky Switch de la marque, lequel offre les fonctions de croix directionnelle, de bouton simple, mais aussi de bouton rotatif. Beaucoup de travail pour cet élément, qui manque parfois de précision dans ses directions et dont le placement aurait aussi pu être amélioré. D’ailleurs, il est dommage de ne pas voir de sticks analogiques, comme c’est le cas sur le Formula 1, ne serait-ce que pour profiter de la caméra en mode Autovista (dans Forza notamment, puisque nous sommes sur un produit Xbox One officiel).

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

A l’arrière, le passage des rapports est assuré par une pièce métallique unique, en bascule. Assez étonnant, et bien que ne proposant pas de réglage de profondeur comme c’est le cas sur la Formule 1 Black, ce système se montre efficace et pratique à plus d’un titre. Si le clic marqué et très rapide assure parfaitement l’enchaînement des vitesses, c’est surtout avec la bascule qu’on y gagne puisqu’il est désormais possible de changer de rapport, en positif comme en négatif, avec une seule main. Ce n’est pas forcément la panacée, la force demandée étant assez importante, mais avec un peu d'entraînement (et des gants obligatoires), ça fonctionne très bien et ça permet parfois de ne pas lâcher ses réglages au moment de rétrograder.

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

L’arrière de cette roue apporte avec elle une autre surprise : des palettes supplémentaires, analogiques, que l’on attribuera au choix, aux combinaisons accélérateur + frein, frein à main + embrayage, les deux axes offrant n’importe quelle action nécessitant un contrôle progressif, ou un système de double embrayage, réglable, offrant la possibilité de jouer avec le point de patinage. Là encore, il faut un peu de pratique pour en profiter efficacement mais le principe devrait rapidement vous offrir quelques avantages sur la ligne de départ. Le placement de ces palettes est d’ailleurs remarquablement bien pensé, bien que non réglable, puisqu’il permet sans aucune difficulté de contrôler simultanément les palettes classiques et les analogiques.

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastiqueTest Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

Evidemment, et c’est une habitude avec Fanatec, tout ceci est paramétrable depuis le pilote pour Windows 10, mais aussi directement via le volant avec pour l’occasion un nouveau menu et un nouvel écran OLED offrant une bien meilleure définition que sur les modèles précédents. La lisibilité est donc bonne et la compréhension des menus, pas toujours évidente au début, s’en trouve largement améliorée. La roue McLaren GT3 est compatible avec toutes les bases Fanatec actuelles, à savoir CSL Elite, ClubSport et la toute nouvelle série Podium. En clair, elle est utilisable sur PC Windows, sur Xbox One, mais aussi sur PS4 si vous possédez la base dédiée. C’est d’ailleurs avec cette dernière que vous pourrez profiter des 3 plateformes avec cette même roue. On regrettera simplement que seuls des caches de boutons siglés façon racing ou Xbox One soient livrés. Rien dans la boîte pour la Playstation 4, ni même en option pour le moment.

Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique

Si l’on résume, nous avons là affaire à une roue légère, agile, confortable, superbement réalisée et offrant un niveau de finition élevé. En course, nous la préférons largement à ses concurrents que sont les Formula 1 Black/Carbon de Fanatec ou chez Thrustmaster la roue du TS-PC Racer comme la Ferrari F1 Wheel Add-On. Surtout qu’elle apporte avec elle un sacré lot d’innovations, entre un nouveau menu complet et facile à appréhender, des palettes sur pivot, des gâchettes analogiques supplémentaires et la possibilité d’investir dans un système Quick-Release pour les impatients ou joueurs en quête de rigidité maximale, le tout pour un tarif qui reste plutôt bien maîtrisé. Du tout bon, ou presque, puisque nous aurions aimé avoir des boutons un peu plus fermes sous les doigts, ainsi qu’une paire de sticks analogiques bien placés. Pas de quoi nous empêcher de vous conseiller fortement l’investissement, largement à la hauteur des prestations, pour peu que ce type de conduite, assez typé il faut le dire, vous intéresse.

Points forts

  • Une reproduction assez fidèle d’un modèle emblématique
  • Le niveau de fabrication et de finition
  • Plein de fonctions accessibles sous les doigts
  • Franchement confortable avec ou sans gants
  • Le système de passage des vitesses sur pivot
  • Les gâchettes analogiques supplémentaires et bien placées
  • Compatible multi-plateformes et avec toutes les bases Fanatec
  • Le menu complet et très lisible
  • La possibilité d’upgrader avec un Quick-release
  • Le tarif contenu

Points faibles

  • Les touches classiques trop molles
  • Le Funky-Switch perfectible et mal placé
  • Pousser les palettes sans gants, ça fait mal
  • Il manque deux sticks analogiques
  • L’option Quick-Release assez chère
  • Les petites vibrations du rangement de la clé de serrage

Note de la rédaction

18
Annonce

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
  • Test du Speedlink Trailblazer Racing Wheel : Tout se joue à l'âge Playskool (sauf les volants)
  • Test du volant Thrustmaster Ferrari 458 Spider : Un moteur vous manque et tout est dépeuplé...
  • Test du volant Thrustmaster T150 Force Feedback : La force tranquille
  • Test du volant Thrustmaster T80 Racing Wheel : On en voit vite les limites
  • Test du volant Thrustmaster TMX Force Feedback : Juste ce qu’il faut sous le capot
  • Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution
  • Test du volant Logitech G920 : Le retour du roi ?
  • Test du volant Thrustmaster T300 Ferrari Racing Wheel Alcantara Ed. : La revanche rennaise
  • Test du volant Thrustmaster T300RS : Le bond technologique
  • Test du volant Thrustmaster T300RS GT Edition : Une belle affaire !
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition : La véritable référence sur Xbox One ?
  • Test du Fanatec CSL Elite Wheel Starter Pack : entre démonstration de force et défauts de jeunesse
  • Test Fanatec CSL Elite Advanced Bundle : L'habit ne fait pas le pilote (ou le bon volant)
  • Test Fanatec CSL Elite PS4 Starter Kit : Une référence presque multiplateforme
  • Test Fanatec Xbox One Competition Pack : Un premier pas vers l’excellence
  • Test Thrustmaster T-GT : Quand le volant se fait ascenseur émotionnel ?
  • Test du volant Thrustmaster TS-PC RACER : Dans la cour des grands
  • Test TS-XW RACER Sparco P310 : Petit défauts pour un grand volant
  • Test du volant Fanatec Forza Motorsport Wheel Bundle : Un autre monde
  • Quelques conseils pour bien installer son volant
  • Ces jeux qui méritent que l'on s'offre un volant