Menu
Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2009 à 16:53:50
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (42)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Test : Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
DS

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume : La revanche

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

Et si les nobles valkyries n'étaient plus perçues comme les fières messagères d'Odin mais comme les envoyées de la mort, porteuses d'une malédiction plus funeste que le trépas lui-même ? C'est ainsi que Wylfred voit celle qui l'a dépossédé de tous ceux qu'il aimait, ne lui laissant comme seule raison de vivre que la vengeance.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume

Condamnée à tirer définitivement un trait sur son passé pour endosser le rôle de la messagère d'Odin, Lenneth ne pouvait s'empêcher de verser une larme à chaque fois qu'elle emportait un vaillant soldat dans les contrées froides de l'entre-monde. Ni morts, ni vivants, les héros tombés au combat avaient certes l'honneur de rejoindre les autres Einherjars en attendant d'être envoyés au Valhalla, mais se battre aux côtés des valkyries ne suffit pas à effacer la peine endurée par ces êtres à jamais privés de leur famille. Témoin de la disparition de son père sur le champ de bataille, suivie de près par celle de sa mère et de sa soeur emportées par la famine et le désespoir, le jeune Wylfred n'éprouve nulle admiration pour la messagère d'Odin. Sa haine envers la Valkyrie est telle que lorsqu'il trépasse à son tour pour sauver son meilleur ami, il accepte le pacte de sang que lui propose Hel, la déesse du Niflheim, le royaume des morts.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
Encerclez l'ennemi pour lui infliger un maximum de dégâts.
Un pacte qui se matérialise sous la forme d'un artefact puissant, la plume de la destinée, conférant à Wylfred le pouvoir de terrasser celle qu'il a juré de tuer. Mais l'envers de cette tâche implique une décision qu'aucun mortel ne peut se permettre de prendre sans en assumer des conséquences terribles. Car le chemin qui mène à la valkyrie doit être pavé de sacrifices humains, ceux des compagnons de Wyl qui devra lui-même choisir s'il souhaite échanger ou non leur vie contre les pouvoirs sans limite de la plume du destin. Depuis les origines de la série sur PSOne, tri-Ace nous a habitués à des scénarios torturés, véritables tragédies jouées par des acteurs dont on connaît d'avance le destin funeste puisqu'il nous appartient généralement de décider ce qu'il adviendra d'eux. En ce sens, Valkyrie Profile : Covenant of the Plume a parfaitement su conserver les enjeux de la série en obligeant le joueur à sacrifier, malgré lui, certains de ses compagnons, la quête de Wyl ne pouvant aboutir qu'au prix de la vie de ses proches, du moins lors de la première partie. Affichant une difficulté exagérée mais justifiée par le déroulement qu'elle est censée suivre, l'aventure doit rester imparfaite pour faire comprendre à Wyl qu'il est dans l'erreur en maudissant ainsi la messagère d'Odin. Au terme de sa quête, le joueur doit, de la même façon, sentir qu'il a échoué, mais que ce qu'il a vécu va lui permettre de retenter sa chance à nouveau, avec à chaque fois de nouveaux atouts pour triompher sans l'aide de la plume.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
Pour se venger, Wyl est-il prêt à sacrifier tous ses compagnons ?
Afin de découvrir toutes les ramifications du scénario, il convient donc de recommencer l'aventure plusieurs fois, le titre comportant pas moins de trois fins différentes et une multitude d'embranchements qui vont dépendre directement de la fréquence à laquelle vous allez recourir à la plume de la destinée. Le fait de recommencer le jeu en conservant les pouvoirs légués par les alliés sacrifiés précédemment compense largement la difficulté initiale de la quête, donnant au joueur davantage de chances d'atteindre la véritable fin sans effectuer aucun sacrifice. Reste qu'il faut accepter, lors de la première partie, d'avancer inexorablement vers une issue funeste, au prix d'une quinzaine d'heures de jeu plutôt exténuantes. S'il conserve la majeure partie des idées mises en place dans le premier volet, Valkyrie Profile : Covenant of the Plume s'en démarque toutefois par son approche tactique, les niveaux en vue de profil laissant la place à des batailles en vue de trois quart caractéristiques de tout bon jeu de rôle tactique. La visite des villages se limite elle aussi à des menus bien austères, la carte du monde donnant simplement accès à des missions obligatoires ou optionnelles qui surviennent au gré du scénario.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
La confrontation avec Lenneth est-elle inévitable ?
Une fois la bataille lancée, le joueur doit mener son groupe à la victoire en terrassant tous ses adversaires, si possible sans recourir à la plume du destin. Bien que l'équipe soit réduite à seulement quatre personnages, cela suffit tout de même à mettre en place quelques stratégies qui consistent généralement à assiéger l'ennemi en l'encerclant de part et d'autre. Ce type de formation vous donnera un avantage certain dans la phase de résolution des combats qui renvoie directement au système original de Valkyrie Profile. Chaque personnage étant associé à un bouton différent, le joueur doit coordonner au mieux le déclenchement des attaques de chacun pour ne pas interrompre son combo qui doit absolument atteindre les 100 coups s'il veut lancer ensuite les redoutables Soul Crush propres à chaque membre de l'équipe. Ces attaques spéciales destructrices doivent suffire à atteindre l'Overkill, autrement dit à infliger une raclée monumentale à l'ennemi. Mais le système de cet opus DS va encore plus loin puisqu'il faut maintenant réussir à prolonger le combo encore plus longtemps pour remplir au maximum la jauge de Sin qui n'apparaît qu'après l'Overkill. Une donnée qui, à elle seule, rend les batailles beaucoup plus compliquées à gérer que prévu.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
L'utilisation de la plume est irrévocable, mais c'est parfois le seul recours qu'il vous reste.
Parce qu'elle symbolise le pacte de sang entre Wyl et la reine du Niflheim, la jauge de Sin vous indique quel quota minimum vous devez remplir si vous ne voulez pas que Hel se venge en envoyant des ennemis redoutables vous trucider à la prochaine bataille. S'il suffit, dans les missions optionnelles, d'éliminer ses adversaires rapidement en dispersant ses troupes, ce n'est pas le cas des missions principales où seul le regroupement des unités autorise l'encerclement des ennemis et facilite les Overkills. Les récompenses que vous accorde Hel à l'issue des batailles sont non négligeables, mais elles dépendent justement du quota de Sin obtenu. Autrement dit, la difficulté première du jeu n'est pas de terminer les missions, mais de le faire en doublant le fameux quota demandé afin de recevoir les meilleures récompenses possibles, à savoir des armes rares qui vous donneront un avantage certain pour la suite. Très inhabituel dans son déroulement, Valkyrie Profile : Covenant of the Plume adopte un schéma qu'il vaut mieux cerner dès le début pour ne pas partir sur de mauvaises bases menant tout droit au game over. C'est le cas notamment des cristaux qui multiplient les gains d'expérience à condition de réaliser des combos aériens prolongés. Le recours à la plume a beau rendre l'unité sacrifiée quasiment invincible, sa perte définitive est au moins aussi grave que le fait de s'éloigner encore un peu plus du droit chemin, celui-là même qui conduit à la véritable fin du jeu. Autant dire que la quinzaine d'heures de jeu nécessaire pour affronter une première fois Lenneth est toute relative puisqu'il est impensable de s'arrêter là alors qu'on dispose de bien plus d'atouts pour réussir.

Valkyrie Profile : Covenant of the Plume
Essayez à tout prix de doubler le quota de Sin pour obtenir les meilleures récompenses dès le début !
Plus efficaces que les compétences acquises grâce aux récompenses de Hel, les capacités que vous lèguent les compagnons que vous choisissez de sacrifier suffisent généralement à faire basculer le déroulement d'une bataille que vous avez peu de chances de remporter. Le nombre de sacrifices étant forcément limité, mieux vaut ne pas se tromper lorsque l'heure de brandir la plume est venue. Vous pourrez alors, moyennant un coût en points d'aptitudes élevé, diviser par deux les points de vie de tous vos ennemis, ou encore geler pendant plusieurs tours les créatures non humaines, et ce n'est qu'un aperçu des nombreux pouvoirs que la plume peut vous conférer à terme. Conservées d'une partie sur l'autre, de même que l'équipement et les aptitudes débloquées, ces capacités constitueront votre principal atout pour mener à bien vos parties suivantes, chaque embranchement du jeu conduisant à de nouveaux alliés et donc à de nouveaux pouvoirs. Valkyrie Profile : Covenant of the Plume n'est clairement pas un titre qui dévoile toutes ses facettes en une quinzaine d'heures, le plus difficile étant d'accepter toutes les contraintes du système de jeu pour ne pas baisser les bras trop rapidement. Riche et complet sur le plan tactique, cet opus DS est tout de même moins intuitif et beaucoup plus austère que le premier Valkyrie Profile, décidément indétrônable. Il n'en reste pas moins incontournable pour quiconque apprécie l'univers de la série de tri-Ace, à condition de comprendre suffisamment l'anglais pour ne pas passer à côté de l'excellent scénario du jeu.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Bien que les éléments 2D soient finement détaillés, le rendu global reste un petit peu austère sur le plan graphique, et même les attaques spéciales n'impressionnent pas vraiment. Dommage, car le design des personnages est franchement réussi, tout comme les cinématiques de début et de fin de jeu.

