Menu
Sensible Soccer 2006
  • Tout support
  • PC
  • Box SFR
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Sensible Soccer 2006
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 juin 2006 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.8/20
Test Sensible Soccer 2006

Sensible Soccer 2006 : Angles de vue

666 vues

Un brin nostalgique, Codemasters s'est décidé à donner une seconde vie à Sensible Soccer, un des titres qui restera forcément dans la mémoire des possesseurs d'Amiga, de Jaguar ou de Megadrive. A des années lumières des jeux de foot actuels, ce jeu est un concept à lui tout seul et compte bien s'imposer, une dizaine d'années après sa première sortie, revu et modernisé pour plaire à monsieur tout le monde. Un peu à la manière d'une ancienne gloire de la chanson tentant un come-back qui serait passée par la case chirurgie esthétique.

Sensible Soccer 2006

Il est bon de rappeler, pour les plus jeunes d'entre vous n'ayant qu'une vague idée de ce qu'est un Sensible Soccer, le concept même du jeu. Nanti d'une vue aérienne unique (similaire à Kick Off, l'autre ancienne gloire du foot virtuel), ce titre offre des sensations totalement différentes de ce que peut proposer un traditionnel jeu de foot. Le gameplay s'appuie en effet sur une circulation ultra rapide du ballon, fluidifiée par la simplicité des commandes, et sur un système de frappes laissant la part belle aux effets les plus improbables. Inutile de jeter un oeil à la configuration des touches plus d'une fois puisque celle-ci est extrêmement basique : une touche pour effectuer les passes, une autre pour sprinter et enfin une troisième pour tout le reste. Cette dernière combine les fonctions de tacle, tir et centre. Aucune combinaison de plusieurs boutons n'existe, ce qui veut logiquement dire adieu à toutes sortes de dribbles et gestes techniques. En fait, vous n'avez besoin d'être performant que dans deux domaines pour prendre le dessus sur votre adversaire du jour : l'enchaînement rapide de passes et la précision des frappes. Vous pouvez oublier le reste, notamment vos convictions tactiques et l'application de schémas en fonction des individualités.

Sensible Soccer 2006
Sensible Soccer, un jeu qui ne se prend pas la tête. Incroyablement répétitif, il ne demande donc aucune culture tactique. On passe notre temps à foncer sur le possesseur du ballon, à poser un tacle bien musclé, à faire deux ou trois passes vers l'avant et à shooter en mettant un maximum d'effet dans la balle pour faire en sorte que le gardien soit trop loin de celle-ci pour espérer la saisir. Ensuite, c'est au tour du CPU de placer son attaque, quasiment démunie de passes latérales et qui ressemblera du coup à la précédente et à la suivante. Si l'on est dominé les premières minutes de jeu, désoeuvré devant le rythme effreiné des rencontres, il ne faut guère de pratique pour s'adapter au tempo et se créer une multitude d'occasions de but. Sur un match de cinq minutes, on tirera en moyenne entre 25 et 30 fois pour convertir seulement trois ou quatre tentatives la plupart du temps. La principale difficulté est d'attraper le cadre. A partir du moment où les 22 acteurs sont de véritables piles électriques, on dispose d'un temps très limité pour ajuster notre frappe. Au moment de la pression sur la touche tir, une flèche jaune apparaît, et ce n'est qu'après l'avoir orientée en direction du but que l'on peut relâcher le bouton. Ca paraît simple comme ça mais dans Sensible Soccer, tout va très vite, surtout si notre équipe est potentiellement inférieure à celle du CPU.

Sensible Soccer 2006
Même si les subtilités du football sont laissées au vestiaire, les règles n'en sont pas pour autant abolies. Très nerveux, les arbitres dégainent les cartons quand bon leur semble, sans réelle logique d'ailleurs, un peu à la tête du client. Ils sont également très à cheval concernant les hors-jeu, regroupant les actifs et passifs dans le même sac. Pour eux, quand on est hors-jeu, on est hors-jeu, point. Un peu de sérieux donc au milieu de ce grand n'importe quoi. La fatigue physique des protagonistes est également gérée car leur barre d'endurance ne mettra pas longtemps à être réduite à néant si l'on est trop gourmand sur la touche de sprint. Il faut donc savoir accélérer au moment opportun et veiller à économiser l'énergie des joueurs si l'on ne veut pas avoir à effectuer des changements précocement. Pour le reste, tout défile à une vitesse vertigineuse. A peine le ballon sort en corner qu'il est déjà expédié dans la surface de vérité, à peine une faute est-elle sifflée que le coup franc a déjà été joué, etc. Pour rester dans les coups de pied arrêtés, notez que l'on peut contrôler le gardien (dans une phase de jeu également) afin d'éviter les bourdes qui sont assez récurrentes même si la plupart du temps, les portiers sont très efficaces et bondissants dans leurs six mètres, qu'ils se refusent à quitter.

Sensible Soccer 2006
Globalement, cette version 2006 de Sensible Soccer se rapproche tout autant d'une réédition que d'un véritable nouveau titre. Rien de nouveau dans le gameplay, une animation des joueurs toujours très banale bien que sympathique et une IA largement portée vers les 16m50. Pour ce qui du contenu, difficile de faire beaucoup mieux même si les compétitions ne disposent pas de noms officiels, à l'instar des joueurs, au nombre de 16 par club/nation. On retrouve donc les deux premières divisions et les coupes nationales des championnats allemand, anglais, écossais, espagnol, français, hollandais, italien et portugais ainsi que les différentes compétitions européennes. Pour ce qui est des équipes nationales, plus de 70 sélections sont au rendez-vous, accompagnées de tous les tournois majeurs de chacun des cinq continents. Enfin, on peut créer ses propres coupes et championnats en y incluant les paramètres de notre choix. En plus de cela, un éditeur a été inclus afin que l'on puisse modifier les noms des joueurs pour transformer les Zodena en Zidane et les Hanry en Henry. Cet éditeur déjà pas mal fourni est gonflé au fur et à mesure de nos succès, ceux-ci permettant de débloquer toutes sortes de chaussures, coupes de cheveux, etc. Même s'il y a de quoi faire, en solo, on verra vite le bout du jeu qui ne dispose que d'un unique niveau de difficulté. Il faudra donc se rabattre sur le multi où quatre joueurs peuvent s'affronter simultanément. Mais là aussi, on prêtera volontiers le pad car le fun se montre bien trop éphémère.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Le moteur 3D offre des graphismes en cel shading proche d'un style cartoon. C'est surtout lors de gros plans que l'on peut profiter de cette modélisation sympathique avec des joueurs aux grosses têtes. Seulement voilà, on ne voit jamais le reste du stade et tout ce qu'il y a autour de la pelouse, ça reste donc très fade et pas franchement enthousiasmant. L'idée est bonne mais la caméra en vue plongeante ne permet pas vraiment de la bonifier.

  • Jouabilité 10 /20

    Déconcertante dans un premier temps, elle deviendra très vite répétitive dans un second. Sensible Soccer n'a pas évolué d'un crampon à ce niveau-là. Anti-tactique, le gameplay manque cruellement de diversité même si sa rapidité a un charme certain. En plus de ça, les joueurs ont parfois du mal à répondre aux commandes, ce qui découle sur des buts gags en cascades. Le plaisir est là quelques minutes, après, il est enterré définitivement. En revanche, pas besoin d'être un as des jeux de foot pour marquer des buts dans la lucarne !

  • Durée de vie 14 /20

    70 sélections, près de 300 clubs, toutes les compétitions nationales et internationales, un éditeur de compétitions... Sur le papier, c'est attrayant mais une fois sur le gazon, c'est autre chose car particulièrement lassant. Le multi viendra tout de même apporter un peu de fraîcheur aux matchs, le temps que l'on passe à autre chose...

  • Bande son 6 /20

    Quelques cris par-ci par-là, un ou deux coups de sifflets... C'est très limité. L'absence de commentaires, qui n'était pas un inconvénient il y a dix ans, est vraiment préjudiciable à l'ambiance. D'ailleurs, peut-on parler d'ambiance ?

  • Scénario /

Comme pour une réédition ou une compilation de classiques, il est compliqué d'attribuer une note à ce genre de titre. Pourtant, même pour un amateur qui est resté collé des heures sur le premier Sensible Soccer, la copie manque singulièrement de fraîcheur et de nouveautés. Quand on dispose d'un gameplay un peu fou-fou, autant l'exploiter au maximum et pousser le délire à son paroxysme en apportant des petits plus à la jouabilité. Sinon, la tentative n'a pas vraiment lieu d'être.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 juin 2006 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.8/20
PC Sport Codemasters
Dernières Preview
PreviewOlliOlli World : Le jeu de skate arcade prend une nouvelle dimension 17 juin, 18:00
PreviewMetroid Dread : Le retour en grâce de la licence culte ? 17 juin, 15:00
PreviewTunic : La démo du Zelda-like mignon et exigeant nous a emballés 16 juin, 15:16
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2
2022