Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

News jeu
Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe
PC PS3 PS1 PSP
  • Partager sur :
Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

L'année dernière, soit 17 ans après sa sortie initiale sur PlayStation et PC, l'épisode fondateur de la série Oddworld s'est offert un remake flambant neuf qui lui aura permis de se faire connaître et apprécier des nouvelles générations de joueurs.

Ce New'n Tasty rendait ainsi brillamment hommage à un jeu culte qui constitue encore aujourd'hui l'une des pierres angulaires de l'histoire du jeu vidéo, trop souvent oublié en dépit de son caractère de pionnier à l'époque.

Vous l'aurez compris, c'est à Oddworld : L'Odyssée d'Abe que nous dédions cette nouvelle page oldies, en croisant les doigts pour que la série connaisse rapidement un nouvel élan !

Deux niveaux de lecture

Porteur d'un message écologique et anti-capitaliste à peine masqué, Oddworld : L'Odyssée d'Abe n'est pas qu'un soft à caractère ludique mais bien une oeuvre engagée possédant plusieurs niveaux de lecture. Bien que l'ensemble du jeu soit auréolé d'un humour constant qui allège volontairement la gravité du propos et le sens réel du message transmis par le titre, on peut y voir une critique marxiste de la société illustrant la révolution prolétarienne contre les industriels qui exploitent les ressources de la planète jusqu'à la moelle. Ici, Molluck le Glukkon symbolise le patron cruel et prêt à tout pour faire des profits, sacrifiant au passage tous les peuples de sa planète et notamment les Mudokons, une civilisation indigène vivant en communion parfaite avec la nature.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

C'est à la première personne que Abe, le Mudokon à la bouche à moitié cousue, nous raconte comment tout a basculé dans la cinématique d'introduction. Technicien de surface pour RuptureFarms, la plus grosse usine de production de viande sur Oddworld, il est, comme ses congénères, davantage traité en esclave qu'en simple employé. Un soir d'heures sup, il découvre de manière fortuite la présence d'un ingrédient inattendu dans la composition des New'n Tasty : la chair des Mudokons ! Abe décide alors de s'échapper de cet endroit maudit, si possible en entraînant dans sa fuite un maximum de ses congénères asservis par les Glukkons.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

L'introduction d'Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Chargement de la vidéo Oddworld : L'Odyssée d'Abe trailer

Une approche cinématographique

La réussite de Oddworld : L'Odyssée d'Abe n'est pas le fruit du hasard. Elle est due aux choix opérés par ses créateurs, Lorne Lanning et Sherry McKenna, tous deux issus de l'industrie cinématographique, à une période où l'avenir du jeu vidéo semblait clairement tourné vers la 3D. Le projet s'appelait à la base SoulStorm avant d'être rebaptisé tel qu'on le connaît. Prenant le contre-pied des autres productions, le studio Oddworld Inhabitants choisit alors d'opter pour une réalisation en 2D avec des décors précalculés, des écrans fixes sans scrolling et des animations extrêmement travaillées, et surtout pas de HUD pour éviter de parasiter inutilement l'écran. Sans oublier de nombreuses cinématiques en CG, vraiment admirables pour l'époque, aussi bien en termes techniques que sur le plan de la mise en scène.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Cette approche cinématographique se ressent fortement lorsqu'on joue à Oddworld : L'Odyssée d'Abe, certaines scènes étant particulièrement marquantes, comme la rencontre de Abe avec le "grand visage" après qu'il soit tombé d'une falaise alors qu'il contemplait la lune marquée d'une empreinte semblable à celle de sa main à quatre doigts. C'est d'ailleurs ce chaman qui fera passer à Abe une série d'épreuves initiatiques visant à faire de lui l'élu Mudokon, détenteur des deux cicatrices et porteur du pouvoir Shrykull. Non contentes d'être parfaitement maîtrisées, ces cinématiques se révèlent en plus très bien incorporées au déroulement du jeu, le tout s'enchaînant dans la plus totale fluidité.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Voyage initiatique et envoûtement

Le long périple de Abe démarre ainsi avec la fuite de l'usine de RuptureFarms via les enclos à bestiaux et se prolonge sur les terres indigènes menant au temple scrabanien, pour finalement s'achever à RuptureFarms, là où tout a commencé. En plus d'être visuellement remarquable, le soft fait intervenir une action sur deux plans, la plupart des environnements permettant d'évoluer tantôt au premier-plan tantôt à l'arrière-plan, les deux étant liés par des sortes de conduits à activer via des leviers. Le style du jeu en lui-même n'est pas sans rappeler Another World, Flashback ou même Prince of Persia, Lorne Lanning n'ayant jamais caché le fait d'avoir puisé une partie de son inspiration dans ces titres-là, auxquels viennent s'ajouter Myst pour le rendu des décors précalculés. Quant au nom du héros, Abe, il renvoit non pas à Abraham Lincoln mais au patriarche Abraham de la Bible.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

L'aspect grotesque et maladroit de ce personnage pas comme les autres le rend justement attachant pour le joueur, le titre réussissant brillamment à restituer les émotions de ce protagoniste totalement vulnérable qui n'a quasiment rien d'autre que son intelligence pour se défendre. Car en dehors de certains niveaux qui nous autorisent à jongler avec les grenades et le pouvoir Shrykull, on ne dispose d'aucune arme pour venir à bout de nos adversaires, il faut donc trouver un moyen de s'en sortir autrement. Et pour y parvenir, Abe va se montrer extrêmement malin en s'avérant à la fois furtif et capable d'envoûter certains de ses ennemis pour les contrôler. Une fois dans leur corps, le joueur a alors tout le loisir de se retourner contre ses soi-disant alliés pour faire le ménage dans les rangs adverses en prenant soin d'éviter de blesser des esclaves Mudokons au passage.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Gamespeak & A.L.I.V.E.

Car si Abe n'est pas obligé de sauver ses congénères dans sa fuite éperdue, c'est tout de même le sens profond de sa quête et, accessoirement, le seul moyen de voir la vraie fin du jeu. Dès que possible, il convient donc de les guider jusqu'à nous pour les faire sortir via des portails dimensionnels. C'est là qu'intervient l'un des éléments de gameplay les plus inventifs du jeu : le Gamespeak. Ce système se traduit par la possibilité de communiquer avec les Mudokons par signes pour leur donner des ordres simples. On peut les saluer, leur demander de nous suivre, de s'arrêter, mais aussi se mettre à siffloter de différentes manières, rire et même péter, ce qui, croyez-le ou non, s'avère indispensable pour accéder à des zones protégées par des mots de passe. Le joueur doit alors répéter dans le même ordre que celui indiqué par le jeu une séquence de sons bien précise pour avoir le droit de continuer plus avant. L'idée est même exploitée de manière encore plus drôle par la suite lorsqu'on prend le contrôle d'un garde ennemi, les sons émis n'étant alors plus du tout les mêmes !

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Ce qui est certain c'est que la qualité de l'I.A. du jeu n'est pas pour rien dans l'efficacité du gameplay d'Oddworld : L'Odyssée d'Abe. Baptisé A.L.I.V.E. (Aware Lifeforms in Virtual Entertainment), le moteur conçu par le studio Oddworld Inhabitants rend les ennemis tellement intelligents que leur échapper devient un véritable calvaire pour le joueur. Réputé extrêmement difficile, et ce n'est pas peu dire, le soft est un jeu d'infiltration ultra millimétré où la moindre erreur ne pardonne pas. Même lorsqu'on a compris comment passer un écran il faut encore réussir à mettre le plan en pratique, ce qui ne se fait pas sans douleur. Il y a dans Oddworld : L'Odyssée d'Abe une bonne quinzaine de façons différentes de mourir et autant de vaincre ou de duper ses adversaires. Car en plus de devoir se montrer furtif, le joueur doit aussi exceller dans les nombreuses phases de plates-formes où la moindre micro-seconde de retard sur le timing est généralement signe d'une mort assurée. Le jeu comporte ainsi un nombre hallucinant de passages vraiment très ardus qui font de lui un "die & retry" redoutable mais jamais rebutant, ne serait-ce que parce que les vies sont illimitées et qu'on peut donc recommencer autant de fois qu'on en a le courage. Le manque de checkpoints n'en rend pas moins l'exploration du soft particulièrement éprouvante, et on regrette presque que le nombre total de morts ne s'affiche pas à la fin du jeu pour nous permettre de prendre la mesure du challenge que représente le simple fait de le terminer.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Dans ces conditions, les phases de courses avec Elum, la monture préhistorique d'Abe, font quasiment figure de plaisanterie, moment idéal pour reprendre son souffle en relâchant la pression dans des scènes basées uniquement sur nos réflexes. De la même manière, l'accès aux grenades, au lieu des simples cailloux, et surtout au pouvoir Shrykull qui transforme momentanément Abe en créature invulnérable, constitue une autre bouffée d'air frais dans la progression. Proportionnel au nombre de Mudokons sauvés sur un stage donné, ce pouvoir fait en quelque sorte office de méga détonateur capable d'anéantir aussi bien les mines volantes que les suppresseurs d'incantation et tout autre ennemi présent à l'écran. Au final, c'est bel et bien ce mélange savamment dosé d'infiltration, de plates-formes et de réflexion qui fait tout le sel d'Oddworld : L'Odyssée d'Abe. Franchir certaines salles requiert ainsi une approche furtive très subtile qui implique d'innombrables essais infructueux avant d'atteindre le niveau de skill exigé.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Une fin qui se mérite

Imaginé dès le départ comme le premier volet d'une pentalogie, Oddworld : L'Odyssée d'Abe est un titre de longue haleine qui comporte une mauvaise fin et une vraie fin. Accessible uniquement à la condition de sauver au moins la moitié des Mudokons (soit 50 sur 99), cette fin est la seule à apporter une issue heureuse à l'histoire, impliquant l'ensemble des individus sauvés et le sauvetage de Abe via une méga incantation. Les efforts requis pour la découvrir rallongent bien sûr considérablement la durée de vie, mais c'est le prix à payer pour ne pas voir le triste sort qui attend notre protégé dans la mauvaise fin.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

A noter que, sur la version PlayStation européenne, une petite scène bonus baptisée "ange gardien" est aussi à débloquer en terminant le jeu à 100%. Quant au deuxième opus, Oddworld : L'Exode d'Abe, il verra le jour moins d'un an plus tard, l'éditeur GT Interactive ayant vivement encouragé l'équipe d'Oddworld Inhabitants à mettre les bouchées doubles afin de proposer une suite rapidement en un minimum de temps, pour un résultat qui s'avérera là encore de très grande qualité.

Oldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'AbeOldies - Retour sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Gaming Live de Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Chargement de la vidéo Oddworld : L'Odyssée d'Abe Gaming Live

Chronique Speed Run sur Oddworld : L'Odyssée d'Abe

Chargement de la vidéo Oddworld : L'Odyssée d'Abe Chronique

> Accéder à la rubrique Retrogaming

Profil de Romendil,  Jeuxvideo.com
Rétrogaming PC PlayStation 3 PlayStation PlayStation Portable Aventure Plate-Forme GT Interactive Oddworld Inhabitants Fantastique
Commander Oddworld : L'Odyssée d'Abe
PC
48.75 €
PS1
60.48 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
21 juin 2015, 21:08

Faut lancer un kickstarter pour un nouveau Remake HD :hap:

Lire la suite...
magame84
magame84
MP
15 juin 2015, 23:18

Jeux soldés jusqu'à -90% sur http://www.instant-gaming.com/igr/new-game/

Exemple : The Witcher 3 à 25.62€ au lieu de 60€ (-57%)
--> https://www.instant-gaming.com/fr/268-acheter-cle-the-witcher-3-traque-sauvage/?igr=new-game

Exemple : GTA V à 37€ au lieu de 60€ (-38%)
--> https://www.instant-gaming.com/fr/186-acheter-cle-grand-theft-auto-v/?igr=new-game

Vous pouvez gagner de l'argent en faisant de la publicité pour ce site https://www.g2a.com/r/gagner-argent
chaque jeux que vous vendrez vous fera gagner de l'argent.

Lire la suite...
Madhibiki
Madhibiki
MP
15 juin 2015, 16:39

J'avais envie de rajouter le fait que ce jeu soit un pure hommage caché au film d'anticipation "soleil vert" (Soylent Green) de Richard Fleischer, lui même inspiré du roman "Make Room! Make Room!" d'Harry Harrison.

A voir ou a lire absolument :)

Lire la suite...
cpt_cookiiz
cpt_cookiiz
MP
15 juin 2015, 09:56

un jeu qui m'a fait grincer des dents comme pas possible mais tellement jouissif ^^

Lire la suite...
gogetaren4
gogetaren4
MP
15 juin 2015, 09:53

NOSTALGIE !

Lire la suite...
1valentin
1valentin
MP
15 juin 2015, 08:14

Excellent jeu, un véritable coup de génie :cute:
Sinon il faut absolument jouer à la suite, l'Exode d'Abe, qui est plus long, varié, drôle mais reprend l'essentiel de l'Odyssée(avec des nouveaux monstres à incarner comme les sligs volants, les glukkons, les scrabs.... :p) )!

Lire la suite...
Firecam_2
Firecam_2
MP
15 juin 2015, 05:29

J'ai pété un câble pour plusieurs passages avec les contrôles dégueux.
C'est drôle de le voir, mais moins de le faire, dumoins au clavier.
Très bon jeu sinon. A connaitre.

Lire la suite...
infamousjay
infamousjay
MP
15 juin 2015, 03:09

Tiens, j'y ai joué justement la semaine dernière ! Très bon jeu, mais pour ceux qui sont sur PC, courage, le jeu est légèrement foireux sur Steam et faut bidouiller. C'est d'ailleurs frustrant quand on sait qu'ils ont fait un remake... ils auraient pu faire un màj de l'original. J'ai clairement une préférence pour le clavier que la manette pour ce jeu (mais chacun ses gouts, sachez d'ailleurs que la version PC est un portage playstation d'où un bug, où le jeu cherchait un prétendu fichier manquant dans un dossier "PSXemu"). Le jeu en lui-même est assez simple, c'est juste que par moment, ca frôle le Die & retry. Le truc un peu tordu, c'est les 14 mudokons hyper bien planqués au 1er niveau.
Le 2nd opus était dans la même veine avec des endroits cachés.

Bref, à posséder dans sa bibliothèque du parfait gamer.

PS : Le truc que je ne m'explique pas, c'est que j'avais le jeu plus jeune, mais pas en VF. C'est d'ailleurs, comme ça que j'ai appris ce que "follow me" voulait dire (oui à mon époque y avait pas vraiment internet et les traducteurs).
Lire la suite...
Commentaire édité 15 juin 2015, 03:12 par infamousjay
Dhenox
Dhenox
MP
14 juin 2015, 23:12

Ce jeu :bave:
Ca a clairement marquer mon enfance :cute:

Lire la suite...
ts11
ts11
MP
14 juin 2015, 23:03

J'ai connu ce jeu en y jouant sur le Demo 1 de 1997, j'étais encore jeune à l'époque, j'avais 9-10 ans. Mes parents adoraient ce jeu aussi, et du coup ils me l'ont offert à Noël.
Le jeu n'était pas facile mais j'ai passé des heures dessus. Bien sûr la première fois que je suis arrivé au bout, j'ai eu la mauvaise fin. J'étais en mode "WTF?" quand j'ai vu cette mauvaise fin, jusqu'à lire le joli message qu'il y avait ensuite. :noel:

J'ai réussi seulement quelques années après à finir le jeu en sauvant tout le monde. Il me reste maintenant à le finir en tuant le maximum de lemmings mudokons possibles, 87 je crois, chose que je n'ai toujours pas faite sur ce jeu (j'ai réussi à le faire sur l'Exode d'Abe).

Lire la suite...
Top commentaires
Raymond_du_92
Raymond_du_92
MP
14 juin 2015, 17:09

-Salut (cheveu sur la langue)

-Salut!

-Suis-moi.

-ok

:cute:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
14 juin 2015, 17:08

Le remake est vraiment excellent :) et les vieux aussi bien sur ^^

Lire la suite...
Oddworld : L'Odyssée d'Abe
PCPS4ONEWiiUPS3VitaMacPS1PSP
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (45)
  • Vidéos (13)
  • Images (244)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (6)
  • Forum
  • Boutique
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Star Wars : Battlefront II
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Mario Odyssey
    SWITCH
    Vidéo - Gaming Live