Menu
Monster Hunter World : Iceborne
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action RPG / Derniers tests jeux vidéo / Monster Hunter World : Iceborne / Tests Monster Hunter World : Iceborne /

Test du jeu Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Test : Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !
PS4 ONE
Monster Hunter World : Iceborne
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2019 à 17:52:15
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon ONE 39.99€ Cdiscount PS4 44.99€ Cdiscount ONE 44.99€ Fnac PS4 49.99€ Amazon PS4 49.99€ Fnac ONE 49.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

De jeu de chasse un peu cryptique réservé aux amateurs d’expériences exigeantes et de gymnastique du pouce, au statut de nouvelle poule aux oeufs d’or de Capcom il n’y a qu’un pas ! 13 millions de copies écoulées et une pelletée de mises à jour gratuites plus tard, Monster Hunter World a démontré que la chasse aux vilains gros monstres avait le potentiel de séduire une très large audience. La firme d’Osaka ne s’arrête pas en si bon chemin et passe la seconde avec l’arrivée d’Iceborne, une extension comme à l’ancienne, payante, riche en contenu et autres améliorations de la qualité de vie des chasseurs. Si MH World redéfinissait l’approche du frisson de la chasse, c’est au tour du climat glacial de la nouvelle zone de Givre Éternel de nous mettre un sacré coup de fouet.

Monster Hunter World Iceborne, notre vidéo-test

Comment accéder à l’extension Iceborne ?
Monster Hunter World Iceborne est une extension payante dont l’accès nécessite à la fois de posséder le jeu de base et d’en avoir terminé l’histoire principale. Si certaines de ses modifications de gameplay concernent aussi l’expérience de base, l’accès au nouveau bestiaire ainsi qu’aux chasses de rang Maître n’est possible qu’après avoir bouclé la campagne du titre. Un PNJ situé sur la place du marché d’Astera propose la mission de lancement de cette extension. Pour rappel, Iceborne sera disponible dès le 6 septembre 2019 sur PS4 et Xbox One et en janvier 2020 sur PC.

La glace de votre fin d'été

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Il aurait pu s’appeler Monster Hunter World Ultimate comme à l’accoutumée pour la série, mais il se nomme Iceborne comme pour mieux réaffirmer la volonté de Capcom de souffler un vent nouveau sur sa licence. Plus ouvert, moins opaque dans ses mécaniques, mais toujours quelque peu rigide sur certains de ses aspects, Monster Hunter World profite de l’arrivée de sa seule et unique extension pour gommer plusieurs de ses défauts de jeunesse. Avec une ville HUB mieux construite, le retour du sacro-saint rang G, un bestiaire étendu, un endgame plus fourni et moults ajouts côté gameplay, Iceborne prolonge de bien belle manière l’intérêt de la chasse.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Tout débute lorsque attiré par un étrange phénomène, un vol de Legianas est aperçu aux abords de la Forêt Ancienne. L’animal n’est pas vraiment réputé pour arpenter les cieux de cette zone ce qui motive la Commission à envoyer un petit groupe de chasseurs mener l’enquête. Les créatures semblent répondre au chant d’un Dragon Ancien, le Velkhana qui conduit notre petite expédition à découvrir un tout nouveau continent gelé au-delà des mers. Avec la promesse de mystères inédits à élucider et des étoiles pleins les yeux, un groupe d’explorateurs quitte Astera pour aller installer une base d’opération sur cette terre nouvelle baptisée Givre Éternel par le Commandant.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

C'est les pieds dans la poudreuse que débute notre épopée Iceborne à la découverte des spécificités de ce continent mordu par le froid. Une bonne boisson chaude ou une petite trempette dans l’une des sources chaudes du coin sont indispensables au maintien du niveau de notre jauge d’endurance, une mécanique habituelle pour la saga, similaire à celle des breuvages frais à consommer dans les zones volcaniques afin d’éviter de cramer sur place. Capcom nous familiarise assez tôt avec les spécificités des lieux grâce à une série de quêtes d’exploration où l'on apprendra à utiliser l’environnement à notre avantage. Des plantes pour se réchauffer, des lacs gelés à la surface instable, des stalactites à faire tomber sur le coin de la gueule des monstres, et même des avalanches à déclencher au moment opportun, le Givre Éternel prolonge l’approche très interactive des décors instaurée par Monster Hunter World. Le joueur ne fait pas qu’évoluer dans un environnement, il joue aussi avec. La zone se montre très agréable à l’œil avec un soin tout particulier apporté aux différents effets de neige qui réagit de manière convaincante à notre passage ou à celui des créatures. Au fil de la progression dans le scénario, de nouvelles parties de la carte jusqu’alors bloquées par différents artifices s’ouvrent et étendent notre terrain de chasse.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Plus vaste que les zones précédentes, Givre Éternel dispose de nombreux outils destinés à faciliter nos déplacements et autres traques de vilaines bestioles. Si les différents campements situés sur la carte offrent toujours des déplacements instantanés hors combat, l’arrivée de montures donne l’opportunité de pister nos proies avec une grande rapidité. Cette fonctionnalité n’est pas réservée au nouveau continent et fait aussi son apparition dans les précédentes zones de MH World. Après avoir sifflé un petit monstre (Jagras, Kestodon, Giros ou les nouveaux Wulk, sorte de putois des neiges), le joueur peut grimper sur le dos et se laisser porter en pilotage automatique vers sa cible actuelle avec la possibilité de récolter des objets ou de collecter les traces de monstres durant la chevauchée.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Iceborne n’en oublie pas pour autant ses anciens biomes et met en scène une bonne moitié de ses chasses dans des territoires déjà connus tels que le Désert des termites, la Forêt Ancienne ou le Val Putride. Une bonne façon pour la firme d’Osaka d’introduire de nouveaux monstres et de motiver le joueur à retourner chasser dans des environnements connus, armé de possibilités supplémentaires de gameplay.

Notre Gaming Live de Monster Hunter World : Iceborne contre le Barioth

Il est temps de tout rang G

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Outre sa nouvelle zone, l’ajout le plus attendu de cette extension et plus particulièrement par les joueurs vétérans est le retour des quêtes de rang G, baptisées ici rang Maître. Ce nouveau palier débloque des chasses à la difficulté plus corsée que les précédents défis proposés par Monster Hunter World (à l’exception de certaines rencontres en mode Alpha Supreme). Il convient donc d’arriver avec un minimum de préparation et de consommables dans les terres gelées afin de pouvoir faire face à la colère des monstres. Même équipé d’une bonne armure de rang supérieur, leurs attaques infligent beaucoup de dégâts et leur nombre important de points de vie vous feront régulièrement flirter avec la limite du chronomètre accordé pour chaque mission. La chasse débute avec deux créatures inédites, le Beothodus et le Banbaro dont le comportement est adapté à leur biome enneigé. On croise ensuite le chemin de différentes sous-espèces de monstres déjà existants comme le Tobi-Kadashi Vipère, variante empoisonnée de son cousin adepte de la foudre, le Paolomu Belladone et ses agaçants nuages de sommeil, la Legiana Blizzard et sa maîtrise mortelle de la glace, etc.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Sans vous gâcher la surprise de découvrir par vous-même le bestiaire de cette extension, on regrette quelque peu le manque de véritables nouvelles têtes au casting, remplacées par des variantes de monstres existants ou par le retour de bestioles certes emblématiques, mais déjà affrontées à de maintes reprises dans les précédents opus de la saga comme le Nargacuga, le Barioth, le Tigrex ou encore le Zinogre ou le Brachydios. On dénombre donc environ 25 “nouveaux” monstres au tableau de ce Iceborne, dont moins de la moitié est réellement inédite. On sent que Capcom prépare le terrain pour le futur de sa licence ; le retour d’anciens monstres, en plus de jouer à fond la carte du fan-service, permet d’enrichir un bestiaire appelé à être réutilisé pour une éventuelle suite à Monster Hunter World. Un soin tout particulier a donc été apporté à leurs animations, à la fois fidèles à leur passé et tournées vers l’avenir grâce aux possibilités du moteur du jeu.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Le rang Maître se déverrouille aussi pour un partie des monstres déjà présents dans le jeu, modifiant parfois certains de leurs schémas d’attaque et permettant au joueur de collecter de nouveaux composants pour la fabrication d’armes et d’armures plus avancées. Il est d’ailleurs conseillé d’investir un peu de votre temps de jeu dès le lancement de l’extension afin de vous fabriquer un équipement adapté à la difficulté du rang Maître.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

L’artisanat passe au cap supérieur avec l’arrivée de l’extension et vous fera rapidement reléguer votre attirail actuel au coffre. Tout n’est pas cependant à jeter puisque l’équipement de rang supérieur peut être lui aussi amélioré jusqu’au rang 12 à l’image des nouvelles pièces de rang Maître à fabriquer chez le forgeron. Le farm intensif et la traque de ces satanés gemmes rares repart de plus belle avec la promesse de plus de trente cinq heures de jeu rien que pour boucler le scénario principal de l’extension (multipliez ensuite cette durée de vie par votre degré d’envie de farmer le contenu HL d’Iceborne). Un peu plus variées dans leurs visuels que dans le jeu de base (sans pour autant toujours échapper au fâcheux phénomène de l'arsenal cloné), armes et armures de nouveaux rangs ont là aussi fait l’objet d’un travail méticuleux de la part du Capcom afin de se doter d’apparences détaillées. Les joyaux passent de leur côté jusqu’au rang 4 avec la possibilité d’obtenir deux talents de niveau un sur un seul emplacement. Les manteaux de soutien, à faire progresser par le biais de quêtes secondaires, disposent aussi d’un emplacement de gemme une fois passés au rang Maître.

Combat contre le Glavenus dans Iceborne

Tirer la fronde

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Dans l’idée de mieux affronter les dangers du rang Maître, mais aussi afin de pimenter la saveur des affrontements, de nouvelles options de gameplay font leur apparition au répertoire de combat du joueur. La fronde est désormais utilisable arme dégainée dans l’idée de fluidifier son usage et de maximiser son potentiel stratégique. De nouveaux combos se débloquent après un tir bien placé et les 14 armes du jeu bénéficient d’une palette de nouvelles attaques, certes assez limitées par leur nombre, mais très intéressantes d’un point de vue tactique une fois encore. L’insectoglaive dispose d’une nouvelle attaque aérienne piquée, la grande épée dispense une attaque chargée dévastatrice après un tir réussi de projectiles, la volto-hache charge aussi de puissance élémentaire l’épée en plus du bouclier, etc. Ces options étendues de prise en main rafraîchissent notre expérience de jeu et ajoutent une touche de nuance à un gameplay déjà très satisfaisant.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

L’utilisation de la fronde en combat est secondée par l’arrivée d’une griffe grappin à utiliser pour s’accrocher sur un monstre durant l’affrontement. Une fois agrippé sur la bête, plusieurs options s’offrent à nous : l’attaquer avec un coup spécial, le faire changer de direction par une frappe portée à la tête ou bien décharger d’un seul coup toutes les munitions de sa fronde pour tenter d'assommer la cible. En cas de changement violent de direction à proximité d’un mur, le monstre possède une forte chance de s’assommer, de subir de larges dégâts (1000+) et de rester hébété au sol sans défense face à vos attaques. La bonne utilisation de la griffe demandera un certain temps d’adaptation aux joueurs, il est nécessaire de bien repérer les ouvertures, de jauger l’état de fatigue du monstre et de s’accrocher au bon moment au risque de se faire punir sans détour par une contre-attaque de la bête.

Seliana > Astera

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Belle et exotique, Astera n’en était pas pour autant exempt de défauts de navigation avec ses multiples pontons et autres étages de séparation entre les différents PNJ importants. Le nouveau HUB de Seliana prend cet écueil au sérieux et adopte une construction bien plus praticable sur la durée pour le joueur. Finis les escaliers de l’enfer, la ville est bâtie à plat avec une disposition très recentrée pour ses principaux services. La cantine de mamy Félyne se trouve à deux pas de la forge, elle-même à une petite foulée de l’intendance et autres marchands. Jusqu’à 16 joueurs peuvent évoluer en ville en partie multijoueur sans avoir besoin de se regrouper dans une zone limitée telle que le Grand-Pont d’Astera. Le Grand-Hall de la ville dispense plusieurs activités interactives destinées à décompresser un peu entre deux chasses de Tigrex et autres Yian Garuga. Dorlotez votre Félyne aux bains de pieds ou profitez de la chaleur des sources thermales pour barboter un peu, en armure ou en simple serviette de bain via une simple touche.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Ce genre de petites attentions se répercute aussi sur la nouvelle piaule du chasseur, plus grande que par le passé et surtout personnalisable du revêtement des murs aux types de meubles à disposer pour la décorer à votre goût. Ce contenu secondaire (mais indispensable) devrait renforcer les interactions sociales entre les joueurs et leur permettre, après une future mise à jour prévue par Capcom, de s’inviter mutuellement dans leurs appartements. Le multijoueur s’équilibre en enfin avec l’arrivée attendue de l’adaptation réelle du nombre de points de vie des monstres en fonction de la taille de votre groupe. Jouer à deux propose désormais un niveau de difficulté différent que lors de la coopération à trois ou quatre.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !

Seliana accompagne aussi une foule de petits ajouts intéressants à mentionner dans ce test comme le Vaporium, sorte de machine à vapeur qui, en échange de quelques matériaux récoltés pendant les quêtes et d’un peu de chance à un mini-jeu de combinaison de touches, vous permettra de gagner des lots tels que des potions, tickets ou autres gemmes. L’introduction d’un mode photo via le Photomatou (la localisation française est toujours aussi savoureuse) permet d’immortaliser vos plus beaux moments de chasses et autres fiestas entre joueurs. L’appareil sert aussi de point de départ d’une série de quêtes secondaires centrées sur la vie sauvage des Grimalkynes. Sans pour autant se doter d’une profonde narration, l’extension prolonge les efforts scénaristiques de World avec une quête principales où les personnages secondaires sont mis à l’honneur. L’assistante, aussi attachante pour certains qu’agaçante pour d’autres, joue un rôle majeur dans la traque du Velkhana aux côtés d’autres figures connues du nouveau monde.

Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !Monster Hunter World : Iceborne ne nous a pas laissé de glace !
Et le end-game dans tout ça ?
Si Capcom ne souhaite pas que les tests entrent dans les détails du contenu de fin de jeu, sâchez qu’une fois la campagne principale terminée, le joueur accède à une toute nouvelle zone destinée au farm des monstres les plus puissants. Cette zone, baptisée le Fief Glorieux est un regroupement des quatre principaux biomes du jeu (Forêt, Désert, Plateau de Corail et Val Putride). L’idée est de s’y lancer en expédition pour aller traquer certains monstres, dont certains spécifiques à la zone comme le Zinogre. Chaque fois que le joueur va réussir une chasse dans un environnement spécifique, le niveau global du biome va augmenter et rendre les prochains monstres de la zone plus puissants. En contrepartie, le niveau des autres zones de la map sera affaibli. Tout sera donc question d’équilibre de puissance sur cette carte pensée pour le farm répété des joueurs les plus investis.
Les notes
+Points positifs
  • Durée de vie et contenus généreux
  • Le boost d'exigence accompagnant l'arrivée du rang Maître (Rang G)
  • Givre Éternel, une nouvelle zone immersive au très bon rendu graphique
  • Les nouvelles capacités des armes et de la fronde
  • Les améliorations de qualité de vie des joueurs (Seliana, multi, etc.)
  • Mode photo, housing, sources chaudes, de quoi prendre du bon temps entre les quêtes
-Points négatifs
  • Trop de sous-espèces et de monstres connus à notre goût
  • Des armes aux apparences souvent proches les unes des autres

Iceborne utilise à son avantage l’excellente base de Monster Hunter World et en corrige ses principaux problèmes dans le but d’améliorer la qualité de vie des joueurs. Avant tout destinée aux chasseurs de haut niveau, l’extension affiche une générosité de tous les instants en matière de contenus, de monstres et autres équilibrages de gameplay. Si elle se repose un peu trop à notre goût sur le retour d’un bestiaire déjà affronté par le passée, l'extension complète à merveille la proposition de Capcom dans sa relecture modernisée de sa célèbre franchise. L'arrivée du rang Maître, d'un HUB social de Seliana bien mieux pensé qu'Astera et d'une zone de chasse dédiée au farm de haut niveau devraient garantir des centaines d'heures de jeux, toujours aussi épiques et palpitantes.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2019 à 17:52:15
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 10/09/2019
PlayStation 4 Xbox One Action RPG Capcom
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019