Super Mario Run
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : iOS Android
Test : Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio
iOS
Super Mario Run
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de daFrans
L'avis de daFrans
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 décembre 2016 à 18:54:57
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (72)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
  • Partager sur :

Personnage emblématique du jeu vidéo, Mario a toujours représenté le petit plus de Nintendo, ce héros qui peut, à lui seul, faire vendre des consoles. Pour sa poule aux œufs d’or, la firme japonaise préfère bien sûr développer des jeux exclusifs à ses propres machines. Pourtant, Nintendo a décidé de revoir sa politique pour profiter de l’engouement de plus en plus important des joueurs pour les mobiles. C’est ainsi qu’est né Super Mario Run, un titre facturé 9,99 €, prix relativement élevé pour une application smartphone. Cette donnée n’a évidemment pas manqué de faire parler de très nombreux joueurs qui n’ont pas forcément conscience de ce qui leur est proposé par Big N. Nous allons donc tenter de faire un point sur ce titre qui aimerait recevoir autant d’amour qu’un certain Pokémon GO

Super Mario Run : Notre avis en 3 minutes

Chargement du lecteur vidéo...

Du tapping à un doigt

Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio

Comme son nom l’indique, Super Mario Run est un runner, genre ô combien populaire sur smartphones. Il faut dire que son principe relativement simple se prête bien à nos interfaces tactiles : un héros court tout seul à travers des niveaux remplis d'embûches qu’il faudra prendre soin d’éviter à coups de tapotages. Aussi décevant que cela puisse l’être pour les puristes, le nouveau jeu mobile de Nintendo reprend ce concept tout en s’appuyant sur le style visuel de New Super Mario Bros. U. Mais il ne s’agit pas d’un simple clone de Temple Run pour autant, de nombreux ajustements en termes de gameplay ont étés réalisés.

Alors oui, le titre est jouable à un doigt, mais les développeurs ont pris soin de densifier son gameplay le plus possible. Lorsque l’on effectue un simple tap, notre plombier saute, mais il est également possible d’effectuer tout un tas de techniques plus ou moins complexes à réaliser. Par exemple, si vous bondissez contre un mur, Mario va alors glisser le long de la paroi et sauter à nouveau si vous tapez une nouvelle fois. Avec son timing précis et exigeant, le tout se rapproche donc parfois du jeu de rythme. Les nouveaux venus ne seront cependant pas perdus, le tout se veut aussi accessible que difficile à maîtriser parfaitement.

Mario fait le tour des mondes

Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio
24 niveaux, c'est peu.

Le premier écran qui s’offrira à vous est celui du mode « Tour des Mondes ». Il fait office de mode classique, avec ses 6 univers comprenant chacuns 4 stages. Vous avez vu juste, cela ne fait donc que 24 niveaux durant chacun entre une trentaine et une centaine de secondes – autant vous dire que l’on en attendait plus.

Lançons-nous maintenant dans notre premier niveau, reprenant l’apparence traditionnelle du Royaume Champignon. Le tout est joli et l’on prend un certain plaisir à faire virevolter le petit Mario dans tous les sens. Votre objectif est simple : parvenir au bout du niveau. Pour cela, vous avez deux vies à disposition, mais également tous les power-ups classiques à commencer par l’étoile qui vous permettra de foncer à travers les gumbas sans crainte. Une fois arrivé au drapeau de fin, le stage suivant se débloque et ainsi de suite. Si vous êtes du genre à rusher sans trop vous attarder sur les objectifs secondaires, vous pourrez boucler les 24 niveaux en une heure et demi. Dans le cas contraire, rassurez-vous, Nintendo vous a réservé quelques défis plus complexes.

En effet, deux objectifs secondaires nous sont présentés : ramasser un maximum de pièces et, si possible, attraper les cinq jetons roses. Si la première mission n’est pas à présenter, la seconde mérite quelques explications. Dans chaque stage, cinq pièces roses sont placées à des endroits plutôt complexes à atteindre. Il faut donc sortir quelques cabrioles bien senties, mais également connaître l’architecture du niveau par coeur pour les attraper toutes. Et lorsque vous pensez être parvenus au bout de vos peines, Mario doit déjà renfiler sa casquette pour en faire de même avec les jetons violets, puis les jetons noirs qui sont autrement plus difficiles à dénicher. Avec cette recette vieille comme le monde, Nintendo réussira certainement à scotcher les joueurs les plus exigeants. Notons également la présence de Luigi, Peach, Yoshi, Toad et Toadette qui proposent chacun un gameplay bien différent, ce qui vient améliorer un peu plus la rejouabilité.

Les premiers niveaux de Super Mario Run

Chargement du lecteur vidéo...

Attrapez les tous !

Nous ne l’avons pas abordé, mais Super Mario Run propose son petit scénario habituel débutant sur le traditionnel enlèvement de Peach. Le responsable de ce méfait, Bowser, en a également profité pour saccager le Royaume Champignon, dispersant les Toads qui l’habitent. Ces derniers comptent donc sur vous. D’un simple tap sur le menu principal du jeu, on se retrouve face à un terrain tout coloré et particulièrement vide. Il s’agit de votre nouveau village qui ne demande qu’à être reconstruit. Pour ce faire, vous avez une première solution consistant à récolter un maximum de pièces dans les niveaux afin d’acheter différents décors totalement cosmétiques. Barrières, plantes, maisonnettes, il vous est ensuite possible de placer vos achats sur la multitude de cases vides disponibles.

Ici aussi, Nintendo propose ici un mode de jeu sympathique qui force à relancer régulièrement l'application. Petite déception en revanche du côté des animations, en dehors de quelques Toads dansant ou roupillant, les villages manquent un peu de vie. Si vous cherchez un peu d’interactivité, il faut aller chercher du côté des bâtiments spéciaux qui se débloquent, eux, au fur et à mesure que votre cité grandit. Pour cela, il suffit d’aller faire un tour du côté du troisième mode de jeu baptisé « Défis Toad ».

Un mode défi qui rend fou

Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio

Afin d'attirer plus de bonhommes champignons dans votre Royaume, il faut prouver votre bravoure et votre talent dans une joute artistique. Sur les 24 niveaux qui composent actuellement le jeu, il vous est possible de défier un autre joueur, ou plutôt l’une des prestations passées d’un autre joueur. L'objectif est d'effectuer le plus joli parcours pour essayer de battre le "fantôme" de votre adversaire qui défile en fond. En cas de victoire, un nombre de Toads proportionnel à votre performance et au niveau de votre concurrent rejoindra votre village. Dans le cas contraire, la punition sera salée : des habitants fuiront votre village.

Comprenez bien qu’il ne s’agit pas d’un mode multijoueur pour autant, tout cela se fait en différé, ce qui signifie que des joueurs pourront affronter votre fantôme alors que vous n’êtes même pas connecté. Ne vous en faites pas, vous ne risquez rien dans ce cas puisque seul la personne à l’origine du défi est susceptible de perdre des Toads. Exigeant et à double tranchant, ce troisième mode de jeu s’avère particulièrement intéressant pour progresser ou faire une petite partie entre deux arrêts de bus. Attention toutefois, celui-ci risque de vous faire piquer quelques crises, surtout lorsque vous échouez à quelques points de votre adversaire. Voici donc l’une des composantes qui permet de renforcer la durée de vie de Super Mario Run pour ceux qui picorent les jeux vidéo sur téléphone.

Les défis et la gestion du village

Chargement du lecteur vidéo...

Un vrai Mario, mais un contenu léger

Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio

Quasiment aussi beau qu’un jeu 3DS, Super Mario Run ne risque pas de dépayser les fans de la licence qui retrouveront avec joie le Royaume Champignon, la caverne de Bowser ou encore le manoir de Boo. On comprend vite que Nintendo a apporté à son second titre mobile autant d’attention qu’à n’importe quel autre titre estampillé du sigle blanc et or. La promesse d’un véritable Mario sur smartphone est clairement respectée.

D’une autre part, les développeurs ont réalisé un joli travail d’adaptation au niveau du gameplay. Même si nous noterons quelques cafouillages liés à l’utilisation d’un seul doigt, on parvient à faire naviguer notre plombier où on le souhaite sans trop d’efforts. Encore mieux, le catalogue de figures s’avère étonnamment riche, proposant de très nombreuses solutions face aux obstacles présents dans les stages. D’un point de vue technique, le titre est clairement une réussite.

Super Mario Run : L'égérie de Nintendo investit nos smartphones avec brio

Alors, qu’avons-nous à lui reprocher ? Deux choses. Tout d’abord, nous ne l’avons pas mentionné, mais il est nécessaire d’être connecté en permanence à Internet pour pouvoir jouer. Oui, cela veut donc dire qu’une fois entré dans le métro ou dans un quelconque endroit non desservi par votre opérateur mobile, il ne vous sera plus possible de jouer. Ensuite, nous avons ce fameux modèle économique qui a tant fait parler de lui, malgré une bonne idée de départ. Pour débloquer l’ensemble du contenu demandé, il vous sera demandé de débourser 9,99 €, une somme relativement élevée pour une application mobile. Mais à ce prix, nous échappons aux écueils du Pay-to-Win.

Mais côté contenu, cela reste un peu léger. Certains des 24 niveaux se terminent en une trentaine de secondes et les deux bosses proposés reviennent chacuns trois fois, dans des versions à peine différentes. Nous aurions pu facilement imaginer d’autres décors tels qu’un monde sous-marin ou un royaume arc-en-ciel, mais il faudra pour le moment se contenter des environnements les plus classiques. En attendant un potentiel DLC, la durée de vie du titre repose surtout sur le système de jetons colorés ou les Défis Toad qui vous forceront à parcourir de nombreuses fois les mêmes stages.

Les notes
+ Points positifs
  • Un gameplay accessible, mais difficile à maîtriser
  • Aussi joli qu'un jeu 3DS
  • La gestion du royaume sympathique...
  • Pas de frais cachés
  • Le mode Défis vraiment exigeant
  • Six personnages au gameplay propre
- Points négatifs
  • Seulement 24 niveaux, dont certains très courts
  • Connexion internet permanente obligatoire
  • ... malgré un petit manque de vie et d'intéractivité

Nul doute, avec Super Mario Run, Nintendo fait entrer sa mascotte avec brio dans l’univers des smartphones. Jouissant d’un gameplay savamment adapté au jeu à un seul doigt, le titre s’avère accessible pour les joueurs occasionnels, mais difficile à maitriser pour les plus exigeants. Petit bémol côté contenu, puisque pour 9,99 €, votre aventure sera limitée à 24 petits niveaux. Espérons donc que la firme nippone proposera des lots de stages gratuits pour compenser. En attendant, Super Mario Run se hisse tout de même dans le top des meilleures applications mobiles de 2016. Vivement la sortie sur Android !

Profil de daFrans
L'avis de daFrans
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 décembre 2016 à 18:54:57
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (72)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/ 20
Mis à jour le 19/12/2016
iOS Runner Nintendo
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Mass Effect Andromeda : retour en forme pour la saga SF ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : The Elder Scrolls Online : Morrowind, le MMO conjugue son futur avec un passé glorieux
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Prey : Le FPS / RPG moderne et captivant
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
    WIIU - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Horizon : Zero Dawn
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Ghost Recon Wildlands
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce