CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test Fire Warrior

Warhammer 40.000 : Fire Warrior : Un empire d'un million d'années

11 592 vues
Profil de Dinowan,  Jeuxvideo.com
Dinowan - Journaliste jeuxvideo.com

Fans de Warhammer, soyez prêts pour la déception. Si l'annonce d'une adaptation vidéoludique vous avez empli de joie, la découverte de la bête pourrait bien vous décontenancer. Du jeu de plateau tactique original il ne reste pas grand-chose dans ce FPS ultra bourrin et plus que moyen.

Fire Warrior

Se démarquer du flot continu de FPS est de plus en plus délicat. C'est que le genre est saturé et qu'il faut une bonne dose d'huile de coude pour rester compétitif que ce soit en termes de level design, de gameplay ou de réalisation. Autant de domaines dans lesquels Fire Warrior peine à se montrer moyen, sombrant parfois dans le médiocre. On aurait aimé qu'endossant le rôle d'une jeune recrue Tau soit un peu plus enthousiasmant, mais à aucun moment le titre ne parvient réellement à séduire et encore moins à surprendre.

Fire Warrior
Voilà, pour ceux qui ne le savent pas, c'est à ça que vous ressemblez.
C'est un FPS bien bourrin qu'on nous propose ici. Bon si on s'attache à son gameplay on constate que le titre n'est pas absolument mauvais, il serait plutôt quelconque en fait. Si on ne peut pas innover tout le temps, une ou deux petites idées par-ci, par là, ça ne fait pas de mal. Or ici on ne trouve que de vieilles ficelles de la discipline, le genre de choses qui remontent à Doom. La progression est donc absolument linéaire. Inutile de vous demander ou aller, vous n'avez qu'à foncer droit devant vous. Cette progression est de nos jours compensée par des objectifs variés ou une mise en scène hollywoodienne, malheureusement ce n'est pas le cas ici. Vos objectifs sont tout ce qu'il y a de plus banal et peinent à servir de prétexte à la progression. De surcroît le level design est loin d'être grandiose. Les niveaux assez longs sont simplistes dans leur architecture mais également dans leur esthétisme, on pourrait presque croire que l'on tourne en rond tellement les différentes salles et couloirs traversés se ressemblent au sein d'une map. Un triste constat que l'on intègre dès le premier niveau avec sa fastidieuse traversée de tranchées ennemies. En revanche, il faut reconnaître que d'un niveau à l'autre, les environnements sont plus différenciés. Ce sur quoi compte le titre pour nous émouvoir, c'est clairement sa brutalité. Les ennemis sont nombreux et les affrontements sont pour le moins violents. Ce sont donc les gunfights qui constitueront la quasi-totalité de l'action (disons que le peu qui reste est représenté par la recherche de clés colorées). Si on s'arrêtait là, on pourrait dire que Fire Warrior s'en sort relativement bien en tant que shooter bourrin sans surprise. Seulement voilà qui nous amène à nos rapports avec l'ennemi et là... les problèmes se matérialisent.

Fire Warrior
La cinématique d'intro est assez bien fichue.
L'un des premiers trucs que l'on remarque dans le jeu, c'est notre propre résistance au feu. C'est qu'il en faut pour se faire tuer ici. Mais très vite on découvre une autre donnée : les ennemis aussi sont durs à cuire. De nombreux tirs sont nécessaires pour venir à bout d'un soldat lambda, ce qui colle assez avec l'esprit bourrin du soft. Le problème c'est que l'on frise parfois le ridicule avec les officiers. Plus d'un chargeur est parfois requis pour abattre un soldat gradé ! Le résultat pour le joueur c'est qu'il passe l'essentiel de son temps le doigt sur la gâchette. Mais il y a pire, il y a l'IA. Les soldats adverses sont d'une bêtise telle que seuls les zombies de Resident Evil doivent pouvoir rivaliser avec eux. Leur seule aptitude mentale semble être l'attaque à découvert. Lorsqu'ils vous voient (car il leur arrive de ne vous repérer qu'une fois qu'ils sont presque morts) ils chargent comme des brutes. Toute cette bêtise, s'en est presque indécent parfois. Ceci dit, il peut arriver que l'un d'entre eux tente d'esquiver vos tirs. Le bougre se lance alors dans une étrange danse faite de mouvements latéraux rapides absolument ridicule et qui vous donne le sentiment de fragger une mouche épileptique. Ca n'en n'a peut-être pas l'air mais c'est terriblement gonflant.

Fire Warrior
C'est avec les grenades que l'on découvre les petits problèmes de collisions.
En résumé, Fire Warrior n'a pas vraiment les armes idéales pour séduire l'amateur de shooter. D'un côté il est d'une affligeante banalité (gameplay, mission, level design) de l'autre il est carrément en dessous de tout (IA). En ce qui concerne l'aspect technique, on reste dans cette lignée. Le moteur tient le coup, ne souffre pas de saccades et nous offre même quelques lieux plutôt sympa. D'une manière générale, c'est assez correct. Là où le bât blesse c'est surtout au niveau des ennemis animés grossièrement et peu variés ainsi que les armes qui ne sont pas un modèle de finesse. Finalement, Fire Warrior n'a pour lui que son univers tiré de Warhammer. Mais vu ses piètres qualités, on ne pourra néanmoins que le conseiller aux plus malades des fans à tendance collectionneuse. Seul le mode online pourra peut-être remonter l'ensemble mais il est lui aussi très classique avec son deathmatch et son capture the flag.

Les notes
  • Graphismes12/20

    Ni beaux, ni moches, plutôt fades, le genre de graphismes qui ne vous accrochent pas le regard. Enfin, les soldats sont tout de même très simplistes.

  • Jouabilité10/20

    Faire un jeu bourrin n'est pas aussi simple qu'on le croit. Le gameplay de Fire Warrior est sans surprise, le titre est tout ce qu'il y a de plus linéaire, son action répétitive et ses soldats ennemis complètement stupides. Vider un chargeur et demi pour tuer un soldat devient vite lassant. D'une manière générale on s'ennuie. Mouais bof.

  • Durée de vie14/20

    Si les adversaires sont débiles, ils n'en sont que plus résistants et n'hésitent pas à se jeter sur vous en masse. Certains passages deviennent ainsi assez ardus. De plus avec ses 17 missions et son mode multijoueur, le titre offre une durée de vie acceptable.

  • Bande son11/20

    Criarde, voilà comment qualifier cette bande-son pleine de bruit mais sans réelle ambiance. Les effets ne sont pas convaincants, les speechs se répètent beaucoup trop. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose quoi.

  • Scénario/

Fire Warrior aura bien du mal à s'attirer la sympathie. Son gameplay est complètement dépassé. Quitte à jouer dans la catégorie des FPS bourrins, le titre aurait dû proposer le « truc en plus » qui rende son action moins obsolète. L'IA navrante n'arrange pas les choses. On joue un peu, et puis on oublie.

Note de la rédaction

10
14.8

L'avis des lecteurs (30)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewMonster Hunter Wilds est encore plus impressionnant que World et Rise, j’ai eu droit à une présentation exclusive et je suis bluffé ! Il y a 10 heures
PreviewAprès y avoir joué six heures, je peux vous assurer que ce futur jeu action-RPG free-to-play va faire un ravage. Notre preview de Path of Exile 2 Il y a 19 heures
Preview"Les animations sont folles !" On a joué à la prochaine claque de la PS5 Phantom Blade Zero et ça promet d'être dément 11 juin, 20:07
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Kingdom Come Deliverance 2
2024
La vidéo du moment