Menu
No One Lives Forever
  • Tout support
  • PC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
No One Lives Forever
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 décembre 2000 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (101)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.3/20
Test No One Lives Forever

Prenez un peu de chapeau melon et bottes de cuir, mélangez avec de l'Austin Powers et une grosse dose de half-life et vous obtiendrez un cocktail aussi détonant que drôle : No One Lives Forever !

No One Lives Forever

No One Lives Forever est arrivé à la rédaction sans trop de bruit et même si certains sites anglophones l'attendaient avec impatience, on ne peut pas dire Que la Fox ait fait beaucoup de battage médiatique sur ce titre. Grossière erreur de nous être faits surprendre par No One Lives Forever qui s'avère être un des meilleurs Quake-like de cette fin d'année 2000 ! Si vous aimez le genre 60's avec du orange partout et des musiques tout aussi Woodstock, vous allez être servi ! Behave ! No One Lives Forever est le dernier Quake-like ou plutôt Blood-Like de Monolith Studios, les heureux parents du moteur Lithtech qui eut ses heures de gloire il y a quelques temps et qui, malgré sa lourdeur, était capable d'offrir de très belles expériences. Un moteur remanié pour l'occasion et planté dans un décor aussi original que hilarant : les années 60...

No One Lives Forever
Une interface discrète qui se contente de l'essentiel
Mais pas n'importe lesquelles évidemment, celles d'Austin Powers et autres Max la menace. Reprenant en effet, le kitsch parodique des célèbres agents secrets de l'époque, vous allez incarner la jeune Cate Archer. Ex-cambrioleuse de haut vol aux formes sculpturales, Cate possède l'autre défaut de faire partie de l'U.N.I.O.N., une agence de services secrets britanniques ultra confidentielle. Alors que notre jeune Mata Hari se retrouve cantonnée aux affaires minables et sans saveur, l'arrivée de morts mystérieuses va obliger les têtes pensantes à utiliser notre belle Cate. Une organisation baptisée C.R.I.M.E. semble en effet vouloir tuer tous les agents de l'U.N.IO.N. et pire, un traître semble déterminé à les offrir en pâture aux sbires sanguinaires de la triste organisation. Ce qui s'avérait être une mission de routine pour notre héroïne va rapidement se révéler être un traquenard sans merci et le complot à l'échelle mondiale va vite se profiler au cours des missions. Le scénario et l'ambiance de NOLF sont absolument excellents, avec des répliques et un humour subtil et décalé qui dénote très souvent dans les scènes très sérieuses ou même dans le jeu en lui-même, conçu de manière très réaliste. Une atmosphère vraiment originale qui vous collera à votre écran pour ne plus vous lâcher.

No One Lives Forever
Une bataille contre un hélicoptère qui fera beaucoup de dégâts
Conçu comme un FPS dans la pratique, No One Lives Forever contraste par sa complexité. En plus d'offrir la panoplie classique des mouvements, changements de position etc. le jeu offre une somme vraiment importante de possibilités de gameplay. En effet, le jeu se base sur la discrétion plutôt que l'action pure et vous devrez faire preuve de beaucoup d'agilité et de doigté pour ne pas vous faire exploser par la horde d'ennemis qui saturent les camps du C.R.I.M.E.. En plus de la petite dizaine d'armes disponibles et comme tout bon agent secret britannique qui se respecte, vous choisirez un certain nombre de gadgets à emporter durant la mission en cours. Ces gadgets iront de la poudre à faire disparaître les cadavres jusqu'à la barrette à cheveux ouvreuse de portes et coupeuse de gorges en passant par les lunettes appareil photo... Une foule impressionnante de gadgets qui non seulement sont très bien faits mais apportent aussi une nouvelle dimension au jeu. La discrétion étant si importante, vous devrez aussi faire preuve de finesse dans vos déplacements. Les caméras de surveillance, les conversations de vos ennemis, les sols où vous marchez ou encore les projecteurs seront tout autant de détecteurs potentiels à éviter à tout prix. Jouables en grosse brute ou en panthère agile, les missions sont vraiment variées avec des séances de snipers, des courses poursuites à bord de véhicules, des moments d'explorations ou encore du bon vieux duel au détour des couloirs.

No One Lives Forever
Les civils pullulent dans les niveaux et interdit de toucher au moindre de leurs cheveux
Graphiquement, le moteur est contre toute attente, tout à fait au point. Le graphisme est très riche avec des ambiances dans les niveaux tout à fait au point et détaillées. La qualité du moteur va jusque dans les éclairages qui sont nombreux et toujours très bien faits. Les personnages quant à eux possèdent des animations très crédibles même avec leur côté parodique et le réalisme va même jusqu'à une localisation des dommages poussée ; un petit plaisir pour les snipers en herbe. Le jeu est vraiment beau, utilisant des textures riches et les niveaux sont très bien pensés. Si l'intelligence artificielle laisse quelquefois un peu à désirer surtout en ce qui concerne la discrétion, il n'y a rien de grave ou d'assez important pour gâcher l'énorme plaisir de jouer à No One Lives Forever.

Alliant un gameplay alléchant à une technique tout à fait solide, No One Lives Forever est au final une excellente surprise. L'univers est aussi novateur et frais que possible, offrant une expérience solo vraiment passionnante.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Un moteur tout à fait fiable qui, même s'il est gourmand, nous émerveille par une fluidité parfaite et une richesse graphique importante.

  • Jouabilité 18 /20

    Des possibilités bien supérieures au simple shoot'em up et les commandes ou l'interface restent aussi naturelles que possible. On plonge complètement dans NOLF.

  • Durée de vie 17 /20

    Un mode solo long et très complet qui vous occupera des heures durant. Le mode multijoueur est quant à lui un peu simple mais procure de bonnes sensations.

  • Bande son 18 /20

    Entre les voix des acteurs qui se lancent la réplique en permanence et des musiques somptueusement rétro, la bande sonore est parfaite !

  • Scénario 18 /20

    Un monde un peu parodique et nettement décalé mais qui s'intègre vraiment bien au genre dans des missions toujours aussi innovantes et variées.

Une vraie surprise que ce No One Lives Forever. Un quake-like beau, innovant et bourré de ressources qui ne vous laissera pas un moment de répit !

Note de la rédaction

18
18.3

L'avis des lecteurs (101)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Kornifex,  Jeuxvideo.com
Par Kornifex, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC FPS Fox Interactive Monolith Productions Rétrogaming
A lire aussi
A la source de NOLF 21 juin 2001, 00:04
NOLF Mega Mix Démo 16 mars 2001, 00:17
Nouvelles Maps pour NOLF 05 mars 2001, 00:13
Editeur pour NOFL 15 janv. 2001, 00:13
Dernières Preview
PreviewWeird West : Un jeu de rôle action à la sauce western surprenant par les créateurs de Dishonored Il y a 8 heures
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Battlefield 2042
22 oct. 2021
3
Far Cry 6
07 oct. 2021