Menu
Deus Ex : Human Revolution
  • Tout support
  • PC
  • WiiU
  • PS3
  • 360
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview Deus Ex : Human Revolution

Après trois ans et demi de développement, Deus Ex : Human Revolution est enfin prêt. Le producteur du jeu, David Anfossi, est venu à Paris pour le présenter à la Presse, et passer les commandes aux journalistes. On ne s’est évidemment pas fait prier…

Deus Ex : Human Revolution
Deus Ex : Human Revolution

Le Deus Ex, FPS à la sauce RPG, qui sortira dans quelques semaines, tout comme le Deus Ex d'il y a dix ans devenu culte depuis, avance sur des terrains aussi excitants qu'effrayants. Il traite en effet de transhumanisme, de biotechnologie, de cybernétique, autant de concepts qui convergent vers un principe : la fusion entre la technologie et le corps humain, source d'amélioration des capacités de l'homme, principalement physiques mais pas seulement. Le jeu vidéo a maintes fois exploité le filon, avec par exemple Half-Life 2 et Bioshock pour ne citer que ces deux-là, mais là où Deus Ex fait mouche, c'est qu'il nous projette dans un univers très crédible qui se situe dans un futur très proche. D'un côté la technologie avance à pas de géant, de l'autre le chaos, le terrorisme, la conspiration progressent, inexorablement.

Deus Ex : Human Revolution
Taper la causette, un moyen simple de faire avancer les choses.
Plonger dans cet univers pendant deux à trois heures (les premiers moments du jeu), ça ne se refuse pas, d'autant que le premier Deus Ex sorti en 2000, un modèle de liberté d'action, a servi de modèle aux développeurs. David Anfossi, le producteur du jeu l'annonce d'emblée : son équipe a eu pour première instruction de jouer à cet épisode culte et de le terminer, c'est dire si ce Human Revolution a été placé sous influence ! Mais histoire de rassurer les joueurs qui n'y ont jamais touché, il rajoute que la trame de Deus Ex : Human Revolution n'est pas reliée à celle des précédents opus. Seuls l'esprit, le gameplay et le contexte sont importés.

Deus Ex : Human Revolution
Alors, on a chouré la déco capillaire de PJ Harvey ?
Dans ce nouvel épisode donc, le joueur incarne l'agent spécial Adam Jensen, ex-swat un brin taciturne à la voix monocorde, au service de Sarif Industries (visitez www.sarifindustries.com), une société de biotechnologie florissante quelque peu débordée par des groupes d'activistes-terroristes. Nous sommes en 2027, Adam sort tout juste de six mois d'hospitalisation, requinqué façon Steve Austin (pour les plus jeunes, il s'agit du héros d'une série culte des années 70 : L'homme qui valait trois milliards). Il reprend du service sans délai pour une première mission : gérer une attaque terroriste avec prise d'otages au sein d'une unité de production d'augmentations. Voilà pour l'entrée en matière.

Deus Ex : Human Revolution
Parce qu'il n'y a pas que l'infiltration dans la vie
Ces augmentations, modules qui boostent les capacités physiques ou mentales humaines, sont au cœur du scénario comme du gameplay de Deus Ex. Achetées au fil du jeu par notre héros (l'expérience progressivement acquise est convertie en Praxis, la monnaie d'échange), elles s'appliquent sur les parties du corps humain que sont le crâne, le torse, les yeux, les jambes, les bras, le dos ou la peau. Comment les choisir ? Simplement en fonction de l'orientation que l'on souhaite donner à son personnage : certaines améliorent des capacités de combat, d'autres développent les compétences d'infiltration, d'autres encore ont une dimension sociale (par exemple la persuasion dans le cadre d'une discussion) ou une influence sur les aptitudes de piratage informatique du héros. Quatre directions (deux principales, deux secondaires) qui constituent l'essence même de Deus Ex : il s'agit d'offrir au joueur une totale liberté dans la façon de mener les missions. Foncer dans le tas en bourrin, avancer discrètement en privilégiant les conduits d'aération ou en assommant les ennemis un à un, utiliser le piratage informatique (des mini-jeux) et la discussion avec les personnages non joueurs pour obtenir des informations capitales : à lui de faire ses choix.

Deus Ex : Human Revolution
L'atmosphère est toujours aussi glauque.
L'expérience de jeu promet par conséquent d'être unique pour chaque joueur, d'autant qu'il est impossible, matériellement et financièrement, d'acquérir toutes les augmentations existantes. Ainsi, entre la vision améliorée pour scruter à travers les murs, les jambes pour courir plus vite, sauter plus loin ou ne pas faire de bruit, les poumons immunisés contre les gaz toxiques, l'armure dermique qui réduit les dégâts, le système “Icare” utile pour sauter de haut, les capacités de persuasion, l'invisibilité et des dizaines d'autres, il faudra faire des choix cruciaux... tout en prenant aussi en considération la consommation énergétique, très variable, de ces éléments (ils ne vous serviront à rien si vous n'avez pas l'énergie pour les faire fonctionner !). A noter également que pour quelques Praxis de plus, certains modules déjà acquis peuvent être améliorés plus encore. Par exemple, le système Typhoon qui déclenche une explosion à 360° laissant sur le carreau tous les humains dans un rayon de 8 mètres, peut être “upgradé” afin d'éliminer dans la foulée tous les robots présents. Pratique, non ?

Deus Ex : Human Revolution
En voilà de jolis effets volumétriques.
Le choix, encore, s'invite surtout lors du briefing des missions toujours dans le but de proposer au joueur de mener sa mission comme il l'entend. Et pour reprendre la première que nous avons abordée, l'attaque de l'unité de production avec prise d'otages, la discussion qui s'engage avec le chef des forces de sécurité propose d'opter pour une arme létale ou non-létale, une arme à distance ou au corps-à-corps mais aussi les objectifs prioritaires et secondaires. Le choix peut s'avérer cornélien et la question peut être posée dans ces termes : Faut-il sauver les otages ou pas ? Il faut savoir que si vous décidez de les laisser mourir lors de la mission ou qu'au contraire, si vous les sauvez tous (mieux vaut faire preuve dans ce cas de discernement au cours de la discussion avec le chef des terroristes), vos choix auront une incidence sur les missions suivantes comme sur le dénouement. Quoi qu'il en soit, les discussions seront nombreuses et le joueur sera régulièrement placé devant des choix cruciaux.

Deus Ex : Human Revolution
And stay down !
Une seule mission en plus de l'introduction, c'est certes un peu maigre pour affirmer avec certitude que ce Deus Ex est à la hauteur de son ancêtre, mais c'est toutefois suffisant pour se faire une idée plutôt positive. Et en tout cas affirmer que l'équipe de Eidos Montréal n'a rien laissé au hasard afin de recréer l'ambiance tout comme la liberté d'action du Deus Ex original. On se laisse facilement happer par le héros et l'atmosphère cyberpunk qui règne sur la ville, au point de fermer un peu les yeux sur une intelligence artificielle discutable et un graphisme qui n'a rien d'exceptionnel. A noter enfin que l'approche infiltration est clairement privilégiée dans le jeu et qu'un système de mise à couvert, à utiliser seulement si vous le souhaitez, se révèle particulièrement utile pour examiner les environs en toute discrétion, puisque la caméra passe en effet à la troisième personne. L'ensemble, assez difficile en définitive (il y a peu de munitions et de modules d'énergie à récupérer dans les placards et sur les corps des ennemis), est évalué à 25 heures de jeu, selon les concepteurs.

Nos impressions
Jouez comme vous voulez... la formule résume bien ce Deus Ex : Human Revolution qui revient aux sources, respectant ainsi le cahier des charges que s’étaient fixé les concepteurs. Articulé autour des quatre “piliers” que sont l’action, l’infiltration, la réflexion (pour le piratage) et la socialisation, il propose au joueur de choisir sa propre voie notamment en piochant dans les fameuses augmentations, qui se révèlent pour certaines très originales. L’univers cyberpunk recréé s’avère en tout cas très prometteur et apparaît d’ores et déjà comme un des points forts du titre.
Profil de Neferkan
L'avis de Neferkan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2011 à 11:35:56
PC Nixxes Square Enix FPS RPG Cyberpunk
Commander Deus Ex : Human Revolution
PC
Amazon
9.09 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
xn00bx
xn00bx
MP
le 19 avr. 2011 à 03:19

Et bien ça y est, c'est fait !

Après des mois et des milliers de joueurs protestant contre le highlighting dans DXHR, Eidos Montréal ont décidé me mettre non seulement la surbrillance en option, mais aussi les indicateurs de quêtes, un très bonne nouvelle, que vous pouvez constater ici avec cette vidéo comportant une démonstration :

http://www.youtube.com/watch?v=BDq4BoeWrOI&feature=player_embedded

Lire la suite...
xn00bx
xn00bx
MP
le 30 mars 2011 à 21:07
  1. Apportez votre soutien contre la surbrillance jaune (pour commencer) dans le jeu en vous inscrivant sur les forums EIDOS ici :

http://forums.eidosgames.com/register.php

Et en votant sur le sujet DXHR ici :

http://forums.eidosgames.com/showthread.php?p=1592284#post1592284

C'est en Anglais mais au plus proche de l'écoute des développeurs et vous êtes pas obligé de laisser de messages mais vos votes sont importants :ok:

Lire la suite...
[SoONeR]
[SoONeR]
MP
le 06 mars 2011 à 08:57

Une bonne raison de découvrir la licence cette épisode !

Lire la suite...
taliante
taliante
MP
le 04 mars 2011 à 16:18

celui la aussi je l'attend comme un fou, 2011 nous gate!
Et bien sur celui la, comme son copain Crysis II sera a prendre sur PC Oblige

Lire la suite...
xn00bx
xn00bx
MP
le 01 mars 2011 à 13:38

25h de jeu en lethal je pense et encore 25-30 en non lethal car cela sera plus dur et il y a toujours 3 4 façons d'aborder une situation donnée, dans le choix de tes augs, tu peux faire un mix même sur l'ensemble du jeu mais perso je sais que cela sera au moins 50h minimum, j'ai fait le premier (avec le pack HD) et malgré son âge j'ai adoré et cela donne vraiment à réfléchir sur les derniers jeux, leur univers, leur gameplay et surtout leur durée de vie car Deux Ex est vraiment très recherché, avec Half-life 1 et Alien vs predator 2 ce sont mon trio de oldies qu'aucun gamer de ce nom ne devrait louper :ok:

Lire la suite...
xn00bx
xn00bx
MP
le 01 mars 2011 à 13:32

Merci pour le lien wiki :ok:

Perso j'ai fait le premier récemment 2 fois, en lethal et non-lethal et vraiment j'attends HR de pied ferme et je l'achète le jour de sa sortie :fete:

Lire la suite...
Sekireigan
Sekireigan
MP
le 01 mars 2011 à 09:52

Yep. Des bonnes nouvelles partout, quoi que vous en disiez, cette ambiance noir et or, moi j'aime bien. On me sort une image nomée "séquence d'infiltration", je bave; Ajoutez-y un sniper et je suis conquis. Et du piratage par-dessus le marché. Manquerait plus qu'un mode co-op et j'aurai bondi sur la pré-commande.
Mais ces 25h de de durée de vie...

Lire la suite...
Blaster777
Blaster777
MP
le 01 mars 2011 à 00:54

"L’ensemble, assez difficile en définitive (il y a peu de munitions et de modules d’énergie à récupérer dans les placards et sur les corps des ennemis), est évalué à 25 heures de jeu, selon les concepteurs."

25 heures de jeu....aïe

Lire la suite...
Orkin
Orkin
MP
le 28 févr. 2011 à 13:01

Faut avouer que l'idée de pouvoir terminer le jeu sans tuer personne (selon les dires des développeurs) est intéressante

Reste à savoir si l'équilibre est vraiment bien réalisé et si on peut en effet, tout aussi bien avancer en s'infiltrant ou au contraire en fonçant dans le tas.

D'autres jeux, comme Alpha Protocol, ont tenté ce pari entre infiltration et action, et n'ont pas trouvé le bon équilibre, malgré de très nombreuses bonnes idées.

Quant aux graphismes, s'ils ne sont pas au top, ça tournera au moins sur des machines modestes d'il y a 3 ans. J'ai tjrs pensé que les graphismes techniquement magnifiques ne servaient à rien sans une patte artistique excellente, et que celle-ci pouvait faire passer pour beaux les graphismes les plus moches. Donc je me réjouis de voir que l'univers, les couleurs et les styles artistiques sont bien utilisés.

Je connais pas la série Deux Ex, mais je me laisserais bien tenter par celui-là. Pour une fois que l'on n'a pas un FPS sans intérêt tourné uniquement sur de l'action no brain façon Call of Duty, ça serait bête de laisser passer ça de côté.

Lire la suite...
knath-qc
knath-qc
MP
le 28 févr. 2011 à 05:38

Deus Ex remasterisé à la sauce next gen et en plus produit au Québec! Vive l'expertise Québecoise! J'ai été subjugué par le premier en son époque, j'attend celui-ci avec impatience...

Lire la suite...
Meilleures offres
Amazon 360 7.98€ Amazon PS3 9.00€ Amazon PC 9.09€ Rakuten PS3 9.78€ Amazon PC 12.70€ Rakuten 360 13.47€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestHalo Infinite
PC Xbox Series ONE
16
TestSolar Ash
PC PS5 PS4
15
TestMXGP 2021
PC PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Elden Ring
25 févr. 2022
2
Gran Turismo 7
04 mars 2022
3
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022