Menu
Jump Force
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Combat / Derniers tests jeux vidéo / Jump Force / Tests Jump Force /

Test du jeu Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Test : Jump Force : Le fan service ne suffit pas
PC PS4 ONE
Jump Force
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 février 2019 à 14:38:59
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12/20
Tous les prix
Prix Support
31.99€ PC
48.44€ PS4
51.90€ ONE
51.95€ ONE
51.98€ PS4
51.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Bandai Namco s'est fait une spécialité depuis de très nombreuses années d'adapter les licences mangas à succès, quitte à les rassembler parfois autour d'une œuvre chorale. Et en 2019, l'éditeur japonais frappe fort avec un jeu de combat... le crossover ultime des franchises phares du magazine Shonen Jump qui fête ses 50 ans. Mais Jump Force a-t-il ce qu'il faut pour entrer au panthéon de la baston ? Réponse dans l'arène.

L'avis de la rédaction en 3 minutes

Chargement de la vidéo Test Jump Force en vidéo

Opération Fan Service

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Les crossover souffrent bien souvent d'un mal commun, celui du récit prétexte et Jump Force le prouve une fois encore. Les scénaristes derrière cette histoire sans grand intérêt trébuchent sur leur plume. Une alliance de vilains attaque notre réalité ainsi que celles des héros de notre enfance. Face à cette menace sans précédent, la Jump Force se met en place afin de contrecarrer les plans de Freezer et de ses acolytes. L'histoire ne prend à aucun moment rendez-vous avec la postérité. Pire encore, le manque de rythme tacle une narration qui n'en demande pas tant. Les cinématiques et les dialogues anecdotiques ponctuent une suite de missions sans jamais parvenir à se dépêtrer d'un contexte propice à la répétitivité. S'impliquer devient dans ces conditions une profession de foi.

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Le scénario ne surprend jamais et se contente d'une succession de combats aux objectifs similaires. Le seul véritable intérêt de Jump Force réside dans ses fondations, celles du crossover ultime. Le titre de Spike Chunsoft rassemble pas moins de 40 combattants issus de 15 œuvres iconiques qui ont bercé la jeunesse des fans de mangas. Et ce casting 5 étoiles est à la hauteur des attentes placés en lui. Les tatillons déplorent probablement l'absence de tels personnages, de telles séries, mais dans les faits Jump Force hurle son amour pour le Shonen Jump. Dragon Ball, City Hunter, Saint Seiya, Hunter X Hunter, Hokuto no Ken... chacun y trouve son compte. Et la présence de 4 personnages inédits ainsi que de caméos dont Light de Death Note n'est pas pour nous déplaire.

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Bandai Namco pousse le concept plus loin en intégrant la création d'avatars personnalisés. Et ce système donne libre cours à notre imagination. Genre, apparence, techniques de combat, attaque ultime, tenues, compétences passives... le joueur croule sous les options de personnalisation et les items à débloquer au fil de la progression dans le but de créer un héros à son image. Pour ce faire, les ressources collectées un combat après l'autre s'avèrent indispensables. La customisation... voici la véritable carotte qui pousse les tenaces à poursuivre une aventure au demeurant lambda mais ayant tout de même la bonté d'être contée en japonais (avec les voix officielles des personnages) et sous-titrée en français.

Le système de personnalisation en détail

Chargement de la vidéo Jump Force Gameplay

Ready to Rumble

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Bandai Namco ne cherche en aucun cas à réinventer le genre. Jump Force repose sur une formule connue des combattants virtuels, un 3 versus 3 en arènes ouvertes et semi destructibles. Proche de la saga Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm dans l’esprit, ce jeu de combat se risque au hors piste en permettant aux joueurs d’alterner entre les personnages à l’image d’un Dragon Ball FighterZ. Cependant, les équipiers partagent leurs jauges de santé, de capacités et d'Éveil. Ce choix qui n’est pas anodin rend inutile l’alternance. A quoi bon changer de héros si ce n’est pour faire appel sporadiquement à un soutien et briser un combo. Les affrontements perdent ainsi toute dimension stratégique.

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Spike Chunsoft promet de l’épique et sur ce point les fans sont servis copieusement. A la fois accessible au plus grand nombre et technique, Jump Force mise sur une action constante et débridée quitte à simplifier les combats. Que les puristes se rassurent, ce dernier récite les gammes du jeu de baston avec ses combos, ses contres, ses frappes chargées, ses projections et ses pouvoirs… tous extrêmement faciles à maîtriser. Les héros et vilains du roster virevoltent à l’écran et fondent sur leur adversaire grâce à un système de poursuite qui dynamise les passes d’armes. Le titre de Bandai Namco cible les fans du Shonen Jump avant tout.

Jump Force : Le fan service ne suffit pasJump Force : Le fan service ne suffit pasJump Force : Le fan service ne suffit pasJump Force : Le fan service ne suffit pasJump Force : Le fan service ne suffit pas
Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Jump Force est une ode au grand spectacle avec ses capacités explosives qui fendent l’écran, l’arène et l’adversaire à condition de remplir la jauge adéquate. Et l'Éveil poursuit sur cette lancée. Afin de coller à l’esprit Shonen, cet état décuplant momentanément les pouvoirs des personnages et débloquant une attaque ultime est disponible après une grande quantité de dégâts subis. Bandai Namco a également la bonne idée de reporter ces fameuses jauges d’un round à l’autre pour insuffler un brin de tactique. Il en résulte des affrontements nerveux à souhait et partiellement techniques. Malheureusement, la caméra ruine par instant les efforts consentis en se concentrant uniquement sur la mise en scène. Le gameplay et surtout la lisibilité des combats en souffrent au point de frustrer les joueurs les plus patients.

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Un jeu de combat ne serait que l’ombre de lui-même sans un multijoueur digne de ce nom. Jump Force assure donc l’essentiel avec ses modes local et en ligne. Affronter des joueurs des quatre coins du globe se fait sans heurt. La matchmaking s’avère efficace tout comme le netcode. A l’exception de quelques ratés ici et là, les guerriers combattent dans de très bonnes conditions. Plus surprenant encore, la caméra dansante en solo semble vouloir se poser en multi. Les duels en deviennent que plus lisibles et donc agréables. Les amateurs de ranking peuvent s’adonner sans crainte à leur passion.

Vegeta retourne encore sa veste

Chargement de la vidéo Jump Force Gameplay

La vallée dérangeante

Jump Force : Le fan service ne suffit pas

Les premières révélations entourant Jump Force ont divisé la communauté de fans. En cause, la direction artistique à mi-chemin entre réalisme et cel shading. Et il faut bien avouer que les textures des environnements jurent avec les aplats de couleurs des personnages. Un patchwork déséquilibré de directions artistiques est à l’oeuvre. En effet, le titre de Bandai Namco ne sait sur quel pied danser et se perd. Si certains personnages et décors s’en sortent bien, d’autres prennent de plein fouet un design qui ne leur convient guère. Cependant, les effets spéciaux sont à saluer tant ces derniers jouissent d’un travail exemplaire. Visuellement parlant, ces FX fusent à l’écran et décrochent la rétine. Malheureusement ces derniers rendent souvent l’action illisible et s’ajoutent aux difficultés de la caméra.

Et la technique ne rattrappe en rien ces errements artistiques. Entre les textures floues, les animations rigides et les temps de chargements aussi nombreux que longs, Jump Force joue avec la patience des joueurs et semble d’ores et déjà daté malgré un Unreal Engine flambant neuf.

La naissance d'un héros

Chargement de la vidéo Jump Force Extrait
Les notes
+Points positifs
  • Un fan service colossal
  • 40 personnages jouables issus de 15 licences cultes
  • Une aventure doublée en japonais et sous-titrée en français (VOSTFR)
  • Des combats nerveux et accessibles
  • Le système de personnalisation et de création d'avatar
  • Le PvP en local et en ligne
-Points négatifs
  • Un scénario sans grand intérêt
  • Une expérience redondante aux missions prétextes
  • Une caméra et des affrontements confus
  • Un rendu visuel surchargé (effets spéciaux, détails des décors...)
  • Un patchwork déséquilibré de directions artistiques variées
  • Une réalisation globale datée
  • Des chargements nombreux qui tirent en longueur

La promesse était alléchante sur le papier, mais Jump Force ne répond jamais aux attentes placées dans un tel projet regroupant sous une bannière commune la crème des franchises mangas du Shonen Jump. Le fan service ne peut se suffire à lui-même. La réalisation datée et la direction artistique déséquilibrée laissent à désirer, malgré des combats épiques et nerveux quoique brouillons. Le titre de Bandai Namco profite simplement du 50ème anniversaire du magazine japonais.

Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 février 2019 à 14:38:59
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12/20
Mis à jour le 14/02/2019
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce