Menu
Dungeon Siege
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Dungeon Siege
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 mai 2002 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (115)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Cdiscount PC 17.00€ Amazon PC 40.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test Dungeon Siege

Dungeon Siege : La péninsule de Ultrae

6 913 vues

Voilà encore un jour à marquer d'une pierre blanche puisque Microsoft vient de nous faire parvenir la version finale de Dungeon Siege, le soft tant attendu des rôlistes, et en particulier des amateurs de hack'n slash à la Diablo. Alors, Dungeon Siege est-il bien le méga-hit que nous promettaient ses créateurs ? Certes, mais ce titre prestigieux n'en est pas pour autant exempt de quelques défauts qui gâcheront sans doute le plaisir des véritables puristes des RPG.

Dungeon Siege

Dungeon Siege compte sans aucun doute parmi les titres les plus attendus de ce printemps 2002, et pourtant le soft ne pouvait guère compter sur la renommée de son studio de développement, Gas Powered Games, encore largement inconnu au bataillon, pour faire frémir les joueurs d'impatience par le seul impact de son nom à l'instar d'un Warcraft III. Mais derrière Dungeon Siege, se cache le nom de Chris Taylor, génial créateur de la série des Total Annihilation, respecté par des millions d'adeptes de jeux de rôle tactiques. Désormais à la tête de son propre studio de développement, Chris Taylor nous livre un jeu très inspiré du mythique Diablo, forcément très classique mais diaboliquement prenant.

Dungeon Siege
Choisissez la bonne formation pour éviter la confusion sur les passages étroits.
Dungeon Siege n'est clairement pas un jeu qui fait dans la finesse, et il ne faut guère plus de quelques minutes pour s'en convaincre tant tout a été pensé pour rendre le jeu facile d'accès et immédiatement prenant. Un constat qui survient d'ailleurs dès la phase de création du personnage principal, une étape volontairement limitée qui n'offre finalement que peu de liberté à ceux qui auraient souhaité personnaliser leur héros dans ses moindres détails. L'essentiel ici est de créer un combattant de base on ne peut plus classique, sans passer des heures à répartir des points de caractéristiques pour le doter d'un profil complet et de compétences précises. On se contente donc de choisir simplement son profil général (le modèle physique est quasiment imposé), et le fait qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme n'a aucune influence sur le jeu. Les puristes de RPG à la Baldur's Gate seront sans doute offusqués, mais c'est le prix à payer pour jouer à un titre incontestablement prenant mais essentiellement basé sur l'action.

Dungeon Siege
Ce personnage semble vouloir faire partie de votre groupe.
En pratique, les adeptes de Diablo-like retrouveront immédiatement leurs marques dans ce titre puisque le gameplay de Dungeon Siege se contente de reprendre copieusement toutes les recettes traditionnelles du hack'n slash en proposant une aventure rythmée essentiellement sur l'action non-stop. Le scénario n'offre donc que très peu de dialogues, juste l'essentiel pour construire un scénario solide, avec un nombre de quêtes suffisant pour renouveler la progression et des rencontres aux moments les plus judicieux qui permettent parfois de faire la connaissance de quelques PNJ qui vous proposeront de vous prêter main forte. Car si c'est une quête solitaire qui commence pour le joueur, il ne tardera pas à découvrir d'autres combattants émérites qui n'attendront que son feu vert pour rejoindre le groupe. Au bout de quelques heures de jeu, vous serez donc à la tête d'un groupe de 8 personnages que vous pourrez contrôler indépendamment (un seul à la fois) et auxquels vous pourrez donner des directives de combat très simples.

Dungeon Siege
Un cimetière assez pittoresque.
L'aspect « role play » est relativement limité, et c'est uniquement au fil des combats que votre personnage pourra se spécialiser dans une classe ou une autre au fur et à mesure qu'il gagne en expérience. Une évolution qui se fera d'ailleurs en fonction de votre manière de jouer. Ainsi, si vous progressez tout le temps de manière brutale au contact de l'ennemi, vous n'obtiendrez que des points supplémentaires en force et au corps-à-corps au prochain lvl-up, alors que l'utilisation de sorts magiques fera travailler votre intelligence et que le maniement d'un arc vous entraînera au combat à distance. L'avantage de ce concept, c'est que votre personnage correspondra vraiment à votre type de jeu et qu'il est possible de modifier à tout moment son style de jeu pour se diriger vers de nouvelles spécialisations.

Dungeon Siege
Mieux vaut placer les rangers et les mages à l'arrière.
Malgré cela, Dungeon Siege souffre tout de même de quelques faiblesses au niveau de l'interface, compensées toutefois par la présence de nombreux raccourcis clavier. Ainsi, la fenêtre de personnage propose seulement deux emplacements pour les sorts magiques, ce qui se révèle plutôt frustrant voire même handicapant pour les lanceurs de sorts. De plus, la répartition des points d'XP en multijoueur trahit également un handicap évident pour les mages qui ne gagnent pas d'XP avec leurs sortilèges de soins. Autant dire que cela n'incite pas vraiment à jouer un lanceur de sorts (n'est-ce pas, Haazel ?), et que la majorité des joueurs se tourneront quasiment par obligation vers un gameplay typiquement brutal et sans finesse.

Dungeon Siege
Des monstres imposants.
Autre sujet de préoccupation, l'interface de jeu n'offre qu'un inventaire relativement restreint en regard de la tonne d'items que l'on est amené à ramasser au cours de sa progression dans le jeu. Heureusement, les concepteurs de Dungeon Siege en ont profité pour compenser en introduisant une idée particulièrement originale avec l'apparition de bêtes de somme. Ainsi, il est tout à fait possible et même conseillé d'acheter des mulets dans les villages afin de transporter quatre fois plus de matériel durant ses voyages en terrains hostiles, mais il conviendra toutefois de les protéger des attaques surprises...

Dungeon Siege
Ces ruines vous permettront de vous régénérer.
Ceci nous amène à évoquer l'excellent niveau d'IA qui renforce l'immersion dans le jeu. Il n'est pas rare, en effet, de se faire encercler dans les recoins sombres des donjons ou d'être victime d'une embuscade dans un sous-bois touffu. Heureusement, les angles de vue assurent toujours un point de vue optimal sur l'action, et la réalisation en 3D très soignée permet des inclinaisons de plans, des rotations, et des zooms très larges. Voilà donc un titre qui mise clairement sur un concept simple et maintes fois joué, mais qui fait toujours aussi efficacement ses preuves. Les amateurs du genre apprécieront.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le jeu profite d'une réalisation 3D particulièrement soignée, mais que l'on aurait souhaité plus ambitieuse. Les angles de vue sont impeccables, mais l'interface révèle parfois quelques faiblesses.

  • Jouabilité 17 /20

    L'efficacité du hack'n slash fait une nouvelle fois ses preuves avec ce titre qui privilégie l'action non-stop au détriment du role-play. Un choix qui ne satisfera pas tous les joueurs, d'autant que le soft incite clairement le joueur à opter vers un gameplay typiquement bourrin.

  • Durée de vie 17 /20

    Une vaste campagne solo, répétitive mais prenante, soutenue par un multijoueur jusqu'à 8 en Lan ou sur internet. En mode multi, le jeu s'inscrit dans la continuité du scénario solo joué par le créateur de la partie, mais la répartition d'XP défavorise clairement les lanceurs de sorts. On nous promet des quêtes et des éditeurs de maps directement téléchargeables sur le net.

  • Bande son 16 /20

    Une version intégralement traduite en français, soutenue par une bande-son très immersive.

  • Scénario 15 /20

    Le scénario est loin d'être aussi riche que celui d'un Baldur's Gate, les dialogues sont rares et les quêtes peu nombreuses, mais la progression est pourtant passionnante.

Dungeon Siege ne brille pas par son originalité, mais il s'impose pourtant comme l'un des meilleurs Diablo-like du moment grâce au soin apporté à sa réalisation et à l'efficacité de son gameplay qui rendent la progression réellement captivante. L'aspect role-play est assez inexistant, et le jeu incite à jouer de façon brutale, mais le concept du hack'n slash fonctionne ici de façon suffisamment efficace pour captiver du début à la fin tout amateur du genre.

Note de la rédaction

17
17.2

L'avis des lecteurs (115)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Romendil,  Jeuxvideo.com
Par Romendil, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC Action RPG Microsoft Gas Powered Games
Dernières Preview
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
PreviewWorld War Z Aftermath : Une vue FPS pour jouer façon Left 4 Dead ? 07 sept., 16:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
3
New World
28 sept. 2021