Menu
Valkyrie Profile : Lenneth
  • Tout support
  • iOS
  • Android
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Valkyrie Profile : Lenneth
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2007 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (90)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Test Valkyrie Profile : Lenneth

Faut-il toujours se persuader de l'impossibilité des choses pour qu'elles deviennent enfin réelles, palpables et se concrétisent ? Pendant trop longtemps, personne n'aurait osé espérer voir un jour le divin Valkyrie Profile renaître de ses cendres, et le voilà flambant neuf sur PSP. Des mois durant, nous désespérions de voir ce titre franchir nos frontières, et nous avons maintenant la version européenne entre les mains. Preuve qu'il ne faut jamais jurer de rien tant qu'il reste un espoir, aussi infime et improbable soit-il.

Valkyrie Profile : Lenneth

Parce qu'il a séjourné bien trop longtemps dans le domaine de l'inaccessible, puisque disponible uniquement en import sur PSOne, Valkyrie Profile fait partie de ces mythes qui, au même titre qu'un Chrono Cross ou un Final Fantasy Tactics, suscitent le désir sans pour autant garantir la moindre promesse de s'offrir à nous. Avec l'annonce d'un remake PSP, les plus frustrés d'entre nous n'ont pas hésité à profiter du non zonage de la console pour découvrir ce monument vidéoludique en version américaine, le soft ayant mis presque un an à nous parvenir en Europe. Pour autant, il est regrettable de constater que le jeu n'est pas traduit en français, seul le manuel étant proposé dans la langue de Saint-Just. Mais même si les deux versions semblent en tout point similaires, les sauvegardes ne sont pourtant pas compatibles. Alors pourquoi le titre a-t-il mis autant de temps à franchir l'Atlantique si la localisation ne concerne que la notice du jeu ? Je ne saurais le dire, mais cette sortie donne néanmoins de l'espoir quant à la distribution des futurs RPG de Square Enix sur le vieux continent, à commencer par FF Tactics : The Lion War, même s'il y a déjà beaucoup de retard à rattraper à ce niveau-là.

Valkyrie Profile : Lenneth
Même en ruines, les donjons ont quelque chose d'imposant et d'intimidant.
Trouvant sa source dans les légendes nordiques, transmises oralement durant des siècles avant d'être compilées dans les Eddas, deux recueils de poèmes sacrés datant du XIIIème siècle, le scénario de Valkyrie Profile s'inspire directement des mythes scandinaves. A l'approche du Ragnarök, la grande bataille finale qui doit sceller le destin des dieux et conduire à la fin du monde, le fier Odin qui règne sur le royaume d'Asgard confie à sa fidèle Freya la lourde tâche de constituer une armée d'exception composée des meilleurs guerriers de Midgard, le royaume terrestre. Mais afin de se révéler dignes du statut de héros pour être conduits au Valhalla, ces êtres hors du commun ne doivent pas seulement être d'excellents combattants, ils doivent aussi démontrer leur valeur morale en donnant la preuve qu'ils possèdent un certain nombre de traits de caractère suffisamment nobles pour mériter d'être choisis. Envoyée par Freya parmi les hommes pour recruter ces futurs héros, la Valkyrie que vous incarnez assiste ainsi à la tragique destinée de ces personnages voués à une mort héroïque, sans avoir le droit d'intervenir pour empêcher leur trépas puisque c'est de celui-ci que naîtra leur nouveau statut de Einherjar. A l'instant où l'ultime étincelle de vie s'échappe de leur corps, Lenneth s'adresse alors à leur âme pour leur proposer de rejoindre le Valhalla où ils s'entraîneront en vue de la grande bataille du Ragnarök.

Valkyrie Profile : Lenneth
L'histoire de chaque protagoniste est mise en scène pour vous aider à comprendre leur psychologie.
Tout ceci se traduit en terme de jeu par un grand nombre de particularités qui permettent à Valkyrie Profile de se démarquer nettement des autres RPG. Tout d'abord, l'aventure est divisée en huit chapitres qui conduisent à un final différent selon la manière dont vous aurez mené votre quête. Il existe ainsi trois fins bien distinctes, la meilleure n'étant accessible qu'à la condition de faire des choix bien précis tout au long de l'aventure. A l'issue de chaque chapitre, vous devez envoyer au moins un héros au Valhalla, sachant que ce personnage quittera alors votre groupe définitivement. Celui-ci doit être choisi en fonction de ses traits de caractère, de manière à ce que sa valeur globale et ses capacités correspondent au type de héros que Freya vous a demandé de trouver au début de chaque chapitre. Parce que la fin du monde est proche et que le temps vous est compté, vous ne disposez d'ailleurs que de 24 périodes par chapitre pour effectuer un maximum de choses. A commencer par capter les appels en provenance des futurs Einherjar, ce qui entraîne de très longues cut-scenes ayant le mérite de développer de manière très approfondie le background de chacun des personnages que vous allez recruter. Bien que ces phases soient totalement passives, elles sont indispensables à la narration et permettent non seulement de comprendre le vécu de chacun d'entre eux, leurs espoirs, leurs erreurs et leurs sacrifices, mais aussi de s'attacher à eux au point de rendre d'autant plus déchirante la séparation induite par les directives d'Odin. Fort heureusement, vous pourrez tout de même conserver la majorité d'entre eux à vos côtés jusqu'au terme de la quête, leur soutien étant plus qu'appréciable en combat. Comprenez bien que cet aspect narratif très prononcé et parfois déroutant (la plupart des cut-scenes dépassent allègrement les dix minutes et il faut attendre une bonne demi-heure avant de commencer à jouer), constitue l'un des atouts majeurs de ce titre qui demeure sans aucun doute le RPG le plus abouti au niveau scénaristique. Quant à l'histoire de Lenneth, la vierge guerrière, dites-vous bien qu'elle surpasse à elle seule celle de tous les autres héros réunis.

Valkyrie Profile : Lenneth
Le système de combat est plus riche qu'il n'y paraît au début.
Si la version PSP a davantage l'apparence d'un portage que d'un véritable remake, les développeurs ont tout de même eu l'excellente idée de rajouter des cinématiques en images de synthèse éblouissantes d'efficacité. En contrepartie, l'ergonomie délicate de la console entraîne quelques imprécisions lors des sauts et des déplacements, et l'optimisation peu convaincante du portage engendre un certain nombre de lacunes techniques (ralentissements, chargements). Malgré tout, je tiens à dire que ceci ne gênera probablement que les habitués de la version originale sur PSOne, et qu'à aucun moment ces problèmes ne m'ont empêchée d'apprécier à sa juste valeur la qualité du jeu. Pour en revenir au déroulement de l'aventure, il faut souligner la liberté appréciable qui nous est offerte d'évoluer sur la carte pour choisir nous-mêmes notre destination. Même s'il est préférable de commencer par visiter les villages pour enrôler de nouvelles recrues, vous êtes libre ensuite, selon le temps qu'il vous reste au cours d'un chapitre, de choisir d'aller explorer les nouveaux donjons dans n'importe quel ordre ou de revenir dans les précédents pour faire du level-up. Une liberté qu'on retrouve d'ailleurs dans le sous-menu, puisque celui-ci nous permet de paramétrer les statistiques, aptitudes, compétences et traits de caractère de chaque membre de son équipe d'une manière très approfondie. Le fait de pouvoir créer ses propres items, d'en fusionner d'autres ou encore de distribuer soi-même les points d'expérience et de compétence est en cela une idée très pertinente.

Valkyrie Profile : Lenneth
Suivez les recommandations de Freya pour savoir quel Einherjar envoyer au Valhalla à la fin de chaque chapitre.
Valkyrie Profile est donc un jeu qui demande beaucoup d'anticipation, de réflexion et de préparation, mais les affrontements dantesques qu'il nous offre constituent aussi un excellent exutoire. Les combats opposent quatre membres de votre groupe à des adversaires alignés comme vous sur deux rangs. Chaque héros étant assigné à l'un des quatre boutons de la console, tout est une question de timing pour enchaîner le plus efficacement possible les attaques de chacun. Bien sûr, bon nombre de subtilités viennent se rajouter à tout ça, puisque vous pouvez également passer par le sous-menu pour lancer des sorts de zone, ou recourir à des compétences spéciales pour frapper dans le dos d'un ennemi ou briser sa défense. Tous les types d'action ne demandent évidemment pas le même temps d'activation, et vous devez anticiper sur le choix de vos attaques pour ne pas condamner un héros à l'inaction pendant plusieurs tours. Si vos combos sont réussis, vous aurez la possibilité de déclencher une sorte de finish move propre à chaque personnage appelé "Purify Weird Soul", qui se traduit par une animation souvent impressionnante et que vous pouvez enchaîner avec ceux des autres membres de votre équipe.

