CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Page Dossier Warcraft : La naissance d'une légende
Warcraft : La naissance d'une légende

Warcraft : La naissance d’une légende

Warcraft : La naissance d'une légende
Dune 2, le jeu qui a permis de lancer Warcraft.

Notre histoire commence en 1992. Papa Bush se prépare à abandonner son poste au profit de Bill Clinton, tandis que Nirvana déchaîne les jeunes adolescents du monde entier. Du côté de la France, le magazine Gen 4 découvre avec plaisir l’incroyable Ultima Underworld et publie son test de Dune, un point’n click développé par Cryo Interactive. En même temps de l’autre côté de l’atlantique, un second jeu inspiré de l’œuvre de Frank Herbert fait son apparition, mais s’attaque cette fois-ci à un tout autre style. Baptisée Dune II : The Building of a Dynasty (ou Dune II : La Bataille d'Arrakis chez nous), cette production signée Westwood Studios repose sur un gameplay en temps réel inédit basé sur la récolte de ressources, l’entretien d’une base et la colonisation. Mélangez tout cela et vous obtenez la base de tous les RTS d’hier et d’aujourd’hui, un concept qui ne passe à inaperçu à l’époque malgré des ventes limitées.

Warcraft : La naissance d'une légende
The Lost Vikings, premier grand succès du studio.

Tournons-nous à présent vers la Californie où un studio du nom de Silicon & Synapse vient de livrer sa seconde véritable production. Les développeurs ont travaillé sans relâche pendant de longs mois pour publier sur Super Nintendo un excellent jeu d’aventure mélangeant plateforme, réflexion et humour. C’est ainsi que The Lost Vikings permet à la compagnie formée par trois amis de la Granada Hills Charter High School de s’offrir ses premières lettres de noblesse. L’année suivante sera marquée par la maigre sortie du sympathique Rock N’ Roll Racing, mais aussi la récompense de meilleur développeur d’applications selon le Video Games & Computer Magazine.

Il y a cependant un problème, les dirigeants passent beaucoup trop de temps sur les tâches administratives et finissent logiquement par craquer : travailler une douzaine d’heures par jour n’est plus supportable. En plus de cela, avec à peine 15 employés à payer, notre trio se retrouve souvent à demander des avances à la banque… Ou à leurs parents ! Pour sortir la tête de ce carcan propre aux studios indépendants, les trois amis finissent par accepter une offre de rachat à plus de 6 millions de dollars formulée par Davidson & Associates, après avoir rejeté celle du géant Interplay.

Warcraft : La naissance d'une légende
L'équipe de Silicon & Synapse.

Avec les moyens de cette société spécialisée dans les jeux éducatifs, Silicon & Synapse renaît et l’année ’94 sera marquée par la disparition du lourd fardeau des finances. Comme pour symboliser un peu plus la chose, le studio est même renommé Chaos Studios avant de devenir Blizzard Entertainment. L’ambiance est donc apaisée et les développeurs peuvent désormais se concentrer à 100 % sur la production, ce qui leur permettra de sortir deux jeux en l’espace de six mois. Le premier représente l’une des plus grandes adaptations de comics de l’année, The Death and Return of Superman, tandis que le second, baptisé Blackthorne, est une sorte de Prince of Persia fantastique paru en septembre. Mais l’année 1994 n’est pas terminée pour les californiens puisque depuis déjà de nombreux mois un projet reprenant les mécaniques de l’incroyable Dune 2 est sur les rails.

Dune 2 est sorti et je me souviens qu’il y avait comme des ampoules au-dessus de nos têtes, nous pensions que c’était le truc le plus cool. Mais c’était un jeu solo, on s’est donc dit que ce serait vraiment génial de proposer un jeu de stratégie en temps réel auquel il serait possible de jouer avec quelqu’un d’autre.

Bien sûr, on essayait toujours de placer nos jeux dans un univers fantastique, c’était notre formule du succès à l’époque. – Michael Morhaime et Frank Pearce, co-fondateurs et actuels dirigeants de Blizzard Entertainment

Warcraft : La naissance d'une légende

Bonne nouvelle pour Blizzard, il n’y a pas de concurrence sur ce marché du RTS reposant sur le modèle du "récolter-construire-conquérir", aucun titre n’est sorti depuis Dune 2 en 1992. Comme l’expliquent les dirigeants du studio, leur titre se démarquait par deux aspects : l’univers héroic-fantasy et surtout, la possibilité de jouer à deux joueurs par Internet ou en réseau local avec un seul jeu. La direction artistique s’inspire notamment de Donjons & Dragons et des créations de Tolkien en plongeant le joueur au beau milieu d’un conflit opposant les Orcs et les humains. Warcraft : Orcs and Humans sort juste à temps pour les fêtes en novembre 1994 et s’impose logiquement comme une référence du jeu de stratégie avec un accueil chaleureux de la presse et des joueurs. Les ventes ne sont pas faramineuses, mais demeurent malgré tout plus que suffisantes pour permettre à Blizzard de se lancer dans la création d’une suite. La légende est née.

Direction l’apogée !

Warcraft : La naissance d'une légende
Les trois patrons flairent le bon coup avec Diablo.

L’année ’94 n’est même pas encore arrivée à son terme que les développeurs se remettent au travail, tout comme les dirigeants qui se décident à prendre sous leur aile un studio du nom de Condor Software travaillant sur un certain Diablo. Dans les locaux californiens, tandis qu’une partie de l’équipe planche sur Justice League Task Force qui sera le dernier jeu réalisé pour un éditeur tiers, le studio se permet de recruter des employés encore plus qualifiés grâce à sa réputation grandissante. Toujours soutenue par Davidson & Associates qui leur laisse carte blanche, la société voit désormais débarquer une quarantaine de personnes dans ses bureaux chaque matin.

Warcraft : La naissance d'une légende

C’est ainsi que d’excellentes recrues se joignent au développement de Warcraft 2 et notamment Chris Metzen qui travaillera à offrir un univers plus riche et des scénarios haletants à ce second opus. Les orcs et les humains sont toujours de la partie, mais rejoints cette fois-ci dans leurs histoires par les elfes, les gnomes ou les nains… N’oublions pas des designers très inspirés et des développeurs talentueux qui amélioreront significativement le moteur graphique ainsi que les possibilités du mode multijoueur. Secouez bien ce cocktail et vous obtenez Warcraft II : Tides of Darkness qui fait son apparition dans les rayons américains en décembre 1995.

En à peine un an, Blizzard a réussi à mettre au point un titre marquant et novateur avec par exemple l’instauration du brouillard de guerre persistant (qui deviendra un classique dans les RTS), de nouvelles races ou des combats aériens et navals. Mais en plus de profiter d’un gameplay aux petits oignons, ce titre se paye le luxe de jouir d’un lore particulièrement bien construit et mis en scène par des cinématiques en 3D de toute beauté. Le succès est immense avec 500.000 exemplaires écoulés en quatre mois et Blizzard s’impose comme l’un des plus grands développeurs de l’industrie.

Je dirais que Warcraft 2 est probablement le jeu avec lequel est apparu le peaufinage typique de Blizzard. Une sorte d’éclosion sous la forme d’un excellent jeu. Les productions précédentes étaient aussi excellentes, mais je pense que c’est à ce moment-là que nous avons commencé à briller. – Michael Morhaime et Frank Pearce, co-fondateurs et actuels dirigeants de Blizzard Entertainment

Pour parfaire la chose, le studio propose quelques mois après une extension baptisée Beyond the Dark Portal poussant encore plus l’histoire déjà dense de la saga. Voilà, cela fait déjà deux épisodes et une extension en trois ans, et tout ce petit monde ne voudrait pas que les fans fassent une indigestion des aventures en Azeroth. Une petite pause est donc de mise, surtout qu’un nouveau monstre est sur le point de sortir cage, Condor Software (devenu Blizzard North) réussi enfin à livrer Diablo le 31 décembre 1996 aux Etats-Unis. C’est à nouveau une brillante réussite pour la firme qui est désormais au sommet de son art. Un succès insolent qui risque d’être difficile à maintenir avec le temps et comme l’explique un journaliste du magazine PC Jeux dans le second numéro : « On attend toujours un faux pas de Blizzard ».

PC Blizzard Entertainment Aventure Point'n Click Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
Niveau 9
le 28 déc. 2015 à 13:43

C'est quoi un "lore"?

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Warcraft : La naissance d'une légende
  • Warcraft Adventures : L'interlude pointé et cliqué
  • Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure !
La vidéo du moment