  • Jouabilité 15 /20

    Si cet épisode DS adopte la formule d'un jeu de rôle tactique, il réussit tout de même à préserver l'essence de la série grâce à ses combats qui renvoient directement au premier volet. Jouable à l'ancienne, sans le stylet, le soft reste assez déroutant tant qu'on ne maîtrise pas les notions de siège et de quota de Sin, mais les affrontements conservent toute l'énergie du premier Valkyrie Profile.

  • Durée de vie 15 /20

    La difficulté exagérée est justifiée dans le sens où le jeu fait tout pour vous entraîner sur la mauvaise voie lors de la première partie. Il faut accepter la notion de sacrifice pour se donner ensuite la chance de recommencer l'aventure dans de meilleures conditions pour tenter d'obtenir une meilleure fin. Les embranchements sont multiples et on peut facilement multiplier par trois la quinzaine d'heures de jeu nécessaire pour en voir le bout une fois.

  • Bande son 15 /20

    Afin de conserver l'aura de la série, Motoi Sakuraba s'est permis de réutiliser la plupart des thèmes musicaux composés pour le premier volet. Le résultat est donc efficace mais sans surprise. On regrette tout de même qu'il n'y ait pas plus de dialogues doublés.

  • Scénario 17 /20

    En nous forçant à adopter la cause de celui qui a juré la mort de la valkyrie, le scénario surprend dès le début et se développe au gré des multiples ramifications prévues dans le déroulement du jeu. On constate avec dépit que les textes ne sont pas traduits, ce qui exige une bonne compréhension de l'anglais pour en profiter pleinement.

Valkyrie Profile n'a peut-être pas profité de son arrivée sur DS pour se rendre plus accessible, mais il n'en reste pas moins réussi. Difficile, déroutant et non traduit, le soft s'adresse clairement aux fans les plus acharnés qui accepteront de recommencer le jeu plusieurs fois avant d'espérer obtenir la fin attendue. Dans cette optique, l'aventure n'a alors rien d'insurmontable et peut compter sur l'efficacité de son scénario et de son système de combat pour inciter le joueur à aller jusqu'au bout.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2009 à 16:53:50
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (42)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 07/04/2009 à 16:53
Nintendo DS RPG Tactique Square Enix Tri-Ace
Dernières Preview
PreviewLittle Nightmares II : De petites monstruosités prêtes à frapper un grand coup ? 13 janv., 16:00
PreviewHitman 3 : L'art d'assassiner son prochain avec style 08 janv., 15:00
PreviewThe Medium : Une enquête horrifique aux influences artistiques multiples 05 janv., 15:00
Les jeux attendus
1
Monster Hunter Rise
26 mars 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
S.T.A.L.K.E.R. 2
2021