Valkyrie Profile : Lenneth
Vous pouvez parfois conclure avec une attaque spéciale, mais gare à ne pas briser votre arme.
Certains seront peut-être surpris par le fait que la progression fait intervenir régulièrement des notions de plate-forme, puisque vous pouvez enfermer les ennemis dans des cristaux pour éviter de les affronter, ou détruire ces blocs de glace avec votre épée pour les empiler afin d'atteindre des points en hauteur. Ainsi, bien que les énigmes ne soient pas légion, l'exploration des niveaux reste passionnante et contribue à la solidité du gameplay. Les donjons se présentent en vue de profil et défilent suivant la bonne vieille méthode du scrolling, et même si la réalisation n'a pas été retravaillée par rapport au jeu original, les environnements n'en restent pas moins sublimes. Alliant un plaisir de jeu n'ayant d'égal que la richesse et la maturité du scénario, Valkyrie Profile Lenneth est un chef-d'oeuvre incontestable dont il serait criminel de se priver. Et même s'il reste perfectible en terme d'optimisation et de localisation, cet opus PSP réalise le rêve de tous ceux qui attendaient qu'on leur donne enfin la possibilité de découvrir l'un des jeux les plus mémorables de l'histoire du RPG.

Dans l'incapacité de prendre nos propres screens, ces images nous sont fournies par l'éditeur. Les textes de la version française sont en anglais.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Bien que la réalisation n'ait pas été retravaillée par rapport à l'original sur PSOne, les graphismes conservent cet aspect fascinant soutenu par des décors aux architectures imposantes et réalistes. La beauté des profils des personnages dépasse même celle d'un Fire Emblem, le character design étant réellement somptueux. Des cinématiques inédites en images de synthèse parachèvent le tout d'une façon admirable.

  • Jouabilité 15 /20

    Je ne sais si c'est dû à l'ergonomie de la console ou pas, mais les nombreux endroits qui exigent une vraie précision dans les sauts et les déplacements posent souvent problème. Le système de jeu est en revanche un modèle d'inventivité, tant au niveau des affrontements que dans le découpage des périodes et la liberté qui est offerte d'organiser soi-même leur agencement.

  • Durée de vie 15 /20

    A moins de suivre scrupuleusement une solution, il est quasiment impossible d'obtenir la vraie fin du jeu sans l'avoir déjà terminé une première fois. Mais qui résisterait à l'envie de s'y jeter à nouveau pour rencontrer la totalité des personnages jouables et venir à bout du redoutable donjon optionnel ?

  • Bande son 17 /20

    Des musiques enivrantes signées Motoi Sakuraba, qui comptent parmi les meilleures de son répertoire et que vous apprécierez sans aucun doute si vous avez aimé la bande-son de Baten Kaitos. Le doublage anglais est une réussite, et un Sound Test compile même la totalité des répliques du jeu.

  • Scénario 19 /20

    Difficile de citer un RPG au scénario plus fascinant, plus poignant et plus inoubliable que celui de Valkyrie Profile, et le contexte scandinave n'y est pas pour rien. Le fait que chaque nouveau protagoniste soit présenté durant de longues minutes avant de rejoindre le groupe leur confère une véritable histoire qui donne envie de s'attacher à leur sort, souvent terrible et tragique. Terminer le jeu sans voir la vraie fin et donc sans découvrir le secret de Lenneth serait totalement dépourvu de sens.

Une perle rare enfin à portée de main, ça suffirait presque à nous redonner la foi si Square Enix n'avait pas mis autant de temps à confirmer la sortie de Valkyrie Profile Lenneth en Europe. Car si les fans de RPG sont nombreux sur le vieux continent, la plupart sont trop passionnés pour avoir attendu cette improbable localisation. Et quand on voit que le jeu n'est pas traduit en français, il y a de quoi se demander si ça valait vraiment le coup d'attendre cette version-là. Malgré tout, que ceux qui n'ont pas encore découvert ce titre mythique ne se privent surtout pas d'aller cueillir ce concentré de légendes nordiques, ne serait-ce que pour convaincre les éditeurs de la nécessité de distribuer d'autres RPG de cette trempe dans notre pays.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2007 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (90)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
PSP RPG Square Enix Tri-Ace
Dernières Preview
PreviewNew World : nous avons pu jouer à une expédition du MMO de Amazon Games, nos impressions Il y a 14 heures
PreviewSniper Ghost Warrior Contracts 2 : le jeu de tir tactique qui vise juste ? 04 mai, 15:00
PreviewMiitopia Switch : Un avant-goût prometteur pour le retour du RPG familial de Nintendo 28 avr., 17:12
Les jeux attendus
1
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
2
Biomutant
25 mai 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022