CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier 2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha

2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
Onimusha 2, c'est avant tout des compagnons.

Onimusha n’est pas une série dont Capcom va chercher à bousculer les codes, du moins dans un premier temps. Le 2ème opus a quand même apporté son lot d’innovations. La principale et plus grosse différence est la présence de différents compagnons, au nombre de 4, avec qui le joueur va devoir gérer ses relations. Un système de cadeaux permet notamment de faire monter ou baisser votre affinité avec chacun d’eux. Vous avez donc tout intérêt à découvrir leur personnalité pour deviner ce qu’ils vont apprécier (ou pas). Le compagnon qui vous apprécie le plus viendra vous assister régulièrement dans les combats. Une IA s’occupe alors de le contrôler. Encore plus intéressant, tous les compagnons avec lesquels vous avez développé une affinité importante auront leur propre portion jouable. Ils ont tous un style assez marqué (l’un d’entre eux se bat avec des fusils, un autre est un ninja très rapide…) ce qui apporte un peu de variété dans les combats.

2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
Certains combats se mènent d'ailleurs main dans la main avec l'IA.
Enfin, l’histoire elle-même dispose de nombreux embranchements selon vos affinités avec tel ou tel personnage, et si tel personnage vous apprécie plus que tel autre (il y a des rivalités entre eux, et offrir quelque chose qui plait à quelqu’un peut suffire à déplaire à un autre). Cela pousse à redécouvrir plusieurs fois l’aventure, qui reste assez courte, même si, là aussi, un effort a été fait. Entre sa réalisation technique, toujours au sommet, le gameplay simple mais exigeant de son aîné, et ces quelques nouveautés, Onimusha 2 est probablement l’opus de la série qui a convaincu le plus grand nombre.

Onimusha 3 est, lui, l’épisode le plus orienté marketing. Même ceux qui n’ont jamais joué à cette série s’en rappellent peut être comme de "l’épisode avec Jean Reno". Si les deux précédant Onimusha faisaient déjà apparaître de vrais acteurs (via la motion capture) dans le rôle des héros (Takeshi Kaneshiro et Yusaku Matsuda), Jean Reno a une portée internationale plus forte. Le héros du premier opus revient lui aussi. L’histoire fait s’entremêler Japon de la période Sengoku (période des premiers opus) et Paris contemporain à l’aide de voyages temporels. Comme d’habitude avec le développeur, certains verront son scénario particulièrement niais (encore plus qu’à l’habitude…) comme un hommage aux séries Z, d’autres comme imbuvable, tout simplement. Le jeu ne propose malheureusement aucun vrai changement par rapport au 2ème volet ; tout au plus on pourra regretter (ou apprécier) le timing simplifié pour enchainer les Issen. On ne retrouve pas non plus le système de compagnons (même si le jeu présente un 3eme personnage jouable pendant une courte portion). Globalement, Onimusha 3 restera vu comme l’opus de la facilité pour Capcom, et des gros chèques.

La sublime cinématique d'intro et la présence de Jean Reno ont suffit à vendre plein de jeux.

2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha

Avec Dawn of Dreams, le 4ème Onimusha, Capcom revoit sa copie de fond en comble. La concurrence s'est étoffée dans le monde des beat’em up 3D, et c’est en toute logique que la move list des personnages jouables pour ce quatrièm volet s’est considérablement enrichie. Le joueur peut désormais réaliser de nombreux enchaînements. Le gameplay reste assez rigide mais ce surcroît d'options offensives est vraiment le bienvenu, même pour ceux qui se concentraient surtout sur les contre-attaques.

2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
On se bat toujours à deux dans cet Onimusha.
Les personnages jouables (au nombre de 5, comme dans le 2eme opus) sont plus différents les uns des autres que jamais, et surtout, on peut enfin choisir à tout moment (ou presque) celui que l’on veut incarner. Onimusha 4 est aussi et surtout le jeu qui a démarré cette lubie qu’a depuis Capcom pour les compagnons gérés par l’IA. Vous serez, en effet, toujours accompagné par un autre des personnages jouables, et on peut alterner à tout moment entre les deux. Cela donne naissance à tout un tas d’actions à réaliser en coopération qui, malheureusement, coupent un peu le rythme de la progression.

Au rang des principales nouveautés, on trouve de plus des mécaniques de RPG omniprésentes. Vos ennemis et vos armes ont tous leurs propres statistiques et cela a une grosse incidence sur les dommages que vous infligez. Ce qui vient avec tous les inconvénients habituels, à savoir une difficulté qui pourra parfois être perçue comme injuste ou comme absente, selon la façon dont vous êtes armé. Parcourir la célèbre dimension fantôme pourpre (une arène de plusieurs étages, équivalent du mode Bloody Palace des DMC dans la série des Onimusha) peut être trivialisé, sur toute une partie du chemin, à cause de personnages trop bien équipés, ce qui est toujours dommage, dans ce genre de jeu où les combats restent le gros du gâteau.

2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
Sans romance, ce n'est pas pareil.
La construction des niveaux pourra aussi en dérouter plus d’un. Ce sont de nombreux petits chapitres qui vous attendent, séparés à chaque fois par des passages au camp Normandy où vous pouvez échanger avec chaque membre du groupe. Ces chapitres sont inégaux, : certains sont très orientés recherche/réflexion, d’autres vous envoient des vagues infinies d’ennemis jusqu’à ce que vous vous donniez la peine d’avancer. Globalement, cette progression hachée et des passages pas toujours inspirés compromettent la rejouabilité du titre. Une rejouabilité qui pâtissait déjà de l’aspect RPG (on a toujours moins envie de repartir de 0 lorsqu’on a l’équipement le plus rutilant qui soit). Heureusement le jeu est aussi beaucoup plus long que ses prédécesseurs.

Vous l’aurez compris, Onimusha Dawn of Dreams a divisé, comme c’est souvent le cas lorsqu’une série prend brusquement autant de libertés vis-à-vis de ses racines. Ses qualités sont indéniables, mais les sensations de jeu ne sont plus tout à fait les mêmes. Sorti aussi un peu tard sur une console envahie par les succès commerciaux, il se vendra très mal et ne poussera pas le géant japonais à poursuivre cette série.

Introduction de Onimusha 3

PC PS4 ONE PS3 360 PS2 SNES Iron Galaxy Clover Studios Capcom Ubisoft Beat'em All Plate-Forme Aventure Action Compilation Jouable en solo Multi en ligne Multi en coopératif Horreur Zombies Contemporain Rétrogaming
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Angryash
Angryash
MP
le 27 mars 2016 à 19:36

Ah onimusha 2, surment l'un des jeux que j'ai le plus fait sur play2; et pourtant j'ai jamais réussi à finir dans l'ensemble les différentes fin.

J'étais telment à fond que j'avais appeler mon chat Jubei :ok:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • 1987 - 1989 : Des débuts timides
  • Décembre 1989 : Un raz-de-marée nommé Final Fight
  • 1991 : King of Dragons, Knights of the Round, Captain Commando : Capcom creuse son avance
  • 1992 - 1993 : Le style Capcom
  • 1994 : Le précurseur (où on parle du mythique Alien vs. Predator)
  • 1993 - 1996 : les Dungeons and Dragons
  • 1993 - 1996 : Une domination remise en cause sur console
  • 1994 - 1997 : la douce agonie du genre
  • 2001 : On ne vit que deux fois (la renaissance du genre, avec Onimusha)
  • 2001 : Le roi Dante
  • 2003 : L'essai Chaos Legion
  • 2003 : Retour à la 2D, avec Viewtiful Joe
  • 2002 - 2006 : Retour sur la série Onimusha
  • 2006 - God Hand : un hommage au genre
  • 2006 - Beat'em up et morts vivants avec Dead Rising
  • 2003 - 2008 : L'aboutissement d'un genre (où on parle des suites de Devil May Cry)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (1ère partie)
  • Vers un beat'em up Resident Evil ? (2ème partie)
  • Capcom est-il toujours le roi du beat'em up ?
A lire aussi
Le beat'em up selon Capcom 26 mars 2016, 14:37
La série Devil May Cry 01 févr. 2008, 18:00
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Micromania ONE 14.99€ Micromania ONE 14.99€ Amazon PS4 17.12€ Auchan PS4 19.99€ Cdiscount PC 39.99€ Rakuten PC 47.82€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment