Menu
Rails Across America
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Rails Across America
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 février 2002 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.4/20
Test Rails Across America

Le studio Flying Lab, composé en grande partie par d'anciennes têtes de chez Microsoft, Electronic Arts et Sierra, s'est inspiré du célèbre Railroad Tycoon pour nous concocter un jeu de stratégie / gestion très austère mais pourvu d'un gameplay riche et complet qui passionnera les adeptes des chemins de fer.

Rails Across America

Contrairement à Train Simulator dans lequel on occupait le poste de conducteur, Rails Across America penche plus du côté de Railroad Tycoon pour nous faire trôner sur le fauteuil confortable d'un directeur de compagnie de voies ferrées. Mais attention, de fauteuil confortable, votre siège pourra bien vite se transformer en minable strapontin suivant votre politique d'expansion. En effet, comme dans tout jeu de stratégie et de gestion, vous aurez à décider de bon nombre de paramètres et d'investissements pour garder la compagnie en bonne santé financière mais aussi, et surtout, vous assurer une bonne réputation dans le milieu. Voilà pour le pitch, comme le dirait Thierry Ardisson.

Rails Across America
Plusieurs lignes peuvent partir de la même ville.
Même si Rails Across America s'appréciera davantage à plusieurs (en réseau local ou par le net), on peut tout de même y jouer en solo contre l'ordinateur en suivant l'un des quelques scénarios disponibles. Ces scénarios couvrent des périodes allant de 1830 à nos jours et s'inspirent pratiquement tous de faits réels : la Guerre Civile, la conquête de l'Ouest, le Trans-Canadian... Au total, une bonne vingtaine de faits marquants de l'Histoire nord-américaine du train ont été retenus. Si parmi eux, rien ne vous convient, vous pourrez toujours lancer une partie en fixant vos propres règles (argent, durée, ville de départ...). Tout ça c'est bien beau, mais ça ne nous dit pas encore comment est le jeu.

Rails Across America
Les scandales se jouent à coups de cartes.
L'écran principal comprend une carte des « zétazunis » (plusieurs niveaux de zooms possibles), une barre de dialogues juste en dessous et tout un tas de chiffres et de boutons sur la droite. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le premier contact avec l'interface du jeu n'est pas très encourageante et ne donne pas forcément envie d'aller plus loin. C'est très austère et la qualité graphique laisse franchement à désirer. Même Railroad Tycoon, pourtant plus ancien, est plus joli et plus accueillant. Cependant, après quelques minutes de décortication intensive de chaque élément, on commence à prendre ses marques et à se repérer plus ou moins facilement. On commence par construire une voie reliant deux villes entre elles, puis une seconde, et encore une autre et une autre... étendant petit à petit sa toile sur tout le pays. Avant d'en arriver là, il faudra bien sûr veiller au bon fonctionnement de chaque ligne.

Rails Across America
Le jeu comtient beaucoup de tableaux.
Grâce à un simple baromètre d'encombrement indiquant la fréquentation d'une ligne, on peut facilement améliorer la ligne en optimisant la signalisation, en doublant les rails sur cette section, en retirant ou en ajoutant des trains sur cette voie... Tout cela vous coûtera évidemment de l'argent, de même que l'entretien de toutes vos autres voies ferrées, et il faudra donc s'assurer qu'une ligne soit suffisamment rentable pour la conserver. Si tel n'est pas le cas, vous pourrez la revendre à l'un des autres joueurs par le biais d'une vente au enchères. Mais il n'y a pas que l'argent pour réussir dans Rails Across America, l'influence joue également un rôle déterminant. Plus vos lignes seront importantes (relier l'Est à l'Ouest, par exemple), plus vous gagnerez en prestige.

Rails Across America
L'encyclopédie est instructive. Encore faut-il comprendre l'anglais.
C'est d'ailleurs les points de prestige qui détermineront le vainqueur d'une partie. D'une part, les banques vous accorderont plus facilement des crédits, mais surtout vous pourrez faire jouer vos connaissances pour faire éclater des affaires mêlant des compagnies adversaires. Les scandales, qu'ils soient d'ordre financier, politique ou social vous aideront dans votre réussite et font partis intégrante de la mécanique du titre. Ils fonctionnent un peu comme un jeu de cartes : on obtient différentes cartes d'actions possibles suivant son influence que l'on compare avec celles de l'adversaire lors d'un scandale. Celui qui a les meilleures cartes sort blanchi de l'affaire. Au final, Rails Across America est donc un jeu plutôt intéressant sur le fond, mais qui à cause de sa réalisation un peu vieillotte ne touchera que les passionnés de trains.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    L'esthétique de Rails Across America n'est pas très attirante, on peut même dire qu'elle est tout à fait repoussante. C'est comme si le jeu arrivait avec plusieurs années de retard. La SNCF y serait-elle pour quelque chose ?

  • Jouabilité 13 /20

    L'austérité du titre nuie à sa jouabilité dans le sens où pratiquement tout n'est que menus et icônes pas vraiment explicites. Il faut obligatoirement lire le manuel pour y comprendre quelque chose.

  • Durée de vie 15 /20

    Le titre possède de nombreux scénarios. De plus, il se prête particulièrement bien au jeu à plusieurs.

  • Bande son 12 /20

    Le jeu ne brille pas par sa bande son. Même si les bruitages sont ceux de vrais trains, ils deviennent rapidement répétitifs, tout comme les musiques assez lassantes.

  • Scénario 15 /20

    Les différents scénarios s'inspirent de l'Histoire américaine. Le jeu propose également une encyclopédie pour en apprendre plus sur le « cheval de fer ».

Si la SNCF n'est toujours pas parvenue à vous faire préférer le train, ce n'est probablement pas Rails Across America qui réussira à vous réconcilier complètement avec ce moyen de transport. Cependant, les amoureux des locomotives trouveront dans ce soft tout le nécessaire pour bâtir un petit empire ferroviaire.

Note de la rédaction

13
11.4

L'avis des lecteurs (7)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Jihem,  Jeuxvideo.com
Par Jihem, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC Gestion Stratégie Strategy First Flying Lab Software
Dernières Preview
PreviewWeird West : Un jeu de rôle action à la sauce western surprenant par les créateurs de Dishonored 28 juil., 15:00
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
Les jeux attendus
1
Battlefield 2042
22 oct. 2021
2
The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2
2022
3
Elden Ring
21 janv. 2022