Menu
Dragon Ball Z Dokkan Battle
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

News jeu
Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime
Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime
iOS Android
Partager sur :

Imaginez... Imaginez un jeu estampillé Dragon Ball qui vous permettrait d'incarner le plus grand roster jamais vu dans un titre du genre. Imaginez un jeu qui vous proposerait de revivre l'aventure de Son Goku et de toute sa clique allant des prémisses de la saga aux épisodes actuels de Dragon Ball Super. Imaginez maintenant que ce jeu soit totalement gratuit. Doux rêve n'est-il pas ? Sauf que celui-ci est désormais à portée de mains voire dans le creux de votre main puisqu'il se nomme Dragon Ball Z Dokkan Battle, un free to play iOS et Android qui vient de tranquillement atteindre les 100 millions de téléchargements il y a peu.

Un free to play parmi tant d'autres ?

A la simple évocation du terme free to play, nombre de joueurs auront tendance à frémir voire à repousser l'offre tant ce simple terme est synonyme d'arbre cachant la forêt, comme si la gratuité masquait un système bien plus pernicieux incitant constamment le joueur à dépenser pour profiter pleinement des possibilités offertes. Qu'on se le dise, par certains côtés, c'est totalement ça, bien qu'en fonction des F2P, cette conclusion soit plus ou moins vraie.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Si South Park s'était penché sur ce modèle économique le temps d'un épisode hilarant nous expliquant les rouages permissifs des Freemium dont le principe est finalement très proche des free to play, force est de constater que Dokkan Battle, tout en reposant sur les mêmes bases, se montre suffisamment intelligent pour diluer l'incitation à passer à la caisse dans un contenu gargantuesque oscillant entre mode Quête et pléthore d'événements spéciaux couvrant la totalité des arcs de l'anime, des OAVs et des films.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

De fait, si il est bien entendu possible dans Dokkan Battle de payer (jusqu'à 45 euros certains packs) pour récupérer rapidement des pierres Dragon (la monnaie «Premium» du jeu), le joueur est libre de passer outre d'autant qu'après quelques heures de jeu, il disposera déjà d'un nombre plutôt conséquent de points d'endurance (obtenus en augmentant son niveau de Rang), indispensables pour débloquer des missions qui lui rapporteront lesdites pierres, du moins lors d'un premier passage.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Vu sous cet angle, tout semble idyllique sauf qu'en creusant un peu, on se rend compte que le titre s'avère relativement filou à bien des égards.

Donner au joueur l'illusion qu'il maîtrise le jeu

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Premièrement, comme dans tout bon free to play qui se respecte, il est possible de débloquer rapidement de nombreux personnages pour venir grossir les rangs de son roster afin de constituer une équipe de six combattants. Si il n'est ici pas question de refaire le test du jeu (disponible par ailleurs sur jeuxvideo.com), précisons rapidement que Dokkan Battle repose sur le principe du Pierre-feuille-ciseaux ici symbolisé par un système de couleurs. En somme, il conviendra d'avoir une team de personnages (la rareté des fighters allant de R à SR en passant par SSR, UR puis LR) couvrant le spectre de couleurs disponibles afin d'être prêt pour affronter n'importe quel adversaire.

Si on gagnera donc des personnages en écumant les missions de base, il sera très souvent tentant d'user des invocations limitées dans le temps afin d'essayer de récupérer des fighters UR à l'image d'un Super Gogeta, l'un des combattants les plus puissants du jeu actuellement. Et c'est là que le modèle économique associé au fan service du jeu fusionne à la perfection.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

On peut en effet affirmer sans trop de prises de risque que la plupart des joueurs (dont votre serviteur) sont fans de l'oeuvre de Toriyama et par là même n'auront de cesse de dépenser des pierres Dragon pour user de multi invocations pouvant débloquer aléatoirement des personnages, le taux de drop étant bien étendu plus ou moins bas en fonction de la rareté des combattants.

Du coup, bien qu'on sache pertinemment, à l'image d'une personne jouant au Loto, qu'il y a peu de chances que l'on tombe sur le gros lot (même si celui-ci est en tête de gondole avec l'attirante mention «Une chance d'obtenir Super Gogeta»), il est difficile de résister. On dépense alors 50 puis 100 puis 500 pierres Dragon (obtenues après de nombreux mois de jeu sans débourser un centime) pour finalement n'obtenir que des personnages R ou SR que nous avions déjà et qu'il sera difficile d'Eveiller, ceci nécessitant de terminant des événements spéciaux à la difficulté affolante réclamant plusieurs Continues synonymes... de Pierres Dragon.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

A ce sujet, il est intéressant de noter, depuis l'ajout des deux derniers chapitres du mode Quête, une montée de la difficulté assez drastique, le Normal 12 d’antan semblant être plus proche d'un Hard 18, lui-même plus proche d'un Z-Hard 25, etc. Ceci se caractérise par exemple par des combats plutôt frustrants en Hard 13 avec un Freezer «Rouge» lançant dès le premier tour une attaque ennemie occasionnant plus de 43000 points de dégâts contre un Goku Super Sayan 3 UR «Rouge» bénéficiant pourtant du bonus «Attaque ennemie -25%». Ainsi, en faisant en sorte qu'un Hard XX du mode Quête ne soit pas équivalent au même niveau d'un event, les développeurs d'Akatsuki ont peu à peu brouillé les cartes quant à la difficulté et se sont permis de l'augmenter, de façon plutôt insidieuse, afin de forcer le joueur à user de pierres Dragon pour avancer sans trop de frustration.

Vous l'aurez compris, si de prime abord Dokkan Battle semble être un jeu pensé pour les fans (ce qu'il est) par des fans (ce qui semble être déjà moins vrai toute proportion gardée), il reste néanmoins un objet terriblement bien construit en jouant sur notre nostalgie et surtout notre envie de posséder LA team parfaite même si ceci requière de temps en temps quelques petits achats in-app.

Quand la forme et le fond deviennent presque secondaires

Malgré le fait qu'on soit conscient de ce modèle économique et des «subterfuges» des développeurs, il est difficile de lâcher Dokkan Battle même après des mois et des mois de jeu. Etonnant surtout que lorsqu'on prend un peu de recul, on se rend compte à quel point le jeu est finalement limité tant dans le fond que la forme, du moins si on se base sur des critères d'exigence lambda synonymes d'un visuel travaillé et d'un système de jeu évolué.

Dokkan Battle en mouvement

Chargement de la vidéo Dragon Ball Z Dokkan Battle trailer

Dans le cas qui nous intéresse, on ne peut pas dire que les graphismes soient exemplaires, les plateaux de jeux (lors des déplacements) étant assez sommaires alors que les combats se résument à quelques dessins à peine animés. Rajoutons à ceci des vignettes, lors des dialogues, allant de l'acceptable (et pourtant bien loin du superbe web-comics Dragon Ball Multiverse pour ne citer que lui) au franchement moche, une bande originale agaçante et limitée et on obtient un résultat à priori peu engageant. D'autant plus vrai que si on retrouve tous les arcs de la série, des OAVs et des films, l'aspect scénaristique s'avère plutôt brouillon, le mode Quête combinant histoire originale et scénario alternatif à la manière de ce que propose Dragon Ball Xenoverse 2. Sauf que dans le cas de Dokkan Battle, on devra constamment jongler entre les événements spéciaux, ceux réguliers, et le mode Quête pour retrouver certains passages spécifiques et avoir une vue d'ensemble du manga et de son pendant animé. Enfin, si on se montre tatillon, on pourra reprocher au jeu un grand n'importe quoi entre l'histoire racontée et sa représentation dans le jeu. Ainsi, le fait d'incarner une team composée de combattants venant de toutes les séries produit des illogismes constants voulant par exemple qu'on puisse incarner une équipe composée des membres du Commando Ginyu combattant ce même commando. On passera aussi sur le fait d'éliminer un ennemi qui reviendra quelques chapitres plus tard, uniquement pour augmenter la difficulté.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Oui mais voilà, ce qu'il est difficile d'accepter pour un jeu payant devient tout de suite plus secondaire pour un jeu gratuit qui nous propose en plus de nous plonger comme jamais dans l'univers d'une de nos séries préférées et accessoirement l'un des shonen les plus cultes au monde. Rappelons ainsi qu'il est possible d'incarner absolument TOUS les personnages de l'oeuvre de Toriyama, du simple soldat de l'Armée du Ruban Rouge à du Vegeta Super Saiyan 3 en passant par Beerus ou Baby, que le système de combat est terriblement simple (et donc accessible à tous), et que les combats s’avèrent dynamiques grâce à quelques attaques spéciales terriblement impactantes pourtant simplement basées sur deux dessins vaguement en mouvement.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

De l'importance d'entretenir l'intérêt

En somme, la logique (scénaristique et non mercantile) du jeu devient totalement caduque en ce sens qu'elle est noyée sous une pluie de contenus à même d'écarquiller les yeux des fans les plus endurcis. Outre l'ajout assez disparate de nouveaux chapitres du mode Quête (qui, avouons le, tourne en boucle depuis un bon moment déjà), on retrouve régulièrement des événements spéciaux renvoyant à des moments cultes de la saga. Un moyen comme un autre d’entretenir l'intérêt du joueur qu'on brossera dans le sens du poil en lui offrant régulièrement quelques pierres Dragon. Pas de quoi sauter au plafond mais suffisant pour rallumer la flamme dans l'esprit du Gagabalien qui n'aura de cesse d'utiliser ses points d'endurance quotidiens en puisant dans ce vivier presque intarissable de personnages jouables. Et si en passant, grâce à un cross over éphémère One Piece – Dragon Ball, on peut faire en sorte que ce dernier télécharge, juste pour voir, One Piece Treasure Cruise, l'objectif est doublement atteint.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultimeDragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Si ce billet peut sembler critique vis à vis de Dokkan Battle, vous aurez compris qu'il ne s'agit ici que de l'avis d'un joueur assidu conscient des mécaniques des free to play mais aussi et surtout du fait que le modèle économique sur lequel est bâti le jeu repose fortement sur l'impatience et l'aléatoire.

Dragon Ball Z Dokkan Battle : Quand un jeu gratuit devient l'objet de fan service ultime

Quoi qu'il en soit, on tient à mon sens l'un des produits les plus intéressants dédiés à Dragon Ball (du moins sur mobiles) d'autant plus qu'il s'avère extrêmement complémentaire (dans sa façon de penser, sa construction et ce qu'il propose) à des AA, à l'image du dernier volet de Xenoverse qui milite de son côté pour une vraie liberté (dans l'aire de jeu proposée et la création de son avatar) tout en étant lui aussi construit sur le principe d'univers alternatifs permettant de jouer avec les arcs de la saga pour mieux relancer la machine.

Finalement le plus important reste la notion de choix (avant et après avoir acheté un jeu) surtout si vous savez ce qui vous caractérise le mieux et ce que vous attendez d'un jeu vidéo. Le libre arbitre et la volonté seront donc vos deux principales armes face à un free to play. Si vous possédez l'un comme l'autre et que vous vivez au rythme des Kamehameha depuis des années, Dokkan Battle pourrait fortement se retrouver dans votre poche d'ici les minutes qui suivent. Ne restera plus ensuite qu'à être raisonnable tout en profitant d'un jeu addictif au possible.

Profil de Logan,  Jeuxvideo.com
Par Logan, Journaliste jeuxvideo.com
MP
iOS Android Puzzle-Game RPG Bandai Namco Mangas

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
[QuinnMallory]
[QuinnMallory]
MP
le 14 nov. 2016 à 11:10

J'ai jamais mis 1 rond dans le jeu et j'ai un super deck SV, MV, Goku Ssj3 ect, il faut juste se controler les gars. Les prix des DS sont completement abusé meme en solde ne vous laissez pas avoir.

Lire la suite...
I_hate_myself
I_hate_myself
MP
le 10 nov. 2016 à 03:17

Comme si un pauvre petit jeu mobile pouvait se placer au niveau d'un budokai tenkaishi 3.

Lire la suite...
red_panama
red_panama
MP
le 09 nov. 2016 à 15:54

il ne faut pas faire de pactes avec le diable canadien!!

Lire la suite...
Dragitek
Dragitek
MP
le 09 nov. 2016 à 13:18

Free to play ???
Oui bien sûr et les ssr god tiers avec un taux drop inférieur à celui de la croissance française...

Lire la suite...
-drgreenthumb-
-drgreenthumb-
MP
le 09 nov. 2016 à 13:10

Un jeu vicieux qui joue sur la frustration des joueurs pour rapporter un maximum de bénéfice. Avec le mode histoire le débutant peut accumuler une grosse quantité de pierres (quelques centaines), qui lui permettront d'enchaîner des tirages afin de se constituer un roster consistant.
Une fois ce mode torché à 100% vous êtes piégé dans un système sournois qui vous incite à acheter des pierres afin de suivre la cadence. D'autres joueurs montrent leur tirage de chattard, ce qui vous incite à faire de même, sauf que vous n'avez plus aucun moyen d'obtenir des pierres gratuitement. Il faut ensuite passer à la caisse sachant que vous n'êtes même pas certain d'obtenir un retour sur investissement dans la mesure où le système de jeu repose intégralement sur la chance et des probabilités incertaines (calculées sur des comptes bas level et non avancés). Vous pouvez très bien dépenser 50 euros pour n'obtenir aucune plus value concrète pour votre compte.
Un tel système aboutit à une habitude récurrente consistant à recréer un compte pour repartir de zéro et ainsi espérer obtenir les dernières cartes (qui sont évidemment bien meilleures que celles que vous aurez tirées quelques mois auparavant) cheatées du jeu. Le joueur de longue date n'aura d'autre choix que de passer par le magasin pour en bénéficier. Résultat, une énorme partie des joueurs perd son temps à monter des comptes qu'ils finiront par reset un jour ou l'autre.
Ajoutez à cela le fait que les japonais sont clairement avantagés sur tous les points de sorte à ce que pas mal de joueurs optent pour la version japonaise en boudant la version globale.
Bandai joue avec la fan base de dbz, très solide et passionnée, et se permet de s'enrichir grâce à des procédés vicieux. C'est pareil pour tous les f2p mobiles mais sachez que, pour dokkan battle, cette tendance est encore plus poussée et dégueulasse.

Un joueur avancé (et surtout, un pigeon).

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 09 nov. 2016 à 11:57

Je joue pas sur mobile et pourtant j'ai pas mal jouer à celui-ci. Il a tout pour plaire sur le papier.

Sauf qu'à force on se rend compte que faut payer pour avancer, avoir des bons perso pour avancer et faire les événements et tournois.. Choses impossible tant la majorité bourrine aux perso overcheat.

Dommage dommage. Mais en soit il est franchement sympa ce jeu.

Lire la suite...
Commentaire édité 09 nov. 2016, 11:59 par pseudo supprimé
Pseudo supprimé
le 09 nov. 2016 à 06:58

A oui dokkan battle le jeu ou les gens installe une appli pour reset le jeu jusqu'a avoir des persos craquer pour commencer le jeu comme vegeto , gogeta et broly *coucou twitch*.

Fascinant mon cher smithers :oui:

Lire la suite...
Commentaire édité 09 nov. 2016, 06:59 par pseudo supprimé
Asaweak
Asaweak
MP
le 09 nov. 2016 à 06:09

Des news de 3 lignes sur des sujets pourtant interessant et la un full dossier sur un free to play de mobile pour pigeon ???

Lire la suite...
spooni83560
spooni83560
MP
le 09 nov. 2016 à 04:36

Les types essayent... essayent... et se ramassent face a un Raging Blast 3 qui attend dans l'ombre impatiemment via le projet "fan made" de treevax.
Combien de daubes estampiller DB vont encore devoir sortir qu'ils ne comprennent!
Ça en devient presque ridicule leur obstination à massacrer cet anime.

Lire la suite...
Commentaire édité 09 nov. 2016, 04:37 par spooni83560
snowgggar
snowgggar
MP
le 09 nov. 2016 à 02:52

Bof j'ai testé 1 semaine c'est très loin d'un ff brave exvius qui est LA référence de ce type de jeu grâce à un.vrai gameplay de magie de combo de faiblesse d'altération d'état de limit break d'invocation de soin de buff etc bref.

Lire la suite...
Top commentaires
SEG4
SEG4
MP
le 08 nov. 2016 à 18:59

Il aurait été intéressant de mentionné également la différence (particulièrement importante) de traitement entre la version occidentale du jeu et sa version japonaise.

A titre indicatif, en récompense des 100 millions de téléchargements atteints dans le monde, les joueurs de la version japonaise se sont vu offrir 250 pierres dragon (le coût d'obtention par tirage d'un personnage seul étant de 5 pierres, et 50 pierres le lot de 10), contre... 30 pour les joueurs occidentaux.

Exemple parlant s'il en est. Sachant que le reste du jeu est à l'avenant.

Lire la suite...
[HB]BitenBoi
[HB]BitenBoi
MP
le 08 nov. 2016 à 18:36

Franchement un jeu super addictif. Je l'avais installé une première fois pour le désinstaller 10min après en me disant que le jeu était confus, chiant,...

Puis lorsque j'ai décidé de lui redonner une seconde chance, je me suis penché 1h ou 2 sur les mécaniques de jeu et j'ai commencé à vraiment accrocher.

Même si le drop de perso est bas, il reste très simple d'avoir de chouettes persos rapidement et sans payer, le jeu est souvent mis à jour, grosse communauté super cool derrière le jeu (sur JV.com et sur youtube), pas mal de récompenses au fil des jours,...

Bref si vous décidez de l'essayer, brancher le cerveau 5 min car l'interface et les pages d'explications sont ultra bancales et perdent facilement le joueur. Regardez des vidéos, liser le forum puis vous verrez un jeu très sympa, avec de la profondeur de jeu et un jeu très fidèle à la série DB :ok:

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020
4
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
5
Fairy Tail
19 mars 2020