Menu
Spore
  • Tout support
  • PC
  • DS
  • Wii
  • Mac
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Spore
PC
Partager sur :

Comment décrire l'infini ? Comment quantifier l'insondable ? Voilà les questions qui assaillent le journaliste chargé d'assister à une présentation de Spore et d'en rendre compte. Une chose est sûre : le prochain jeu signé par Will Wright, le papa des Sims, va être énorme. Il se pourrait même qu'on tienne là ce qui sera considéré dans quelques années comme le titre le plus significatif de 2008 sur PC. C'est déjà un point de départ, aussi subjectif soit-il...

S'il fallait le résumer, on pourrait dire de Spore qu'il vous propose de présider à la destinée d'une créature, de son état monocellulaire à la conquête de l'espace. Mais peut-être vous en doutez-vous, ledit résumé n'est qu'une formule rhétorique, une manière de décrire en une phrase tout un ensemble de possibilités, de choix et d'actions qu'aucun joueur ne pourra jamais prétendre avoir appréhendé en entier.

Spore
La phase cellulaire.
Pour éviter autant que faire se peut de s'éparpiller dans les innombrables dédales de Spore, restons-en à la description chronologique de la présentation organisée par Electronic Arts dans les suites d'un hôtel parisien proche des Champs-Elysées. Au stade cellulaire, pour évoluer dans le bouillon primaire, la productrice Carol Shaw dépense ses premiers points d'ADN pour créer un être très basique. Sorte de ballon de rugby dégonflé surmonté d'un oeil unique et doté de deux tentacules positionnées vers l'arrière pour la propulsion, cette créature doit éviter à tout prix les gros prédateurs et se rabattre sur des proies plus modestes. Au fur et à mesure de ses victoires, elle glane des points d'ADN mais aussi des "pièces" qui se déverrouillent dans l'éditeur et qu'on peut lui attribuer à chaque fois qu'elle passe au niveau supérieur. L'évolution est en marche. Déjà, un premier constat s'impose : le graphisme s'est amélioré. Désormais, le milieu liquide dans lequel Spore débute est plus joli et plus fourni en effets divers. Entre les cristaux qui flottent à la surface et les grosses bestioles dont on peut discerner les contours flous au fond de la mare, le rendu a gagné en profondeur. Mais déjà notre petite créature a suffisamment évolué pour sortir du milieu aqueux et atteindre la terre ferme. Place au deuxième âge de son existence qui mettra en avant le développement de sa vie sociale.

Spore
Les créatures sont déjà plus évoluées pendant la phase tribale.
Le physique de la créature n'a plus grand-chose en commun avec la première version. Dotée de jambes, de bras et de mains, elle est désormais mieux adaptée à l'interaction avec son environnement, même si cela se résume à fuir devant des prédateurs. Ce sont désormais deux yeux qui surmontent son crâne et les tentacules de propulsion, vestige d'une époque révolue, sont devenues deux petits embryons de queue qui n'ont plus aucune utilité. Le but de cette première phase à l'air libre va être de lier des relations avec les autres groupes de créatures et d'obtenir des points non pas d'ADN mais d'intelligence. On s'approche donc prudemment des "étrangers" qu'on aperçoit au loin et on tente de les amadouer en s'adressant à eux dans le langage incompréhensible que propose Spore. Petite subtilité très finement observée : il est plus simple de faire ami-ami avec les jeunes d'une race. Les développeurs sont partis du postulat que ceux-ci seraient plus ouverts que leurs aînés. Ils constituent donc une porte d'entrée qu'il faudra privilégier pour arriver à ses fins. Avec les réussites sociales, la capacité cérébrale de notre créature augmente ce qui diversifie le choix des interactions qu'on peut accomplir au sein de la tribu. Autre particularité de cette phase, une chose à laquelle Maxis nous a habitué depuis sa série des Sim City : les événements aléatoires. Il peut s'agir ici d'une pluie de météorites ou de l'apparition d'une soucoupe volante qui va déposer un prédateur redoutable, sans doute à des fins d'expérience. Cette phase tribale qui installe définitivement la suite du jeu prend fin quand votre créature découvre le feu aux accords d'un "Ainsi parla Zarathoustra" de supermarché. Les aficionados de Stanley Kubrick apprécieront la référence tandis qu'on s'achemine vers un âge plus construit, au sens propre du terme puisque les bâtiments vont faire leur apparition.

Spore
Lors de la phase civilisation, les constructions commencent à pousser comme des champignons.
Cette troisième phase baptisée "Civilization Stage" vous permet d'établir une base d'opération en dur à partir de laquelle vous allez partir explorer les alentours. Le but est de rallier la totalité de la planète à votre bannière. Trois vecteurs doivent être améliorés : la foi religieuse, l'économie et la force de frappe. Pour cette dernière, tout comme pour l'évolution de votre créature, c'est en explorant et en remportant des victoires que vous obtenez de nouvelles pièces. Dans l'éditeur du jeu, vous pouvez alors mettre au point de nouvelles armes ainsi que des véhicules capables, comme nous l'avons vu dans la démonstration, de convertir un village voisin. Dont acte avec un quintet de "camion-convertisseurs" qui, après avoir atteint une communauté pas très éloignée, chante les louanges de la créature de démonstration, précisant combien la vie sous son règne est agréable, etc. Il fallait s'y attendre, ils sont un peu reçus à grands renforts de roquettes tirées des tours bordant le village-cible. Toutefois, le nombre joue en la faveur des camions qui accomplissent la mission et permettent d'annexer un village plus particulièrement porté sur l'économie. Important si on veut s'offrir de nouvelles unités... Précisons qu'à ce stade, on peut parfaitement donner aux bâtiments la forme qu'on veut comme nous l'a prouvé la démonstratrice en nous montrant un village entièrement constitué de maisons en forme de carotte et de banane. Il devait sans doute être habité par des végétariens.

Spore
La phase spatiale, ultime étape de ce grand jeu de l'évolution.
L'histoire de votre créature ne s'arrête pas là puisque, dès que la planète entière est ralliée à sa cause et qu'elle en a les moyens intellectuels et financiers, elle part vers les étoiles, pénétrant ainsi dans le "Space Age". Tout commence par un tutoriel de pilotage de vaisseau spatial. Dès qu'on a réussi à passer par les points imposés du parcours, on obtient une médaille. Ces décorations symboliseront la progression au sein de cette dernière phase, sans doute la plus longue du jeu si on prend en compte la taille incroyablement vaste de la galaxie proposée. Pour les obtenir et compléter votre collection, il faudra accomplir des missions définies qui oscilleront entre les deux axes de progression de cet âge : la conquête et le commerce. Les développeurs ont même pensé à prendre en compte ceux qui tricheront puisqu'ils hériteront de la médaille des roublards (NdR : Joker's Medal en anglais). C'est également à ce stade qu'apparaît le terraforming. C'est la capacité de transformer la topographie d'une planète en totalité. Et si vous pouvez créer des montagnes là où il n'y avait que des plaines, il est également possible de teindre l'eau des océans en rouge ou les arbres en bleu. Tout est permis.

Spore
L'éditeur de bâtiments est très complet.
Voilà, vous en savez déjà beaucoup sur le déroulement des différentes phases de Spore. Ce compte-rendu ne se veut absolument pas exhaustif car Spore vaut vraiment pour la masse de détails qui viennent étayer son principe original. On pourrait citer par exemple le fait qu'il sera possible d'entrer dans le jeu à n'importe quel âge. Si vous préférez vous concentrer sur la conquête de l'espace sans avoir à passer par le temps des tribus, ce sera possible. L'éditeur disposera alors de tous les outils et les pièces nécessaires pour créer un être, des engins et des bâtiments en adéquation avec cette période. Conçu comme un jeu multijoueurs "sporadique", Spore chargera le contenu des serveurs dédiés à chaque lancement. Pour autant, il ne restera pas en ligne. Ainsi, tous les joueurs pourront charger les éléments mis au point par les autres tout en évoluant dans une campagne résolument solo. Au moment de sortir du jeu, celui-ci enverra automatiquement les dernières évolutions de sa race aux dits serveurs pour que les autres joueurs puissent en profiter. A ce sujet, précisons qu'il sera possible d'accepter ou de refuser le contenu mis au point par certains joueurs.

Spore
Tous les looks sont permis, même les plus délirants.
En responsabilisant les utilisateurs, Electronic Arts trouve un moyen malin voire louable de se mettre à l'abri des conséquences qu'aura forcément la liberté totale qui régit Spore. Au niveau des créations, cette liberté s'est traduite durant la présentation par une collection de vingt-six créatures dont chacune a la forme d'une lettre de l'alphabet. Bien vu. Précisons également que Spore bénéficiera de sa version dédiée de Wikipedia. Tout comme l'encyclopédie Internet, cette fonction fera le compte de toutes les créatures, engins et bâtiments créés par les utilisateurs en précisant dans chaque cas quelles seront leurs fonctions précises. Pratique pour faire ses courses et trouver facilement ce qui correspond le plus à sa manière de jouer. De leur côté, les joueurs constituant la communauté réunie autour de Spore sera présentée dans une option ressemblant dans son principe à Facebook. C'est là qu'on pourra découvrir de manière plus profonde ceux dont on utilise les créatures, s'abonner pour recevoir leurs prochaines inventions, communiquer avec eux, etc. Enfin, sachez que Spore fera l'objet d'une sortie atypique. En effet, l'éditeur devrait être disponible environ deux mois avant le jeu à proprement parler. Donc, on devrait trouver un monde déjà bien peuplé quand on lancera ce titre pour la première fois, c'est à dire dès le 04 septembre 2008 puisqu'on sait enfin que c'est ce jour-là que sortira Spore en France.

Mis à jour le 15/02/2008 à 18:00
PC Gestion God Game Simulation Maxis Electronic Arts Animaux
Commander Spore
PC
Rakuten
23.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
minimario11
minimario11
MP
le 14 déc. 2008 à 22:26

Je suis certain que ses un tres bon jeu !!

Lire la suite...
Asaweak
Asaweak
MP
le 04 sept. 2008 à 14:44

J'ai adoré EVO, je fonce l'acheter ^^

Lire la suite...
joachim7
joachim7
MP
le 03 sept. 2008 à 20:52

On va s'en souvenir dans 10 ans ! Croyez moi xD
C'est le seul jeu qui ai fait sa !
Imaginez l'add-on *-*

Lire la suite...
edgar1993
edgar1993
MP
le 02 sept. 2008 à 19:49

pourquoi il est pas sur console... snif
j'vais etre obligé d'aller squater chez des potes

Lire la suite...
wokati
wokati
MP
le 02 sept. 2008 à 16:28

C'est vrai que le principe des points d'ADN qui servent à évoluer fait bien penser à EVO.

J'ai bien envie de l'essayer!

Lire la suite...
jordan_190290
jordan_190290
MP
le 02 sept. 2008 à 15:34

Le jeu de l'année ! C'est certain !

Lire la suite...
nicoliberty
nicoliberty
MP
le 30 août 2008 à 17:16

moi je saute dessus des quil est en magasin.LOL

Lire la suite...
never777
never777
MP
le 24 août 2008 à 01:15

ce jeu a l'air bien

Lire la suite...
poytri
poytri
MP
le 22 août 2008 à 18:35

Le jeu promet d'etre énorme :)

Lire la suite...
LeKoopa
LeKoopa
MP
le 18 août 2008 à 03:49

RuniX :d) Moi aussi, première chose que je me suis dit : "Mais bordel, c'est EVO exposant 10000 ! (Sachant que EVO fait partie de mes jeux préférés sur SNES ^^)"

Lire la suite...
Meilleures offres
Rakuten PC 23.99€ Rakuten PC 29.99€ Rakuten PC 39.99€ Amazon PC 39.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
14
TestHyper Scape
PC PS4 ONE
16
TestDouble Kick Heroes
PC Switch ONE
17
TestPersona 5 Scramble : The Phantom StrikersSur PS4
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020