CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Emergency 2012
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Emergency 2012
Appréciations du jeu
11
L'avis de la rédaction
11.3
L'avis des lecteurs (18)
Test Emergency 2012

Emergency 2012 : Introduction

55 228 vues
Profil de hiro,  Jeuxvideo.com
hiro - Journaliste jeuxvideo.com

Dernier héritier d'une série qui aime à mettre en scène les pires catastrophes, le nouvel Emergency se devait de tirer parti de l'imminence de la fin du monde, toujours prévue pour 2012 comme chacun sait. Ainsi, tout en reprenant les bases de ses prédécesseurs, le soft va donc nous inviter à coordonner les actions d'unités de sauvetage pour intervenir sur des lieux particulièrement emblématiques de notre bonne vieille Europe. Une idée intéressante qui hélas, ne se trouve pas forcément très bien exploitée.

Emergency 2012

Votre mission, si vous l'acceptez, consiste à venir en aide à de pauvres citoyens malmenés par toute une tripotée de catastrophes plus ou moins naturelles. L'épine dorsale d'Emergency 2012 est ainsi composée d'une campagne de 12 missions qui vous amèneront à intervenir aux abords de la cathédrale de Cologne, sur le Tower Bridge, à proximité d'une Tour Eiffel effondrée ou dans un Munich enseveli sous la neige. Le jeu va même jusqu'à nous confronter à des scènes de panique, de révolte ou de folie induite par l'imminence supposée de la fin du monde, comme dans la mission 10 qui nous présente des fanatiques religieux déterminés à organiser un suicide collectif à Majorque. En bref, rien ne vous sera épargné dans un jeu qui au premier abord, ressemble à s'y méprendre à un bon vieux STR. La différence étant qu'en lieu et place de gros troufions testostéronés et de tanks, on contrôlera des médecins, des pompiers, des ambulanciers et des membres des forces de l'ordre.

Emergency 2012
Vous devrez chaque fois dire à vos boulets de brancardiers ce qu'ils ont à faire.
Sachez tout d'abord que le jeu impose beaucoup de micro-gestion et qu'il vous faudra littéralement prendre par la main chacun de vos sauveteurs, tous étant manifestement dépourvus de cerveau. Cela dit, tout l'intérêt du jeu réside justement dans votre capacité à identifier les priorités et à sélectionner le bon équipement pour vos hommes en fonction de la tâche à accomplir. Ainsi, en cas de voiture écrasée par des gravats, vous devrez impérativement ordonner à un pompier d'empoigner des pinces coupantes pour désincarcérer les victimes. Si un groupe de survivants hébétés ou de badauds errent sur les lieux de l'intervention, vous devrez indiquer à un policier d'empoigner un porte-voix et de conduire tout ce petit monde hors de la zone à risque. Quoi qu'il en soit, dans tous les cas, vous débuterez avec un nombre de secouristes et de véhicules bien défini (et généralement très limité), tout le challenge résidant dans votre capacité à gérer l'urgence avec les moyens à votre disposition.

Emergency 2012
"Paris meurtri, Paris outragé, Paris brisé..."
Manque de bol, les contrôles apparaissent un poil rudimentaires pour permettre une approche relativement confortable de chaque problème. Car en dehors de la possibilité de mettre en surbrillance les objectifs urgents (comme un blessé grave sur le point d'y rester) en appuyant sur la barre espace, Emergency 2012 ne fait pas grand-chose avec son interface pour vous faciliter la tâche. Un constat qui peut d'ailleurs malheureusement s'appliquer à l'ensemble du jeu. Nous mentionnions tout à l'heure le fait que vos ouailles sont incapables de prendre la moindre initiative, hé bien dans le même ordre d'idées, les victimes ne semblent pas avoir d'instinct de conservation et attendent généralement de mourir comme des jambons. Certes, on peut comprendre ce parti pris lors des premières missions, mais lorsque vous devrez recommencer une partie bien tendue parce qu'un clampin en parfaite santé n'aura pas compris que rester à côté d'un bâtiment en flammes n'est pas bon pour la santé, alors vous serez peut-être moins enclin à l'indulgence.

Emergency 2012
La cathédrale de Cologne s'est effondrée ! A vous de réparer les dégâts.
Le hic, c'est que tous ces éléments ne correspondent finalement qu'à l'un des nombreux défauts du jeu. Citons pêle-mêle la volonté du soft de vous imposer de vieilles cut-scenes in-game impossibles à passer qui vous détournent parfois de ce que vous étiez en train de faire sans pour autant mettre le jeu en pause. Un élément super sympathique lorsqu'on officie à bord d'un bateau de sauvetage à proximité d'un tourbillon géant dans les rues inondées d'Hambourg. Une fois sur deux, votre unique bateau finira sa folle épopée sous l'eau, mettant ainsi un terme à la mission. La seule solution pour contourner ce genre de problème consiste à apprendre le déroulement de chaque partie par coeur et à se placer en conséquence. De fait, plutôt que les catastrophes, c'est le jeu lui-même qu'on finit par combattre...

Emergency 2012
Avez-vous vraiment envie de sauver le Tower Bridge ?
Heureusement, les modes Défi et Libre relèvent un peu le niveau. Dans les deux cas, il vous faudra gérer vos ressources, acheter vous-même vos véhicules d'intervention (camions de pompier, ambulances, blindés de la police, fourgons de décontamination, etc.) et tenter de sauver un maximum de gens, en sachant que si vous vous plantez et laissez mourir un innocent, la partie ne se terminera pas pour autant comme dans la Campagne. Le mode Libre souffre toutefois d'un petit manque d'équilibre, car si la difficulté reste constante, l'ampleur des "catastrophes" à traiter s'avère assez aléatoire. On pourra donc passer un moment à nettoyer les ravages d'une bombe sale avant de passer un moment sur des trucs aussi insignifiants qu'arrêter des pickpockets. Le mode Défi se montre un tantinet plus intéressant, en imposant parfois de gérer plusieurs urgences en même temps, tout en laissant largement plus la place à l'erreur que la campagne. Reste enfin à évoquer le multijoueur, qui se limite en fait à un mode libre jouable en coop. Sympa sur le papier, ce mode se révèle en fait difficilement praticable online, les joueurs étant aussi rares que les cheveux sur la tête de Fabien Barthez. Bref, vous l'avez compris, si tout n'est pas à jeter dans Emergency 2012, l'expérience s'avère toutefois trop limitée pour convaincre totalement, d'autant que le prix de vente n'est finalement pas si réduit que ça.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Si Emergency 2012 est plutôt propre graphiquement il ne vous fera pas grimper aux rideaux non plus. Le titre permet toutefois d'identifier facilement tous les types de véhicules et de personnels et reste donc assez lisible, ce qui n'est pas forcément le cas de son interface et notamment de sa mini-map. Quant aux décors, ils apparaissent tous relativement crédibles et variés. On aura ainsi "plaisir" à découvrir les grandes villes européennes totalement dévastées par d'incroyables cataclysmes.

  • Jouabilité 10 /20

    Emergency 2012 renoue avec les défauts de ses prédécesseurs : I.A. en mousse parfois très problématique du fait d'un gameplay qui fait la part belle à la micro-gestion, pathfinding bancal et interface peu pratique... La campagne, assez maladroite, impose quant à elle de recommencer les mêmes missions jusqu'à les connaître par coeur, ce qui n'est pas franchement très agréable. On lui préférera d'ailleurs les modes Libre et Défi, plus sympathiques mais également limités par les autres défauts cités ci-dessus.

  • Durée de vie 14 /20

    Les 12 missions de la campagne pourront facilement vous retenir une quinzaine d'heures, si toutefois vous avez le courage de vous y frotter aussi longtemps. On comptera ensuite sur deux modes libres sympatoches et un multijoueur coopératif en ligne désespérément désert.

  • Bande son 10 /20

    Autant vous prévenir toute de suite, les doublages français sont exécrables. Vous aurez d'ailleurs très probablement envie de pulvériser l'individu qui vous assigne vos objectifs au bout de 5 minutes. Pour le reste, le soft associe des bruitages corrects à une poignée de musiques insipides.

  • Scénario /

Emergency 2012 ne manque pas de bonnes idées et peut même se révéler occasionnellement plaisant, mais il s'empêtre surtout dans des soucis que l'on croirait venus d'une autre époque. Interface basique, campagne mécanique et mal fichue, I.A. inexistante qui impose une micro-gestion permanente, au point d'en devenir ridicule... Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que nous faisons ce genre de reproches à la série, ce qui rend la situation d'autant plus frustrante. Avec un petit peu plus de soin, nous aurions effectivement pu obtenir un titre assez plaisant, doté de surcroît d'une réalisation honnête et d'une chouette ambiance. Malheureusement, à 40 € tout de même, on aura du mal à se montrer trop indulgent.

Note de la rédaction

11
11.3

L'avis des lecteurs (18)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Quadriga Games Deep Silver Stratégie
Dernières Preview
PreviewAs Dusk Falls : entre série et jeu vidéo, une expérience narrative capable de renouveler le genre ? Il y a 16 heures
PreviewA Plague Tale : Requiem, nous avons été mordus par le jeu d'aventure d’Asobo. Nos premières impressions 19 juin, 20:29
PreviewSteelrising : Un jeu d'action sur la Révolution Française digne de Dark Souls et Elden Ring ? 16 juin, 09:00
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment