Menu
Assetto Corsa
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Course / Derniers tests jeux vidéo / Assetto Corsa / Tests Assetto Corsa /

Test du jeu Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?

Test : Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?
PS4 ONE
Assetto Corsa
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Rédaction jeuxvideo.com
01 septembre 2016 à 11:47:08
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.9/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten PC 16.98€ Fnac Marketplace PS4 17.94€ Fnac Marketplace ONE 17.94€ Amazon PS4 19.90€ Rakuten PS4 21.90€ Rakuten ONE 21.93€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Peu connu du grand public, le bébé de Kunos Simulazioni, un studio indépendant spécialisé dans les simulateurs pour les écuries de F1, arrive enfin sur consoles. La référence du genre sur PC compte bien déstabiliser les ténors que sont Forza Motorsport 6 ou encore Project CARS. Assez austère dans la forme, Assetto Corsa rappelle par certains côtés le très exigeant F355 Challenge sorti en Arcade et sur Dreamcast à l'orée des années 2000. Destiné aux fous du bitume, il n'a pas pour but d'en mettre plein les mirettes. Son truc à lui, c'est de nous faire vivre des courses à un niveau de réalisme jamais atteint sur nos machines de salon. Chaque erreur se paye au centuple et il faut un entraînement drastique pour espérer grimper dans la hiérarchie des meilleurs pilotes. Si vous êtes prêts à souffrir, à mordre la poussière, à subir la hargne des adversaires... alors, ce titre est assurément fait pour vous !

Notre avis sur la version consoles de Assetto Corsa en moins de 3 minutes

Chargement de la vidéo Test Assetto Corsa en vidéo

Rock pêchu, bolides prestigieux, caméras au ras du sol, ralentis spectaculaires, l'introduction d'Assetto Corsa en jette vraiment ! Courte mais efficace, cette séquence donne le ton et nous fait profiter de rutilantes cylindrées. Cela ne surprendra personne mais le jeu de Kunos est avant tout dédié aux modèles italiens. Si des marques comme Ford, BMW ou encore Chevrolet sont présentes, elles ne sont qu'une minorité face aux constructeurs transalpins de renom que sont Alfa Romeo, Ferrari, Lamborghini ou encore Pagani. Et dans un pays où l'adage dit "Quand Fiat éternue, c'est tout l'Italie qui s'enrhume", on retrouve bien entendu la célèbre marque au badge rouge. Au total, ce sont près de 90 véhicules qui sont proposés, mais le niveau de perfectionnisme est tel (la modélisation des intérieurs est folle) qu'on excuse l'absence d'un panel plus large.

Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?

UNE MARGE DE PROGRESSION HALLUCINANTE

Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?
Sentir le vent dans ses cheveux en avalant les kilomètres, le bonheur !

Bien que compatible avec la manette, Assetto Corsa n'a vraiment pas été pensé pour un tel périphérique. Si les sensations sont correctes, le plaisir éprouvé ne ressemble en rien à celui obtenu avec un volant et un pédalier. Vous pouvez bien sûr atteindre des performances honorables avec un pad mais la simulation automobile ne délivrera jamais son plein potentiel. De même, un volant bas de gamme ne parviendra pas à retranscrire la précision des réglages de votre bolide. Le jeu de Kunos est destiné aux pilotes émérites (qui possèdent probablement un volant et pédalier depuis belle lurette) et il le fait savoir bien assez tôt. Tout comme F355, le gameplay exige un entraînement sérieux afin de mémoriser la totalité des trajectoires et d'appréhender le comportement des différents châssis. Et dire que vous allez souffrir est un euphémisme. Forte de son expérience en matière de simulateurs automobiles, Kunos Simulazioni n'a négligé aucun détail. Les sensations de grip, les pertes d'adhérence, les transferts de masse, la résistance en courbe, le travail des suspensions... la physique du jeu est juste démentielle ! Ce n'est qu'au prix de nombreuses heures de perfectionnement que l'on parvient - enfin - à dompter sa voiture, surtout lorsque toutes les aides sont désactivées. C'est d'autant plus vrai que l'IA se montre particulièrement réaliste, en commettant des erreurs et en forçant le passage dès qu'une brèche se dessine. Que les débutants se rassurent tout de même, les développeurs italiens ont intégré plusieurs options pour les guider : contrôle de traction, ABS, contrôle de la stabilité, absence de dégâts mécaniques, etc. Mais si vous cherchez le réalisme absolu et que vous vous préparez comme un vrai pilote, alors vous évoluerez de manière spectaculaire. Assetto Corsa dispose d'une marge de progression monstrueuse. Encore faut-il rentrer dans la catégorie des assoiffés de la mécanique...

Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?

AUSTÉRE ET CLASSIQUE

Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?
Les ralentis sont très soignés et permettent d'apprécier vos plus beaux exploits.

Sobriété est le maître mot de cette simulation. Le jeu ne propose, en tout et pour tout, que trois modes. Celui intitulé Évènements spéciaux convie le joueur à une succession d'épreuves, faisant appel à ses compétences en matière de vitesse, de réflexes et de drift. De cette manière, vous pouvez piloter des modèles très différents (y compris des F1 ou des petits roadsters) et vous essayer à plusieurs types de conduite. Un bon moyen pour privilégier la variété de façon rapide et efficace. L'autre section est focalisée sur l'entrainement et découpée en plusieurs parties : course rapide, en ligne, contre-la-montre, drift, etc. Pour se perfectionner, c'est l'endroit idéal mais le manque d'explications est rageant. Le joueur est jeté en pâture sur la piste et il doit se dépêtrer par ses propres moyens. Un peu dommage, tout ça. Pour terminer, le mode Carrière, qui représente la partie la plus importante du jeu, permet de gravir les échelons en participant à des évènements ponctuels. Si ce dernier est plaisant, il manque vraiment de personnalité et se montre très répétitif, malgré l'obtention de médailles. On aurait aimé qu'il soit revisité par rapport à son modèle PC. Assetto Corsa, face à la concurrence, se montre très pauvre dans ce domaine. L'accent a vraiment été mis sur le plaisir de la conduite et ce ne sont pas les douze tracés disponibles (Barcelona, Brands Hatch, Imola, Magione, Monza, Mugello, Nordschleife, Nurburgring, Spa, Vallelunga et Zandwoort) qui changeront la donne. Assetto Corsa est un titre à l'approche ascétique, qui pousse le gameplay à son apogée mais au détriment d'autres éléments. Cette impression se retrouve dans les graphismes du jeu, avec des circuits en retrait (bien que laser-scannés, ils sont vides et manquent d'ambiance) mais qui sont, à l'inverse, très bien modélisés. Toutefois, on ne peut que regretter les imperfections visuelles, telles que l'aliasing, le tearing, le clipping... Dommage aussi que le frame rate ne soit pas toujours stable et qu'il faille se limiter aux épreuves de jour ( pas de courses de nuit, ni de météo). Au niveau sonore, le jeu s'en tire très bien, avec des bruits de moteur et des musiques réussies.

Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?Assetto Corsa : Un braquage à l'italienne sur consoles ?

LA SIMULATION ULTIME SUR CONSOLES ?

L'avantage d'Assetto Corsa, au-delà de son statut de simulation ultime, est d'être proposé à un prix attractif. Pour une quarantaine d'euros, les joueurs ont accès à un jeu qui permet d'amortir le coût d'un volant (si vous en avez un) tout en accédant à un gameplay exigeant. En revanche, il faut faire une croix sur les mods parus sur PC et se contenter, pour l'instant, du contenu proposé par les développeurs. C'est un peu aride mais ce sont des concessions à faire pour ressentir des sensations inconnues sur consoles. Face à la concurrence, Assetto Corsa débarque avec ses propres soupapes mais il ne se laisse pas dompter facilement. Indéniablement réussi, il est toutefois réservé à une catégorie de pilotes expérimentés et qui ne craignent pas les entraînements intensifs. Si vous en faites partie, c'est une certitude, vous allez vous éclater !

Les notes
+Points positifs
  • Un pilotage d'une précision folle
  • Des modélisations ahurissantes
  • Les sons des moteurs
  • Au volant, c'est du bonheur
  • Les circuits laser-scannés
-Points négatifs
  • Contenu faible
  • Mode carrière sans imagination
  • Pas de météo, ni de courses de nuit
  • Peu adapté à la manette
  • Imperfections visuelles (aliasing, clipping...)
  • Les chargements

En matière de simulation, Assetto Corsa va beaucoup plus loin que ses concurrents. Si le jeu à la manette est plaisant, c'est véritablement au volant que le titre délivre tout son potentiel. On prend un pied monstre à négocier chaque trajectoire, à ressentir tout le poids de sa voiture et à pester lorsque l'IA tente un passage en force. Le jeu de Kunos Simulazioni transpire d'amour pour la belle mécanique et il est inattaquable sur ce point. Néanmoins, cette immersion oblige à quelques concessions, parfois importantes. Avec Assetto Corsa, vous avez en main un véritable simulateur, exigeant, perturbant... et jouissif.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Rédaction jeuxvideo.com
01 septembre 2016 à 11:47:08
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.9/20
Mis à jour le 01/09/2016
PlayStation 4 Xbox One Course Kunos Simulazioni Gran Tourisme
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020