Menu
Surviving Mars
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Surviving Mars : un challenge réel mais redondant
PC PS4 ONE
Surviving Mars
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 mars 2018 à 20:17:25
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Tous les prix
Prix Support
8.50€ PC
20.97€ PS4
21.07€ ONE
24.99€ PS4
31.34€ PC
42.01€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Haemimont Games, déjà bien connu pour avoir développé Tropico 3 et 4, persévère dans le domaine du jeu de gestion et nous livre ce mois-ci un nouveau représentant du genre : Surviving Mars.

Notre vidéo-test de Surviving Mars

Chargement de la vidéo Test Surviving Mars en vidéo

S'il est un jeu qu'Elon Musk n'aurait pas renié, c'est bien celui-là. Surviving Mars vous place effectivement dans les bottes d'un ambitieux explorateur dont l'objectif est simple : établir un espace de vie sur Mars afin d'y acheminer de nombreux colons puis d'y pérenniser une colonie prospère. Jeu de gestion quasi exclusivement bac à sable, Surviving Mars ne propose qu'un embryon de scénario (des découvertes typées SF connues sous le nom de "Mystères") et laisse donc le gestionnaire en herbe que vous êtes tenter tant bien que mal de survivre aux rigueurs de la vie sur Mars.

Surviving Mars : un challenge réel mais redondant

Si vous n'optez pas pour un démarrage facile, qui vous permet de comprendre les rudiments du jeu en vous positionnant sur une zone de Mars suffisamment riche en ressources, votre partie peut-être paramétrée à volonté. En premier lieu, il convient de choisir le sponsor qui finance votre expédition et qui détermine aussi la difficulté de votre partie. Effectivement, tous les sponsors ne proposent pas les mêmes avantages de départ : certains disposent de beaucoup de liquidités tandis que d'autres axent leur aide sur la vitesse de recherche scientifique. Ensuite vient le temps de choisir le commandant d'expédition qui procure un avantage spécifique à l'ensemble de la partie : les compétences de l'un favorisant l'économie d'énergie, tandis que celles de l'autre profiteront au bonheur général de votre colonie. Pour finir, vous pouvez déterminer le contenu de votre fusée de départ et choisir, moyennant un budget fixe, les ressources dont vous désirez bénéficier lors de votre premier déploiement sur Mars. Une fois ces différents choix effectués et la zone d'atterrissage choisie, vous pouvez commencer à travailler à l'élaboration de votre colonie et, vous le verrez, la tâche n'est pas une mince affaire.

Life on Mars

Avant même d'envisager d'acheminer les premiers êtres vivants sur ce territoire, il est nécessaire de produire suffisamment d'eau, d'électricité et de ressources en général. Cela permettra, à terme, de bâtir un dôme qui fera office d'habitat rudimentaire pour vos futurs conquérants de l'espace. Pour ce faire, vous devrez compter uniquement sur la poignée de matériaux, de drones et de rovers mis à votre disposition en début de partie. Les premières tâches à accomplir sont assez sommaires et consistent à scanner les zones environnantes de manière à y dénicher eau et béton, les deux ressources basiques nécessaires à votre expansion, puis construire panneaux solaires et éoliennes afin de générer suffisamment d'électricité de manière à alimenter vos différents édifices. Chaque bâtiment a bien entendu un coût, qui se mesure en matériel et non en monnaie, et les matériaux de construction livrés avec votre fusée de départ ne sont bien entendu pas illimités. Si toutefois la pénurie survenait, vous pouvez demander à votre sponsor qu'il expédie directement l'une des rares fusées disponibles sur Terre et embarquer avec elle les différents éléments ou bâtiments préfabriqués qui vous manquent.

Surviving Mars : un challenge réel mais redondantSurviving Mars : un challenge réel mais redondant

Il faudra d'ailleurs vite apprendre à gérer les allers-retours entre Mars et la Terre. En effet, une fois une fusée déchargée de tout son équipement, il faudra s'assurer de son ravitaillement en carburant pour la renvoyer sur la planète bleue. Dans le cas contraire, vous ne pourrez plus demander de coup de pouce à votre partenaire, ce dernier se trouvant dépouillé de tout véhicule spatial. Notez que si ces aides sont coûteuses, l'exploitation des minerais rares de Mars vous apportera une solide rentrée d'argent à condition que vous acceptiez de les exporter sur Terre lors du renvoi d'une fusée, ce qui n'est pas, vous le comprendrez vite, sans une certaine rigueur dans l'organisation de votre fret.

Un peu de techno
Surviving Mars : un challenge réel mais redondant
Un arbre technologique aléatoire très complet est proposé et il emprunte à Civilization la manière dont ses éléments se débloquent. L'exploration de Mars rapporte des points de science (appelés Sol) et de leur quantité dépendra la vitesse de recherche de telle ou telle avancée. Votre sponsor peut augmenter votre génération de Sol pour quelques jours, mais ce geste vous coûtera une portion de votre financement global. Si la progression de la recherche est relativement lente, vous pouvez obtenir des technologies gratuites en allant examiner des anomalies par le biais d'un véhicule dédié à l'exploration. En fonction de ses découvertes, pourra vous apporter un bonus de Sol ou déceler certains mystères dont certains apporteront, si vous avez de la chance, des bonus importants à votre colonie.

Une fois suffisamment de ressources stockées et d'énergie produite, vous pouvez vous lancer dans la construction de votre premier dôme pouvant accueillir une poignée de colons. Ces derniers auront la double fonction d'être des pionniers de la conquête de l'espace ainsi que la main-d'oeuvre nécessaire au bon fonctionnement de la colonie. Notez que vous ne pouvez pas envoyer n'importe qui sur Mars et que chaque candidat à l'aventure dispose de traits de caractère et de compétences spécifiques. Ainsi, il faudra expédier un panel de colon équilibré en acheminant des individus sans spécialisation pour occuper les usines de la colonie, des docteurs pour les établissements de soins ou encore des botanistes pour la production de nourriture. Un colon affecté dans une spécialisation qui n'est pas la sienne provoquera un malus de production. Cela n'est évidemment pas souhaitable tant la pérennité de la colonie ne tient qu'à un fil, autant en raison des différents cataclysmes capables de détruire vos constructions que de la difficulté globale de Surviving Mars.

Petit tour d'horizon d'une colonie

Chargement de la vidéo

Vous aurez vite fait de le constater : les ressources élémentaires sont rarement proches les unes des autres et la carte du jeu, longue à scanner et à découvrir, présente de solides proportions. Seulement voilà, vos différents véhicules ne disposent que d'un champ d'action réduit et si, par exemple, la seule source d'eau disponible est située à deux cases de la base de vos drones, impossible pour eux d'y accéder et d'y construire le bâtiment approprié. Bien que vous disposiez en début de partie d'un rover pouvant embarquer un nombre limité de machines que vous pouvez envoyer où bon vous semble, mais cette mobilité n'est pas suffisante. En effet, s'ils ne peuvent accéder à l'endroit où vous avez stocké le matériel de construction, vos drones resteront bêtement plantés devant la silhouette du bâtiment à ériger. Deux solutions s'offrent alors à vous. La première est de demander à un rover de transport d'acheminer une ressource précise d'un point A à un point. La seconde, est de construire un bâtiment de contrôle des drones permettant au champ d'action de ces derniers d'englober l'infrastructure à construire et l'endroit où en sont stockées les ressources.

Surviving Mars : un challenge réel mais redondantSurviving Mars : un challenge réel mais redondantSurviving Mars : un challenge réel mais redondant

Néanmoins, et sans doute après moult échecs, vous pourrez enfin développer votre colonie et acheminer de plus en plus d'habitants surs Mars. Cependant, en marge de votre expansion viennent aussi les problèmes inhérents à la vie en environnement hostile. Chaque individu dispose de ses propres sentiments : certains auront le mal de la Terre et d'autres seront naturellement enthousiastes... autant d'états d'âme qu'il faudra prendre en compte pour éviter que votre ville ne périclite, les habitants de Mars pouvant autant mourir de froid, de vieillesse que de pulsions suicidaires. Notez qu'à ce sujet, nous retrouvons dans Surviving Mars l'humour noir typique d'un Tropico, et par extension la griffe Haemimont, qui fait mouche à chaque fois. Mais toute considération humoristique mise à part, la gestion des colons passe par la construction de bâtiments de divertissement, de parcs ou de lieu de shopping consommant de la ressource et de la main-d’œuvre. A l'instar de Tropico, justement, chaque poste de travail peut-être pourvu ou bloqué manuellement, permettant d'affiner l'intensité de la production aux exigences de votre colonie. Ainsi, outre la gestion des matériaux, de l'entretien des bâtiments et de l'approvisionnement en énergie, Surviving Mars propose aussi une dimension city-builder. Elle vous forcera à compiler entre la faible place disponible et exigence de logement, de détente et de bonheur général de vos colons. Le titre vous place systématiquement sur une corde raide, et une mauvaise planification de votre développement pourra plonger votre colonie dans une lente agonie qu'il sera difficile de résorber.

Houston, on a un problème

Si sur le papier, l'ensemble paraît intuitif, dans les faits, il en est tout autrement. Il faut reconnaître qu'avec son absence de tutoriel complet. Surviving Mars n'est clairement pas un jeu qui vous prend par la main. A l'exception d'une encyclopédie intégrée dans le menu et de quelques conseils, vous devrez comprendre par vous-même comment jouer les équilibristes entre gestion des ressources, finances, énergie, coût d'entretien des bâtiments et positionnement de vos infrastructures. Avec cette avarice d'indications claires, l'apprentissage de Surviving Mars se fait par une succession d'échecs répétés, même si ces derniers interviennent à des stades chaque fois plus avancés de la partie. Ce petit côté Die and Retry ne serait pas forcément une mauvaise chose, surtout dans un titre bac à sable, cependant cela devient problématique quand le jeu fait preuve d'une certaine répétitivité, sans pour autant donner au joueur un véritable sentiment de progression. En somme, si vous gérez convenablement votre affaire, certes, vous pourrez vous vanter d'être à la tête d'une immense colonie prospère, vous sentir fier d'avoir bâti une merveille ou d'avoir découvert certains mystères, qui font office de microscénario dans Surviving Mars, mais l'impression d'évolution se mesure davantage par la taille pure de la colonie que par le nombre ou l'importance des bâtiments débloqués. Il manque au titre d'Haemimont ce sentiment grisant d'accomplissement que ressent chaque amateur de jeu de gestion lorsqu'il parvient à administrer une ville, un parc ou autre d'une main de maître. On davantage l'impression de passer son temps à tenter de rattraper des erreurs ou de générer des ressources que de s'adonner à un vrai travail d'administration.

Surviving Mars : un challenge réel mais redondantSurviving Mars : un challenge réel mais redondant

Et pourtant, aussi pénible soit-il parfois et aussi lent puisse-t-il être, on sent la solidité de Surviving Mars dans ses différentes mécaniques, chaque élément de jeu étant bien pensé et équilibré. Le titre regorge de bonnes idées qui, prises individuellement fonctionnent plutôt bien, mais qui dans les faits créent une expérience étrangement redondante passé le plaisir de la découverte. Alors certes, on ne crachera certainement pas sur le plaisir ressenti à observer une colonie qui prend de l'ampleur et dont les ressources sont à l'équilibre. On appréciera aussi la griffe artistique ravissante du jeu ainsi que la mise en mouvement des nombreux drones et colons qui suivent un chemin précis et crédible entre leur lieu de travail et leurs moments de détente. On saluera enfin le grand soin apporté au détail et la gestion des ressources poussée. Cependant, outre sa difficulté et sa répétitivité, nous aurions aussi aimé de Surviving Mars qu'il aille davantage au bout de son concept, en proposant des événements plus variés à même de surprendre le joueur, par des mécaniques un peu moins faciles et prévisibles qu'une vague de froid ou une pluie de météorite pour bousculer un peu le joueur dans sa routine. Si la perspective de gérer d'un bout à l'autre une colonie martienne sans objectif particulier vous tente, Surviving Mars pourrait vous plaire. Si en revanche, la difficulté ou la répétitivité vous rebute, sans doute qu'un jeu de gestion plus structuré dans sa progression vous conviendra davantage.

Trailer de Surviving Mars

Chargement de la vidéo Surviving Mars trailer
Les notes
+Points positifs
  • Mignon comme tout
  • Des mécaniques de gestion solides
  • Enormément de bonnes idées
  • Touche à de nombreux aspects du jeu de gestion
  • Original sur bien des points
  • Ouvert aux mods sur PC
-Points négatifs
  • Tutoriel beaucoup trop maigre
  • Progression pas vraiment gratifiante
  • Mystères franchement anecdotiques
  • Manque cruellement de campagne
  • Lent et rapidement répétitif
Surviving Mars ne manque pas de charme ni de profondeur. Avec son esthétique charmante et ses mécaniques bien huilées, le titre d'Haemimont offre de nombreuses perspectives de gestion, contraignant le joueur à planifier bien en amont son plan de colonisation sous peine d'échouer lamentablement à peine le premier habitant arrivé sur Mars. Malheureusement, son statut bac à sable le dessert plus qu'autre chose. Beaucoup trop avare en tutoriel, Surviving Mars ne prend pas le joueur par la main qui devra comprendre les mécaniques du jeu par une succession d'échecs cuisants. Cependant, une fois les rudiments assimilés, l'ensemble s'avère assez lent et répétitif et n'offre que peu de sentiment de progression au joueur. Alors certes, le joueur persévérant sera ravi d'établir une colonie colossale mais les moins acharnés se tourneront sans doute vers un titre à la progression plus structurée. Intéressant, mais à s'offrir en connaissance de cause.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 mars 2018 à 20:17:25
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 19/03/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Gestion Management Stratégie Haemimont Games Paradox Interactive
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Luigi's Mansion 3DS : Le mode coopération pas vraiment au point
    3DS
  • Aperçu : Super Mario Party : Le retour aux sources tant attendu ?
    SWITCH
  • Aperçu : Children of Morta : Le roguelike devient une affaire de famille
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live