Menu
The Evil Within
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : The Evil Within - PAX East 2014
PC
Partager sur :

Vous le savez, The Evil Within marque le retour de Shinji Mikami au survival-horror, un genre que le papa de Resident Evil n'a plus vraiment touché depuis Resident Evil 4. Beaucoup d'espoirs sont donc placés sur le titre. La première et seule présentation de The Evil Within nous avait fait fort bon effet, mais celle-ci remonte tout de même à avril de l'année dernière. Il était grand temps d'en voir plus. C'est à la PAX East de Boston que nous avons pu assister en mode spectateur à une démonstration pour découvrir deux nouvelles séquences de jeu.

The Evil Within - PAX East 2014

Dans The Evil Within, nous sombrons dans l'horreur sous les traits du détective Sebastian. Appelé à enquêter sur des meurtres dans un hôpital psychiatrique, le policier se retrouve entraîné dans un véritable cauchemar au milieu de créatures et de monstres aussi dérangeants que cruels. Nous vous avions décrit dans notre précédent aperçu comment Sebastian était parvenu à échapper à un tortionnaire CAP boucherie pour finalement se retrouver dans un ascenseur en chute libre vers un monde en ruines. C'est à ce moment-là qu'a démarré la première moitié de la démo du jour.

Le mal sous influences

The Evil Within - PAX East 2014
Piercing et scarification poussés à l'extrême.
Après une chute vertigineuse, la cage d'ascenseur atterrit dans ce qui semble être une rivière ou un lac. L'eau commence à s'infiltrer entre les portes et Sebastian n'a pas de temps à perdre pour les ouvrir entièrement et se dégager de sa prison. Un peu de button mashing passe toujours bien pour stresser le joueur. L'enquêteur s'extrait de l'ascenseur et arrive dans une ville en ruines qui rappellera tour à tour plusieurs jeux très connus. Par bien des aspects, on pense d'abord aux environnements de The Last of Us. On y retrouve ce même souci du détail dans les rues en décrépitude, et si on s'arrête pour observer, on peut déceler plusieurs petits éléments, dont des affiches de films fictifs (Black Hair Curse et White Fog) très probablement placées là en clins d'œil à de véritables films d'horreur. L'influence The Last of Us se sentira également plus tard par la possibilité de crafter les objets et les armes pour les améliorer.

La somme de toutes les peurs

The Evil Within - PAX East 2014
L'aventure basculera vite dans l'horreur.
La ville que traverse Sebastian n'est pas forcément accueillante et, rapidement, c'est l'image de Silent Hill qui fait surface (l'image est peut-être stimulée par le poster de White Fog, qui sait…). Alors que Sebastian avance pendant un bon moment sans croiser le moindre ennemi, c'est la ville elle-même qui devient un danger. Les bâtiments s'écroulent sous nos yeux et entraînent avec eux des sections entières de rues. Nous ne savons pas s'il sera possible de tomber dans les précipices ou d'être blessé par des chutes de débris. Le démonstrateur connaissait trop bien la démo pour se balader calmement sans vraiment montrer de signes de danger immédiat. Le seul moment de pseudo-panique durant cette promenade urbaine est apparu lorsque l'inspecteur dut s'engouffrer dans une ruelle dont les murs se resserraient peu à peu sur lui, comme si les parois voulaient écraser et tuer le héros. L'effet rappelle plus ou moins les modifications de décor du dernier Devil May Cry, sans le côté organique de ce dernier.

Resident Evil Within

The Evil Within - PAX East 2014
Tu viens, elle est bonne !
Le manège des influences ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'à l'arrivée des premiers ennemis, on se met immédiatement à penser aux rues de Raccoon City du début de Resident Evil 2. Certains ennemis sont enfermés derrière des grilles, d'autres grignotent des cadavres au sol. Certains remarquent la présence du héros, d'autres non. On ne sait pas encore s'il s'agit de zombies, mais les créatures croisées sont assez lentes et ne semblent pas spécialement malignes. Cela n'empêche pas Sebastian de brûler les cadavres derrière lui pour être sûr que rien ne se relèvera (une idée empruntée à Resident Evil). Le sang gicle à chaque coup de feu, allant jusqu'à tacher la chemise et le visage du héros, parfois de manière exagérée. Après quelques jolis headshots et des tirs de sauvetage bien placés, les ennemis finissent tous par y passer un par un. On remarque au passage que certains "zombies" se voient affublés d'armes à feu, chose finalement peu habituelle quand on y réfléchit. La première démo s'est achevée près d'une zone inondée. On sait qu'un monstre y prend son bain mais il s'agit de la seule voie disponible. Après avoir lancé quelques gravats dans l'eau pour tenter de distraire la bête, Sebastian plonge et se fait croquer par la créature. Fin de la première démo.

Même pas peur

The Evil Within - PAX East 2014
Parallélépipède Rectangle Head. C'est sûr, c'est moins facile à dire que Pyramid Head.
La seconde section de jeu nous transporte ailleurs. Il semble que nous soyons cette fois revenus dans l'asile et Sebastian doit maintenant faire face à un ennemi un peu plus imposant que la moyenne, un monstre doté d'une tête en forme de coffre-fort emprisonné dans du barbelé. Peut-être s'agit-il du cousin cubique de l'inquiétant Pyramid Head de Silent Hill ? Le bougre est tout aussi résistant et dès que le héros parvient à lui exploser le caisson, un clone réapparaît. Ce n'est pas très clair : cet ennemi a le pouvoir de se réincarner ou s'agit-il à chaque fois d'un nouveau monstre à abattre ? Pendant cette seconde démo, Sebastian devait tourner plusieurs valves et fermer des sas pour tenter de contrôler une fuite de gaz mortel et ne pas finir asphyxié. Hélas, le jeu n'a pas su résister au cliché de la valve cassée à remplacer par une neuve délicatement posée dans une salle annexe. Classique et prévisible. Du coup, en dehors du léger stress d'avoir un gros monstre à ses trousses, la séquence ne semblait pas spécialement miser sur la peur, mais plutôt sur l'action classique et rentre-dedans.

The Evil Within - PAX East 2014
L'exploration de l'asile réserve bien des surprises.
Cette remarque vaut d'ailleurs pour l'ensemble de la présentation d'aujourd'hui. Le sentiment de peur n'était pas vraiment mis en avant, pas plus que les sentiments de malaise ou l'impression de dégoût qui émergeaient pourtant des trailers et de la séquence de jeu de l'année dernière. Il s'agit très certainement d'un choix délibéré de l'éditeur pour illustrer la pluralité des ambiances au sein de son titre... Et à ce niveau, difficile de résister à placer une dernière référence, probablement la plus évidente de toutes : Resident Evil 4. Avec ses multiples ambiances, son penchant pour l'action renforcé par la caméra au-dessus de l'épaule du héros, on ne peut s'empêcher de faire le lien avec le glorieux Resident Evil 4. Très clairement, les séquences découvertes aujourd'hui étaient loin d'être palpitantes, voire un peu ennuyeuses, et surtout très classiques. On espère donc que The Evil Within cache simplement son jeu et qu'il parviendra finalement à nous surprendre comme RE 4 en son temps.

Nos impressions
Le fait d'insister sur les influences est ici totalement volontaire de ma part. Déjà à la sortie du premier trailer, l'amateur éclairé pouvait noter des clins d'oeil cinématographiques (Hostel, SAW et autres), et il semble que des références seront aussi faites au monde du jeu vidéo avec des séquences renvoyant plus ou moins subtilement à d'autres productions. On espère vivement que de ce melting-pot parviendra à sortir un titre unique aussi bien dans son ambiance que dans son gameplay. On souhaite aussi que le sentiment de peur, très en retrait durant ces deux sections de jeu, puisse être mis en valeur lorsque nécessaire. On reste toutefois sur de bonnes bases, mais sur des bases ultra-classiques, au point de sérieusement hésiter à conclure cet aperçu par un "moyen". Le "bon" l'emporte de justesse, mais il faudra en voir plus pour être totalement convaincu.
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 avril 2014 à 09:30:00
Mis à jour le 16/04/2014 à 09:30
PC Survival-Horror Tango Gameworks studio Bethesda Softworks Zombies Contemporain Horreur
Commander The Evil Within
PC
Fnac
5.00 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Dans_ton
Dans_ton
MP
le 18 avr. 2014 à 17:32
  • ces éléments (désolé du double post)
Lire la suite...
Dans_ton
Dans_ton
MP
le 18 avr. 2014 à 17:32

Quel jeu n'est pas inspiré ?
A partir du moment ou il n'y a pas de marchant ou d'upgrade d'arme ça me va (car c'est elément facilitent grandement la difficulté du jeu).

