Menu
Enclave
  • Tout support
  • PC
  • Wii
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Enclave / Enclave sur Xbox /

Test du jeu Enclave sur Xbox

Test : Enclave
Xbox
Enclave
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2002 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Fnac Marketplace PC 1.73€ Amazon PC 3.80€ Amazon PC 3.90€ Rakuten PC 6.03€ Amazon PC 8.99€ Amazon PC 9.95€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Avec Enclave, c'est l'héroïc Fantasy qui débarque sur Xbox. Attendu par nombre de joueurs depuis un moment, le titre était considéré comme l'une des bombes à venir de la machine Si graphiquement parlant, le résultat est là, ludiquement, il va peut-être falloir revoir les choses légèrement à la baisse.

Enclave

Le monde d'Enclave se divise en deux. Les gentils (Celenheim, ou Enclave) et les méchants (Dreg'Atar). Suite à une série d'événements catastrophiques, le monde s'est trouvé coupé par une faille dite sans fin. Si Celenheim a pu prospérer, les Dreg'Atar ont eux, hérités de terres stériles, peu propices à l'implantation d'un Club Med. Mais voilà que la faille rétrécit et que les Dreg'Atar décident d'assouvir leur soif de confort et de facto, de s'en prendre à Celenheim. La base d'un scénario toujours aussi dramatiquement manichéen mais qui a le mérite d'être bien mené.

Enclave
Escortez ce marchand vital pour l'économie de l'Enclave.
Enclave se présente donc comme un jeu d'Héroïc Fantasy tendance Beat'em All sanglant dans lequel il sera possible d'incarner les deux côtés de la frontière Lumière/Ténèbres. Une fois la première campagne achevée, on passe à la seconde. Dans chacune, de nouveaux personnages à contrôler. A raison de 6 persos par clan, ce sont donc 12 êtres au total qui vous attendent. A chaque clan sa propre ménagerie : Guerrier, druide, chasseur, chevalier etc. d'un côté, et orc, gobelins et compagnie de l'autre. Chacun des protagonistes ayant bien sûr sa spécialité. Ces personnages ne seront pas tous disponibles d'entrée de jeu mais vous rejoindront en cours de route. Au fur et à mesure de la progression, il conviendra de les équiper dûment afin d'éviter de se faire trucider sans défendre vaillamment sa peau. Pour ce faire, collecte de trésor obligatoire et achat de matos à Télé-Boutique-Achat.

Enclave
Vous reprendrez bien un peu de Magie ?
Bon, vous voilà prèt à faire justice, on y va. Autant ne pas vous le cacher, le gameplay d'Enclave ne donne pas dans la finesse. Les sticks vous serviront à vous diriger vous et la caméra, les gâchettes à vous battre (droite pour les coups, gauche pour le bouclier). Deux boutons pour l'inventaire et un pour les potions de santé. Citons aussi le choix entre la vue à la troisième ou à la première personne. Les deux étant d'une qualité et d'un niveau de jouabilité similaire, inutile de nous y attarder. Une interface que l'on a rapidement en main donc. Trop rapidement serais-je tenté de dire. Une fois qu'on a pigé le truc, on remarque qu'il a tendance a se répéter. Quel truc ? Ben, j'avance, je frappe, je frappe, arhg, il est mort, j'avance, je frappe et ainsi de suite. Truc que l'on mettra en pratique lors de la progression au sein des 24 niveaux du jeu (en deux campagnes, Lumière puis Ténèbres) qui nous donneront l'occasion de défendre ou de libérer certains lieux, d'escorter des quidams, enfin le lot habituel.

Enclave
"Achetez votre matériel chez Héroïc Boutik, Heroïc boutik, le matos des tueurs !"
Dans la pratique, le jeu est bourin, violent et répétitif. Bon c'est le genre qui veut ça et le fait de pouvoir changer de persos rompt un peu la monotonie. Il n'innove pas des masses non plus, soit, mais le reproche qu'on pourrait lui faire vient vraiment de la maniabilité. Hé ! T'as de la boue collée aux sandales toi !! C'est clairement le point saoulant dans le jeu, c'est qu'il est mou. D'une manière générale l'animation est assez lente mais alors les personnages pff. "On a l'impression que la console n'est pas bien sûre qu'on ait vraiment appuyé sur le bouton" (Jihem), alors dans le doute elle s'abstient. Les déplacements sont mollassons et lors des combats, se placer correctement est à la limite du cauchemar, on frappe souvent dans le vide et on peste contre cette saleté de gobelin qui vous touche alors qu'il est hors de votre portée (sachant qu'un gobelin fait un demi-guerrier, faudra m'expliquer). Le résultat c'est qu'on a un peu le sentiment de contrôler un semi-remorque. Autre exemple, vous voulez vous farcir un orc à distance avec l'arbalète, si le premier coup ne le touche pas, il fonce, le temps que vous ayez repris votre épée, lui il vous aura pris la moitié de vos points de vie. Tiens, d'ailleurs ça me fait penser, il faut que je vous dise que le titre offre un challenge assez corsé et qu'en venir à bout ne sera pas évident du tout. Voilà c'est fait.

Enclave
Un niveau tout feu tout flamme.
Ceci dit, s'il y a bien un point sur lequel, nous serons tous d'accord, c'est l'aspect esthétique du jeu. C'est vrai qu'il est beau et qu'il règne dans ce monde une ambiance glauque bien sentie. Les décors sont fins et remplis de petits détails, les personnages sont complexes et on pourra étudier les tatouages sur les bras du premier persos. Seule l'animation laisse un peu a désirer par sa lenteur essentiellement. La bande-son est d'une qualité non négligeable pour peu qu'on aime le genre héroïc. La VF est dans l'ensemble bien faite hormis quelques personnages qui sont vraiment à pleurer. Je termine avec l'aspect technique sur un petit problème d'IA. Il arrive que certains ennemis se prennent pour des moules, ou des endives bouillies souffrant d'un retard mental fort prononcé. Ainsi, parfois, ils restent plantés devant vous, attendant que la mort les cueille avec sa grande faux (ou son épée parce qu'une faux, enfin un cimeterre ça coûte 900 pièces d'or).

Alors finalement que vaut-il ce fameux Enclave ? Certes il est beau, mais cela ne fait pas tout, loin s'en faut. Enclave n'est pas le killer ap que l'on attendait, cela ne veut pas dire que c'est une daube, attention. Mais il faut bien avouer que le titre se montre méchamment boudin malgré la présence du choix des persos et aussi assez répétitif. Ceci dit, on se laisse entraîner par le scénario et puis... un peu de bourrinage ça ne fait pas de mal, dommage que sa maniabilité « glue » l'entache quelque peu. Un bon titre donc, mais encore une petite déception.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    C'est très clairement le point fort d'Enclave. Les décors sont détaillés à souhait, on note quelques effets de ci de là, dommage qu'on trouve aussi un ou deux bugs de collision (peu). Le design des héros plaira ou pas, en tout cas, ils sont bien faits. Il manque toutefois un peu d'interaction avec les décors.

  • Jouabilité 12 /20

    L'interface et les commandes sont très simples. Mais bon sang, le temps de réponse des contrôles est d'une longueur. On se déplace laborieusement. Les combats sont brouillons et on a vite des crampes à force de matraquer la gâchette droite. Pas très varié, à reserver aux amateurs.

  • Durée de vie 15 /20

    Une difficulté assez elevée et un bon nombre de missions. Sans compter un scénario, qui sans être original reste entraînant. Le problème est que si vous n'êtes pas fan du genre « je frappe, je frappe, je frappe », vous risquez de vous lasser.

  • Bande son 14 /20

    Des musiques dans la plus pure tradition héroïc fantasy et quelques coeurs à l'occasion, qui ne sont pas déplaisants. Les voix en VF sont par contre très inégales, entre le bon et le carrément médiocre (« Dis, dis, tu m'aide à sauver la forteresse ? »).

  • Scénario 14 /20

    Très classique mais on se laisse prendre à cette histoire de Faille, d'Ancêtre, de jalousies inter-raciale etc.

Scénario sympathique, réalisation soignée voilà un bon début. Le gameplay est certes bourin mais le plus gros problème n'est pas là. Enclave aurait pu mérité un 14, peut-être un 15 en poussant bien, mais avec sa maniabilité super relou et son manque cruel de fluidité dans l'animation, le titre ne passera pas la barre du 13 vers laquelle mes petits doigts se sentent irrésistiblement attirés. Que les fans ultimes du Beat'em All bien boeuf rajoutent d'eux-même un ou deux points.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2002 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 05/09/2002 à 18:00
Xbox Action Starbreeze Studios Swing! Entertainement
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewHumankind : Un concurrent sérieux à Civilization ? 24 oct., 21:00
PreviewThe Falconeer : La Xbox Series X tient-elle son nouveau Crimson Skies ? 23 oct., 11:41
PreviewImmortals Fenyx Rising : Un AC pour les plus jeunes ? 22 oct., 18:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Marvel's Spider-Man : Miles Morales
19 nov. 2020