Menu
Overwatch
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?
PC PS4 Switch ONE
Partager sur :

Après le succès de Diablo 3 sur Switch, Blizzard est bien décidé à se tailler une part encore plus large du délicieux gâteau que représentent les quelques 35 millions de propriétaires de Switch du monde. Alors l'éditeur remet le couvert, cette fois avec son jeu étendard : Overwatch. Il amène son action rapide et ses teamfights pyrotechniques au pays de Nintendo, et on est allé jusqu'à Irvine pour voir ce que ça donne.

Video-preview : Overwatch est-il le Fast-FPS tant attendu sur Switch ?

Chargement de la vidéo Overwatch Vidéo preview

En ce jour de fin d'été, les bâtiments du campus Blizzard renfermaient deux trésors : une clim, capable de stopper la torride chaleur californienne, et le portage Switch d'Overwatch. Pas de temps à perdre, à peine arrivé à l'étage où travaillent Jeff Kaplan et ses acolytes, une console nous est placée entre les mains et les 12 invités se lancent en jeu.

Ils sont où mes Fps ?

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Attaquons avec le principal problème de cette version, Overwatch tourne à 30 fps seulement. Un shooter ultra rapide à l'action souvent frénétique et parfois confuse, où pouvoir suivre l'action au milieu du chaos est une condition essentielle de victoire, est vendu dans une version capée à 30 fps. Bon sang Blizzard, si frame per second et first person shooter ont le même acronyme, c'est pour nous rappeler qu'il faut avoir le premier pour pouvoir bien jouer au second. Et si Sinatraa, champion de la seconde saison de l'Overwatch League avec son équipe des San Francisco Shock, joue sur un écran 144hz, il y a probablement une raison.

D'un autre côté, Overwatch est l'un des titres les plus ambitieux à avoir jamais débarqué sur la console hybride : la taille des cartes, les 12 joueurs présents en même temps, la nature ... lumineuse des capacités des héros et leur manie d'être toutes activées en même temps dans une implosion de couleurs, font de lui un titre difficile à gérer pour la petite machine. Les raisons pour lesquelles Overwatch ne dépasse pas les 30 fps sont évidentes et compréhensibles, mais vu la nature du jeu, on ne peut s'empêcher de regretter cet état de fait.

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Le nombre d'images par seconde a beau ne pas être élevé, il a cependant le mérite de très peu varier. Même lorsque le teamfight bat son plein, les pertes de fps sont négligeables. Si l'expérience 30 fps est indéniablement inférieure à celle proposée sur les autres consoles, elle n'est pour autant jamais désagréable, un nombre d'images par seconde faible mais constant étant infiniment préférable à un framerate potentiellement élevé, mais faisant le yoyo.

Notons enfin que certains titres Switch proposent une option "performance" permettant d'atteindre les 60 fps en échange d'un downgrade dans la résolution du jeu, une option pour l'instant aux abonnés absents sur Overwatch Switch. Et qui risque bien de le rester longtemps d'ailleurs puisque celle-ci fonctionne généralement en diminuant la résolution du jeu. Or Overwatch Switch démarre déjà avec une résolution assez basse.

C'est joli en fait

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Parlons résolution justement, c'est du 720p en version portable et du 900p en docké. C'est pas follement élevé mais ça rend très bien, surtout en version portable où le résultat est propre et net. Une fois en version dockée, c'est un peu moins sexy : les limitations d'une version Switch étant forcément plus exposées sur grand écran.

Du côté de l'équipe de développement, on admet avoir tapé dans la qualité de certaines textures pour obtenir un 30 fps quasi-constant. Cela se voit principalement sur les armes des héros qui apparaissent en gros sur l'écran et qui comportent de nombreux détails : soudain, les numéros inscrits sur la sulfateuse de bastion sont un peu moins nets et les ongles de Moira un peu moins acérés. N'allez cependant pas croire que ce portage est laid. Les détails mentionnés ci-dessus sont quasiment indiscernables en version portable et très peu gênants en version dockée. C'est visuellement excellent pour de la Switch et, durant plusieurs heures de jeu, on n'a jamais eu l'impression de jouer à une version au rabais. En somme, on comprend en regardant le jeu pourquoi on n'a droit qu'à 30 fps, Blizzard et Iron Galaxy poussent la machine dans ses derniers retranchements pour offrir une version d'Overwatch qui n'aura pas à rougir sur le plan visuel.

Une prise en main aux multiples facettes

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Il y a 35 façons différentes de jouer à Overwatch sur Switch. La machine de Nintendo se doit, après tout, de mériter son titre de console hybride. En mode portable, on vous conseillera de détacher les Joy-Con pour pouvoir prendre une position de jeu plus confortable. Les joysticks de ces derniers ne sont évidemment pas au niveau de ceux qu'on peut trouver sur une Dualshock ou sur une manette de Xbox mais ils font le travail, leur principal défaut étant leur petite taille impérant quelques peu les mouvements rapides. Opter pour une manette Switch Pro permet immédiatement d'obtenir une prise en main supérieure, mais c'est 60 euros de plus.

L'aim assist est évidemment de la partie. Ccomme pour les versions PS4 et Xbox One celle-ci sera désactivable et utilisable en parties compétitives. Elle s'est d'ailleurs fait particulièrement sentir durant notre phase de test, les rafales de tracer allant sagement se loger dans la tête du tank ennemi au lieu d'aller redécorer les murs de la carte.

Abordons maintenant l'aspect le plus intéressant de ce portage : la possibilité de jouer avec le motion control. Jouer à un FPS au joystick, c'est déjà devoir utiliser une interface moins instinctive qu'une souris pour viser, mais c'est également ne pas pouvoir contrôler la vitesse à laquelle on tourne : une fois la sensibilité du joystick réglée, votre personnage prendra toujours autant de temps à se retourner, que la situation soit pressante ou non. C'est la grande force de la souris qui, d'un large mouvement sur la table, permet les demi-tours en catastrophe et les "flicks" lors desquels le joueur ajuste son tir à la dernière seconde. Toutes ces merveilleuses choses sont pour toujours hors de portée des joueurs Joystick, jusqu'au moment où le motion control de la Switch est activé.

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Soudain, le Joy-Con droit se transforme en sorte de Wiimote et votre héros vise dans la direction où vous pointez la main. C'est plus instinctif encore qu'une souris car pointer vers un écran vient plus naturellement que de faire glisser une souris sur un bureau, et les flicks sont de nouveau possibles puisque le héros pivote à la vitesse à laquelle le joueur déplace sa main. Il y a là de quoi réconcilier un joueur PC avec un shooter sur console.

Tout ça c'est merveilleux, mais ce n'est pas encore au point. Si le joueur incline son poignet vers la droite pour prendre un virage, son héros opère bien le tournant à droite mais le joueur se retrouve alors le poignet coincé dans une inconfortable position inclinée vers la droite. S'il tente de remettre son poignet droit, la console y voit un mouvement vers la gauche et envoie alors le personnage dans le mur.... À l'heure actuelle, la miraculeuse technologie n'est pas utilisable. Notez que le Motion Control a été implémenté avec succès sur Splatoon 2 où il a rencontré un grand succès et où il est utilisé par quasiment tous les meilleurs joueurs. L'exploit est cependant nettement plus difficile à répliquer sur un jeu à la première personne. Les équipes de Blizzard assurent que la version finale du portage comprendra un motion control fonctionnel. Espérons de tout coeur qu'ils y parviennent parce que ce truc, c'est le futur.

Des sensations bien présentes

Parce que ce portage parvient à sauver les meubles à la fois en terme de framerate et de rendu visuel, les qualités indéniables du matériau de base se font très rapidement sentir. La satisfaction d'utiliser son personnage parfaitement, l'impatience qui accable le joueur en train d'attendre sa réapparition alors que son équipe a besoin de lui, les quelques secondes frénétiques de l'overtime où tout est lancé en même temps en espérant que ça passe, ou encore la joie générée par une synchronisation d'ultimes parfaite. Toutes ces sensations sont présentes sur Overwatch Switch comme elles l'étaient sur les versions qui l'ont précédé. Et le court temps d'adaptation aux Joy-Con est l'unique prix à payer pour y avoir accès.

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Lorsque la D.Va de l'équipe a placé une auto-destruction parfaite, envoyant 4 joueurs de l'équipe adverse à la case réapparition, tous les joueurs présents dans la salle de test ont crié de joie, preuve que ni les 30 fps, ni les 720p, ni le motion control encore inutilisable n'empêchent ce portage de fonctionner.

Raccourcis à foison et durée de vie incertaine

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Au niveau du mapping des touches, le titre conserve l'aspect hautement personnalisable qu'il a sur les autres plateformes. N'importe quel bouton peut devenir une hotkey pour n'importe quelle action et avec 14 boutons différents répartis sur les deux Joy-Con, il y a de quoi faire. À moins d'exiger d'avoir un raccourci spécifique pour chacune des phrases de communication du jeu, n'importe quel joueur devrait pouvoir créer la configuration qui lui convient.

Overwatch sur Switch : le fun à 30 fps ?

Quelques mots sur l'espérance de vie de la batterie. Impossible pour l'instant de savoir en combien de temps exactement Overwatch vide une Switch, notre phase de test ayant été effectuée sur des devkits (version modifiée d'une console, utilisée par les équipes de développement pour leur travail et présentant notamment une durée de vie différente de la version commerciale), mais les développeurs estiment que la Switch tiendra "au moins deux heures", une déclaration quelque peu inquiétante, mais prévisible, Overwatch s'annonçant comme l'un des titres les plus gourmands de la console. À titre indicatif, la majorité des jeux switch mettent entre 3 et 6 heures à vider la console, espérons que vos déplacements ne seront pas trop longs.

Pour finir, un prix de vente de 40€ est prévu en Europe et le jeu pèsera entre 11 et 12 Go en version dématérialisée.

Nos impressions
Gêné par les limitations de sa machine mais bourré de bonne volonté, Overwatch sur Switch opère un véritable numéro d'équilibriste en tentant de sauver à la fois fluidité et performance visuelle. Le titre se place ainsi dans cet interstice très précis où on ne le conseillerait pas à quelqu'un qui peut jouer à Overwatch sur un autre support, mais où on le recommanderait sans problème à un joueur qui n'a que la Switch.
Profil de thegreatreview
L'avis de thegreatreview
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
03 octobre 2019 à 18:18:10
Mis à jour le 04/10/2019
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Xbox One Action FPS MMO Activision Blizzard Blizzard Entertainment Cyberpunk
Commander Overwatch
PC
24.00 €
PS4
20.95 €
Switch
29.99 €
ONE
19.67 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
ZabaZi
ZabaZi
MP
le 20 oct. à 16:19

Est ce qu'on peut acheter le jeu chez carrefour ?

Lire la suite...
Yumiyum
Yumiyum
MP
le 06 oct. à 12:38

Sera-t-il possible d'obtenir la version Switch gratuitment si on possède déjà une license sur pc ?

Lire la suite...
EdenPsi
EdenPsi
MP
le 05 oct. à 15:04

Les skins non transférable alors que c'est super simple techniquement aujourd'hui ? BlizzMoney, je l'aurais pris direct si je devais ne pas refaire encore un compte en partant de 0

Lire la suite...
NS59
NS59
MP
le 05 oct. à 12:49

J'aime beaucoup les contrôles combo joystick - gyroscope ! des parties pendant la pause du midi au taf c'est niquel.. (je garde apex legend pour mon PC)
30€ sur amazon

Lire la suite...
Madochi
Madochi
MP
le 04 oct. à 13:13

C'est dommage de vendre ce jeu aussi cher sur Switch au vu des baisses effectué sur la mouture PC.

20€ aurait été bien plus attractif pour cette version , surtout quand un jeu comme Paladin dont le portage est d'excellente qualité sur Switch ( beau visuel / 60 fps) est Free to Play.

Lire la suite...
Rafenix
Rafenix
MP
le 04 oct. à 12:56

"Ce n'est pas une version au rabais" Cette mauvaise foi ultime du nintendo-sexuel :rire:

Lire la suite...
Mia-julia
Mia-julia
MP
le 04 oct. à 12:22

Franchement la version switch et faite que pour ceux qui ont que la switch et pas d'autre support.

Lire la suite...
fanaviper
fanaviper
MP
le 04 oct. à 12:13

Y a compétitif et compétitif... quand on joue pour le fun en mode "compétitif" histoire d'avoir un classement et une progression je ne vois pas en quoi ça dérange de jouer avec une version un peu plus limitée (sachant qu'elle défavorise avec son 30 FPS, mais peut favoriser avec le motion control). Si on veut jouer sérieusement au mode compétitif il n'y a pas d'autres solutions envisageable que le PC point.

Donc non je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à cette version Switch qu'on ne pourrait pas reprocher aux autres versions consoles... Elles sont peut être moins limitées en techniques mais sont de même limitées face aux versions PC. Et sans AIM assist le joystick ferait pâle figure face à la souris.

Lire la suite...
Zenryuu
Zenryuu
MP
le 04 oct. à 11:19

Overwatch, le jeu qui a tout volé à Paladin....

Lire la suite...
Jimmy31400
Jimmy31400
MP
le 04 oct. à 11:17

Pendant ce temps je joue à 120ips mini sur pc :content:

Lire la suite...
Top commentaires
MysteryBug
MysteryBug
MP
le 03 oct. à 19:01

Bonjour, je tiens à dire que cet article est le plus clair et le plus explicite que j'ai jamais vu sur ce site depuis bien longtemps. Le texte est clair, l'auteur donne des informations pertinentes et s'explique exceptionnellement bien, ce qui fait qu'il a répondu à toutes les questions "pratiques" ou techniques que j'aurais pu garder en suspens avec un autre rédacteur.

En un seul article, j'ai eu cette impression de ne même pas avoir à tester le jeu moi-même pour me rendre compte de la qualité du produit. Mention spéciale à l'explication du motion control, parfaitement illustrée, ce qui pourtant est un exercice périlleux.

J'aimerais vraiment que les autres rédacteurs, aussi vétérans soient-ils, puissent prendre exemple sur thegreatreview :ok:

En effet, depuis des années, j'ai beau lire les tests et previews des rédacteurs habituels du site, j'ai toujours besoin d'aller compléter mes renseignements sur YouTube ou sur les forums... Alors que c'est pourtant le but d'un site d'information spécialisé dans le jeux vidéo d'être exhaustif et explicite n'est-ce pas ?

Lire la suite...
Cocodevil
Cocodevil
MP
le 03 oct. à 18:21

On n'apprend rien de bien surprenant quoi. Ça sera lent, et injouable en mode portable (mais je vois pas qui voudrait jouer en Ranked à OW sur un écran si petit).
Le prix de 40€ est une belle arnaque aussi, en te forçant à acheter l'édition "Légendaire" avec des skins useless (que tu peux acheter via l'argent in-game) au lieu de 20€ sur les autres plateformes pour l'édition de base.
Tout ça pour un jeu qui est en énorme perte de vitesse et qui ne vivra pas pendant encore longtemps...
Vous valez mieux que ça Blizzard.

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PS4 13.88€ Fnac Marketplace ONE 15.88€ Fnac Marketplace ONE 16.88€ Fnac Marketplace PS4 18.08€ Amazon PC 24.00€ Fnac Marketplace PC 25.48€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestThe Outer Worlds
PC PS4 ONE
15
TestPlants Vs Zombies : La Bataille de Neighborville
PC PS4 ONE
15
TestOverwatchSur Switch
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020