Menu
No More Room in Hell
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : No More Room in Hell
PC
Half-Life 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de lamiss7k
L'avis de lamiss7k
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 mars 2014 à 17:53:21
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Partager sur :

La mode du zombie survival a tant le vent en poupe depuis plusieurs années qu'on pourrait croire que l'humanité rêve de voir un jour une véritable apocalypse de zombies ! De fait, No More Room in Hell use également de cette passion macabre en privilégiant la coop entre amis, le réalisme, le fun et un certain je-ne-sais-quoi qui saura vous rendre vite accro.

No More Room in Hell

Quand il n'y a plus de place en Enfer, les morts reviennent sur Terre... Sachez tout d'abord que No More Room in Hell était initialement un mod d'Half-Life 2. Alors qu'il n'était disponible qu'en version bêta, il a vu sa cote décoller lorsqu'il est sorti en tant que stand-alone sur Steam pour Halloween 2013. Les joueurs, perdus dans le flot ininterrompu de nouveaux survival saupoudrés de zombies, auront sans doute été attirés par sa gratuité. Aujourd'hui, ce FPS, au réalisme poussé vous rappellera peut-être parfois DayZ ou encore Dead Island.

Des débuts laborieux...

No More Room in Hell
Economisez vos munitions, c'est un conseil.
Une fois choisi l'un des nombreux serveurs à disposition, vous arriverez sur une map en mode spectateur, pour entendre des bruits étranges et traverser les murs en volant sans savoir quoi faire. Vous réaliserez bien vite que vous avez rejoint une partie mais que votre respawn ne sera pas autorisé avant que les joueurs encore en vie ne passent le checkpoint. Ça y est, vous avez la main. Vous ne disposez d'aucun équipement si ce n'est un briquet qui éclaire à peine votre bras. Vous trouvez alors une bonne arme de corps-à-corps et quelques objets inconnus que vous prenez quand même, pensant naïvement qu'ils vous serviront. Vous apercevez un zombie devant vous. Innocent, inconscient, vous marchez vers lui pour lui asséner un coup fatal. N'arrivant pas à le toucher, c'est à son tour de vous agripper, de vous mordre, de vous frapper jusqu'à ce que mort s'en suive. Telle est la dure réalité de No More Room in Hell, un jeu de zombies où le corps-à-corps est fortement déconseillé (c'est à cela d'ailleurs que vous reconnaîtrez les nouveaux) !

Trop réaliste ?

No More Room in Hell
La hache sera votre meilleure alliée.
Certains éléments du jeu vous laisseront sans doute perplexe. Certaines choses trop réalistes augmentent en effet la difficulté du jeu et peuvent parfois s’avérer frustrantes. Chose majeure que l'on remarque, le jeu ne dispose d'aucun HUD (pas d'indications précises sur votre santé, vous devez checker manuellement vos munitions, pas de réticule de visée) et la visibilité des objets à ramasser est limitée puisqu'ils ne sont pas mis en surbrillance. D'autres problèmes mineurs viendront se greffer à cela. On peut par exemple ouvrir des portes mais pas les refermer et si un joueur se place dans l'encadrement de ladite porte, il vous faudra attendre pour passer. Priez donc pour qu'il n'y ait pas de zombies derrière ! Il vous faudra également apprendre à utiliser vos munitions avec parcimonie. De plus, il vous faudra gérer le cycle jour / nuit et toujours avoir une torche sous la main pour ne pas être surpris par l'obscurité. Au sujet des zombies, disons qu'ils s'avèrent ici aussi lents mais létaux bien qu'ils ne représentent pas le véritable danger. Cependant, le game over sera le plus souvent dû à l'imprudence ou à l'incompétence de vos coéquipiers, d'où une prédisposition à jouer perso !

Perversité ou dure réalité ?

No More Room in Hell
L'idée est de vite trouver des partenaires.
Outre les problèmes de collision entre les joueurs, on note de nombreux problèmes de hitbox. C'est d'ailleurs pour cela que maîtriser le corps-à-corps demande un temps d'adaptation. Alors que vous aurez chargé votre coup pour faire un maximum de dégâts, vous le manquerez sans savoir pourquoi alors que lui, à un mètre de vous, saura vous attraper et vous porter le coup de grâce ou, dans le pire des cas, vous croquer. A ce sujet, qui dit morsure par un zombie dit transformation bien que cette dernière reste aléatoire. Néanmoins, dans ce cas, libre à vous de vous sacrifier pour l'équipe en vous ruant sur la horde pour tuer quelques derniers zombies. Vous pourrez ensuite demander à un coéquipier de vous achever avant que ne survienne l'inévitable ou cacher votre petit problème bien qu'une fois transformé, vous n'aurez pas le contrôle du zombie.

De gros défauts...

No More Room in Hell
C'est ce qu'on appelle un zombie plutôt souple.
Si les cinq cartes disponibles sont faites pour accueillir huit joueurs, vous vous retrouverez rarement avec le maximum de compatriotes. Ceci est dû en grande partie à l'attente puisque si vous mourrez dans No More Room in Hell, il vous faudra attendre le checkpoint pour réapparaître. De plus, en mode Survie, vous vous retrouverez vite à cours de munitions, et le ravitaillement mettra du temps à arriver, ce qui sera problématique face à des vagues de zombies de plus en plus importantes. Quant au mode Objectif, le manque d'indications vous laissera souvent au dépourvu. Priez pour tomber sur des joueurs qui savent où aller. Néanmoins, on y reviendra souvent puisque les points de réapparitions des armes ainsi que ces dernières seront différents à chaque partie, tout comme les objectifs.

... mais un côté fun

No More Room in Hell
Très vite, le jeu peut devenir difficile.
Au final, la question importante est la suivante : pourquoi s’embêter à jouer à No More Room in Hell quand on a Left 4 Dead sur son étagère ? Tout simplement parce que, malgré ses quelques défauts, ce jeu a un petit « je-ne-sais-quoi » qui rend le tout très intense. On pourra de plus apprécier le large choix d'armes (un fusil à pompe, un sniper, un arc, la hache incendie, la machette, la masse…) tout en retenant que les munitions sont rares. On trouvera aussi sympathique le fait de pouvoir barricader les portes à l'aide de planches en bois et d'un marteau, bien que personne ne prenne le temps de le faire ! Cependant, le réalisme parfois excessif pourra déplaire à certains. Quoi qu'il en soit, on prendra un malin plaisir à s'acharner pour réussir à accomplir quelque chose de concret.

Les notes
+Points positifs
  • Réalisme...
  • Gratuit
  • Addictif
  • Sympa entre potes
  • Large panel d'armes
-Points négatifs
  • ... parfois lourd
  • Très sombre
  • Quelques heures de jeu pour une bonne prise en main
  • Mode hors ligne inexistant
  • Corps-à-corps complexe

No More Room in Hell est un FPS dont le réalisme parfois agaçant ne le rend pas moins sympathique. En somme, si quelques heures de jeu seront nécessaires pour bien comprendre le système du jeu, on prendra plaisir à découvrir cet univers dangereux peuplé de zombies, seul ou entre amis.

Profil de lamiss7k
L'avis de lamiss7k
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 mars 2014 à 17:53:21
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 17/03/2014 à 17:53
PC FPS Lever Games No More Room in Hell Team Post-apocalyptique Zombies
Dernières Preview
PreviewPGA Tour 2K21 : cap en vue pour la simulation de golf ? Il y a 21 heures
PreviewMarvel’s Avengers : En route vers le Endgame ? 05 août, 15:00
PreviewFIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? 04 août, 17:16
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020