Menu
NBA Live 08
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • Wii
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : NBA Live 08
360
NBA Live 08
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 octobre 2007 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Partager sur :

Le championnat NBA reprendra ses droits d'ici quelques petites semaines sur le sol américain. Histoire de faire connaissance avec les nouvelles forces en présence, EA prend les devants et actualise en masse sa célèbre franchise. Quelques nouveautés, l'apparition des premières équipes nationales et une base de données archicomplète vont peut-être vous donner envie de fouler ou refouler les parquets avec cet opus 08.

NBA Live 08

Les possesseurs de NBA Live 07 ne diront certainement pas le contraire, le gameplay de la série s'est quelque peu essoufflé il y a douze mois, quasiment jour pour jour. Peu inspiré, particulièrement rigide et mal équilibré entre les commandes d'attaque et de défense, le titre d'EA Sports marquait le pas et laissait Visual Concepts et sa franchise NBA 2K séduire une grande partie du public féru de simulations de basket. Du coup, à l'instar d'un FIFA remanié, mais à moindre échelle, NBA Live est passé par la case renouvellement et propose un jeu davantage en mouvements, celui que l'on aime, avec des gestes plus décomposés. Et comme à son habitude, EA est toujours en quête d'authenticité en s'obstinant, pour notre plus grand plaisir, à capturer un maximum d'attitudes de quelques-unes des stars de la NBA, de Jason Kidd à Alle Iverson en passant par notre Tony Parker national aux capacités surboostées. De quoi faire de lui l'étoile numéro une du jeu, et pas seulement parce qu'il s'affiche volontiers sur le packaging du titre pour la cinquième année consécutive.

NBA Live 08
Les animations individuelles ont fait un bond en avant dans cette nouvelle itération.
L'évolution se situe en priorité au niveau du contenu de NBA Live. La nouveauté la plus frappante est l'arrivée, pour la toute première fois de la série, de quelques équipes nationales. Certes, elles ne sont guère nombreuses (Allemagne, Argentine, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Grèce et Italie) mais symbolisent à elles seules une ouverture à un basket international avec pourquoi pas, dans quelques années, une liste plus exhaustive qui s'étendra jusqu'aux championnats européens ou encore l'Euroligue. Pour l'heure, les joueurs devront faire avec ces huit-là et un championnat du monde de la FIBA restreint à trois matches à jouer (quart, demi et finale) pour enlever le trophée. Autres modes de jeu à venir gonfler la durée de vie du titre, les matches à sélection aléatoire et les matches scénario. Des classiques inspirés d'autres franchises sportives du marché. Le premier vous permet de composer, l'instant d'une rencontre, une dream-team de 10 joueurs piochés parmi les clubs du championnat U.S.. Le second quant à lui vous donne les clés du scénario d'un match avec la possibilité de paramétrer à-peu-près tout ce qui a de l'influence sur son déroulement et à terme, sur le score : score au tableau d'affichage, quart-temps en cours, temps restant, horloge des 24 secondes, possession de balle, nombre de fautes commises par les équipes, nombre de temps morts restant à utiliser, situation de jeu (entre-deux, remise en jeu...), etc.

NBA Live 08
Il est fort agréable de pouvoir jouer pour la première fois avec des sélections nationales.
Sur le parquet, le fond de jeu arcade, rapide et basique est resté la philosophie NBA Live. On conserve donc les habitudes, que les fidèles jugeront bonnes, à savoir que la balle va et vient d'un bout à l'autre du parquet très rapidement. Mais la mentalité a tout de même fait un petit pas vers le réalisme avec un meilleur équilibre entre la puissance d'attaque et la capacité à défendre. Si quelques infiltrations suicidaires dans la raquette passent encore entre les mailles du filet défensif, la majeure partie des actions non construites n'aboutiront pas, à moins justement, de posséder un Tony Parker contorsionniste et incroyablement habile dans son 5 majeur. Cela étant dû en partie à une meilleure gestion des contacts et des gabarits et une relation constante entre le possesseur du ballon et son marqueur direct (dans le cas d'un marquage individuel). Poussettes, écrans, protections... Les animations ont fait des progrès fulgurants même si quelques mouvements demeurent peu réalistes et imparables pour peu que le dribble, le dunk ou le lay-up soit enclenché au bon endroit au bon moment. D'ailleurs, un bon nombre de mouvements spécifiques aux grands joueurs ont fait leur apparition. Fadeaways, tirs en pivot, tirs en extension... Le tout en parallèle de dribbles freestyle toujours plus complets ou du nouveau système de tirs "triple menace" qui permet de tirer, de feinter ou de feinter puis de tirer à contretemps.

NBA Live 08
Les concours de tirs à 3 points sont toujours au rendez-vous, au même titre des concours de dunks.
D'autres petits plus viennent garnir la liste d'innovations du jeu. Si l'on passera rapidement sur l'instauration d'une aide défensive, qui, une fois activée à l'aide d'une gâchette, transfère le contrôle de vos joueurs en défense à l'IA alliée, on appréciera nettement plus le nouveau repère visuel que sont les "zones sensibles". En appuyant sur une touche de tranche, à n'importe quel moment du match et en possession de la balle, le joueur peut faire apparaître un découpage des zones de tirs à l'intérieur et à proximité de la raquette. L'intérêt ? Connaître, en un clin d'oeil, les zones de tir préférentielles du porteur du ballon. Rouges pour ses positions de shoot préférées, puis jaunes et enfin bleues pour les zones où il éprouve le plus de difficultés à marquer. Mais les nouveautés concernent également le mode multijoueur made in EA, encore une fois très complet. Notons par exemple la possibilité de participer à un championnat en ligne à 32 utilisateurs ou la présence en ligne des matches à sélection aléatoire. Enfin, et lorsque la saison NBA aura débuté, sachez que vous pourrez vous tenir au courant à tout moment et en temps réel des matches, stats et classements NBA grâce au téléscripteur prévu à cet effet. Pratique pour ceux qui possèdent une connexion. Terminons en précisant que vous pourrez jouer jusqu'à 4 sur la même machine et carrément à 8 en ligne.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    La réalisation est cette année encore aux petits oignons. Les contacts jouissent de nouvelles animations, les mouvements sont épurés, les transmissions de balle fluides... Du filet qui bénéficie d'une physique très réaliste aux remplaçants, individuellement animés en passant par des effets d'ombre et de lumière somptueux, NBA Live 08 est une vitrine technique pour la machine.

  • Jouabilité 16 /20

    Toujours à la recherche du compromis idéal qui attirera l'oeil avisé du grand public comme des spécialistes, EA parvient cette année à allier réalisme et simplicité, pour un plaisir de jeu constant. Finalement, c'est le joueur qui tâte entre les différents niveaux de difficulté pour mettre le doigt sur l'équilibre qui lui convient le mieux. Le gameplay séduit notamment grâce à ses multiples petites innovations qui tranchent nettement avec le surplace opéré la saison passée.

  • Durée de vie 17 /20

    En dehors du retour des concours de dunks, très spectaculaires, louons la présence de huit sélections nationales et d'un mode championnat du monde. Le solo comme le multi bénéficient du savoir-faire EA, entre mode Dynasty, Week-End All-Star ou mode Online ultra complet. De quoi justifier le prix de la bête.

  • Bande son 18 /20

    Eric Besnard et George Eddy confirment leur statut de duo de commentateurs de référence, tous titres et tous supports confondus. Ils profitent d'ailleurs des ambiances chauffées à blanc des nombreuses salles NBA pour faire monter la sauce à leur manière. Du côté de la tracklist, Hip-Hop et R'n'B sont au rendez-vous, d'un The Way I Are de Timbaland à un Gametime de Tony Parker.

  • Scénario /

Entre une plastique irréprochable, une bande-son du feu de Dieu et un gameplay revu et corrigé, NBA Live franchit un palier. Toujours plus proche de l'arcade que de la simulation, il a les moyens de séduire les plus réfractaires à la série même si quelques incohérences demeurent sur le parquet.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 octobre 2007 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Mis à jour le 10/10/2007 à 18:00
Xbox 360 Sport Electronic Arts EA Sports
Dernières Preview
PreviewMortal Shell : La perspective d'une bonne alternative aux Souls-Like 14 juil., 13:34
PreviewWatch Dogs Legion : Le bac à sable ultime pour les hackers en herbe ? 12 juil., 21:45
PreviewAssassin's Creed Valhalla : Une plongée prometteuse dans l'âge des Vikings 12 juil., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020