CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?

Même si Capcom reste, d’un point de vue historique, le plus grand créateur de beat’em up, force est de constater que la réponse à notre question est non. Depuis 2009, Capcom n’a plus vraiment abondé le genre. Depuis 2009, Platinum Games a accouché de 8 beat’em up !! 8 en 6 ans, et tous de qualité. Ceci étant, on ne peut pas véritablement parler ici de vol de couronne, mais plus de transmission de couronne. Platinum Games s’est en grande partie construit sur la base de Capcom. Ses deux co-fondateurs ne sont autres qu’Atsushi Inaba et Hideki Kamiya, deux grands pontes de chez Capcom qui ont souvent travaillé ensemble, Inaba comme producteur, Kamiya comme directeur.

Gaming Live de Bayonetta 2

Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
Avec Bayonetta, Kamiya prouve qu'il peut faire du Itsuno.

Aujourd’hui, le grand Kamiya est responsable des deux plus gros chefs d’œuvre de Platinum Games. Bayonetta se pose en excellente alternative aux Devil May Cry. The Wonderful 101, qui lui reprend la patte graphique de Viewtiful Joe (Kamiya continue de faire du Kamiya), est une vraie révolution dans le genre, et un titre à découvrir de toute urgence. Maintenant à la tête du projet Scalebound, Kamiya n’en rêve pas moins, un jour, d’une nouvelle collaboration avec Capcom. Citons-le, tout simplement :

Je peux honnêtement dire que s’il y a la moindre opportunité, qui ait du sens pour moi ou le studio, de travailler à nouveau avec Capcom, j’accueillerais vraiment cette opportunité. De tous les éditeurs, pas juste les éditeurs japonais ou leurs partenaires, je peux dire avec assurance que Capcom tient toujours une place très, très spéciale dans mon cœur et je les aime tendrement. C’est l’une de mes firmes préférées. Et pourquoi je dis ça, c’est parce qu’ils m’ont vraiment aidé à me façonner tel que je suis aujourd’hui. J’ai passé un long laps de temps avec eux et ils m’ont aidé à devenir celui que je suis. Ils sont l’une des rares sociétés japonaises qui restent… vous savez, nous avons vu tellement d’autres sociétés fusionner, et être rachetées, et acquises mais ils restent le même Capcom tel qu’ils ont démarré. De voir cette force et cette puissance qu’est toujours Capcom aujourd’hui est très rassurant. Et cela montre la confiance, cela montre l’amour et la passion de ce qu’ils font. Donc j’aimerais vraiment accueillir l’opportunité de travailler avec Capcom à nouveau.

Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
The Wonderful 101 est le beat'em up le plus rafraichissant de ces 10 dernières années.
Je dois bien vous l'avouer, à titre personnel, j'en rêve aussi. Car Capcom aura aujourd’hui du mal à reprendre le flambeau. Avec ses très nombreuses licences et le désir des fans de les voir sans cesse remettre au goût du jour tel ou tel titre ou développer une suite pour tel ou tel autre, le beat’em up n’est plus qu’une toute petite partie chez eux. Platinum Games n’hésitent pas à sauter sur tous les projets qu’on leur tend. Ils ont compris que le beat’em up reste avant tout un genre de niche, et parviennent à sortir des titres à budget maîtrisé mais immédiatement funs à jouer.

Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
Capcom a préféré externaliser le développement du dernier DMC.
Ce faisant, ils éclipsent les dinosaures que sont Capcom ou encore la Team Ninja, qui n’osent plus, pour leur part, développer eux-mêmes les suites de leurs propres beat’em up phares ! Capcom n’est plus le maître du beat’em up. Mais c’est bien logiquement son fils qui a repris le flambeau. Pour rester sur une note optimiste, des beat’em up Capcom, nous continuerons à en avoir. Ne serait-ce que parce que le désir de voir la suite de tel ou tel beat’em up chez les joueurs les pousseront à exaucer cette demande. On entend notamment en ce moment des rumeurs autour de la préparation d’un nouvel Onimusha.

Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
Avec des titres comme les Souls, les Royaumes d'Amalur et Dragon's Dogma, le ARPG et le Beat'em up n'ont jamais été aussi proches.

Enfin, il est difficile de trouver chez Capcom un chef de projet qui n’ait jamais travaillé sur un seul beat’em up ou un seul jeu de combat. C’est leur ADN, qui transpire dans leurs autres productions. Nous avons parlé des Resident Evil, mais on aurait aussi pu disserter sur Dragon's Dogma. Cet ARPG puise sans vergogne dans l’expérience acquise par Hideaki Itsuno sur les trois DMC qu’il a dirigés.

Capcom est un dinosaure, mais il n’est pas en voie d’extinction. En attendant, c’est avec fierté et émotion que j’ai retracé leur œuvre dans le genre vidéoludique qui me passionne le plus au monde.

PC PS4 ONE WiiU PS3 360 PS2 SNES Ubisoft Iron Galaxy PlatinumGames Clover Studios Capcom Sega Nintendo Plate-Forme Action Beat'em All Aventure Compilation Jouable en solo Multi sur le même écran Multi en ligne Multi en coopératif Contemporain Super-Héros Zombies Horreur Fantastique Rétrogaming
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
rabbit973
rabbit973
MP
le 29 mars 2016 à 09:34

Ho mon dieu, il n'y a pas God of War!!!! Où est Kratos :)
Avec Devil May Cry (le 1er bien sur) ce sont les 2 jeux qui m'ont fait aimer à nouveau le genre sur PS2. Par la suite Bayonetta a fini le travail. Là je suis sur Transformers: Devastation, je ne suis pas déçu, Platinum Games s'impose vraiment comme le nouveau studio maître du beat'em all. j'ai hâte de jouer à TMNT

Lire la suite...
Commentaire édité 29 mars 2016, 09:35 par rabbit973
Sommaire Dossier
  • 1987 - 1989 : Des débuts timides
  • Décembre 1989 : Un raz-de-marée nommé Final Fight
  • 1991 : King of Dragons, Knights of the Round, Captain Commando : Capcom creuse son avance
  • 1992 - 1993 : Le style Capcom
  • 1994 : Le précurseur (où on parle du mythique Alien vs. Predator)
  • 1993 - 1996 : les Dungeons and Dragons
  • 1993 - 1996 : Une domination remise en cause sur console
  • 1994 - 1997 : la douce agonie du genre
  • 2001 : On ne vit que deux fois (la renaissance du genre, avec Onimusha)
  • 2001 : Le roi Dante
  • 2003 : L'essai Chaos Legion
  • 2003 : Retour à la 2D, avec Viewtiful Joe
  • 2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
  • 2006 - God Hand : un hommage au genre
  • 2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
  • 2003 - 2008 : L'aboutissement d'un genre (où on parle des suites de Devil May Cry)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (1ère partie)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (2ème partie)
  • Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
A lire aussi
Le beat'em up selon Capcom 26 mars 2016, 14:37
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Micromania ONE 14.99€ Micromania ONE 14.99€ Amazon PS4 17.12€ Auchan PS4 19.99€ Cdiscount PC 39.99€ Rakuten PC 47.82€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment