Menu
R-Type Dimensions
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : R-Type Dimensions
360
R-Type Dimensions
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 février 2009 à 17:45:47
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :PS Now
Partager sur :

Devenu le support de prédilection des adeptes de shoot'em up, le Xbox Live Arcade ne pouvait pas manquer de proposer celui qui, dans la foulée de Gradius, marqua le genre à la fin des années 80 : j'ai nommé R-Type. Rassemblant les deux premiers épisodes dans une version remasterisée et riche en fonctionnalités de toutes sortes, R-Type Dimensions prend le parti de séduire, pour 1200 points tout de même, aussi bien les nostalgiques que les autres.

R-Type Dimensions

Sorti en 1987 sur bornes d'arcade puis adapté sur la quasi-totalité des machines de l'époque, R-Type marqua le genre de son empreinte. Sans doute moins révolutionnaire que ne l'avait été Gradius deux ans plus tôt, ce shoot'em up misait sur ses power-ups innovants et ses boss d'anthologie au design inspiré de l'oeuvre de Giger. Et comme tout jeu d'arcade, destiné à nous dépouiller de nos pièces de 5 francs, il était doté d'une difficulté monstrueuse, qui fut encore relevée dans sa suite sortie en 1989. Développé par Southend en collaboration avec Irem, le créateur du jeu d'origine, R-Type Dimensions est pétri d'une double ambition : il s'adresse aux nostalgiques tout en tentant de plaire aux autres. Il regroupe donc les deux premiers épisodes de la saga dans une version remasterisée, bénéficiant de graphismes en haute définition, sans que ce dépoussiérage graphique n'altère d'une quelconque manière le gameplay d'origine.

R-Type Dimensions
De jolis effets de lumière permettent d'égayer un rendu propre mais un peu trop terne.
Quelques mots, tout de même, à l'attention de ceux qui n'auraient jamais touché à un R-Type. Ce shoot'em up au scrolling horizontal vous met aux commandes d'un vaisseau confronté à des hordes d'adversaires (chasseurs ennemis, robots, aliens...) qui arrivent par vagues du côté droit de l'écran ou squattent les murs et les plafonds des tunnels dans lesquels vous pénétrez. Pour faire face à tout ce beau monde, vous disposez d'une arme de base, d'une relative inefficacité en dépit de la possibilité de tirer en rafale ou d'effectuer un tir chargé. Par chance, vous faites évoluer l'armement de votre vaisseau au gré des power-ups récupérés : rayon laser rebondissant, vague de flammes, missile à tête chercheuse... Le plus ingénieux reste quand même le célèbre petit module de force : équipable à l'avant ou à l'arrière de votre navette, il peut vous servir de bélier, de bouclier ou d'avant-poste mobile. Vous n'en restez pas moins très vulnérable : il vous suffit de heurter un projectile, un ennemi ou un simple mur pour perdre une vie et l'ensemble des power-ups accumulés. Et si ça ne suffit pas, des boss impressionnants (créatures hideuses ou vaisseaux de guerre gigantesques) vous attendent tout au long des huit niveaux successifs. R-Type II ne propose quant à lui que six niveaux, mais ils sont plus longs et plus difficiles. Cette suite s'étoffe également de quelques armes supplémentaires et de deux degrés de charge pour le super-tir.

R-Type Dimensions
En mode multijoueur, le plaisir est décuplé et le challenge enfin à portée des mortels.
Venons-en à présent aux apports concrets de cette réédition. Le level-design étant préservé, ils résident dans les fameux graphismes HD. Bien que l'action conserve sa représentation latérale, les décors et les ennemis ont été finement modélisés en 3D puis agrémentés d'arrière-plans retravaillés et d'effets de lumière du plus bel effet. Le résultat est concluant, même s'il se dégage de l'ensemble un aspect un peu froid que n'avait pas le rendu 2D. Si vous êtes de cet avis, vous serez sans doute ravi d'apprendre que ce dernier a été conservé : il suffit de presser le bouton Y (en pleine action s'il le faut) pour alterner instantanément entre le nouveau mode graphique 3D et les graphismes 2D sentant bon le sprite pixellisé et le clignotement impromptu. La fonction peut sembler accessoire, jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'on négocie plus facilement certains passages chauds en mode rétro, le contrôle du vaisseau y étant un tantinet plus souple. Et cela permet tout au moins de constater les progrès accomplis en la matière depuis 20 ans. Sachez que chacun de ces deux modes est également doté d'une représentation alternative. En mode 2D, une vue "arcade" permet comme son nom l'indique de jouer sur une borne d'arcade virtuelle. En mode 3D, une vue "folie" offre une représentation à la Zaxxon, aussi sympa que déstabilisante. R-Type Dimensions propose enfin un grand nombre de filtres graphiques permettant d'appliquer des effets plus ou moins rétro.

R-Type Dimensions
En vue arcade, vous risquez de dévoiler à vos amis le contenu de votre dernier repas.
Les options de personnalisation ne concernent pas que le rendu visuel. Elles vous autorisent aussi à choisir le degré de difficulté. Dans le mode dit "classique", vous disposez de trois vies et vous êtes reconduit à votre dernier point de respawn si vous en perdez une (il reste souvent préférable de recommencer l'intégralité du niveau afin de bénéficier d'un maximum de power-ups pour affronter le boss). Nul besoin de dire que les game over sont fréquents. Conscients que le défi, déjà corsé à l'époque, est devenu insurmontable pour le joueur actuel, les développeurs proposent en complément un mode dit "infini" : vous disposez alors de vies en nombre illimité et réapparaissez à l'endroit même où vous êtes mort. Cela réduit le challenge à un degré zéro, mais cela vous permet en contrepartie de voir le bout d'un R-Type si vous n'y étiez jamais parvenu. Dernière fonctionnalité extrêmement bienvenue : le mode coopératif, à pratiquer à deux en local ou via le Live. Votre ami dirige une navette spatiale identique à la vôtre ; ce soutien rend le jeu plus facile, d'autant que si l'un de vous deux meurt, il a la possibilité de réapparaître dès que l'autre ramasse un power-up. Pour compenser cela, les développeurs ont eu l'idée d'inclure une gestion des collisions (optionnelle) entre les deux vaisseaux, empêchant l'un de pouvoir passer impunément sur l'autre. Voilà qui devrait vous compliquer la tâche si vous choisissez de jouer en mode classique.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    La 3D est propre et dotée de jolis effets visuels, la 2D bien pixellisée comme il faut, et le passage entre les deux modes graphiques se fait, à tout moment, d'une simple pression sur un bouton. A joutez à cela quelques fioritures visuelles plus ou moins utiles et vous obtenez un tableau convaincant en dépit d'un rendu un peu froid et d'une vitesse d'animation moindre en mode 3D.

  • Jouabilité 13 /20

    Hormis l'ajout d'un troisième bouton dédié au tir rapide (apparu ultérieurement dans la série), le gameplay original est préservé, ce qui ravira les puristes. Un reproche tout de même : l'écart entre les deux niveaux de difficulté rend le jeu soit trop facile soit trop difficile.

  • Durée de vie 12 /20

    Difficile d'évaluer ce paramètre, le mode de difficulté sélectionné ayant une influence considérable sur la durée de vie du jeu. En mode infini, deux à trois heures suffisent à boucler les deux jeux, tandis que le mode classique vous donnera du fil à retordre. Ce qui est sûr, c'est que l'option multijoueur en local ou via le Live permet de prolonger agréablement le plaisir.

  • Bande son 14 /20

    Un gros travail a été effectué pour proposer un environnement sonore de qualité "moderne" qui respecte le style et la tonalité des bruitages d'origine ainsi que les inoubliables thèmes musicaux.

  • Scénario /

R-Types Dimensions est un jeu en kit, dans le bon sens du terme : ses nombreuses options et fonctionnalités diverses et variées vous permettent de revivre à votre façon un épisode culte de l'histoire du shoot'em up. Seul ou à deux, en mode facile ou classique, avec un rendu moderne ou rétro... Le choix vous est laissé. Ceci étant, pour un titre qui n'a tout de même pas bénéficié de trésors de développement (le level-design et le game design, notamment, restent inchangés), il est possible de trouver le tarif de 1200 points un peu excessif. A vous de voir si ce trip nostalgique en vaut la chandelle, en téléchargeant par exemple la version d'essai !

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 février 2009 à 17:45:47
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 05/02/2009 à 17:45
Xbox 360 Shoot'em Up Southend Interactive Tozai Games
Dernières Preview
PreviewHumankind : Un concurrent sérieux à Civilization ? 24 oct., 21:00
PreviewThe Falconeer : La Xbox Series X tient-elle son nouveau Crimson Skies ? 23 oct., 11:41
PreviewImmortals Fenyx Rising : Un AC pour les plus jeunes ? 22 oct., 18:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020