Menu
Hitman : Blood Money
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Hitman : Blood Money
Xbox
Hitman : Blood Money
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 mai 2006 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (22)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.7/20
Rakuten PC 10.13€ Amazon PC 12.90€ Rakuten PC 14.99€ Amazon PC 22.00€ Amazon PC 35.96€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Hitman, série fétiche des amateurs de sang-froid et d'infiltration revient pour un quatrième volet qui se doit de faire oublier un épisode Contracts qui avait tous les airs d'un add-on. Une mission à moitié réussie pour Code 47 qui malgré quelques nouveautés n'oublie en rien ses racines et ses méthodes habituelles.

Hitman : Blood Money

Après une interminable attente pour les fans du tueur à gages le plus classe du monde, Blood Money arrive enfin. Un nouvel épisode au scénario bien intrigant puisqu'on y parle de la mort de notre agent favori, menacé par un politicien soucieux du potentiel génétique que représente cet être que tout le monde prend pour une légende destinée à faire peur aux enfants de truands. Les retrouvailles avec l'homme au code-barre ne dépayseront pas les habitués. Ainsi, l'intégralité des principes du jeu sont demeurés intacts. Liberté d'action, une quantité de méthodes d'assassinats ahurissante, la possibilité de revêtir n'importe quel déguisement, la jauge de tension qui indique les soupçons etc. Tout est là pour notre plus grand bonheur et votre travail consistera toujours à trouver un moyen ou un autre de liquider la cible que vous a indiqué l'Agence en évitant soigneusement de vous faire repérer. Empoisonnement, sabotage, balle en pleine tête, accident malheureux causé par une glissade sur le savon dans la salle de bains, explosion de barbecue, Hitman : Blood Money parvient à offrir encore plus d'opportunités d'assassinats que ne le faisait Hitman 2 : Silent Assassin. Un état de fait en grande partie dû à l'agrandissement des niveaux dont certains sont tout simplement immenses et totalement ouverts. De plus, approcher sa cible est rendu plus complexe qu'autrefois car bien souvent, il faudra lutter pour réussir à l'isoler de tout témoin. Rappelons que le but logique du jeu reste de ne tuer que les cibles et d'éviter autant que possible les morts inutiles.

Hitman : Blood Money
Oui, oui, je suis ton garde du corps. Hihihi.
En bref, les principes originaux de la série sont conservés et prennent de l'ampleur. Et ça c'est bien. Attendez-vous donc à passer un temps fou à trouver le moyen ultime de faire votre travail le plus professionnellement du monde. De plus, Io Interactive fait une fois de plus la preuve de son talent en matière de level design car non seulement les cartes sont grandes (mêlant sans problème intérieurs et extérieurs) mais elles sont inspirées. Visite d'une clinique de desintox ou meurtre d'un témoin sous protection dans une petite banlieue américaine en pleine surprise-partie d'anniversaire, la variété fait corps avec le décalage et Code 47 pourra parfois agir sous les déguisements les plus inattendus (clown, costumes de piafs pendant le carnaval et j'en passe). Là encore, on se régale.

Hitman : Blood Money
Ca va être un beau spéctacle.
Seulement voilà, du côté des nouveautés et évolutions, on est déjà nettement plus circonspect, malgré leur nombre qui pourrait faire croire à une véritable révolution du jeu. Le plus gros ajout fait à la série est sans conteste le système de notoriété. En laissant des témoins derrière vous, en éveillant trop de soupçons, en jouant comme une brute ou encore en vous laissant filmer par des caméras, vous risquez de voir votre tronche s'afficher un peu partout et il deviendra alors difficile de passer inaperçu, reconnu que vous serez par la police ou les civils. L'ennui, c'est qu'on ne saisit guère l'intérêt d'un tel système, parce qu'à moins de n'avoir rien compris au concept et de jouer comme une brutasse, on voit mal comment il est possible d'être entravé par cette notoriété, d'autant plus qu'il suffit de payer pour la faire baisser. En d'autres termes, ça ne sert strictement à rien. Tout comme le système d'upgrades des armes qui montre très vite ses limites. Aujourd'hui, chaque contrat rapporte de l'argent à 47, argent que vous pourrez dépenser pour améliorer vos armes, en achetant un silencieux, de nouvelles munitions etc. Le même genre d'outils que l'on trouvait déjà avant. L'ennui, c'est que la plupart du temps, on ne part en mission qu'avec l'outillage de base (corde de piano, seringues, couteau) et un silverballer à silencieux, parfois un fusil de snipe. Du coup, on n'achète quasiment rien dans cette armurerie. Autre ajout discutable, les écran splits screens qui servent à montrer des évènements notables. On y verra par exemple la découverte d'un corps que l'on avait pas dissimulé correctement ou des actions menées par des personnages dont on ignore tout. Ces écrans remplaçant en fait les anciens messages textuels des épisodes précédents. Pas très utiles, ils ont de plus un défaut, ils montrent parfois trop de choses et nous mettent sur la voie de pistes que l'on n'aurait jamais soupçonnées sans eux. On en arrive à pouvoir repérer un objectif bonus avant qu'on ne nous l'ait assigné.

Hitman : Blood Money
Le système d'upgrade, pas si utile que ça.
Soit, un coup dans l'eau pour les ajouts, mais s'ils ne servent à rien, au moins ont-ils le mérite de ne pas être dérangeants. Nous voilà donc face à un nouveau Hitman qui nous ressort son bon vieux gameplay toujours aussi jouissif, au sein de missions encore plus vastes et donc ardues, ce qui a de quoi réjouir plus d'un joueur. A ce sujet, ne vous laissez pas berner par la mission proposée en démo sur le net, elle ne reflète en rien le reste du jeu. Parmi les autres détails inédits, il convient de citer les mouvements de Code 47 qui s'enrichissent de quelques coups de boules et autres désarmements grâce auxquels on pourra encore sauver sa peau si on se fait pincer la main dans le sac et sans moyen de défense. Oui, c'est utile pour les grosses brutes.

Hitman : Blood Money
Alors, il est pas chou Code 47 dans son petit peignoir ?
Mais le véritable reproche que l'on a envie d'adresser au jeu, c'est son manque d'innovation en termes d'intelligence artificielle puisque cette dernière semble avoir méchamment stagné. A l'heure actuelle, il y a des comportements que l'on aurait voulu voir disparaître afin de gagner en naturel. Ainsi, le niveau de tension qui grimpe parfois sans raison vraiment compréhensible. A titre d'exemple, si la routine d'un personnage lui dicte de se rendre aux toilettes à l'instant T et de se placer face à un urinoir, si vous entrez avant lui et que vous faites de même, sa routine s'interrompt, il vous tourne autour, se méfie et s'en va. Pourquoi ? Bonne question puisque vous n'avez rien fait de suspect. De même, il est crispant d'être encore bloqué dans une porte par un NPC. Clairement, c'est là que l'on aurait voulu voir le jeu évoluer au lieu de nous offrir une notoriété qui ne sert à rien ou la possibilité de planquer les corps dans des congélateurs et des containers à ordures qui facilite trop la tâche. D'ailleurs à ce propos, sachez que divers modes de difficulté sont disponibles afin de rendre le jeu abordable par les novices sans pour autant écoeurer les puristes (nombre de quicksaves, types d'indications fournies par la carte et autres). Au final, Io nous livre là un titre qui va ravir les fans d'Hitman, plus grand, plus ouvert, plus dur parfois mais qui pèche par son manque de nouveautés convaincantes et surtout par une intelligence artificielle qui n'a quasiment pas évoluée depuis Hitman Contracts. Mais qu'importe, force est de reconnaître que la magie Hitman opère toujours.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Probablement, la version Xbox est celle qui offre les gaphismes les mieux adaptés à son support, Blood Money s'en tire assez bien avec des environnements massifs assez détaillés et de jolis éclairages. Le bémol portera sur des personnages un peu grossiers en termes d'animation et une gestion des transitions de lumières intérieures/extérieures un peu maladroite.

  • Jouabilité 16 /20

    Peu de changements dans la prise en main qui reste donc tout à fait instinctive. Le gameplay a déjà fait ses preuves et en dépit de nouveautés dispensables, il profite de missions d'envergure et d'un nombre de possibilités faramineux. Du Hitman pur jus.

  • Durée de vie 17 /20

    Le temps nécessaire à la mise en place d'un plan à toutes épreuves est conséquent et la liberté d'action vous poussera facilement à refaire les niveaux pour améliorer vos performances.

  • Bande son 18 /20

    Musicalement, pas de surprises, c'est du Jesper Kyd, donc c'est fabuleux. Un mélange adroit de thèmes symphoniques et de samples électroniques. Le doublage est peut-être un léger cran en dessous, et encore, c'est se montrer difficile.

  • Scénario 15 /20

    Un peu confus dans sa présentation, le scénario n'en réussit pas moins à intriguer. Alors, Code 47, mort ou vif ?

On nous aura fait miroiter bien des nouveautés pour ce quatrième épisode de Hitman, au final, elles sont bien maigres vu leur utilité plus que limitée. Heureusement, Io Interactive parvient à surprendre par la qualité et l'envergure des missions proposées. Dommage pourtant que l'intelligence artificielle n'ait toujours pas fait ce bond en avant qu'on attendait d'elle et que finalement, Hitman reste Hitman, pour le meilleur et pour le pire. Agrandir les niveaux ne suffira pas toujours, il va falloir envisager d'innover vraiment.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 mai 2006 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (22)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.7/20
Mis à jour le 29/05/2006 à 18:00
Xbox Action Infiltration IO Interactive Eidos Interactive Contemporain
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021
3
Immortals Fenyx Rising
03 déc. 2020