CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier 2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising

En 2006, Capcom est surtout connu du grand public pour deux choses : la baston et les zombis. Il était naturel qu'il décide un jour de construire un pont entre les deux. Ce pont, c'est Dead Rising, un beat'em up où on bastonne du zombi. Mais, une fois encore, plutôt que de recopier ses recettes, Capcom va repartir d'une feuille blanche pour proposer une nouvelle expérience. Si Dead Rising reste largement affilié au genre du beat'em up, il est atypique à plus d'un titre.

2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising

L'environnement de jeu, déjà, surprend : plutôt qu'un découpage en niveaux linéaires, on explore ici librement un petit open world (un centre commercial). A la place d'une progression classique, le jeu nous laisse "72 heures" (dans le monde réel 6 heures), 3 jours pour profiter au maximum de cet espace, survivre (bien sûr), essayer d'accomplir la trame narrative (il y en a quand même une), sauver un maximum de monde... une liberté assez inédite dans ce genre de jeu.

2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
On va pas se le cacher, c'est LE grand risque dans les supermarchés.

Évoluant dans un centre commercial, le joueur a accès à tout un tas d'objets à commencer par les armes de mêlée les plus loufoques de l'histoire du genre. Chariot, poêle à frire, boule de bowling et autres guitares électriques (bon, ça, Dante nous l'avait déjà proposé) sont de la partie pour exploser les très très nombreux ennemis (pour la plupart des zombies). Car, autre particularité du titre, les lieux du jeu sont inondés de zombies. Il y a plus d'ennemis que dans un Musou. Le jeu n'emprunte pour autant pas les codes du Musou, ne vous attendez donc pas à ce que vos attaques aient une allonge gigantesque et envoient voler vos ennemis par douzaines.

Alors moi bon, depuis, je fais mes courses par correspondance

2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising

En plus de pouvoir se saisir et utiliser ou jeter toutes ces armes, Franck, notre héros cette fois-ci, dispose d'une large panoplie d'attaques au corps à corps, de la mandale au salto arrière en passant par une gamme généreuse de coups de pied (sautés ou non). Les moyens de se défaire de nos adversaires ne manquent pas. Il n'y en a même jamais autant eu, pour être honnête. Toujours dans cette optique de gigantesque parc d'attraction, vous pouvez aussi changer votre apparence, notamment vos vêtements (et le choix ne manque pas) et rencontrer des boss vraiment loufoques. Dead Rising ne se prend jamais au sérieux et verse autant dans la parodie qu'un des derniers Saints Row (enfin... non quand même pas, mais vous avez l'idée).

2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising

Malgré tout, on sort ici des jeux strictement adressés aux fans de beat'em up. Bien que les moyens de se débarrasser de nos ennemis abondent, ils sont pour beaucoup interchangeables et ne peuvent pas être librement enchaînés. Les ennemis n'ont, mais c'est réaliste, rien de l'adversaire trépidant à affronter.

2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
Scène banale de la vie quotidienne.
On ne joue pas à Dead Rising pour chercher l'ouverture dans le flot d'attaques de nos adversaires, réussir de spectaculaires esquives ou de magnifiques combos. À vrai dire, on peut même se contenter d'enchainer bêtement roulade et coup de pied circulaire (une technique rebaptisée rolling roundhouse par les joueurs), les frames d'invincibilité très généreuses du titre se chargeront de vous garder en vie.

Dead Rising sera un succès et connaîtra deux suites qui verseront toujours plus dans l'excès. Peut-être trop ; chacun s'en fera juge.

Gaming Live de Dead Rising

PC PS4 ONE PS3 360 PS2 SNES Iron Galaxy Clover Studios Capcom Ubisoft Aventure Beat'em All Compilation Plate-Forme Action Jouable en solo Multi en ligne Multi en coopératif Zombies Horreur Contemporain Rétrogaming
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
mazouballondor
mazouballondor
MP
le 27 mars 2016 à 07:51

qu'est ce que je DETESTE cette série !!!!!!!! ennuyeux, precision bancale le systeme de temps moisi (je suis du genre a vouloir "explorer", j'ai essay le 2 et le 3, meme douche froide, ma main à couper que si tu remplaces les zombies par autre chose le jeu divise ses ventes de moitié

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • 1987 - 1989 : Des débuts timides
  • Décembre 1989 : Un raz-de-marée nommé Final Fight
  • 1991 : King of Dragons, Knights of the Round, Captain Commando : Capcom creuse son avance
  • 1992 - 1993 : Le style Capcom
  • 1994 : Le précurseur (où on parle du mythique Alien vs. Predator)
  • 1993 - 1996 : les Dungeons and Dragons
  • 1993 - 1996 : Une domination remise en cause sur console
  • 1994 - 1997 : la douce agonie du genre
  • 2001 : On ne vit que deux fois (la renaissance du genre, avec Onimusha)
  • 2001 : Le roi Dante
  • 2003 : L'essai Chaos Legion
  • 2003 : Retour à la 2D, avec Viewtiful Joe
  • 2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
  • 2006 - God Hand : un hommage au genre
  • 2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
  • 2003 - 2008 : L'aboutissement d'un genre (où on parle des suites de Devil May Cry)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (1ère partie)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (2ème partie)
  • Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
A lire aussi
Le beat'em up selon Capcom 26 mars 2016, 14:37
La série Devil May Cry 01 févr. 2008, 18:00
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Micromania ONE 14.99€ Micromania ONE 14.99€ Amazon PS4 17.12€ Auchan PS4 19.99€ Cdiscount PC 39.99€ Rakuten PC 47.82€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment