Menu
Borderlands The Pre-Sequel !
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • Mac
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
Android
Borderlands The Pre-Sequel !
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 avril 2016 à 16:10:24
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Tous les prix
Prix Support
2.80€ PS3
7.02€ PS3
8.19€ 360
13.99€ 360
31.99€ PC
81.63€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Titre sorti près de 2 ans après Borderlands 2, Borderlands The Pre-Sequel ! arpentait la lune de Pandore dans un scénario se situant entre le premier et le second épisode et dévoilait les péripéties ayant mené à l'ascension du Beau Jack. Après un premier voyage sur consoles de 7ème génération et PC, la recette de Gearbox Software à la croisée du FPS et du RPG migre en 2016 sur le système d'exploitation de Google dans une version Android disponible sur le store de la Shield TV. Les territoires mobiles auront-ils été clément avec le Beau Jack ?

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
Vagabondage lunaire en territoires mobiles (par Silent_Jay)

Au-delà des sempiternels Free to play inondant Google Play et l’App Store, les éditeurs de triple AAA tentent de porter leurs franchises estampillées “gamer” sur mobiles. Square Enix est passé maître dans l’art du recyclage puisant de nombreux RPG dans son glorieux passé tout comme Konami et 2K avec les franchises Bioshock et Metal Gear. L’arrivée de la Nvidia Shield TV changea la donne, proposant une puissance brute proche de la Xbox 360 et permettant l’arrivée de jeux exigeants. Metal Gear Rising : Revengeance, Hotline Miami 2 : Wrong Number, Half-Life 2…c’est désormais au tour de la licence Borderlands d’effectuer sa migration sur Android avec le dernier épisode en date Borderlands The Pre-Sequel !.

Rencontre avec Beau Jack

Chargement de la vidéo Borderlands The Pre-Sequel ! Gameplay

Les craintes de voir un énième portage bâclé étaient de mise bien que la Nvidia Shield TV ait accueilli dernièrement d’excellents titres à la technique irréprochable. Une fois de plus les équipes de 2K en collaboration avec Nvidia ont effectué un travail remarquable. La version Android de Borderlands The Pre-Sequel ! ne souffre d’aucun ralentissement, le framerate garantissant les 30fps de la version console sans sourciller et donc une expérience de jeu optimale une fois la manette en mains. De plus, d’un point de vue contenu, aucune coupe n’entache le périple concocté par 2K Australia sur la lune de Pandore. L’aventure est bien présente dans son intégralité et jouable en solo ou en coopération avec 3 amis. Disponible uniquement sur la Nvidia Shield TV pour la somme de 15.95€ (39.99€ sur Steam), Borderlands The Pre-Sequel réclame tout de même un espace de stockage conséquent avoisinant les 3.8Go, concessions que vous ne regretterez pas tant ce portage est de qualité à plus d'un titre.

Wilhelm The Enforcer s'oppose au Flame Knuckle

Chargement de la vidéo Borderlands The Pre-Sequel ! Gameplay

Difficile de ne pas être interpellé par les prouesses toujours plus bluffantes du système d’exploitation de Google et des performances d’une Nvidia Shield TV lorgnant désormais sur les titres les plus emblématiques de la PlayStation 3 et de la Xbox 360. RPG, Stratégie, FPS... tous les genres "compatibles avec un gameplay au pad sont susceptibles de débarquer dans les mois à venir sur "mobiles". De là à voir Android fondre sur la 8ème génération de consoles, il n’y a qu’un pas qu’il ne sera pas aisé de franchir.

L'Avis de Panthaa sur la version PC, Xbox 360 et PS3

Fort de sa formule miracle du FPS hack'n slash, Gearbox nous livre un nouvel épisode à part entière, qui n'a pourtant pas l'air si nouveau que ça... Pour faire simple, la première chose qui gêne lorsque l'on touche à Borderlands : The Pre-Sequel !, c'est qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau à un "bon gros DLC" de Borderlands 2. Après tout, des contenus comme Tiny Tina's Assault on Dragon Keep avaient réussi à transposer le joueur dans une toute autre ambiance, avec de gros efforts sur l'écriture et la mise en scène et ce, à prix réduit. Que peut donc offrir de plus un "nouvel épisode", payé au prix fort à son lancement, qui nous propose une approche digne de celle d'un stand-alone ?

Le poids des mots le choc des photos...

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
Cet épisode ne chamboule pas les bases de la série, mais offre pas mal de petits ajouts.
Borderlands The Pre-Sequel ! n'apporte pas grand-chose en termes de réalisation et de code. L'IA des ennemis n'a visiblement pas été améliorée, certaines animations commencent vraiment à faire tache et l'on remarque de nombreux murs invisibles ou soucis d'optimisation du level design. Quant aux graphismes, ces derniers peuvent se montrer contemplatifs (mention spéciale aux paysages, toujours aussi bluffants) ou sortir carrément d'une autre décennie, notamment lorsque l'on s'approche un peu trop près des textures ou des effets, souvent assez grossiers, du moins pendant la première partie de l'aventure. Soit, Borderlands : The Pre-Sequel ! n'a pas inventé grand-chose et arrive donc avec un nouvel environnement, la lune de Pandore nommée Elpis, et une nouvelle trame : la quête de pouvoir du Beau Jack à laquelle nous participons directement puisque nous incarnons un de ses lieutenants.

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
Les Claptraps gardent une place importante dans le jeu.
Qui dit nouvel environnement dit nouveaux challenges pour le level design, et en ce qui concerne la lune de Pandore, qui nous occupera plusieurs heures, on retrouve évidemment les traceurs de la série avec les larges étendues toujours plus peuplées de monstres, que l'on explorera à pied ou en véhicule entre deux visites de complexes militaires et industriels bien gardés. D'ailleurs, la conduite du buggy lunaire ou du sympathique Stingray dans les terrains accidentés d'Elpis se veut assez délicate, d'autant plus que Borderlands garde ses contrôles improbables pour les véhicules, ce qui n'arrange pas les choses. La ville de Concordia fait ici office de capitale, et remplit bien son rôle de "ville de MMO" avec ses PNJ qui n'y font pas grand-chose si ce n'est donner des quêtes et balancer les 2 phrases qu'ils ont apprises. Bien évidemment, les armes aux propriétés définies aléatoirement sont de la partie et la course au flingue le plus imbattable en coopération est toujours d'actualité. D'ailleurs, les nouveautés de cet épisode concernant le set d'armes disponibles sont assez timides de prime abord. On notera tout de même l'arrivée des armes à rayon, ou encore l'effet élémentaire de glace, qui givrera vos ennemis avant l'explosion de ces derniers... Bon, évidemment, le gros de l’intérêt au niveau des armes se situe bien plus tard dans le jeu, et démarre dès que l'on découvre le système de création d'outils de destruction à partir de flingues aux qualités moindres. D'autres ajouts et surprises viennent compléter la liste et c'est là que The Pre-Sequel ! devient plus intéressant, en plus d'accueillir une nuée de références et de fan-service qui nous feront sourire allègrement.

On a marché sur la Lune !

Côté gameplay, on remarquera 2 évolutions dues à l'environnement : la gravité et la gestion de l'oxygène, deux données qui rendent l'expérience bien plus savoureuse qu'avant. Sur Elpis, la gravité est moins forte que sur Pandore, ce qui engendrera des sauts plus longs, lesquels vous permettront de jouer avec le level design beaucoup plus vertical de cet épisode. Idem, puisque nous sommes sur la lune, vous ne pouvez pas respirer comme vous le souhaitez, et il faudra bien faire attention à votre jauge d'oxygène, sans quoi vous perdrez de la vie en suffocant.

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
L'ambiance reste similaire aux opus précédents.
Cette jauge de O2 a d'ailleurs une seconde utilité puisqu'elle peut alimenter un jetpack qui vous propulsera en avant pour une petite dizaine de points d'oxygène : pratique mais potentiellement dangereux si notre jauge est déjà bien entamée et qu'aucun endroit viable, ogygenalement parlant, n'est à portée. Nous sommes donc constamment en danger dès lors que l'on quitte les bâtiments. Dehors, vous pourrez également activer des générateurs d'oxygène qui créeront une bulle d'air pour que vous puissiez faire le plein. Il est d'ailleurs assez drôle de ressentir la différence d'ambiance sonore entre le vide intersidéral et l'intérieur des bâtiments pressurisés. A ce sujet, les responsables de la bande-son se sont fait plaisir en introduisant des morceaux très lunaires, utilisant souvent un oscillateur de fréquences pour rendre le tout vintage. En extérieur, vos armes ne font pas le même bruit, et leurs balles ne vont pas à la même vitesse, ce qui aura le mérite de vous déboussoler plus d'une fois durant vos premières heures. Ces deux ajouts rendent les gunfights étonnamment dynamiques puisque le bestiaire se sert également de la faible gravité de la lune pour nous surprendre avec de grands sauts ou des slams (que nous pouvons également réaliser), jouissant au passage de la forte verticalité du level design. En parlant du bestiaire, ce dernier nous offre un mélange entre Borderlands 2, Lovecraft, et les films de science-fiction des années 70. Ne vous étonnez donc pas si vous trouvez des créatures aussi étranges qu'effrayantes à côté de petits hommes en scaphandre et jetpacks.

Clap Trap jouable : syndrome de la classe "juif" dans South Park

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
L'aventure du Beau Jack nous offre pas mal d'indices pour comprendre son futur...
Qui dit nouvel épisode dit également refonte des classes, avec 4 nouveaux entrants logiquement complémentaires et exploitables en coop. Leur description complète vous a été proposée lors de précédentes previews donc je vais économiser mes mots pour vous parler des deux héros que j'ai choisis. Comme 99,999% des joueurs, j'ai choisi Clap Trap en premier, puisqu'il s'agit là d'un rêve inavoué qui me dévore depuis de nombreux mois. Pensé comme un personnage délirant depuis le début, notre petit robot vous propose un skill tree assez aberrant et difficile à comprendre tant les références robotiques / informatiques viennent rendre le tout volontairement difficile d'accès. Après tout, ce n'est pas vraiment un drame : pourquoi chercher la logique lorsque notre héros dispose en guise de pouvoir d'une compétence aléatoire, rendant tantôt votre bande inefficace, tantôt atrocement meurtrière.

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
Bienvenue sur Hélios.
Cette capacité donne un peu de piquant aux combats puisque votre escouade peut très bien se retrouver sous l'emprise d'un debuff ultime de type "tout le monde rebondit" ou "vos balles n'atteindront jamais leurs cibles". Sous l'effet de la chance, Clap Trap peut également envoyer un mini-lui kamikaze, ou encore poser une tourelle lance-missiles terriblement efficace. Pour couronner le tout, les petits robots à son image dansent et diffusent de la musique électro, histoire de coller avec l'absurdité du personnage. Après quelques heures de jeu, j'ai décidé de tenter l'aventure avec la gladiatrice, armée de son bouclier. Les trois skills tree offrent comme d'habitude les mêmes archétypes, portés sur des évolutions de type dégât, défense, optimisation du skill principal, coop et support...

Borderlands The Pre-sequel : Migration en terres mobiles
La grande variété des armes nous procure toujours autant de plaisir.
Mon héroïne espiègle s'est donc lancée dans une carrière de pro du bouclier, avec un arbre misant sur la défense et l'utilisation de son fameux bouclier. Les classes ont toutes leur particularité : Nisha l'experte en flingues, peut déclencher un genre d'"aimbot" dévastateur et, last but not least, la grosse brute du lot utilise des drones. L'équipe n'étonnera que grâce à Clap Trap qui, tout comme la classe "juif" dans South Park : Le Bâton de la Vérité, sera massivement choisie par les joueurs pour son originalité, à l'inverse des autres classes, jugées un peu trop communes. Avec cette belle équipe, Gearbox nous propose une aventure relativement sommaire sur la première moitié, avant de nous embarquer dans des niveaux plus ardus durant les 10 dernières heures, celles-ci étant littéralement blindées de bonnes quêtes, de références à gogo, et de chasse au loot en territoire dépaysant (ce qui nous change de la première partie sur Elpis).

Gaming Live de Borderlands The Pre-Sequel !

Les notes
+Points positifs
  • Un scénario à l'humour omniprésent pour une durée de vie non négligeable
  • Un gameplay bien pensé entre fidélité à la saga et améliorations éparses
  • Des affrontements dynamique profitant d'une toutte nouvelle verticalité
  • Une version Android irréprochable vendu à un prix attractif (15.95€)
-Points négatifs
  • Pas de refonte majeure en termes de gameplay, d'ergonomie, et de réalisation
  • Quelques soucis de level design et une verticalité troublante pour la lisibilité des quêtes et de la mini-map

Avec sa durée de vie honorable, ce Pre-Sequel offre finalement une aventure similaire à celle d'un bon gros stand-alone comme on en attendrait plus souvent de la part de certains développeurs. Pas mal de petits plus permettent à cet épisode d'être apprécié à sa juste valeur, tant au niveau du gameplay qu'au niveau de l'aventure en elle-même et du contenu proposé. Cependant, votre sensibilité vis-à-vis de la série influencera beaucoup votre expérience. Ne vous attendez pas à une refonte complète et persévérez si vous trouvez les premières heures trop classiques, car la seconde partie de l'aventure vaut clairement le détour. Vous aurez à coup sûr votre dose de hack'n slash shooter, avec des références à gogo, du contenu, et pas mal d'heures de jeu assurées.Sur PC, consoles de salon ou Android, Borderlands The Pre-Sequel sera une réjouissance pour les joueurs peut importe la plateforme.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 avril 2016 à 16:10:24
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 06/04/2016
Android Action FPS RPG 2K Games Gearbox Software Espace Humoristique
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Scorn : Lorsque le malsain rencontre le sublime
    PC
  • Aperçu : We Happy Few : un virage narratif prometteur
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : The Bard's Tales IV : Un Dungeon Crawler efficace et bien rythmé
    PC
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live