Bref de petite références par-ci et par là en tout cas le jeu sera bon je m'attendais à avoir ce type de jeu à des kilometre.

Les survival horror c'est du coté de forbidden siren et Fatal Frame qu'il faut regarder.

Lire la suite...
NoObNerO
NoObNerO
MP
le 17 avr. 2014 à 21:06

Inspiration ou pas la magie et la graphiquement il a pas l'air top mais au niveau de l'ambiance il dois bien faire peur , hate de voir ce qu'il va apporté ce jeu .

Lire la suite...
camus88
camus88
MP
le 17 avr. 2014 à 01:34

Depuis RE4 ? Depuis RE1 moi je dirais, le seul RE angoissant c'était le 1. Bref...

Je m'attendais plus à un jeu dans l'esprit du film Hostel en fait, mais avec des bestioles bizarres et des bons gros bouchers bien dégeux. Ba on verra bien quand il sortira. Bien que le délire de la ville et compagnie me refroidi un peu.

Lire la suite...
link-cloud
link-cloud
MP
le 16 avr. 2014 à 23:29

L'amateur "éclairé" d'horreur qui sommeille en moi (jamais très loin de la surface) avait surtout noté l'inspiration très AHS de ce tout premier trailer.
Et pour les références appelées ici "clins d’œil" mais que l'on pourrait plutôt qualifier d'emprunts, un mix de cinéma américain et asiatique me paraîtrait plus juste que simplement Saw ou Hostel. De toutes façons, les inspirations des torture porns s'entrecroisent si on peut dire.

Mais il y avait tout de même de quoi saluer une ambition assez importante. Pour le reste, dès qu'on a pu voir des images de jeu, on s'est aperçu de ses lacunes techniques et de son originalité somme toute moins grande qu'au premier abord. Mais ça donnait toujours envie. Beaucoup moins en lisant cet aperçu.

Lire la suite...
RealSlimShady_
RealSlimShady_
MP
le 16 avr. 2014 à 21:07

Les jeux qui m'ont littéralement horrifié ont été Dead Space, RE4, et STALKER. Puis, plus rien.
3 ans après il y a eu Outlast.
4 jeux ultra flippants, c'est mince, surtout que 3 d'entre eux sont sortis il y a des années.
J'attends vraiment un bon gros jeu bien flippant.

Lire la suite...
nuktos
nuktos
MP
le 16 avr. 2014 à 20:29

Ouais, il est nul ce jeu.

Lire la suite...
ozzy_bo
ozzy_bo
MP
le 16 avr. 2014 à 20:24

Au début, les premiers trailers donnaient envie. Mais plus on en voit plus je trouve ça pas terrible...

Lire la suite...
The_Squarecrow
The_Squarecrow
MP
le 16 avr. 2014 à 18:19

Bordel encore un preview où l'on compare incessamment aux autres jeux. Tous les jeux sont des dérivés de l'un et des autres. Faut en revenir.

Lire la suite...
Spullwind
Spullwind
MP
le 16 avr. 2014 à 18:04

Shinji Mikami a encore rien compris : + d'action - de frissons = + de ventes?

Déjà la vue à la RE ça puait un peu (pourquoi pas FPS comme Outlast?) et là c'est action action action ... Bref le survival tant attendu ne sera pas celui là...

Bien dommage

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac PC 5.00€ Rakuten PC 7.99€ Fnac Marketplace ONE 9.94€ Rakuten ONE 11.99€ Fnac Marketplace PS4 12.94€ Amazon PS4 13.24€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestPost VoidSur PC
14
TestHyper Scape
PC PS4 ONE
16
TestDouble Kick Heroes
PC Switch ONE
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020