Menu
MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
  • Tout support
  • Wii
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 janvier 2010 à 09:38:17
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Test : MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
Wii
Partager sur :

Les plates-formes de téléchargement propres à la dernière génération de consoles sont souvent l’occasion de rejouer à des classiques de l’histoire du jeu vidéo, voire même de les découvrir pour la première fois. C’est dans cette dernière optique que nous, humbles Européens, abordons ce titre Megadrive qui ne nous a pas fait l’honneur de sa sortie en 1990… Maillon important de la série Aleste, mérite-t-il de trôner avec son cousin Super Aleste au panthéon des meilleurs shoot’em up de cette génération de console ?

MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor

De rapides progrès dans l'industrie de la robotique et de l'informatique offrent à l'homme des perspectives d'avenir meilleur. La découverte de nouveaux moyens de transports, programmes spatiaux et intelligences artificielles sont monnaie courante, quand, soudainement, le superordinateur aux commandes d'une station spatiale prend le contrôle des défenses armées humaines. Promue à un sort des plus funestes, notre civilisation n'a d'autre choix que de former un groupe de pilotes d'élite ayant pour mission de stopper l'attaque ennemie. Composée de cinq membres, votre force armée n'en comptera plus qu'un seul après quelques minutes de combat seulement, mais, hors de question de quitter le champ de bataille pour autant, vous ferez en sorte que vos amis ne soient pas morts en vain, quitte à vous sacrifier pour libérer l'homme de la menace qu'il a lui-même créée. Une scène d'introduction met joliment en scène votre assaut contre l'envahisseur ainsi que la disparition de vos coéquipiers. Chaque niveau débute et se termine par l'affichage de l'objectif en cours ou l'état actuel de la situation. On n'en demandait pas tant mais il faut bien admettre que ce n'est pas si désagréable de s'imaginer détruire des dizaines de vaisseaux adverses pour des raisons autres que purement ludiques…

MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
Une jolie scène d’introduction vous met dans le bain.
Enfin, le jeu est et reste avant tout un épisode la série Aleste, ce qui signifie un shoot'em up à scrolling vertical où l'armement évolue considérablement et les ennemis sortent de partout en même temps. Des heures de fun en perspective ! Votre engin dispose d'un tir principal, ridiculement faible dans un premier temps mais qui devient terriblement puissant par l'accumulation de power-up disponibles en grande quantité à travers les niveaux. L'obtention de ces items vous octroie également des sortes de satellites augmentant votre puissance de feu et dont l'orientation peut être paramétrée par pression d'un bouton dédié. Ces petits engins pourront dès lors tirer devant, derrière, en diagonale mais également se déplacer librement à l'écran à la recherche de cibles à détruire. Mais un Aleste n'en serait pas un, sans ses armes secondaires, récupérables au fil de votre aventure. Elles ne sont qu'au nombre de trois : le laser qui tire en ligne droite, les bombes avec leur large rayon d'action et enfin le bouclier qui gravite autour de votre vaisseau. Toutes peuvent être améliorées à trois reprises en ramassant plusieurs fois de suite l'item correspondant à l'arme en question. Si vous êtes touché en possession d'une de ces trois armes, vous en serez déséquipé mais ne perdrez pas de vie ; c'est très pratique, surtout si vous avez l'occasion de récupérer une autre arme entre-temps, histoire d'éviter le pire. Mettre le jeu en pause et utiliser les touches gauche et droite du pad directionnel vous permet aussi de modifier la vitesse de votre zinc. Ce n'est pas franchement nécessaire mais cela a le mérite d'être implémenté (je vous déconseille d'ailleurs fortement de diminuer la vélocité de votre mécha, ce serait du suicide).

MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
Les couleurs ne sont jamais très vives.
Le jeu est découpé en sept niveaux, plutôt longs, où vous n'aurez besoin que de peu de vos capacités cérébrales. Ici, seuls vos réflexes primaires sont mis à l'épreuve. Inutile de mémoriser un passage ou l'autre. D'ailleurs les décors n'offrent aucun point de repère et se répètent inlassablement au sein d'un même niveau mais n'allez pas penser que la tâche est aisée ! Des dizaines et des dizaines de robots défilent à l'écran, n'attendant que de se faire massacrer par vos soins. Ils entrent en scène, lancent leurs missiles, déploient des lasers et vous projettent même des boulets avant de faire un petit tour et de repartir. Isolés, ils ne représentent pas vraiment une menace, mais quand ils attaquent en nombre, ce qui est toujours le cas, l'écran se remplit rapidement de projectiles en tout genre, et seul votre instinct de survie peut vous mener à la sortie. Finalement, ce qui est intéressant dans ce jeu, c'est la progression du joueur, le sentiment de devenir meilleur à chaque partie, d'avancer de quelques mètres de plus que la fois précédente. Alors qu'un passage semblait impossible tant le nombre d'explosions à l'écran y est impressionnant, on y revient plus tard et on esquive facilement les attaques adverses pour mieux atteindre l'étape suivante, d'une difficulté à nouveau supérieure. Le jeu réussit le pari de donner au joueur la volonté de se dépasser, de transcender ses limites pour mieux les mettre à l'épreuve.

MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
Un design dérangeant.
Les environnements traversés sont intéressants, mais pas vraiment fabuleux. On survole une ville, une plaine où encore un ravin abritant des coulées de lave. Ces choix sont purement esthétiques et n'influent pas sur le gameplay ou le design des engins adverses qui, pour la plupart, se répètent au fil du jeu. Le level design n'est en fait bâti que sur l'ordre d'apparition des ennemis, leur nombre et leur chorégraphie à l'écran. Le jeu dispose néanmoins de sous-boss ainsi que de boss propres à chaque environnement visité. L'apparence des méchas adverses a cependant été travaillée et nous dévoile un goût prononcé pour un étrange style néo-féodal japonais. On est ainsi amené à combattre des robots-ninjas qui lancent des shurikens et même des tanks aux allures de temple nippon. Mais le plus intrigant reste l'affrontement avec une espèce de visage féminin qui se met à pleurer du sang une fois endommagé… Si le design est réussi, ce n'est pas nécessairement le cas de son passage au format de pixels. Le jeu, joli au demeurant, souffre pourtant d'une absence de relief, tous les décors et les personnages manquent de vie et ne sont pas ou peu animés. Bien sûr, cela n'est pas bien grave compte tenu de la focalisation du joueur sur l'action, de laquelle il ne peut décidément pas décoller les yeux.

MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
L’armement évolue vite.
Cette action omniprésente va crescendo au fil de votre progression dans le jeu, à tel point qu'au-delà du troisième niveau, la perte d'une vie risque facilement de s'enchaîner par la perte des suivantes. En effet, votre puissance de feu sera considérablement amoindrie, votre arme principale retombant au niveau le plus bas. Il sera dès lors difficile, voir même impossible de récupérer suffisamment d'items pour à nouveau pouvoir se défendre d'ennemis qui auront tôt fait de vous abattre. Finalement, il est encore plus facile d'avancer en ne perdant aucune vie qu'en tentant vainement de rentabiliser sa progression entravée par la perte de son armement. Cela vous donne une idée de la difficulté du jeu qui, sans être outrancière, vous demandera pourtant de le recommencer à maintes reprises avant d'en voir le bout.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Ce n’est pas ce qu’il s’est fait de mieux sur la console de Sega mais l’ensemble est extrêmement dynamique, l’écran s’emplissant facilement de dizaines de sprites à la fois. Le déluge d’explosions et de tirs à l’écran peut rendre l’action un peut confuse mais on s’y fait vite et le résultat est un vrai bonheur.

  • Jouabilité 17 /20

    Très simple, après avoir réglé quelques paramètres comme l’orientation des tirs de soutien ou la vitesse du vaisseau, il ne sera plus nécessaire que d’enfoncer les boutons de tir et d’esquiver en faisant confiance à votre instinct. On s’adapte au gameplay en une poignée de secondes et on ne le lâche plus tant il est addictif.

  • Durée de vie 14 /20

    Sept niveaux de longueur tout à fait honorable, tous basés sur le même principe consistant à dézinguer un maximum d’adversaires le long de votre parcours. Pourtant, on ne se lasse pas et on y revient avec aisance, la dose de fun qu’ils procurent devenant vite une nécessité à votre bonne humeur quotidienne.

  • Bande son 17 /20

    Splendide ! Toutes les compositions sans aucune exception sont entraînantes. On en vient à secouer la tête en rythme et même à rejouer au jeu dans le seul but d’écouter sa musique favorite. Les bruitages ne sont pas en reste et participent activement à l’ambiance grâce aux explosions et aux déclenchements de mécanismes très bien simulés.

  • Scénario /

    A l’instar de la plupart des shoot’em up, le scénario ne prend pas une place très importante au sein du jeu. Il est cependant intéressant de remarquer la présence de commentaires sommaires au début et à la fin des niveaux.

Une totale réussite qui plaira aux fans d’action débridée. Le jeu a vieilli dans sa forme mais il est toujours aussi défoulant de descendre ces tas d’ennemis à l’aide d’armes toutes plus puissantes les unes que les autres. Rien ne vient ralentir le rythme effréné du jeu, le joueur improvisant ses déplacements au fil des difficultés rencontrées. Meilleur shoot’em up à scrolling vertical de la Megadrive, il est difficile de dire qui de Super Aleste ou de MUSHA est le meilleur épisode de la série. En tout cas, vous ne ferez certainement pas une erreur en en faisant l’acquisition.

Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 janvier 2010 à 09:38:17
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 18/01/2010 à 09:38
Wii Shoot'em Up Nintendo Compile
Dernières Preview
PreviewLittle Nightmares II : De petites monstruosités prêtes à frapper un grand coup ? 13 janv., 16:00
PreviewHitman 3 : L'art d'assassiner son prochain avec style 08 janv., 15:00
PreviewThe Medium : Une enquête horrifique aux influences artistiques multiples 05 janv., 15:00
Les jeux attendus
1
Monster Hunter Rise
26 mars 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Hitman 3
20 janv. 2021