Menu
Shaman King : Master of Spirits 2
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Shaman King : Master of Spirits 2 sur GBA /

Test du jeu Shaman King : Master Of Spirits 2 sur GBA

Shaman King : Master of Spirits 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 février 2006 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Test Shaman King : Master Of Spirits 2

Pourquoi faut-il que Konami nous fasse mentir ? Alors que l'on était encore en train d'admirer l'honnêteté de Shaman King : Master Of Spirits en se disant que pour une fois ce n'est pas la licence mais l'envie de bien faire qui dominait le jeu, voici que la loi du marketing reprend ses droits. Seulement cinq petits mois après le premier épisode, voilà qu'une suite surgit de l'ombre sans que personne ne se doute de sa présence. Se plaçant juste derrière un soft qui n'appelait pas vraiment une extension, cette dernière semble bien moins douce et chaleureuse que son aînée. Mais ce n'est peut-être qu'une impression.

Shaman King : Master Of Spirits 2

Pour ceux ne situant pas vraiment les contours de la série animée Shaman King, voici quelques petites précisions. Sur notre bonne vieille terre bleutée, quelques rares personnes s'avèrent capables de lier leur âme avec un esprit gardien, valeureux protecteur prêtant sa force à son hôte. Nommés shamans, ces êtres humains singuliers restent libres de l'utilisation de leurs compagnons, en accord avec leurs principes et leurs désirs. Toutefois, cette "communauté" reposant sous l'égide du conseil des shamans, s'affronte à une date précise, en tout bien tout honneur, lors du mythique Tournoi des Shamans dont le but est de mettre en relief un nouveau roi mystique. Centrée sur les pérégrinations du jeune héros, Yoh Asakura, la série narre sa quête pour l'obtention de ce trône vacant dans un souci de bienfaisance profonde. Accompagné d'une troupe éclectique, il doit également faire face au sombre Zeke, bien moins intentionné que lui, mais beaucoup plus charismatique. On ne peut pas tout avoir dans la vie. Se plaçant une nouvelle fois en marge du dessin animé, cette aventure GBA se base totalement sur les dissensions entre notre personnage principal et le déjà cité Zeke. Se retrouvant esseulé et confronté à la puissance sans cesse grandissante de son rival, Yoh va devoir reconquérir ses amis manipulés en parcourant de nombreux décors magnifiques et variés. Suivant les lignes du premier épisode avec une fidélité déconcertante, Master Of Spirits 2 en reprend même l'apparence graphique, sans aucune modification, que ce soit au niveau de l'animation ou du rendu global de la 2D. De ce fait, toujours réalisé avec brio, cet opus utilise des couleurs chamarrées et et admirablement dosées afin de composer des contrastes et des dégradés plus qu'agréables à contempler. Doté d'un niveau de détail équivalent à celui sublimant Aria Of Sorrow, le titre qui nous intéresse aujourd'hui donne une nouvelle fois la mesure de la maîtrise de Konami en ce qui concerne la 2D. Certes, on n'atteint pas les hautes sphères d'un Legend Of Mana, mais la réussite plastique du jeu suffit amplement à créer un attachement durable et parfois même un étonnement. Preuve en est le rendu des nuages dans l'environnement gothique digne d'une des salles de Harmony Of Dissonance.

Shaman King : Master Of Spirits 2
J'en connais un qui va avoir des problèmes de dos
Néanmoins, afin de ne pas se faire piéger comme dans le célèbre cas du chocolat à la liqueur, mieux vaut d'abord vérifier le contenu afin de se laisser happer par le contenant. Et en la matière, Shaman King nous laisse le soin de découvrir une génoise appétissante. Bien que la majorité des principes de jeu soient des redites de l'opus précédent, on retrouve avec un certain plaisir ce gameplay particulier hérité dans ses grandes lignes de celui présent dans Castlevania : Aria Of Sorrow. Aux commandes d'un Yoh survitaminé, vous allez donc devoir composer avec votre pouvoir d'assimilation d'esprits afin de vous forger un groupe de soutien à défaut d'une troupe réelle. En fait, le fond du titre se compose entièrement de cette chasse aux âmes errantes dans une volonté de puissance manifeste. Pouvant être obtenues à la suite de duels contre des ennemis importants, ou bien glanées à la faveur de cadavres de monstres récemment décimés, ces entités se scindent en deux "camps". D'une part celles vous octroyant une capacité de soutien, non limitée, et d'autre part celles vous servant d'outils offensifs durant les combats. De plus, si vous désirez profiter de ces avantages, il vous incombera bien évidemment d'équiper ces éléments avec justesse. Pour ce faire, cinq emplacements sont disponibles à terme, correspondant chacun à un accessoire placé sur le corps de Yoh. Sachant que vous ne pouvez utiliser les esprits d'assaut qu'en les disposant sur les poignets du jeune homme, à vous de gérer au mieux la présence des âmes d'aide dans les blocs restants. Un petit aspect de "customisation" intéressant, doublé par l'existence de quatre "decks" vous autorisant à faire plusieurs essais d'association de familiers. Plus prosaïquement, vous pouvez installer vos cinq âmes de la manière dont vous le souhaitez sur quatre plans différents interchangeables durant les phases de gameplay. On obtient donc là une richesse de jeu toute particulière, cumulant accessibilité et liberté.

Shaman King : Master Of Spirits 2
Non mais regardez-moi ce ciel ! On se croirait dans l'intro de FF6 !
Pourtant, on ne peut que regretter le faible nombre d'innovations apportées par rapport au premier opus. En effet, mis à part la présence de champignons rouges et bleus dans les niveaux procurant respectivement plus de force et plus de défense, accompagnés pour l'occasion d'autres items à effet immédiat plus ou moins inutiles, ainsi que l'arrivée d'un système de coups spéciaux peu concluant, on ne note pas de changements majeurs. Certes, quelques âmes ont été rajoutées et les scènes relatives au scénario sont un peu plus travaillées, mais ça ne suffit pas à redonner une véritable lumière au jeu. Effectivement, comment doit-on prendre le fait d'être confronté à un soft quasi identique au précédent, jusque dans ses écrans de fin de chapitre ? Devant plutôt être considéré comme une version 1.5, Shaman King : Master Of Spirits 2 déçoit bien plus qu'il ne conforte. D'autant qu'il conserve avec un panache dérangeant le lourd, très lourd problème des déplacements sur la carte du monde, obligeant à repasser par la majeure partie des niveaux traversés dans le but de se rendre dans une zone inédite. Vous remarquerez cependant avec plaisir une sorte de système de transport rapide, mais ne vous laissez pas abuser. Ce dernier ne vous sert qu'à revenir à des points précis de la carte, souvent très éloignés de votre destination désirée. Finalement, et après un rendez-vous assez aigre avec le titre de Konami, il est difficilement possible de vraiment le rejeter. Car si le fait de nous resservir un copier-coller de la version précédente est un manque de respect assez brutal, le titre reste tout de même de bonne qualité et permettra à ceux ne connaissant pas le premier opus de passer de très bons moments. Espérons dorénavant que la série s'arrête sur ce demi-sourire.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Déployant une réalisation de haute volée, Shaman King se place facilement parmi les plus beaux jeux de la machine, empruntant son ambiance aux deux derniers Castlevania endémiques à la GBA. Bien plus "sombre" que le premier volet, celui-ci vous place directement face à des squelettes, des goules, et autres créatures de la nuit. Encore une fois, l'animation éminemment convaincante du soft parvient à nous charmer immédiatement, associée à un niveau de détail très élevé. Il est cependant dommage que certains ennemis reviennent trop souvent.

  • Jouabilité 16 /20

    Parvenant à rendre son approche douce et passionnante, Shaman King : Master Of Spirits 2 dépasse même de peu son prédécesseur en implémentant quelques nouveaux mouvements discrets afin de dynamiser le gameplay. Souple et relativement profond, ce dernier tire en grande partie sa force de sa gestion des esprits intelligente. Vous prendrez un réel plaisir à rechercher l'ensemble des âmes errantes pour composer votre propre manière de combattre. Néanmoins, Konami n'a toujours pas assimilé le fait qu'une évolution tangible de ces compagnons virtuels apporterait un vrai plus au soft.

  • Durée de vie 14 /20

    Se terminant en une bonne dizaine d'heures, le titre de Koanmi reste dans la moyenne des jeux du genre sur portable. Toutefois, il a le mérite d'implémenter un mode spécial permettant de combattre contre les boss déjà abattus, pas très intéressant, mais défoulant une ou deux fois. Le point fort du jeu est surtout de diffuser un plaisir constant dans les parties, sans jamais baisser de rythme. Un plus dont peu de softs peuvent se targuer en ce moment.

  • Bande son 13 /20

    Peut-être un peu plus étoffée que celle de l'épisode précédent, la bande sonore de Master Of Spirits 2 conserve toutefois une certaine irrégularité et un manque de thèmes vraiment porteurs. Il est dommage de ne pas avoir tablé sur une ambiance plus sombre et plus gothique à la vue de l'atmosphère générale du soft. Les effets sonores sont quant à eux de bonne qualité, améliorant l'immersion dans les combats.

  • Scénario 12 /20

    Basé sur une sombre histoire de manipulation mentale, le scénario de Shaman King ne s'avère pas des plus originaux, c'est certain. Malgré tout, les personnages, comme l'ambiance générale réussissent à nous intéresser à cette succession de morceaux de bravoure. D'ailleurs, on peut noter que la qualité des scènes scénarisées s'est un tout petit peu améliorée, manquant encore de finesse.

Restant dans la lignée de son prédécesseur et par conséquent dans celle des bons jeux, ce dernier opus de la série Shaman King se complaît passionnément, entouré de son gameplay accrocheur et de sa réalisation graphique flatteuse. Néanmoins, à trop se reposer, notre bon ami a visiblement oublié de préparer sa valise de nouveautés et se contente de nous donner en consigne un sac avec des vêtements chics, certes, mais sales. Sorte de version 1.5, le titre de Konami semble quelque peu se moquer des joueurs en ne passant pas par la case innovation. Un titre de qualité, mais un peu trop sûr de lui pour être honnête.

Note de la rédaction

14
17.5

L'avis des lecteurs (2)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Killy,  Jeuxvideo.com
Par Killy, Journaliste jeuxvideo.com
MP
GBA Konami Action Plate-Forme
Dernières Preview
PreviewFootball Manager 2022 : le jeu de gestion sera-t-il une révolution ? Il y a 20 heures
PreviewPokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Nous l'avons vu en action, voici notre avis 13 oct., 15:00
PreviewFF 14 Endwalker : Une conclusion épique pour le MMO de Square Enix ? 13 oct., 14:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
Call of Duty : Vanguard
05 nov. 2021