Menu
007 : Bons Baisers de Russie
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • PSP
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / 007 : Bons Baisers de Russie / 007 : Bons Baisers de Russie sur PSP /

Test du jeu James Bond : Bons Baisers De Russie sur PSP

007 : Bons Baisers de Russie
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 avril 2006 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
Test James Bond : Bons Baisers De Russie

007 : Bons Baisers de Russie : Incarnez 007

3 259 vues

Avoir la classe en toute circonstance n'est pas donné à tout le monde. Pourtant, cette idée n'a jamais dû effleurer l'esprit de James Bond qui reste plus que jamais le (super) héros au flegme imperturbable, au talent inégalable, au charisme inébranlable. Après avoir vidé son verre de vodka sur consoles de salon, le voici qui trinque avec la mère Russie sur PSP. Mais à part une bonne gueule de bois, il y a malheureusement pas grand-chose d'autre à en tirer.

James Bond : Bons Baisers De Russie

Plus qu'un mythe, James Bond est et restera à tout jamais une façon d'appréhender l'action : avec classe et détachement. Bien que divers acteurs aient joué le jeu en endossant le smoking de 007, on retiendra surtout la prestation de Sean Connery, qui reste pour beaucoup le seul et unique agent au service de sa majesté, ou de Pierce Brosnan. Electronic Arts a bien saisi l'idée puisque la plupart des James Bond vidéoludiques étant sortis sous l'égide de l'éditeur américain ont mis en scène ce bon vieux Remington Steele. Ainsi après plusieurs FPS et un jeu de caisses dont plus personne ne se souvient, nous est arrivé l'excellent James Bond : Quitte Ou Double qui, en plus de profiter d'une histoire originale, faisait la jonction entre le jeu d'action à la troisième personne et le jeu de course tout en intégrant des bonnes idées à l'image des phases de descente en rappel ou de la célèbre séquence de chute libre. Bons Baisers De Russie reprend donc ce mélange mais en s'appuyant sur le scénario du deuxième film de la saga. Un scénario et un concept qui ont fait leurs preuves, la participation de Sean Connery qui prête sa voix à son avatar de pixels, que demander de plus ?

James Bond : Bons Baisers De Russie
Si vous voulez vous la jouer super espion, rien de tel qu'une montre laser pour griller un adversaire.
Tout concourt à nous donner un jeu au moins aussi fun que son prédécesseur et pourtant... Si Dinowan vous avait parlé des versions 128 bits, un peu à la traîne en terme de sensations fortes et de diversité comparativement à Quitte Ou Double, la mouture PSP, ici présente, est encore plus blâmable dans le sens où la moitié du contenu de ses grandes soeurs est passé à la trappe. Bigre, mais que s'est-il passé en chemin pour que nous ne retrouvions plus les phases en voiture ou des bonus dignes de ce nom à débloquer ? Un temps de développement trop court ? Une envie de verser dans la facilité ? Le manque de place sur l'UMD ? Loin de moi l'idée de répondre à ces interrogations vu que le résultat est là : on s'ennuie en jouant à Bons Baisers De Russie et le fait de terminer l'aventure solo en moins de quatre heures n'arrange certainement pas les choses. En fait, on ne peut même pas dire que l'essentiel est là vu que la moitié des missions des versions PS2 et Xbox ne sont plus.

James Bond : Bons Baisers De Russie
James Bond ou l'art et la manière de réaliser un ATR avec classe.
De ce constat découle une histoire décousue que plusieurs cinématiques (bien baveuses et ayant le don de nous abîmer les yeux) ne parviennent pas à sauver. On se retrouve alors avec plusieurs niveaux qui ne sont reliés entre eux que par une poignée de séquences en CG, ce qui nous donne l'impression d'assister à un résumé très rapide du long-métrage. En sus, les passages en voiture ou en bateau ne sont plus, tout comme les phases en rappel (cependant moins bien mises en valeur que dans Quitte Ou Double) ou les différents costumes de James, qui ne servaient de toute façon à rien. De plus, hormis une galerie de superbes croquis automatiquement débloquée et s'intéressant juste aux environnements londoniens, on ne trouve plus aucun bonus à découvrir, ce qui est fort dommage. Exit également le mini-jeu de crochetage de mallette (ce qui n'est pas vraiment grave ceci dit) tout comme la plupart des actions Bond. Eh bien dites-moi, c'est à se demander ce qui nous reste...

James Bond : Bons Baisers De Russie
Les phases en jet-pack sont peu nombreuses et plutôt molles.
... Hormis des phases à pied et en jet-pack. A y regarder de plus près, je crois qu'on vient de faire le tour de ce que ce jeu a à nous offrir. Ainsi, vous devrez enchaîner 8 missions en alignant les ennemis, actionner quelques leviers pour activer des mécanismes et ramasser des armes que vous pourrez choisir rapidement par le biais d'un menu d'action rapide. A ce propos, sachez qu'en remplissant certaines conditions, vous pourrez améliorer vos armes afin que ces dernières soient plus efficaces. Ensuite à vous de voir si êtes plutôt magnum, mitraillette, fusil à pompe, lance-roquettes, arme anti-blindage, fusil de sniper, etc. Outre ces moyens de défense, vous bénéficierez aussi de quelques gadgets. Rien de bien fabuleux cependant si ce n'est un pistolet à fléchettes, une montre-laser (qu'on utilise quasiment jamais) et le Q-coptère bien utile pour détruire des cibles à distance. D'ailleurs, le maniement de ce petit appareil, également sous exploité sur PSP, est simple et plutôt marrant. Pour terminer avec les gunfights, signalons la possibilité de combattre au corps-à-corps en s'approchant de l'ennemi puis en appuyant sur la touche adéquate afin que James effectue une prise. Notez que ces techniques servent surtout à gagner des points de bonus.

James Bond : Bons Baisers De Russie
Le lock permet au moins de ne pas se prendre la tête durant les gunfights.
Et le jet-pack dans tout ça ? Au nombre de trois, ces séquences se révèlent peu maniables, molles et poussives. Le hic, c'est qu'elles constituent la moitié des modes multi qui sont de toute façon sans intérêt à l'image des 16 défis (2 par niveau) qui peinent à masquer une longévité des plus réduites. A la limite, si le jeu était parfaitement jouable, la pilule passerait mieux mais une fois de plus il n'en est rien. Les développeurs ont ainsi oublié d'attribuer une touche pour le recentrage automatique de la caméra, nous obligeant à la bouger manuellement grâce à deux boutons. Malheureusement, la manoeuvre est lente, très lente, et ne sert qu'à se prendre des pruneaux supplémentaires durant les affrontements. Enfin, malgré les décors peu fouillés, quelques ralentissements sont à signaler, ce qui laisse suggérer une adaptation réalisée à la va-vite. Si avec tout ça, vous avez encore une envie de Martini, je vous suggère plutôt l'intégrale de 007 en DVD. Un peu plus cher qu'un jeu PSP, oui, mais tellement plus indispensable.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    On passera sur certaines postures de James bien kitsch, mais irrésistibles, pour se concentrer sur la modélisation des personnages qui est de bonne facture. Les décors sont un peu à la traîne avec un manque flagrant de détails et les cinématiques en CG ont tendance à baver.

  • Jouabilité 11 /20

    Les phases en jet-pack sont loupées car trop statiques et peu intuitives en terme de jouabilité et on regrettera amèrement l'absence de recentrage automatique de la caméra durant les phases à pied. On peut cependant bouger l'objectif manuellement mais vu que le tout est trop lent (ceci étant flagrant durant les phases d'action), on laisse vite tomber. Par contre, le choix des armes par le biais du menu d'action rapide est agréable et le lock automatique, supporté par un zoom (que l'on utilise jamais), permet de s'en sortir facilement durant les gunfigths.

  • Durée de vie 6 /20

    8 missions qu'on termine en moins de 4 heures et 16 défis inintéressants à débloquer. Les missions sont bien plus courtes sur PSP que sur consoles de salon, les phases en voiture ou en bateau ne sont plus et les bonus à débloquer se sont également fait la malle. Restent quatre modes Multijoueurs (dont deux en jet-pack) ratés et devant aussi composer avec pas mal de ralentissements.

  • Bande son 12 /20

    On retrouve avec bonheur le thème de Monty Norman mais pourquoi avoir uniquement inclus le morceau de Matt Monro dans sa version instrumentale ? Le doublage français est honnête mais le choix de Patrick Borg (Son Goku entre autres) pour doubler James Bond est discutable, la voix du doubleur ne convenant pas vraiment au rôle. Dommage que nous n'ayons pas eu accès au doublage US auquel le grand Sean a participé.

  • Scénario 10 /20

    J'admire Sean Connery, j'ai bien dû voir une bonne dizaine de fois chaque James Bond mais force est de constater que j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'univers de Bons Baisers De Russie sur PSP. Un manque de profondeur ? De consistance ? Un peu de tout en fait et les grosses ellipses narratives n'arrangent rien.

Bons Baisers De Russie ressemble davantage à une grosse bande-annonce qu'à une adaptation vidéoludique du film du même nom sur la portable de Sony. Doté d'une durée de vie ridicule, d'une aventure hachée menue, d'une absence de bonus, le titre se permet même quelques ralentissements auxquels s'ajoute une jouabilité perfectible. Au final, autant garder ses euros et foncer au cinéma le plus proche pour être le témoin du grand retour de OSS 117 au cinéma.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 avril 2006 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
PSP Action Electronic Arts
Dernières Preview
PreviewOlliOlli World : Le jeu de skate arcade prend une nouvelle dimension 17 juin, 18:00
PreviewMetroid Dread : Le retour en grâce de la licence culte ? 17 juin, 15:00
PreviewTunic : La démo du Zelda-like mignon et exigeant nous a emballés 16 juin, 15:16
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2
2022