Menu
Mythos
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Mythos
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 mai 2011 à 16:45:23
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (42)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Test Mythos

Mythos : La sortie européenne

22 369 vues

Si vous suivez un peu les grandes tendances du marché des jeux vidéo, vous savez déjà qu'en ce moment les MMO free-to-play se multiplient plus rapidement qu'une horde de lapins gavés de petites pilules bleues. Vous pensez que tous ces titres sont identiques les uns aux autres ? Dans ce cas-là vous êtes passé à côté de Mythos, un free-to-play qui se démarque de ses collègues en proposant une approche qui s'inspire des classiques du hack'n slash.

Mythos

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'histoire de Mythos a été mouvementée, son développement pourrait sans difficulté passer pour un script de Dallas. La gestation du titre avait en effet commencé du côté de Flagship, le fameux studio créé par des anciens de chez Blizzard dont le célèbre Bill Roper. On se souvient que la durée de vie de cette structure a été particulièrement courte : elle a fermé ses portes seulement quelques mois après la sortie de son premier jeu, Hellgate : London. L'avenir de Mythos semblait alors vraiment compromis. Le projet avait certes été chapeauté par les concepteurs des Diablo, mais il se retrouvait désormais entre les mains de HanbitSoft, un éditeur coréen assez méconnu en Occident. Notez d'ailleurs que les équipes qui avaient travaillé sur ce projet étaient parties fonder Runic Games qui accouchera finalement de Torchlight. Bill Roper lui-même doutait que HanbitSoft soit capable de terminer le développement du jeu. Finalement l'éditeur fit appel à T3 Entertainment pour fignoler le bébé qui débarque enfin en free-to-play sur notre continent.

Mythos
Les options de création du personnage sont assez limitées.
Ceux qui n'ont suivi que d'un œil distrait ce feuilleton pourront s'étonner d'apprendre que Mythos sorte finalement sous la forme d'un free-to-play alors qu'il nous était présenté comme un Diablo-like. C'est justement ce qui fait la particularité de ce titre : il allie les recettes traditionnelles du hack'n slash et celles des MMO asiatiques qui pullulent sur la toile ces derniers temps. Ce parti pris est loin d'être idiot lorsque l'on repense au plaisir que l'on a pu prendre en déambulant dans Tristram avec quelques amis. L'aspect multijoueur est vraiment devenu une composante essentielle des hack'n slash, à tel point qu'on peut légitimement se demander pourquoi les représentants du genre ne sont pas passés plus tôt au MMO. Le modèle économique des free-to-play semble tout à fait adapté à cette conversion. On rappelle qu'il s'agit de proposer le jeu gratuitement mais d'y inclure un item-shop vous permettant de booster l'évolution de votre personnage contre quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Notez que vous pouvez aussi vous procurer une version boîte du jeu pour une dizaine d'euros qui vous donne directement accès à un lot d'objets issus de ce fameux item shop. Malgré son développement chaotique, Mythos semble donc partir sur des bases originales mais solides qui ont de quoi titiller la curiosité des amateurs du genre.

Mythos
La "vue MMO" n'est pas très jouable.
Le premier contact avec l'univers du jeu a pourtant de quoi vous rendre perplexe. La phase de création de votre personnage risque fort de vous laisser un peu sur votre faim. Seulement quatre races et trois classes sont ainsi pour l'instant disponibles. Vous pourrez incarner un Humain, un Gremlin qui ressemble fort à un gnome à qui on aurait rajouté de grandes oreilles pointues, un Satyre disposant d'un petit bonus de mana, ou encore un grand Cyclope prédisposé à la défense. Les trois classes disponibles sont on ne peut plus classiques : il s'agit du Pyromancien qui maîtrise la magie du feu, du Sacrificateur qui correspond tout simplement au classique guerrier, et de l'Ingénieur qui utilise en priorité des armes à feu. On ne peut pas s'empêcher de penser que deux ou trois classes supplémentaires auraient été les bienvenues... Ne vous attendez pas pour autant à ne croiser que des héros identiques les uns aux autres. L'arbre de compétences de chaque classe est en effet divisé en trois spécialisations bien distinctes. L'Ingénieur peut par exemple décider d'investir dans les compétences du Tireur d'élite lui permettant de shooter ses ennemis à longue distance, dans celles du Grenadier et apprendre à maîtriser toute une panoplie de pièges, ou enfin dans celle du Technologue et faire appel à des drones ou à des tourelles.

Mythos
On se téléporte directement dans les donjons en passant par ce genre de carte.
Le choix des compétences que vous boosterez ou non est d'autant plus cornélien qu'il vous faudra aussi investir des points dans l'arbre lui-même pour débloquer les aptitudes les plus intéressantes. Heureusement, vous aurez la possibilité de refaire vos choix gratuitement jusqu'au niveau 10 en allant papoter avec un gentil PNJ qui vous prend en pitié. Passé ce cap, il vous faudra mettre la main à la poche et vous réfléchirez donc à deux fois avant de réinitialiser vos compétences. En effet, l'argent ne pousse pas sur les arbres dans Mythos : les ennemis vous laissent parfois quelques piécettes et la revente du matériel que vous récupérez en expédition vous permettra juste de refaire le plein de potions et de talismans d'identification. Bref, il y a peu de chance que vous puissiez vous dégoter l'équipement de vos rêves chez le premier marchand venu. C'est tant mieux parce que vous aurez alors tout le loisir de découvrir un système de craft vraiment très complet proposant notamment plusieurs arbres de compétences en fonction des spécialités que vous choisirez. On se prend vite au jeu d'aller farmer tel ou tel donjon dans l'espoir de tomber sur l'ingrédient qui vous manque pour réaliser votre nouvelle arme ultime.

Mythos
Les quêtes ne sont pas passionnantes.
Notez aussi que vous pouvez débarrasser votre inventaire en détruisant les pièces d'équipement et en récupérant ainsi de précieux matériaux prêts à être recyclés. Un système de gemmes permet aussi de sertir vos objets pour leur donner quelques bonus supplémentaires. La difficulté n'étant pas extraordinaire, vous pourrez parfaitement progresser dans le jeu sans pour autant vous intéresser à l'artisanat, mais il vous faudra alors faire preuve de pas mal de patience et vous passerez à côté de l'une des principales richesses du titre. Le recours à l'item shop peut certes vous faciliter la tâche en agrandissant votre inventaire ou en vous conférant quelques bonus appréciables, mais on découvre avec plaisir que l'on peut parfaitement faire progresser son héros sans avoir à mettre la main au porte-monnaie. Par contre, il ne faut pas s'attendre à découvrir des quêtes vraiment trépidantes : le background de Mythos est du genre minimaliste et on se contente généralement de vous demander d'éliminer tel ou tel monstre ou de faire le coursier... Notez d'ailleurs que les quêtes ne rapportent pas toujours énormément d'expérience et qu'il vous faudra parfois passer par des séances de bashing pour monter de quelques niveaux.

Mythos
Ces exploits vous apporteront des bonus non négligeables.
Si de manière générale le système de jeu a des airs de déjà-vu, il faut reconnaître que Mythos intègre au moins une fonctionnalité assez originale : le fait de réaliser certaines actions héroïques, comme le fait d'avoir accompli un certain nombre de quêtes ou d'avoir battu tel ou tel boss, vous permet de débloquer des sortes de trophées. On pense bien entendu aux hauts faits de World of Warcraft ou aux exploits de Rift mais à la différence près que ces récompenses vous donnent accès à des bonus sympathiques dans le jeu. Vous débutez avec un seul emplacement vous permettant d'équiper un tel trophée, mais vous en gagnez ensuite un nouveau tous les dix niveaux. Cette simple fonctionnalité vous poussera certainement à explorer un peu plus consciencieusement l'univers de Mythos dans le but de débloquer un maximum d'exploits. Il faut reconnaître que ce ne sera pas forcément de trop vu que le reste du jeu sent fortement le réchauffé : le bestiaire est totalement quelconque, l'interface est directement calquée sur celle d'un Diablo, les donjons générés aléatoirement auraient pu se retrouver tel quel dans n'importe quel jeu du genre et on retrouve même des fonctionnalités que l'on connaît déjà par cœur telles que le Cube Horadrim qui est renommé pour l'occasion Mysticube. Au final Mythos repose certes sur un gameplay assez solide, mais il pèche par le peu de classes jouables et surtout par son manque total de personnalité.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Le rendu cartoon ne plaira pas à tout le monde mais il faut reconnaître qu'il est relativement soigné. Cet aspect dessin animé ne fait malheureusement pas tout et vous serez obligé de constater que les graphismes paraissent souvent un peu vieillots et qu'ils manquent surtout totalement d'inspiration. On remarque au passage la possibilité de passer d'une vue surplombante comme dans la plupart des hack'n slash, à une vue plus près du personnage. Malheureusement cette dernière s'avère totalement injouable.

  • Jouabilité 15 /20

    Dans le fond Mythos est un hack'n slash ultra classique mais qui s'avère très efficace. Les habitués des Diablo ne seront finalement surpris que par les petits ajouts venant des MMO free-to-play. On se retrouve toutefois face à un système de jeu assez solide qui devrait sans problème satisfaire les amateurs du genre.

  • Durée de vie 14 /20

    Certes les donjons sont générés aléatoirement et on peut les refaire à l'envi mais vous aurez tout de même parfois un peu trop l'impression de tourner en rond. D'ailleurs vous n'échapperez pas à quelques phases de bashing de monstres pour faire évoluer votre héros. On regrette aussi qu'il n'y ait pour l'instant pas davantage de classes de personnages disponibles. Par contre le système de craft réellement complet devrait vous tenir en haleine un bon petit bout de temps.

  • Bande son 13 /20

    Les musiques passent sans problème mais elles manquent encore une fois un peu de personnalité. Les bruitages sont corrects sans pour autant vous en mettre plein les oreilles.

  • Scénario 9 /20

    Vous avez réellement cru que vous aurez droit à un scénario digne de ce nom ? Plus sérieusement les quêtes sont sans grand intérêt et l'univers de Mythos dans sa globalité manque sérieusement de personnalité... Bref ne vous attendez pas à trouver le moindre intérêt pour le background.

En optant pour la combinaison MMO free-to-play et hack'n slash, Mythos s'offre des bases solides qui peuvent très bien séduire les amateurs des deux genres. Malheureusement le jeu pèche par un manque flagrant d'inspiration qui l'empêche de s'imposer comme l'un des incontournables du jeu en ligne.

Note de la rédaction

14
14.8

L'avis des lecteurs (42)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de miniblob,  Jeuxvideo.com
Par miniblob, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC Action MMO RPG Frogster Interactive T3 Entertainment
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021