Shiness : The Lightning Kingdom
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE
Créer un contenu
Test : Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions
PC PS4 ONE
Shiness : The Lightning Kingdom
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 avril 2017 à 10:00:02
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
26.99€ PC
26.99€ PC
Voir toutes les offres
  • Partager sur :
Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Dans le monde impitoyable du jeu vidéo. Il y a des projets qui, malgré un relatif anonymat loin des noms ronflants du jeu vidéo, nourrissent les espérances des joueurs. Cela peut être dû à leur concept, leur valeur artistique ou narrative, ou encore à leur ambition. Mais si Shiness : The Lightning Kingdom est justement un exemple du genre, il est aussi le témoin de l'adage suivant : toute la volonté du monde ne suffit pas toujours .

Vidéo-Test de Shiness : The Lightning Kingdom

Un rêve de gosse

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Lorsque Samir Rebib, encore tout jeune, dessinait ses propres personnages et mettait sur papier un univers qui n’existait que dans sa tête, il n’imaginait sans doute pas son talent aboutir dans le jeu vidéo Shiness : The Lightning Kingdom vingt ans plus tard. Ainsi, dire que le projet lui tient à coeur serait sans doute bien léger. Pour aller du manga à nos PC et consoles, le concept est passé par Hazem Hawash, un ami avec lequel il a monté le studio français Enigami, avec Shiness à l'esprit. Après une campagne Kickstarter en mai 2014 et 140,000 $ récoltés grâce aux backers, la machine était définitivement en marche.

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Bien sûr, un projet de cette envergure ne se fait pas en un jour. Je me rappelle avoir vu le jeu il y a de cela plusieurs années lors d'une Gamescom, mais avoir jugé le projet encore trop frais pour en faire un aperçu à l'époque, beaucoup d'éléments n'étant alors qu'à l'état de concept. Mais après des années de gestation, Shiness : The Lightning Kingdom est enfin une réalité ! Tout de suite, on est surpris par l'ambition du titre : un environnement 3D complet et complexe, des décors variés, des éléments d'action, de plates-formes d'infiltration, de combat, de RPG, d'aventures et d'énigmes, tout porte à croire que le petit studio ne s'est imposé aucune limite. Malheureusement, il ne nous faudra pas jouer longtemps pour se rendre compte que Shiness est l'exemple parfait d'un total manque de maîtrise, malgré un concept alléchant.

Une exploration fastidieuse

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Pour revenir à la base, l'histoire, Shiness commence par un simple accident. Alors que Chado et son compagnon Poky voyagent en aéronef, ils en perdent le contrôle et s'échouent dans une zone qui leur est inconnue. Après quelques rencontres avec des personnages peu avenants, ils se trouvent finalement un but commun avec Rosalya et vont finalement suivre une voie qui feront peut-être d'eux des héros. Voilà tout ce que je peux vous dire sans en dévoiler trop pour ceux qui ne veulent rien savoir, mais sachez qu'on fait ici dans le classique, logique pour un titre qui se pose comme un hommage aux jeux d'aventure et aux RPG des années 90.

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Dans l'esprit, Shiness nous laisse donc libre de nos mouvements comme on pouvait l'être dans les jeux d'aventure de type Zelda, il y a 20 ans. Comprenez par là que nous ne sommes pas dans un monde ouvert, mais dans des zones aux routes plus ou moins claires qu'il faut suivre si on veut atteindre notre but. Il n'est pas rare de tomber sur des phases de plates-formes plutôt basiques et sur des énigmes qui utilisent les capacités spéciales de chacun des personnages : Chado peut créer des menhirs et les utiliser comme poids ou projectiles et Poky peut créer des liaisons entre des artéfacts par exemple. Quoi qu'il en soit, ces mécanismes cassent rarement trois pattes à un canard et il s'agit plus souvent d'un simple A+B que d'une vraie phase de réflexion.

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Rien de bien grave au final, mais les phases d'exploration n'en sont pas moins indigestes, et ceci pour de multiples raisons. La première, sans doute la plus importante, est le level design. Peu inspirées, les différentes zones manquent terriblement de points d'intérêt et les traverser ne provoque aucun plaisir. Un arbre ici, une colline par là, un virage dans ce coin, on a parfois l'impression que tout a été placé au pifomètre sans trop de logique d'évolution de gameplay. Et si cela peut s'avérer barbant la première fois, ça l'est encore plus lorsque vous vous rendez compte que vous allez effectuer de nombreux aller-retours entre les zones, assez pour vous donner vraiment envie de quitter le jeu. Pour dire vrai, c'est toute la structure narrative de Shiness qui s'avère navrante. Vous allez à un point A pour trouver un objet. Sur place, on vous dit que l'objet a été pris par quelqu'un qui est au point B, à l'autre bout de la map. Vous y allez, pour y entendre que le possesseur de l'objet ne vous le donnera que si vous battez un monstre au point C, vous obligeant à retraverser les trois-quarts de la zone par la même occasion. Sauf qu'au point C, vous découvrez qu'il vous faut une clef pour atteindre le monstre, clef qui se trouve au point D, juste à côté du point A. Oui, à lire, c'est déjà fatigant, alors imaginez en jeu. Et croyez-moi, je n'ai strictement rien exagéré ici : en fait, j'ai même raccourci. Embûches et combats compris, ça vous à pris 1h, et vous n'avez eu aucun sentiment d'accomplissement.

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Malheureusement, on peut aller encore plus loin dans le désarroi. Si l'exploration dans Shiness s'avère pénible, c'est aussi à cause d'un grand manque de maîtrise technique. Les bugs y sont nombreux, et si on a appris à avoir l'esprit large sur la question, certains d'entre eux peuvent vraiment gâcher l'expérience de jeu. Je n'étais pas encore sorti de la première zone que mon personnage s'est retrouvé bloqué lors d'un saut entre deux objets, dans une animation de chute sans fin, m'obligeant à recommencer. J'ai eu un bug similaire plus tard dans l'aventure. Les plates-formes invisibles, le murs invisibles ou au contraire, passer à travers un mur (ou un ascenseur, une fois), voilà des choses qui risquent de vous arriver plus d'une fois au cours de votre aventure, à tel point que vous n'oserez plus approcher d'une paroi de peur de faire une bêtise. Certes, cela n'arrive pas toutes les secondes, mais ça reste bien trop fréquent.

Artistique et technique ne sont pas sur la même longueur d'ondes

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Il faut bien avouer qu'admirer les environnements de Shiness peut s'avérer complexe compte tenu des errements de la technique. Oui, le titre accuse un violent retard de ce point de vue et si vous espériez vous retrouver devant le nouvel Uncharted, c'est raté. D'un autre côté, ce n'est pas ce qu'on attendait de lui. Mais d'un point de vue purement artistique par contre, le titre n'est pas ridicule et si l'ensemble manque souvent de détails, les quelques forêts, bâtiments, monts enneigés et autres zones variées offrent leur lot de dépaysement, en plus d'avoir un certain charme. Le character design est de son côté une franche réussite, avec des animations détaillées et des personnages et monstres au top, inspiration manga. Tout ceci en fait un jeu plus agréable à regarder qu'à jouer, même si des problèmes de réalisation créent quelques coupures disgracieuses dans les mouvements. Mais puisque l'on parle d'animation, pourquoi ne pas aborder l'un des éléments de gameplay qui permet vraiment d'en profiter, les combats ?

La différence entre la théorie et la pratique

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Le système de combat est un autre acte, dans lequel Shiness s'évertue une nouvelle fois à montrer à quel point on peut être excitant sur le papier, mais affreusement décevant dans la finition. Lorsque vous rencontrez un ennemi et vous faîtes repérer, vous entrez en mode de combat. Une arène se forme alors à l'exact endroit où vous êtes (vous ne changez pas d'écran de jeu) et vous voilà avec le personnage que vous contrôliez, en un contre un contre votre adversaire. En théorie, nous avons affaire à un jeu de combat à la Naruto Shippuden Ninja Storm dans lequel on peut utiliser des combos, esquives, contres et changements de perso dynamiques pour prendre le dessus sur l'adversaire. Non seulement un bon timing est nécessaire pour les parades, mais il faut faire attention à plusieurs jauges. D'une, le Shi est une sorte de force spirituelle qui vous permet d'effectuer certaines attaques et de parer. Celle-ci se remplit selon les coups reçus et donnés et sa gestion s'avère indispensable lors des combats les plus difficiles. De deux, vous pouvez utiliser des attaques élémentaires qui consomment des jauges singulières à chaque élément. Ces attaques à distance peuvent s'avérer redoutable pour surprendre un adversaire et casser une préparation, mais là aussi, elles demandent de la gestion : pour recharger un élément spécifique, il faut se concentrer, de préférence lorsque l'arène arbore la couleur de l'élément en question. L'arène changeant constamment de couleur, il faut avoir le bon timing. Bref, un système de combat qui semble tout à fait complet... Mais où est donc le problème ?

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Le problème, c'est la pratique. Et le premier élément pratique qui nous vient à l'esprit, c'est la caméra. Soyons clairs : nous sommes tous plus ou moins habitués à des caméras quelques peu récalcitrantes et on a tous appris à faire dans la plupart des cas. Malheureusement, Shiness est un cas particulièrement grave. Selon le moment, elle peut être considérée comme « passable », « pénible » ou « complètement catastrophique ». C'est simple, le moindre obstacle ou tout simplement le bord d'une arène, et elle peut rendre l'action complètement incompréhensible. N'utilisant jamais la transparence pour voir votre personnage à travers un objet (ou ennemi) obstruant votre vision, Shiness vous laisse dans le désarroi le plus complet, dans un jeu qui demande pourtant une attention constante pour ne pas mourir bêtement. A vrai dire, même sans obstacle, le simple fait d'avoir un ennemi au premier plan (ce qui arrive souvent selon les mouvements en combat) peut rendre l'action complexe, les distances étant difficiles à calculer par manque de profondeur. Il aurait alors fallu que la caméra se place plus en hauteur, mais ce n'est malheureusement jamais le cas. Une chose est sûre, vous ne manquerez pas de vous taper la tête contre les murs, qui auront au moins le mérite d'être omniprésent.

Sans maîtrise, les idées ne sont rien

Shiness : The Lightning Kingdom : Une déception à la hauteur de ses ambitions

Ainsi, c'est un vrai sentiment de déception qui s'empare de nous lorsque l'on joue à Shiness : The Lightning Kingdom. Car chaque bonne idée, chaque principe intéressant est constamment annihilé par un élément raté. Le système d'évolution des personnages, via des parchemins (appelés discipline), auraient pu avoir du potentiel malgré sa grande simplicité si les combats n'étaient pas aussi brouillons. Les quelques dialogues humoristiques auraient pu faire mouche s'ils n'étaient pas si longs et, à la longue, barbants. Les quelques activités disponibles (comme la chasse aux animaux ou les montures) auraient pu amener de la profondeur si l'exploration n'était pas aussi frustrante. Peu importe où on fixe nos yeux, les quelques bons points sont gâchés par des manques difficiles à pardonner tant ils façonnent notre expérience de jeu. Au final, Shiness est un titre qui sait faire les yeux doux, mais que l'on ne vous conseillera pourtant pas tant ses problèmes de design et ses errances techniques impactent le gameplay. Dommage.

Trailer de Shiness : The Lightning Kingdom

Chargement de la vidéo Shiness : The Lightning Kingdom trailer
Les notes
+Points positifs
  • Un chara design des plus réussis
  • Sur le papier, le système de combat a du cachet
  • Des environnements plutôt dépaysants
  • Un fourre-tout en termes de genres
-Points négatifs
  • Aucun des concepts n'est vraiment maîtrisé
  • Un level design sans recherche ni profondeur
  • Des allers-retours vraiment pénibles
  • Une structure narrative bien trop naïve et indigeste
  • La caméra en combat, catastrophique
  • Des bugs à tire-larigot
  • Les énigmes un peu bateau

A vouloir tout faire, Shiness : The Lightning Kingdom se trompe à tous les étages. Les aspects plates-formes, énigmes et aventure sont gâchés par un level design sans inspiration et par des bugs récurrents et pénibles, alors que les combats auraient vraiment pu valoir le coup s'ils avaient été mieux maîtrisés et si la caméra savait où se placer pour rendre l'action un tant soit peu lisible. Sans doute trop ambitieux, le studio Enigami n'avait visiblement pas les bagages pour une telle production et l'expérience finale s'avère bien trop frustrante pour être recommandée, et ceci malgré quelques éclairs dans le domaine artistique.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 avril 2017 à 10:00:02
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
26.99€ PC
26.99€ PC
Voir toutes les offres
Mis à jour le 18/04/2017
PC PlayStation 4 Xbox One RPG Combat EniGami Focus Home Interactive Fantastique
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Kingdom Come : Delivrance - Quand RPG et Histoire font bon ménage
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Phantom Doctrine : Guerre froide et thriller tactique, une alliance à fort potentiel
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Mario Party : The Top 100, un jeu pour les fans, qui ne plaira pas à tous les fans sur 3DS
    3DS
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce