Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News culture /

Batman, entre Nolan et Rocksteady du 02/08/2015

News culture
Batman, entre Nolan et Rocksteady
Batman, entre Nolan et Rocksteady
Partager sur :

Si l'homme chauve-souris a soufflé ses 75 bougies l'an dernier, il n'a pas pris une ride depuis sa création. Il faut dire que ce héros aux mille visages a connu plusieurs vies au cours de sa carrière. Retour sur ses dernières aventures cinématographiques, et vidéoludiques.

Bien que DC comics n'ait pas la force de frappe d'un Marvel, cette vénérable institution peut se targuer de posséder le super-héros le plus fascinant d'entre tous : Batman. Apparu en 1939 dans le 27ème numéro de Detective Comics, le Chevalier noir devient rapidement une référence de la BD américaine.

NANANANANA BATMAN

Batman, entre Nolan et Rocksteady

Orphelin à la suite d'un vol ayant mal tourné, le petit Bruce Wayne se retrouve du jour au lendemain à la tête de la colossale fortune de ses parents. Issu d'une famille ayant toujours eu à coeur de servir sa ville, Gotham City, il décide d'y combattre le crime sous le masque de Batman. Elevé puis aidé par son fidèle et flegmatique majordome, Alfred Pennyworth, Bruce Wayne passe alors chaque nuit du personnage de l'excentrique milliardaire à celui du vengeur masqué. Guidé par la justice pour les uns, rendu fou par la soif de vengeance pour les autres, Batman est un personnage singulier, qui empiète bien souvent sur la vie de son alter ego.

Pas question ici de super-force, de la capacité de voler, ou encore de pouvoir faire exploser le cristal avec ses vocalises, Batman n'est qu'un homme sous le costume. Bruce Wayne n'est pas né héros, il a choisi de l'être. Vous pourrez d'ailleurs découvrir Gotham City avant Batman à l'automne prochain dans la série Netflix Gotham.

Comme tout super-héros digne de ce nom, Batman est passé entre les mains de nombreux auteurs, dessinateurs, acteurs, réalisateurs, etc. Autant de visions qui ont chacune façonné le mythe à sa façon, l'enrichissant d'histoires et de personnages. Héros sombre à ses débuts, puis icône fabuleusement kitsch sous Adam West, on trouve tour à tour des Batman psychopathes, violents, ou à l'inverse franchement comiques. Sur ce dernier point, on ne pourra que conseiller le film Batman de 1966. Récemment, nous avons eu droit à deux très bonnes trilogies : Batman : The Dark Knight de Christopher Nolan au cinéma, et Batman : Arkham sur consoles et PC par le studio Rocksteady.

Le héros aux mille visages

Côté cinéma, Batman s'était un peu pris les pieds dans sa cape avec les nanardesques Batman Forever, et Batman & Robin. Christopher Nolan a donc dû tout reprendre pour créer un nouveau Batman au cinéma. Dans cette trilogie, l'univers est très ancré dans le réel, ce qui fait ressortir toute l'humanité du Chevalier noir et de ses ennemis. Bruce Wayne y est éminemment présent, avec ses faiblesses et ses doutes. Son rêve : raccrocher la cape et vivre enfin sa vie. Les 2 premiers opus de la saga, Batman Begins et The Dark Night, sont déjà disponibles sur Netflix.

Batman, entre Nolan et Rocksteady

Si l'homme chauve-souris arbore toujours son fameux costume, tout le visuel de la trilogie est également empreint de réalisme. Les méchants y ont des costumes simples, mais qui leur donnent une véritable personnalité crédible. La Batmobile est également plus proche d'un tank high-tech que dans les versions rétrofuturistes des années 90.

A la même époque, on a pu mettre la main sur la série Arkham, en commençant par Arkham Asylum. L'expérience vidéoludique étant radicalement différente d'un film, il s'agit ici de mettre le joueur dans la peau de Batman. Bruce Wayne s'efface donc quasi complètement au profit du justicier masqué. Rocksteady a su mitonner un gameplay aux petits oignons pour que l'on puisse ressentir la force et la puissance de Batman. C'est un surhomme, capable de mettre à terre une bande de criminels endurcis en quelques secondes, pour ensuite s'envoler combattre un Bane gonflé aux produits chimiques. Absolument jouissif !

Si Arkham fait la part belle aux combats, Rocksteady n'en a pas pour autant oublié les racines de la saga : on y retrouve Batman également détective, menant l'enquête sur les agissements de divers pensionnaires de l'asile d'Arkham. Un véritable éloge de la folie. C'est cette alchimie entre action, aventure, plates-formes et narration qui donne à la série Arkham tout son attrait.

Batman Arkham Knight trailer

Chargement de la vidéo

Côté graphismes, et comme l'a lui-même dit David Hego, le pari a été de mélanger style cartoon et style réaliste. Un parti pris audacieux, qui donne des environnement fantastiques, peuplés de méchants aux looks efficaces.

Et si les deux visions de l'univers de Batman sont différentes, on ne peut que constater qu'elles ont trouvé un écho remarquable auprès du public. Chaque trilogie est devenue une référence dans son domaine, tout en accumulant les records. The Dark Knight Rises est ainsi l'un des rares films à avoir dépassé le milliard de dollars de recette, et Arkham Asylum détient le record Guiness du jeu de super-héros le mieux noté. La famille Wayne peut être fière.

Profil de NetflixNews,  Jeuxvideo.com
Par NetflixNews
Netflix
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
FIFA 20
27 sept. 2019
4
Death Stranding
08 nov. 2019
5
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020