CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Page Dossier Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !

Les raisons de l’annulation

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
Blizzard a peur de la confrontation avec Monkey Island et ses animations soignées.

Nous sommes à la fin de l’année ’97 et les développeurs ont entre les mains un Warcraft Adventures plutôt réussi, mais pas vraiment au niveau des précédentes productions du studio. Bill Roper convoque alors les têtes du projet pour faire le point : le jeu est censé sortir dans quelques semaines et même si tout le monde a du mal à se l’avouer, certaines phases sont plutôt mollassonnes. The Curse of Monkey Island de LucasArts vient de sortir et étant donné les critiques dithyrambiques qu’il a reçu, il serait clairement suicidaire de tenter le face-à-face avec un produit bon, mais sans plus. La décision est prise, le studio va tenter de s’allouer les conseils d’un expert en Point'n Click : Steve Meretzky, le papa de l’adaptation du Guide du voyageur galactique, l’un des 25 "dieux du jeu vidéo" de PC Gamer est appelé à la rescousse.

Avec Steve, l’équipe va entamer un marathon de deux semaines à travailler non-stop de dix à quatorze heures par jour enfermée dans les bureaux. Au terme de ces sessions, le résultat est là : de nombreuses quêtes, énigmes et embranchements sont réécrits. Il faut malgré tout se rendre à l’évidence, modifier toutes ces parties nécessite de nouvelles animations et l’enregistrement de nouveaux doublages. Blizzard prend donc la sage décision de reporter son jeu à 1998 avec pour objectif de le présenter officiellement au salon de l’E3. Mais avant le grand show, le studio offre aux premiers acheteurs de Starcraft un petit avant goût du Point'n Click avec une bande-annonce plutôt alléchante.

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
Le jeu était quasiment terminé, la pochette était même prête !

Quelques mois plus tard, les modifications sont en cours de production et le studio californien entame ses habituels préparatifs pour l’Electronic Entertainment Expo qui se tiendra à Atlanta du 28 au 30 mai ’98. Warcraft Adventures est censé y faire sa grande présentation et les dirigeants vont donc questionner l’équipe sur ce qui reste à faire pour terminer le projet. Le producteur Bill Roper explique donc où en est son bébé et, de fil en aiguille, finit par s’interroger lui-même : ferait-on bien de continuer sur ce projet ? « LucasArts va présenter Grim Fandango qui sera tout en 3D et étant donné les habitudes du studio, les énigmes seront parfaitement calibrées. Et nous, on a quoi ? Un jeu avec des animations à la traine, dont les puzzles sont en train d’être repris et avec des mécaniques que même Maniac Mansion sorti en 1990 proposait déjà ! ».

La compagnie possède une certaine réputation et il serait trop bête de faire le faux-pas tant attendu, quitte à sacrifier plus d’un an de travail. Roper hésite, puis décide de convoquer les quatre autres grands responsables du projet pour une ultime discussion. Tous les problèmes sont évoqués, le manque d’innovations, les dessins plutôt datés, les énigmes trop simplistes, le temps que cela prendra pour les modifier et surtout l’état actuel du marché du Point’n Click. Lorsque les cinq hommes sortent de cette réunion au goût amer, la sanction est tombée : Warcraft Adventures : Lord of the Clans est officiellement annulé. Ce titre aurait certainement fonctionné du tonnerre… S’il était sorti en 1995. Voici donc l’ensemble de l’analyse de Bill Roper dont vous avez pu lire une partie un peu plus tôt :

Je pense que s’il y avait un défaut fatal dans le projet c’est que nous étions trop nostalgiques. Nous avions noté beaucoup de choses importantes issues des jeux d’aventures classiques qui manquaient dans les jeux d’aventure plus modernes, comme des personnages forts, d’excellents doublages et des puzzles funs et intéressants qui s’adaptent bien à l’intrigue. Et même si nous avions tout cela, je pense qu’arrivés à ce point, nous étions réellement tombés derrière un certain standard technologique. Et si le jeu était sorti, je pense que les gens l’auraient acheté et dit « C’est fun, mais ça aurait été vraiment bon il y a quelques années ». Nous ne voulons jamais avoir affaire à un produit comme ça, qui serait vu comme le jeu qui aurait pu être bon il y a deux ou trois ans.

Grim Fandango avait déjà été annoncé et les premiers screenshots montraient que Lucas était parti pour porter les jeux d’aventure à un niveau supérieur. Nous avons donc tué le produit et dit « Pour que ce soit un titre Blizzard, pour qu’il ait ce petit truc, cette petite étincelle que nous pensons que nos jeux ont, il faudrait qu’il ait quelque chose qui le fasse atteindre un niveau que les joueurs n’imaginent même pas lorsqu’ils achètent le jeu. » Et nous sentions que ce jeu n’avait pas ce quelque chose. C’était donc une décision extrêmement dure. Je veux dire, nous avons travaillé sur le projet pendant bien plus d’un an et avons dépensé beaucoup de temps et d’énergie à travailler dessus. Mais nous savions qu’il n’allait pas correspondre aux attentes de qui que ce soit et certainement pas à celles de nos fans. Nous avons donc pris la dure décision de l’annuler.

Après avoir pris cette décision, nous devions appeler nos patrons et leur dire « Ah, au fait, vous n’allez pas le montrer à l’E3, donc transformez toutes ces bornes Warcraft Adventures en bornes Starcraft sur le plan de notre stand de l’E3. » Ce n’était vraiment pas une décision à prendre à la légère, ne serait-ce que parce que nos patrons ne veulent pas entendre ça. Nous n’annulons pas un projet sauf si c’est vraiment nécessaire. – Bill Roper, producteur de Warcraft, Diablo et Starcraft chez Blizzard

On peut le tester ? (Très) certainement un jour…

Comme nous l’avons vu, le jeu a été annulé et les différentes versions produites sont très certainement conservées bien précieusement dans les locaux de Blizzard et Animation Magic. On ne pourra donc jamais y jouer… Enfin peut-être que si, car figurez-vous qu’un particulier possède une bêta du jeu et a accepté de nous en parler. Il s’agit d’un russe fan des Point’n Click et possédant quelques développeurs et animateurs dans son entourage. Vous devinez la suite, comme il l’explique lui-même, « un ami d’un ami d’un ami qui tenait ça d’un collègue qui la eu d’un copain ayant travaillé chez Animation Magic » lui a permis de mettre la main sur cette perle.

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !

Utilisant le pseudonyme de MAN-Biker, cet homme a ainsi publié sur YouTube un walkthrough complet du titre nous permettant ainsi d’admirer le travail de Blizzard. Notez toutefois que si 99 % des doublages, animations et puzzles sont présents, il s’agit d’une version que les développeurs qualifieraient de non définitive puisque les changements imaginés par Steve Meretzky n’ont en réalité jamais pu être implémentés. Quoi qu’il en soit, cela reste une pièce inestimable que notre chanceux ami serait éventuellement prêt à vous céder pour à peu près 5.000 euros. Ne vous étonnez pas, c’est un tarif plutôt classique pour une pièce d’exception dans le milieu des collectionneurs de jeux annulés ou en version bêta.

À droite, Deathwing dans un rôle bien plus léger que celui qu'il occupe dans WoW : Cataclysm

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !

La bonne nouvelle c’est que MAN-Biker nous a expliqué que s’il ne prévoit pas de rendre sa version publique dans les jours à venir, il "ne compte pas l’emporter dans sa tombe" pour autant. En d’autres termes, nous pourrons jouer à Warcraft Adventures… Un jour. Mais alors, en tant que fan de jeux d’aventures, quel est son avis sur ce le titre de Blizzard ?

Je suis un fan et collectionneur des jeux d’aventure typé cartoonS comme les productions des années ’90 de Sierra, LucasArts ou Westwood Studios (la série des Gobliiins, les Monkey Island, les Leisure Suit Larry, Les Chevaliers de Baphomet…). De mon point de vue, Warcraft Adventures est un GRAND jeu d’aventure.

J’adore tout particulièrement Full Throttle de LucasArts et Warcraft Adventures ressemble beaucoup à ce jeu avec le même humour et le même degré de brutalité, mais avec l’univers de Warcraft. Pour oser une comparaison, Ben et Thrall sont quasiment les mêmes personnages.

Bien sûr, le jeu n’est pas parfait d’un point de vue technique étant donné qu’il s’est arrêté à la phase de bêta et il reste vraiment très facile, mais c’est clairement un de mes 10 jeux d’aventures préférés. – MAN-Biker, heureux possesseur d’une version bêta de Warcraft Adventures

Epilogue : Renaissance dans un livre

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !

Souvenez-vous, Warcraft Adventures était initialement prévu pour servir de prélude scénaristique au troisième épisode canonique de la série. Mais avec la disparition du jeu d’aventure, comment Blizzard a-t-il fait pour ne pas perdre les fans ? Une écrivain du nom de Christie Golden a été appelée à la rescousse pour écrire un roman retraçant toute l’histoire du Point’n Click avec bien entendu quelques changements et adaptations. Logiquement baptisé Warcraft : Lord of the Clans (Warcraft : Le Chef de la rébellion chez nous), cet ouvrage paru en 2001 est encore trouvable sur le marché de l’occasion.

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
Thrall a fait un sacré bout de chemin depuis Warcraft : Adventures.

L’année suivante paraissait Warcraft 3 : Reign of Chaos, qui pouvait ainsi continuer l’histoire passionnante de Thrall. Immense succès pour Blizzard qui impose une nouvelle fois sa patte inimitable et étendra un peu plus l’univers de son jeu phare avec notamment l’apparition d’Arthas. La suite, vous la connaissez très certainement : après un add-on pour ce RTS paraît celui que l’on ne présente plus, l’immense, l’inégalé World of Warcraft. Encore une fois le studio californien nous raconte à la perfection les passionnantes histoires d’Azeroth et connaît un succès retentissant dans le monde entier.

Et la suite ? Si la prochaine extension du MMORPG paraîtra l’année prochaine, c’est surtout du côté des salles de cinéma qu’il faudra d’abord se tourner. Le 25 mai 2016 sortira le film Warcraft : Le commencement – l’apothéose pour cette saga qui essayera cette fois-ci, à défaut d’avoir déjà fasciné les joueurs, de s’attaquer à un public plus large. Après ce long-métrage dans lequel nous retrouverons certains personnages cités dans cet article (Anduin Lothar, Durotan, Garona, Medivh…), l’avenir reste plus mystérieux. Si des rumeurs concernant des remakes des deux premiers épisodes de la série circulent, il nous tarde surtout de savoir quelle forme prendra le prochain vrai jeu de la série. Jeu d’aventure ? MMO ? RTS ? Ces deux derniers genres qui ont tant servis la saga ne brillent malheureusement plus autant que par le passé. Personne ne sait donc ce que Blizzard mijote, mais vivement l’annonce !

Bande-annonce du film Warcraft : Le commencement

PC Blizzard Entertainment Aventure Point'n Click Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
KingsField KingsField
MP
Niveau 17
le 28 déc. 2015 à 19:30

Un fan de Warcraft s'est permit de recréer Lords of the clan dans Warcraft III via une campagne personnalisée, en gros pour ceux qui ca intéresse et que vous avez le jeu ( avec extension ), je vous la conseille :noel:

On va dire que c'est pour combler la frustration de ne jamais avoir vu ce point & click terminé :oui:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Warcraft : La naissance d'une légende
  • Warcraft Adventures : L'interlude pointé et cliqué
  • Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
La vidéo du moment