CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Blade Kitten
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Blade Kitten
Appréciations du jeu
9
L'avis de la rédaction
14.5
L'avis des lecteurs (6)
Test Blade Kitten

Blade Kitten : Trailer de lancement

3 354 vues
Profil de Jihem,  Jeuxvideo.com
Jihem - Journaliste jeuxvideo.com

Disponible en téléchargement à la fois sur PC, Playstation 3 et Xbox 360, Blade Kitten est le premier d'au moins deux épisodes tirés d'un comics. La petite histoire veut qu'à l'origine, le comics en question ait été créé par Krome Studios pour promouvoir l'idée d'un de ses jeux vidéo. Avec l'arrivée de Blade Kitten en version jouable, la boucle est donc bouclée. Reste juste à vérifier ce que vaut le jeu et surtout si rien ne s'est perdu en chemin. Comme le fun par exemple…

Blade Kitten

Nous le disions en introduction, avant d'être un jeu vidéo, Blade Kitten est un comics, un webcomics même, que l'on peut "feuilleter" sur son site officiel. Pour sa déclinaison ludique, le titre semble assumer que tout joueur qui appuie sur start est déjà familier avec l'univers dans lequel il met les pieds. C'est là le premier défaut du jeu, une erreur faite dès les premières secondes et qui ne sera jamais corrigée par la suite. Jamais Blade Kitten ne prendra le temps d'expliquer clairement les choses, de présenter ses personnages, et de dire ce qu'ils font là. La courte séquence d'introduction nous permet tout juste de deviner que notre personnage, la féline Kit Ballard, est une chasseuse de primes qui ne peut accomplir sa mission puisqu'une rivale blonde lui dérobe un bidule de la plus haute importance. Les premiers niveaux de jeu (il y en a 13 dont des affrontements contre des boss) sont ainsi consacrés à courir après la mystérieuse blonde pour récupérer le fameux bidule. Par la suite, Kit sera entraînée dans d'autres missions qui l'éloigneront systématiquement de son objectif principal. Et sans briser le suspense, un magnifique "à suivre" illuminera l'écran lorsque les choses commenceront finalement à se mettre en place. Du moins dans le jeu, parce que dans la tête du joueur, c'est toujours le flou absolu qui règne du début à la fin.

Blade Kitten
Dans certains niveaux, Kit chevauche un chocobo sans poil.
Si encore c'était le seul grief de Blade Kitten, les choses n'iraient pas si mal. Malheureusement, le titre ne parvient même pas à se rattraper aux branches du gameplay. Krome Studios, que l'on a connu plus inspiré (Ty Le Tigre de Tasmanie) livre un jeu d'action/plates-formes sans saveur, mou et répétitif. Munie d'une épée flottante qui lui sert aussi bien à se protéger qu'à se battre, Kit peut frapper selon deux variantes : une attaque proche et une attaque à distance. Une super-attaque arrive durant la progression, mais à part ça, rien ne vient donner un peu de piquant au côté action. Il n'y a en fait aucun combo à maîtriser, ni botte secrète à découvrir. On passe donc 100% des combats à appuyer tristement sur les deux mêmes touches pour atteindre des ennemis stupides et plutôt bourrins. Et pour enfoncer le clou de la médiocrité, sachez que Kit évolue sur un plan 2D dont elle ne peut pas sortir. Les ennemis, eux, se trouvent parfois sur différents plans. Du coup, si ces méchants ne prennent pas la peine d'arriver sur le plan de Kit, il est strictement impossible de les toucher et donc de les tuer. L'inverse est pourtant permis puisque les soldats ennemis ne se privent pas pour vous canarder à distance. Peut-on faire plus frustrant ?

Blade Kitten
Kit est très attachante. Elle méritait un meilleur jeu !
Plus, je ne sais pas, mais tout autant, c'est visiblement possible comme le prouve la maniabilité désastreuse dont souffre Blade Kitten. Les origines félines de l'héroïne devraient lui permettre de se mouvoir si ce n'est avec grâce, au moins avec agilité. Hélas, la pauvre Kit n'a ni la grâce ni l'agilité d'un chat. Elle peut bien s'accrocher aux plafonds ou double-sauter tant qu'elle veut, cela ne réglera pas ses problèmes de lourdeur. Le fait est que les mouvements de Kit semblent calqués sur ceux d'un semi-remorque monté sur patins à glace. Elle bouge donc très lentement, glisse sur le décor, et met un temps fou à réagir aux contrôles de la manette. On est loin des acrobaties félines que l'on attendait d'elle. Avec tout ça, les séquences de plates-formes omniprésentes durant les niveaux sont au mieux inintéressantes, au pire absolument imbuvables, surtout quand les ennemis cités plus haut s'y mettent et vous canardent en plein saut.

Blade Kitten
Le système de combat est très simple à prendre en mains. Très basique aussi.
Alors quoi ? Faut-il tout jeter dans Blade Kitten ? Pas forcément, mais ce qu'il y a à garder ne concerne que des éléments qui ne peuvent pas sauver le produit à eux tout seuls. Citons par exemple l'emballage qui a de quoi séduire, surtout si l'on apprécie déjà le webcomics de base. On sent bien que les développeurs aiment leur personnage au point de placer l'aspect cosmétique au centre de toutes les attentions. Krome propose ainsi un jeu en cel shading très mignon et coloré qui tapera dans l'œil des joueurs. Le studio assure aussi le fan service avec une boutique in-game permettant d'acheter une douzaine de nouvelles tenues pour habiller la craquante Kit. La bande-son est pour sa part plus mitigée avec du bon comme du mauvais aussi bien dans les voix et les bruitages que dans les musiques. Encore une fois, tout va bien en ce qui concerne Kit. Ses attitudes et ses intonations dominent et apportent une dose de charme supplémentaire à l'héroïne. Le reste du casting, par contre, est plus anodin. En clair, l'ensemble du jeu repose sur les frêles épaules de son héroïne et il faut se rendre à l'évidence, la charge est bien trop lourde pour elle.

Une suite était prévue pour conclure l'aventure de Kit, mais avec la récente fermeture de Krome Studios, le futur du jeu reste encore bien incertain.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Kit tient à bout de bras tout le capital sympathie qu'inspirent les graphismes. Le design de l'héroïne est effectivement soigné, mais à côté d'elle, le reste fait bien pâle figure. Les personnages secondaires sont déjà bien plus communs tandis que les décors sont plutôt vides et parfois même recyclés entre les différents niveaux.

  • Jouabilité 8 /20

    Il est encore incroyable de constater qu'un jeu puisse être aussi injouable en 2010. Surtout un titre aussi "basique" qu'un "simple" jeu d'action/plates-formes. Kit a cette sale manie de glisser sur le décor ce qui entraîne un manque de précision réellement gênant, tandis que sa vitesse de déplacement provoque irrémédiablement soupirs et bâillements. Le système de combat est quant à lui ridiculement plat et basique et se paye le luxe de ne pas évoluer au fil de la partie.

  • Durée de vie 9 /20

    Les niveaux sont grands, trop grands même. Ils laissent pas mal de place à l'exploration pour trouver coffres ou items cachés, mais en raison de la jouabilité, on préfère abréger les souffrances et filer vers la sortie aussi vite que possible. Comptez entre 2 et 3 heures pour atteindre le bout du jeu, et peut-être le double pour récupérer tous les trésors des niveaux.

  • Bande son 12 /20

    Les voix anglaises ne sont pas désagréables, mais restent en anglais. Côté musiques, on a droit à des thèmes plutôt cheap mais pas toujours arrangés avec goût. Rien de mémorable donc.

  • Scénario 8 /20

    Le titre peine clairement à nous embarquer dans son histoire. C'est même à se demander s'il s'en donne réellement la peine. Constamment distraite par d'autres sous-objectifs, Kit Ballard progresse péniblement vers sa proie jusqu'à découvrir de terribles secrets sur le futur de l'univers. L'histoire devait continuer dans un second épisode mais avec la fermeture de Krome Studios, rien n'est plus sûre.

Parler de déception n'est peut-être pas le bon mot dans la mesure où Blade Kitten n'était pas non plus l'un des titres les plus attendus du moment. Gâchis serait donc le mot juste. L'univers était plaisant, l'héroïne attachante, et le style de jeu suffisamment éculé pour produire quelque chose qui tienne la route à défaut d'être foncièrement original. Mais non, le résultat est plat, poussif, frustrant. En deux mots comme en cent : pas amusant. Krome Studios manque donc son coup et puisque le studio vient de mettre la clé sous la porte, il n'aura même pas l'occasion de corriger le tir.

Note de la rédaction

9
14.5

L'avis des lecteurs (6)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Atari Krome Studios Plate-Forme Action
Dernières Preview
PreviewAs Dusk Falls : entre série et jeu vidéo, une expérience narrative capable de renouveler le genre ? 25 juin, 11:55
PreviewA Plague Tale : Requiem, nous avons été mordus par le jeu d'aventure d’Asobo. Nos premières impressions 19 juin, 20:29
PreviewSteelrising : Un jeu d'action sur la Révolution Française digne de Dark Souls et Elden Ring ? 16 juin, 09:00
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment