Menu
Call of Duty : Ghosts
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • WiiU
  • PS3
  • 360
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Call of Duty, vu par TiZho du 24/07/2014

News jeu
Call of Duty, vu par TiZho
Call of Duty, vu par TiZho
PC PS4 ONE WiiU PS3 360
Partager sur :

Call of Duty, vu par TiZho
Tous les dimanches, le commentateur TiZho, énorme YouTubeur, vous propose une émission Call of Duty complète à l’ambiance détendue. Si vous ne le connaissez pas, l’heure est aux présentations. Mais Call of Duty étant un jeu qui fait parler, nous vous proposons plutôt un entretien complet avec lui, pour parler de son parcours, de son live, mais aussi et surtout de son jeu fétiche, avec les questions qui fâchent.

jeuxvideo.com > Bonjour TiZho, avant de rentrer dans le vif du sujet, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

TiZho : Bonjour ! Je suis Youtubeur depuis 2008. J’ai commencé par faire des petites vidéos sur mes meilleures actions sur Call of Duty, des petits fails, des vidéos plutôt originales. Ça a pris pas mal d’ampleur, ce qui était surprenant, car le gaming était peu démocratisé à l’époque sur YouTube. J’étais le premier YouTubeur FR sur les jeux vidéo, avec seulement 15.000 abonnés. Faire toutes ces vidéos prend énormément de temps. J’étais en âge de gagner ma croûte, je devais donc faire un choix, arrêter ou continuer. Il n’y avait pas de rémunération à l’époque, ces vidéos ne pouvaient même pas apporter un complément à côté d’une activité professionnelle. J’ai donc mis tout ça en stand-by sans vraiment abandonner, avec l’espoir de reprendre quand j’aurai plus de temps. Mais étant donné que j’avais une certaine expérience sur YouTube, et trouvant dommage de ne pas l’utiliser afin d’aider notamment, j’ai fini par replonger dedans et j’ai créé la chaîne que je gère actuellement : CoD QG. Son principe est simple : c’est une chaîne communautaire, avec des gameplays de nombreuses personnes de cette communauté, avec un souci de qualité. C’est un tremplin pour faire connaître les jeunes YouTubeurs de Call of Duty, car ils sont très nombreux, et aujourd'hui, sur YouTube, il y a tellement de chaînes et de contenu, qu’il est impossible d’y percer sans aide. C’est ce que nous apportons avec cette chaîne. A côté de ça, depuis début juin, je présente donc une émission hebdomadaire sur Call of Duty, tous les dimanches de 20 heures à 22 heures.

jeuxvideo.com > Avant de nous intéresser au contenu de cette émission, plongeons-nous dans Call of Duty. Comment expliques-tu ton attraction pour cette licence ?

TiZho : Depuis plus de 6 ans, je ne fais que du Call of Duty. J’aime beaucoup les FPS. Avant d’arriver sur cette série, je jouais à un jeu PlayStation, Resistance Fall of Man (RFOM), le premier du nom, et non la décevante suite. C’est après que je suis arrivé sur Call of Duty : Modern Warfare. C’est nerveux, fluide, très plaisant. Il propose des styles de jeux différents, un peu bourrins, ou alors plus safe, à distance. A mes yeux, il est complet et accessible. Je me suis donc entraîné, j’ai progressé, j’ai atteint un niveau plutôt bon, refusant ainsi de passer sur un autre jeu et de perdre ces acquis. J’ai de ce fait enchaîné avec les autres Call of Duty et cette idylle n’a été qu’accentuée par le début de mon aventure sur YouTube.

jeuxvideo.com > Joues-tu au mode solo ou te concentres-tu uniquement sur le multijoueur ?

TiZho : Alors là, soyons clairs : je n’ai jamais terminé un seul solo de Call of Duty, même lorsque je recevais le jeu avant sa sortie officielle et donc avant l’accessibilité des serveurs online. Je ne joue qu’au multi donc. Ce qui me plaît, c’est l’affrontement face aux vrais joueurs, l’IA ne m’intéresse pas. J’ai peu de temps, je préfère l’utiliser sur ce que j’aime vraiment.

jeuxvideo.com > Beaucoup de joueurs partagent cet avis : lorsqu'on se plonge dans un jeu multi chronophage, lorsque l’on s’y investit, on a parfois un mal fou à revenir à des jeux solo. J’ai longtemps souffert de ça après une intense cure de Warcraft III. Alors que j’avais enchaîné de multiples jeux solo par le passé, il m’était dès lors devenu impossible de me laisser conquérir par un jeu seul dans mon coin.

TiZho : C’est exactement ça. Je ne joue à aucun jeu solo maintenant, ce qui n’était pas le cas avant. Je commence des jeux solo, je les essaie, mais je ne vais pas plus loin. Le multijoueur est devenu une variable essentielle pour me faire jouer. Ceci dit, pour des joueurs débutants, je conseille vraiment de passer par la case solo avant de partir dans le multijoueur de Call of Duty, où les premières heures sont très délicates. Le jeu reste arcade néanmoins, il est donc plus simple à prendre en main qu’un Battlefield. On peut être mauvais et faire des trucs très sympas sur le jeu.

Call of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZho

jeuxvideo.com > Ha ça je confirme ! Mes 10 heures de multi Call of Duty annuelles ne sont pas que tendresse, mais il m’arrive d’abattre un ennemi, par accident probablement.

TiZho : *rires* Voilà ! Après Call of Duty dispose d’une marge de progression énorme entre le débutant et le joueur professionnel qui fait des actions impressionnantes, maîtrisant complètement le champ d’action, les maps, la stratégie. A mon niveau, il y a encore une marge de progression, moins sur la précision, la visée, les réflexes, car avec l’âge tout ceci baisse (ndlr : TiZho a 28 ans), mais ma lecture du jeu change. L’aspect stratégique remplace mes lacunes et équilibre le tout.

jeuxvideo.com > Quel est ton meilleur Call of Duty ?

TiZho : Modern Warfare 2 ! Je suis arrivé à la fin de Call of Duty 4. J’ai vraiment saigné le 5, mais son univers Seconde Guerre mondiale le met à l’écart, même si je l’aime beaucoup. A suivi Modern Warfare 2, contemporain celui-là. Je m’y suis beaucoup amusé, mon niveau n’a fait que grimper et ma chaîne YouTube a explosé à l’époque de cet épisode. C’est aussi un des plus réussis : les armes sont variées et équilibrées, toutes utilisées. Les snipers y sont excellents, tout comme les maps. Ajoutons à cela que les bonus d’élimination ne dénaturaient pas les parties. Tout ça mis bout à bout me laisse un excellent souvenir de ce Call of Duty.

jeuxvideo.com > Et inversement, quel est celui qui t’a le plus déçu ?

TiZho : Modern Warfare 3 ! Ce qui est assez paradoxal je le sais bien. Je n’ai pas accroché. Les cartes n’étaient pas au top. Certaines armes étaient au-dessus du lot, étant de fait utilisées par le plus grand nombre. C’était donc plus délicat pour les vidéos, où on doit varier l’armement, au détriment de notre efficacité. En plus j’ai tellement aimé Modern Warfare 2 que j’avais mis énormément d’espoir dans le 3, sûrement trop. Je préfère l’oublier. *rires*

jeuxvideo.com > Quel est ton avis sur le dernier-né de la série : le controversé Ghosts ?

TiZho : Effectivement, c’est un jeu qui a été très critiqué. Je le vois quotidiennement sur la chaîne YouTube. Les gens n’ont pas accroché. Pour moi, au contraire, c’est un épisode que j’ai beaucoup apprécié. On a du mal à s’y faire, car les différences avec Black Ops 2 sont grandes. Pour un joueur qui a débuté avec le précédent, je comprends ce rejet. Moi j’ai enchaîné les épisodes et j’ai donc l’habitude de changer d’univers et tout le reste. Pour apprécier Ghosts, il faut faire l’effort, lui donner sa chance. Il apparaît comme un nouveau challenge.

Les maps sont très grandes, ça impose une autre façon de jouer, avec plus de finesse, des déplacements qui doivent être plus malins. Côté armement, c’est très équilibré. On est efficace avec un fusil à pompe, un sniper, etc. Les bonus d’élimination ne sont pas très puissants, réduisant l’impact des bombardements notamment. La guerre s’y règle l’arme en main. Niveau connexion, le temps de latence est très correct : personne n’est avantagé ou désavantagé. C’est un jeu différent, du vent frais sur la saga.

Call of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZho

jeuxvideo.com > Justement, toi qui gères également une équipe e-sport sur le jeu, comment vois-tu cette arrivée annuelle d’un nouveau jeu qui change tout ou presque. C’est un cas vraiment particulier dans le sport électronique, un peu comme pour Fifa. Pour toi, un nouveau Call of Duty, c’est une grosse mise à jour ou bien plus ?

TiZho : Chaque épisode est un très gros bouleversement pour la scène e-sport Call of Duty, avec ses propres règles. Les administrateurs de tournois doivent définir un nouveau règlement pour tirer au mieux la compétition vers le haut : des armes bannies, d’autres modes de jeu, de nouvelles cartes. Le jeu propose un contenu différent, les tournois aussi. De plus, certains joueurs performants sur un épisode coincent sur le suivant, et vice versa.

jeuxvideo.com > Comment vis-tu l’arrivée d’un nouvel épisode, notamment pour ta chaîne YouTube ?

TiZho : Dès que j’ai le jeu, je regarde l’arsenal proposé. Je visite ensuite toutes les cartes, je réfléchis aux stratégies que l’on peut adopter. Je me penche sur les modes de jeu. Ensuite, je fonce sur le jeu et je m’entraîne, je me familiarise avec ce nouveau contenu. Sur la chaîne, on fait des vidéos à thème, sur les armes, les cartes, les modes originaux comme les zombies, etc. La sortie d’un jeu rythme donc la vie de la chaîne pendant une bonne période, au moins deux mois. Il y a un pic de contenu très fort lors de la sortie.

jeuxvideo.com > Passons maintenant aux sujets qui fâchent. Call of Duty est un phénomène commercial dans le monde du jeu vidéo, puisqu'il s’agit de la franchise ludique la plus lucrative de l’histoire, bien devant Harry Potter ou autre Avatar. Pourtant, on ne peut pas attester une Union Sacrée autour de ce titre, bien au contraire. Comment expliques-tu l’image si négative du jeu, son rejet viscéral pour beaucoup ?

TiZho : La licence est établie depuis longtemps, il y a donc une lassitude chez les joueurs, ce que je comprends, d’autant qu’un épisode sort chaque année. Ça donne l’image d’une machine à fric. Sa forte médiatisation épuise aussi. Il y a des publicités partout. Le jeu est omniprésent, ce qui joue en sa défaveur. Il accapare une grosse partie du gaming, au détriment d’autres titres. De plus, depuis Call of Duty 4, le moteur graphique n’a pas vraiment été changé et c’est fort dommageable, à juste titre. Le soft est très lucratif et son amélioration graphique se fait attendre. C’est assez surprenant.

jeuxvideo.com > Tous ces aspects sont évidents et légitimes, mais il y en a aussi un autre à prendre en compte. Quand on est visible, on est visé, ça a toujours été le cas. On constate que tous les « phénomènes » culturels se font démonter par une partie de la population lorsque son succès dépasse l’entendement. Sur les jeux, Call of Duty est accompagné par League of Legends, GTA, Pokémon ou par World of Warcraft par le passé. Au cinéma, c’est le cas de Transformers ou des Marvel. Ça a été le cas aussi pour Avatar, et même pour Intouchables qui a commencé à essuyer les premières salves en dépassant les 15 millions de spectateurs. Ce qui plaît au plus grand nombre se fait cibler par d’autres, avec des critiques qui sont parfois tout à fait justifiées, et d’autres qui ne sont le témoin que d’un rejet par principe. C’est un vrai problème pour Call of Duty ?

TiZho : Très bonne remarque, car c’est tout à fait le cas pour ce jeu. Tout le monde sait que cette franchise génère énormément d’argent. Beaucoup la taxent alors de commerciale, sans chercher les raisons d’un tel succès. Pourtant, il y a une vraie communauté derrière ce jeu, présente chaque année. Activision n’a pas mis une arme sur la tempe de ses joueurs, même si la promotion du jeu, très forte, influence les ventes, soyons lucides. J’ai un profond respect pour ceux qui n’aiment pas Call of Duty, s’ils y ont joué et n’ont pas accroché, condamnant sa qualité graphique, etc. Il y a néanmoins beaucoup de monde qui démonte la saga sans l’avoir eue en mains, et c’est ridicule. Comment dire que l’on n’aime pas sans connaître ? Call of Duty n’est pas le seul dans ce cas, et c’est dommage. Il y aura toujours des anti-succès.

Call of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZhoCall of Duty, vu par TiZho

jeuxvideo.com > Un des reproches souvent fait au jeu, c’est d’être un titre pour casus, pour gamins, que les vrais, ceux qui savent, jouent à d’autres jeux, comme Battlefield par exemple. Cliché ou vérité ?

TiZho : C’est vrai qu’on le voit souvent. Mais sur quoi cela se base-t-il ? Il est vrai qu’il y a un public assez jeune, car le jeu est plus simple à prendre en main, il est intuitif, même s’il y a un monde avant d’avoir un niveau professionnel. Néanmoins, dans les faits, il y a tous les publics sur le jeu, le panel est très large. Cette image-là est donc erronée, d’autant qu’il faut un vrai investissement, une rigueur et du skill pour atteindre les sommets, comme pour les autres titres. Il est plus profond qu’il n’y paraît.

jeuxvideo.com > La visée automatique sur consoles est vivement critiquée et contribue à véhiculer cette image, non ?

TiZho : Oui certainement. Ceci dit, la désactiver change complètement le jeu, sa philosophie : il serait moins nerveux, moins dynamique, moins arcade. Elle fait partie de ce qu’est Call of Duty, il faut donc l’accepter. C’est comme reprocher à Mario Kart d’être moins pointu qu’un Gran Turismo. Pour un FPS plus simulation, il faut donc se tourner vers Battlefield, mais ce sont deux titres très différents qui ont tout autant le droit d’exister.

jeuxvideo.com > Certains éléments entourant Call of Duty n’aident pas le jeu. Ce fut notamment le cas de l’épisode mouvementé des éditions collector à la Paris Games Week. Quel est ton avis sur ce point ?

TiZho : Très bonne question, car c’est un épisode très sombre, si je puis dire. Je regrette l’incivilité des gens qui ont grimpé, bousculé, un vrai manque de discipline. Ceci dit, il n’y avait pas que des joueurs de Call of Duty, certains étaient là pour récupérer un jeu et le revendre. Activision a aussi complètement sous-estimé l’impact de sa démarche, avec un manque de personnel. Il faut tirer un enseignement de cet épisode. Je ne pense pas que cela était recherché par l’éditeur, car même si cela a fait beaucoup de pub pour le jeu, ça reste une mise en avant du produit très négative. Au contraire, aujourd'hui, ça accentue la nécessité du titre de redorer son blason.

jeuxvideo.com > On peut aussi critiquer le comportement de joueurs professionnels qui s’insultent et se menacent lors de compétitions. Certaines vidéos ont largement tourné sur Internet, en véhiculant une image très négative du jeu d’un point de vue sport électronique.

TiZho : Sur Call of Duty, le trash talk est omniprésent, pour déstabiliser l’adversaire. Je ne sais pas si c’est présent sur d’autres scènes e-sport, mais si ça n’est pas le cas, je comprends tout à fait que ça puisse choquer un public peu habitué, surtout quand il y a des débordements. La vidéo la plus célèbre, entre Millenium et Supremacy, est un cas vraiment particulier, avec une vraie tension liée à des changements dans les effectifs. Elle est hors norme et c’est dommage qu’on en ait tiré des conclusions qui généralisent. D'ordinaire, le trash talk est là, mais bien plus subtil.

jeuxvideo.com > De l’extérieur, on a l’impression que le succès de l’e-sport sur Call of Duty est moindre depuis la sortie de Ghosts, ce que le spécialiste récuse, à raison. Black Ops 2 a accompagné au sommet des équipes et des joueurs phénomène, comme Gotaga. Lors de la Paris Games Week, de nombreux joueurs ne pouvaient pas se déplacer dans les allées sans escorte. Ce phénomène est-il toujours aussi fort maintenant ?

TiZho : Oui, même plus qu’avant. Il y a trois semaines, Call of Duty était même présent aux X-Games à Anaheim avec une diffusion sur ESPN. C’est donc une énorme mise en avant. Il y a aussi de plus en plus d’équipes, de structures sur Call of Duty, comme Evil Geniuses. C’est de plus en plus présent, bien moins marginal. Ceci dit, pour la France, c’est particulier. Vitality, l’équipe de Gotaga, écrase légitimement et totalement la scène tricolore, à tel point qu’elle s’en retrouve étouffée. On en entend finalement peu parler. De plus, les jeux PC gardent le monopole de la médiatisation e-sport, comme League of Legends, Dota 2 ou Hearthstone. Call of Duty est un cas à part, car il est sur consoles. Le titre rattrape doucement son retard niveau sport électronique. Puis la Paris Games Week est un pic et elle n’a pas encore eu lieu.

jeuxvideo.com > Nous risquons d’atteindre le tome 2 de notre entretien TiZho, il est donc grand temps de passer sur ton émission sur Gaming Live. Que proposes-tu pendant ces deux heures hebdomadaires ?

TiZho : Du Call of Duty ! *rires* Il faut le signaler quand même ! On commence par un débriefe de l’actualité du jeu, les mises à jour, les trailers, les nouveautés du prochain épisode, l’e-sport. Pas trop long bien évidemment, car le public veut surtout du jeu. Il y a ensuite un ou plusieurs invités, des acteurs de la scène, mais aussi des joueurs d’autres jeux pour parler de leur vision de Call of Duty. Je cherche des avis différents sur la licence. On joue pendant environ 1h15 et on termine par un Top 10 des meilleures actions envoyées sur la boîte mails de l’émission (codxtime@gmail.com) et le premier gagne un Season Pass pour avoir les extensions. On interagit avec le tchat et Twitter, on joue souvent avec les internautes. L’idée est vraiment de partager, de proposer une émission cool, avec une vraie bonne ambiance.

Vous le retrouverez donc dimanche à 20 heures, avec au fil des semaines des informations sur le prochain opus : Advanced Warfare.

  • Notre Web TV Gaming Live TV1
Profil de Kere,  Jeuxvideo.com
Par Kere, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PlayStation 4 Xbox One Wii U PlayStation 3 Xbox 360 FPS Infinity Ward Activision
Commander Call of Duty : Ghosts
PC
14.79 €
PS4
26.94 €
ONE
10.99 €
PS3
2.31 €
360
10.26 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Coastal-Dream76
Coastal-Dream76
MP
le 31 août 2014 à 17:28

"les maps de CoD Ghosts sont très grandes" Pardon? :ouch2:

Lire la suite...
GrosMechantZob
GrosMechantZob
MP
le 31 août 2014 à 02:53

FPS console j'ai des nausées...

Esport console, j'ai vomis

Lire la suite...
UltimaWeaponEX
UltimaWeaponEX
MP
le 11 août 2014 à 00:44

adelito93 Voir le profil de adelito93
Posté le 25 juillet 2014 à 01:41:47 Avertir un administrateur
Il faut connaître TiZho pour comprendre.
Et je confirme, c'est vraiment l'un des premiers youtubers CoD !

Tu penses vraiment que cette new 101% kikoo no life COD donnerait envie de le connaître ?

ça fais 6 ans qu'il se sort plus de COD, il prend les insultes comme des stratégie, il ne joue à rien d'autre et aucun jeu solo, non mais lol faut qu'il se sorte les doigts d'où je pense surtout...

Lire la suite...
Loweakgraph
Loweakgraph
MP
le 31 juil. 2014 à 14:20

Un mec qui aime COD et qui vante COD... mouais j’aurais passer du temps pour lire pas forcement pour rien

Lire la suite...
LaraCroft20
LaraCroft20
MP
le 27 juil. 2014 à 20:50

Je voulais finir sur quelque chose qui m’a intrigué, durant tout l’interview TiZho ne fait que répéter qu’il n’est pas un joueur. Je cite : « Depuis plus de 6 ans, je ne fais que du Call of Duty […] Je ne joue à aucun jeu solo maintenant, ce qui n’était pas le cas avant. Je commence des jeux solo, je les essaie, mais je ne vais pas plus loin. Le multijoueur est devenu une variable essentielle pour me faire jouer ». Récemment vous avez fait une émission où vous cherchiez la définition du terme « casu », je pense que vous l’avez là. Je déteste le mot « casu » car il a une connotation péjorative, il sous entend qu'une personne qui n'est pas un joueur est forcément un type de personne inférieur ce qui est ridicule lol Je préfère le terme de « non joueur » tout simplement. Pour moi une personne qui ne joue qu'à un jeu en particulier et surtout multi (dans ce cas COD), je n'appelle pas ça un joueur. Dire qu’un fan de « Call of Duty » est un joueur c'est comme dire qu'un mec fan d’American Pie et qui ne regarde que ça, c'est un cinéphile. Cela n'a pas de sens. Un vrai joueur ne fait pas d'e-sport car cela est incompatible avec la notion de « joueur ». Le joueur classique a des goûts éclectiques (cela n’empêche pas les préférences style le joueur de rpg, de survival horror, d'infiltration, retro etc…), le point commun entre les différents joueurs est qu'ils considèrent le jeu comme un art et ont donc une culture vidéoludique (le multi est donc exclu tout comme la personne qui passe sa vie sur une seule licence).

Je développe cette notion de « non joueur » parce que c’est l’une des choses qui fait que « Call of Duty » n’est pas apprécié. Ce n’est pas une licence pour joueurs. « Call of Duty » possède les « qualités » pour être présent sur la scène e-sport justement. Son public est le grand public (le portrait du guest interviewé le prouve), les participants de l’e-sport sont des gens qui n’affectionnent qu’un titre en particulier et qui restent sur ce même titre des années durant. Le joueur prend le jeu comme un art mais le participant à l’e-sport comme une compétition à partir de là les intérêts sont différents et le public aussi. Les deux sont incompatibles car pour être un bon compétiteur il faut rester sur un même titre des années pour s’entraîner et être le meilleur par contre le joueur cherche la multiplicité pour ressentir différentes émotions. On ne peut être les deux. Le problème de l’industrie est qu’elle a tendance (volontairement ou par méconnaissance) à mélanger les deux et c’est cela aussi qui énerve la communauté des joueurs. COD serait plus respecté (s’il respectait déjà sa communauté) s’il restait à sa place c’est-à-dire dans le domaine de l’e-sport.

Pour conclure, le joueur se doit de repousser ces licences grand public qui veulent marcher sur les « plates bandes » des joueurs car dans le cas contraire c’est renoncer à notre passion. Le grand public à ses intérêts à voir COD mais le joueur à ses intérêts à le voir disparaître ou du moins « mis à sa place ». Les éditeurs ne font pas la différence (ou ne veulent pas) entre grand public et joueurs par conséquent toutes les arnaques acceptées par le plus grand nombre se répercutent sur nous joueur. Il faut donc penser à nos intérêts. On ne peut pas vendre notre art et d’autant plus à un public qui en a rien à foutre, à un public qui ne sera pas forcément là dans 20 ans ou qui ne restera que sur une licence toute sa vie. Ce qui dérange c’est certes les procédés douteux de la série mais aussi les conséquences que pourrait entraîner cette licence dans le futur. Conséquences pour les joueurs mais aussi les fans de la série. Je trouve qu'il y a trop de complaisance envers Activision. Je respecte les fans de COD mais ne comprends pas les fans qui justement aiment cette IP et pourtant laissent Activision faire n’importe quoi avec. Est-ce que le fan de COD se respecte t-il en acceptant cela d'Activision ? Parmi les dangers que j’ai listé précédemment, peut-être peut-on rajouter le fait que les éditeurs dans le futur ne se bornent à développer que pour l’e-sport et délaissent les joueurs, à voir (ce danger contrairement aux autres on ne pourra malheureusement rien y faire). Chacun a ses intérêts donc le joueur défend les siens, sa survie en dépend lol J’ai peut-être tort sur certains points, je ne sais pas, en tout cas c’est ce que je pense et je voulais le faire savoir suite à cette interview intéressante.

C'est enfin fini ! lol Encore une fois ce que je pense n'est pas une vérité absolue mais je le ressens comme cela.

Lire la suite...
LaraCroft20
LaraCroft20
MP
le 27 juil. 2014 à 20:46

Maintenant parlons des faits plus particuliers qui dérangent les joueurs selon moi.

Le premier : « Call of Duty » à la base n’est pas un jeu multi.

TiZho le dit clairement, il ne joue à « Call of Duty » que pour son multi jusque là normal, sauf que COD n’a jamais été un jeu multi à la base. Certes COD 1 et 2 embarquaient un mode multi mais la licence n’a jamais été vendues comme un jeu multi. Et pour le coup il suffit de voir comment « jeuxvidéo.com » a testé ces jeux. Le testeur note le jeu comme du solo et non du multi. COD ne s’est jamais vendu comme du « Counter-Strike » par exemple. Ce qui ne plait pas, c’est cette destruction de licence que beaucoup d’éditeurs font. Ce qui dérange les joueurs est le fait de changer les bases d’une licence. L’une des choses reprochée à COD est d’avoir changé son identité (cela peut-être pour différentes raisons) mais le but ultime c’est pour accueillir un public plus grand (ce n'est pas le seul). Au lieu de créer une autre franchise (online seulement ou une licence avec une autre mentalité par exemple), on détruit l'ancienne pour profiter de l'aura de cette dernière.

Le second : Une sortie annuelle.

On l’a vu beaucoup de personnes dont TiZho jouent à COD pour le multi, c’est normal désormais. Alors je ne suis pas une grande connaisseuse des jeux multi pourtant l’idée qu’un jeu fait pour le multi se renouvelle tous les ans à 60/70 euros personnellement ça me trouble. Normalement un jeu multi se doit d’être présent pendant minimum 4 ans. A la limite les changements doivent être opérés via des mises à jour (les éditeurs sont tellement fières du dématérialisé pourquoi n‘en profitent-ils pas ?). Ne respectent-ils pas assez les joueurs ou n'aiment-ils pas assez leur licence pour vouloir que leurs fans saignent un COD avant de passer à un autre ? Bon on peut trouver l’excuse que chaque fois c’est un univers différent mais l’excuse de l’univers différent peut être accepté si cela concerne un jeu solo or dans le cas présent c’est un jeu multi. Sont-ils vraiment obligés d’attendre 1 an et de vendre quelques maps et armes à 60/70 euros ? Vu leur amour pour le démat’ et leurs fans, ne pourraient-ils pas le faire via des mises à jour gratuites ou des dlc payants à prix corrects (perso je suis contre le démat‘ mais pour le coup s‘ils veulent être honnêtes ils en ont les moyens) ? 8 jeux à 60/70 euros en 1 génération de console pour une licence qui se veut multi... Ça craint un peu. Même Assassin's Creed qui un jeu « fast food » (principalement) solo a fait moins ! Pour l’excuse qui implique qu’une sortie annuelle complique la scène e-sport qu’a utilisé TiZho, elle est vrai mais Activision n’a pas fait cela dans ce sens…

Le troisième : Moteur graphique inchangé.

Activision a gagné sur chaque COD un nombre incalculable d’argent mais ils n’ont pas été capables de changer de moteur graphique en x années ? Quand on voit que certains studios bien plus modestes font l’effort dès qu’ils le peuvent et qu’Activision qui a amassé des millions sans pratiquement rien dépenser (car ne font que du recyclage) et qu’à aucun moment se sont dit, bon on va un petit peu améliorer le moteur quand même, là y a un peu de « foutage de gueule » quand même.

Le quatrième : Ses DLC

Bon je vais droit au but, le DLC et le démat’ c’est le mal ! (Bon j‘ai mes raisons que je n‘exposerais pas là car cela serait trop long mais en gros c‘est mauvais pour l‘avenir du jeu vidéo car cela implique des problèmes concernant le droit de propriété du joueur et le plaisir de jouir de nos jeux sans barrières (par exemple jouer à un jeu démat‘ sur Playstation 3 dans 20 ans risque de poser un certain nombre de problèmes) mais les ennuis peuvent aussi concerner la conservation du patrimoine vidéoludique), etc. Les jeux en kit non merci et des jeux en kit qu’il faut payer plusieurs fois c’est ridicule (Un jeu en kit, outre le ridicule de la chose et le fait de payer plusieurs fois le produit, est difficile à conserver du fait de sa dématérialisation et de sa forme hachée). Pour sa défense Activision n’est pas le seul éditeur qui fait cela et ils ne mettent pas un flingue sur la tête du consommateur non plus mais bon ça ne rend pas leur démarche honnête pour autant. Le pire (je suis peut-être mauvaise langue) c’est que je n’ai jamais vu Activision mettre du contenu en ligne gratuit pour remercier sa communauté au moins. Les rares fois c’était sur une période limitée. De plus en terme de DLC payants ridicules, Activision fait fort avec ses packs de personnalisation par exemple.

Le cinquième : Sa communauté

Il y a sûrement des gens bien malheureusement une grosse partie de la communauté craint. Je cite TiZho : « Sur Call of Duty, le trash talk est omniprésent, pour déstabiliser l’adversaire […] D'ordinaire, le trash talk est là, mais bien plus subtil ». La phrase parle d’elle-même… La grosse part de la communauté représente malheureusement bien les personnes qu'Activision veut attirer.

Le sixième : Son omniprésence

Suite aux différents travers que je viens d’énoncer, son omniprésence médiatique gêne à juste titre car montrer en exemple une licence qui cumule autant de mauvais points, ça peut agacer un certain nombre de joueurs et être dangereux pour notre passion.

Pour ce qui est d’affirmer que « Call of Duty » est toujours est de plus en plus populaire parce qu’il a du succès à l’e-sport, ce n’est pas vraiment convaincant. Le fait que « Call of Duty » rencontre un succès à l’e-sport veut juste dire que la communauté s’est officialisée mais elle n’a pas forcément grandi. Les gens qui y jouent à l’e-sport sont les mêmes qui y jouaient chez eux (Je ne compte dans la communauté que les gens qui pratiquent le jeu pas les spectateurs car ces derniers ne sont pas forcément des fans). Il ne faut pas tout mélanger. Maintenant les gens fans de COD ont un cadre où se retrouver. Dans les faits, les ventes de la licence ont baissé et Activision a eu « honte » de dévoiler ses chiffres de ventes. Pour ce qui est du fait que l’on n’entend pas parler de COD et de son succès à l’e-sport dû au monopole des jeux exclus PC… Mouais pourquoi pas mais bon soit la communauté est grosse et rivalise facilement avec celles en place soit elle ne l’est pas. Après je ne réfute pas l’argument du succès qu’à COD à l’e-sport mais bon cet argument peut être interprété de différentes manières. Donc à voir l’ampleur de COD dans le futur en terme d‘e-sport et de ventes pures. Et pour finir, cette histoire des joueurs qui doivent avoir une escorte n'implique pas que le phénomène prenne de l'ampleur mais tout simplement que le public de COD (qui joue au jeu ou pas) a un grain. Je ne veux pas être médisante mais quand Loana est sortie du Loft (Loft Story 1), un paquet de monde l’attendait et voulait se ruer sur elle lol pourtant 1 mois après, ces mêmes personnes ne devaient même plus savoir qui elle était…

[Suite dans un troisième message]

Lire la suite...
LaraCroft20
LaraCroft20
MP
le 27 juil. 2014 à 20:44

Je souhaite bonne chance à ceux qui me liront jusqu‘au bout ! lol Le roman à venir ne concerne que mon point de vue. Certaines personnes seront peut-être en désaccord avec ce que je pense et je le comprends.

Depuis pas mal de temps maintenant « Jeuxvidéo.com » s’est diversifié. On sent une volonté de « professionnaliser » ce site et c’est agréable. Cette interview prouve ce nouvel état d’esprit. L’interview est intéressante et pousse les lecteurs à comprendre le fan de « Call of Duty » et cette série de jeu. La démarche est légitime et honnête pourtant la tolérance à ses limites. Cette licence a trop de « cadavres dans son armoire ». Beaucoup de gens apprécient COD c'est compréhensible mais des fois malgré le fait que l'on aime quelque chose, il faut accepter de voir la réalité en face et être honnête. « Call of Duty » est pour l’instant une arnaque commerciale.

De nombreux faits sont imputés à cette licence. TiZho en a listé pas mal. En commençant par les plus généraux : Il y a la lassitude classique du fait que la série est établie depuis longtemps mais surtout une lassitude dû au fait que c‘est « beaucoup de bruit » pour un jeu plutôt banal en fin de compte. Il y a aussi et surtout une publicité tellement agressive autour de COD que cela en devient ridicule et énervant. Il accapare beaucoup trop les médias et cela peut devenir très dangereux si on laisse faire. Il en vient du « devoir » du joueur de remettre les choses à leur place. Si on laisse s’implanter trop facilement des jeux comme cela, dans le futur on peut signer l’arrêt de mort des jeux de qualité ainsi que la diversité que l‘on connaît actuellement. Pourquoi ?

Premièrement, les éditeurs (faisant confiance aux chiffres) voyant le succès de ce genre de série pourraient très bien vouloir copier le style (on peut dire « adieu » à la diversité, on aurait que du FPS de guerre multi. C‘est chouette pour le grand public mais catastrophique pour le joueur) mais aussi les procédés douteux, comme la sortie annuelle (qui impacte sur la qualité et l‘originalité) ou le recyclage et le minimum syndical (c‘est-ce qui est déjà en train de se produire…). Deuxièmement cela peut être dangereux car sa surexposition peut cacher des titres intéressants et faire croire aux gens que c’est ça le jeu vidéo un simple jeu multi alors que non c‘est de l‘art. COD est une machine à fric, Activision a dû gagner « je ne sais pas combien de millions » mais ils ont attendu plusieurs années avant de sortir un nouveau moteur graphique ? C’est simple, ils font des économies parce que « Call of Duty » EST une machine à fric. Ses différents travers le prouvent. Après il ne faut pas être hypocrite, tout le monde recherche de l’argent mais après y a un minimum de respect à attendre de l’éditeur. Il ne faut pas dire « Amen » à tout.

Vous parliez du fait que lorsqu’un produit devient populaire, beaucoup de gens s’y attaquent. Ils peuvent s’y attaquer à tort mais aussi à raison. Il faut être honnête quand quelque chose devient populaire dans 95% des cas la qualité baisse. Pourquoi ? Parce que l'éditeur sait que cela va se vendre et donc fera 0 effort, il se repose sur ses acquis. Notamment GTA V par exemple, que la presse a encensé et qui au fond est loin d'être le meilleur (perso je trouve qu’il a de bonnes idées mais globalement je l’ai trouvé bâclé dû justement à sa popularité, sa réputation installée, l‘ajout du multi pour le grand public (baisse de la qualité du jeu global et jeu vide car manque d‘activités dans le solo) et ajout d‘éléments superficiels (grosseur de la map)) mais le sujet n‘est pas GTA. Vous rajoutez que l’on peut être populaire et pas commercial peut-être mais dans la plupart des cas on devient populaire parce que l’on a fait en sorte d’attirer le plus grand nombre. Quand on a une idée de gameplay, un univers particulier ou pas, quand on a une histoire à raconter et que le développeur l'applique direct là on fait un jeu. Quand la première question que l'on se pose c'est. Est-ce que cela va plaire au consommateur ? Là la démarche est commerciale. « Call of Duty » est purement commercial c'est un fait. Tout est fait pour qu’Activision fasse des économies et la licence ne prend aucun risque. Le jeu est banal, n’a aucune évolution, est vendu tous les ans à 60/70 euros et ne cesse de faire des pubs agressives avec des effets hollywoodiens. La popularité de COD fait qu’il faut se battre d’autant plus fort contre sa mauvaise influence car qui dit populaire dit grosse influence et donc ses travers auront bien plus d’impact que n’importe quel jeu.

[Suite dans un second message]

Lire la suite...
Taytoutay
Taytoutay
MP
le 26 juil. 2014 à 22:44

Au VDD:

Je joue que très rarement à COD, c'est une hérésie du JV je trouve, c'est un jeu pour casu et pur assisté, limite sur PC ça pourrait passer, mais fasse à CS sur la même plateforme, il se fait ramasser niveau technique et gameplay.

COD est juste un jeu pour les mecs qui justement n'ont pas envie de se fouler à apprendre à jouer, à part courir et tirer et profiter de l'avantage de la connexion, ce jeu ne demande aucun skill. Ce qui me fait rire, ce sont ceux qui se considères comme des pros, surtout sur COD Ghost vu que celui-là est basé sur la chance. Les spawns ont été codés par des trisomiques, tu trouves ça normal de réapparaître devant un type de l'équipe adverse? Pro ou pas, tu n'as pas le temps de te retourner, tu meurs direct.
Je parle pas aussi de la latence, allez savoir pourquoi, les serveurs d'Activision ont été aussi codés par des crétins attardés, ils sont codés pour que ce soit le type avec la pire connexion de la session qui soit l'hôte.

J'ai MW2, et des petits connards qui me provoquaient en 1vs1, j'en ai connus, j'ai beau ne quasi jamais jouer, à force de faire sa grande gueule, j'ai quand même souvent gagner car j'étais chanceux, et ça me traite de tricheur. Après quand je dis petit connard, je suis déjà tombé sur des types de 22ans chômeurs et qui n'ont rien d'autre à foutre de leur vie que de provoquer les gens sur COD pour se sentir exister, c'est ça COD.

Lire la suite...
Daftikman
Daftikman
MP
le 26 juil. 2014 à 05:47

bzh-elaide
Posté le 25 juillet 2014 à 19:25:56
Je le connaissais pas celui-là, il est rigolo en tout cas.

" je ne fais que du Call of Duty. J’aime beaucoup les FPS. "
6 ans qu'il gâche sa vie ... Espérons seulement qu'il ait pris du temps pour jouer à Half-Life, L4D, CS ... avant.

"Sur Call of Duty, le trash talk est omniprésent, pour déstabiliser l’adversaire."
Ca montre bien la mentalité puérile des joueurs ne jouant qu'à Call of. Insulter les gens sur un jeu, j'appelle pas ça du fair-play.

"Je ne joue à aucun jeu solo maintenant"
Si tu savais ce que tu rates mon grand Les modes solo, même ceux de Call of, sont bien plus intéressants que le multijoueur vide et répétitif de CoD.
________

Wow toi aussi tu es rigolo! Le mode solo plus interessant que le mode multi, c'est juste enorme ce qu'on peut lire sur ce site :mdr:
Pour aimer et pouvoir parler d'un jeu, d'apres toi, il faut avoir fait tous les autres jeux du genre?

Achetez vous un cerveau avant de critiquer cod.

Bref, sympa cette itw, enfin un veteran qui a vu tout le potentiel de Ghosts, ce jeu est juste le meilleur de la serie je trouve car tres équilibré au niveau des armes, des accessoires, des killstreaks, ou encore, l'agencement des maps, . Il est fait pour les anciens, ceux qui savent jouer et qui en ont mare des maps avec 3 couloirs et des drones durant toutes les parties...

C'est juste triste qu'il y ai autant de noobs et d'enfants qui jouent seul (alors que c'est bien mieux en equipe) et qui forcement font n'importe quoi car ils ne savent pas jouer. Ca donne des parties vraiment bizarre parfois mais lorsqu'il y a du monde en face, c'est plus la meme chose :)

A tous les gens qui critiquent cod pour son gameplay: si cod est un pur jeu pour casu, venez faire des matchs contre des bons joueurs, je sais deja qui va bien se fendre la tronche à eclater les noobs en puissance que vs etes XD.

Lire la suite...
bzh-elaide
bzh-elaide
MP
le 25 juil. 2014 à 19:25

Je le connaissais pas celui-là, il est rigolo en tout cas.

" je ne fais que du Call of Duty. J’aime beaucoup les FPS. "
6 ans qu'il gâche sa vie ... Espérons seulement qu'il ait pris du temps pour jouer à Half-Life, L4D, CS ... avant. :rire:

"Sur Call of Duty, le trash talk est omniprésent, pour déstabiliser l’adversaire."
Ca montre bien la mentalité puérile des joueurs ne jouant qu'à Call of. Insulter les gens sur un jeu, j'appelle pas ça du fair-play.

"Je ne joue à aucun jeu solo maintenant"
Si tu savais ce que tu rates mon grand :rire: Les modes solo, même ceux de Call of, sont bien plus intéressants que le multijoueur vide et répétitif de CoD.

Lire la suite...
Top commentaires
LaraCroft20
LaraCroft20
MP
le 27 juil. 2014 à 20:50

Je voulais finir sur quelque chose qui m’a intrigué, durant tout l’interview TiZho ne fait que répéter qu’il n’est pas un joueur. Je cite : « Depuis plus de 6 ans, je ne fais que du Call of Duty […] Je ne joue à aucun jeu solo maintenant, ce qui n’était pas le cas avant. Je commence des jeux solo, je les essaie, mais je ne vais pas plus loin. Le multijoueur est devenu une variable essentielle pour me faire jouer ». Récemment vous avez fait une émission où vous cherchiez la définition du terme « casu », je pense que vous l’avez là. Je déteste le mot « casu » car il a une connotation péjorative, il sous entend qu'une personne qui n'est pas un joueur est forcément un type de personne inférieur ce qui est ridicule lol Je préfère le terme de « non joueur » tout simplement. Pour moi une personne qui ne joue qu'à un jeu en particulier et surtout multi (dans ce cas COD), je n'appelle pas ça un joueur. Dire qu’un fan de « Call of Duty » est un joueur c'est comme dire qu'un mec fan d’American Pie et qui ne regarde que ça, c'est un cinéphile. Cela n'a pas de sens. Un vrai joueur ne fait pas d'e-sport car cela est incompatible avec la notion de « joueur ». Le joueur classique a des goûts éclectiques (cela n’empêche pas les préférences style le joueur de rpg, de survival horror, d'infiltration, retro etc…), le point commun entre les différents joueurs est qu'ils considèrent le jeu comme un art et ont donc une culture vidéoludique (le multi est donc exclu tout comme la personne qui passe sa vie sur une seule licence).

Je développe cette notion de « non joueur » parce que c’est l’une des choses qui fait que « Call of Duty » n’est pas apprécié. Ce n’est pas une licence pour joueurs. « Call of Duty » possède les « qualités » pour être présent sur la scène e-sport justement. Son public est le grand public (le portrait du guest interviewé le prouve), les participants de l’e-sport sont des gens qui n’affectionnent qu’un titre en particulier et qui restent sur ce même titre des années durant. Le joueur prend le jeu comme un art mais le participant à l’e-sport comme une compétition à partir de là les intérêts sont différents et le public aussi. Les deux sont incompatibles car pour être un bon compétiteur il faut rester sur un même titre des années pour s’entraîner et être le meilleur par contre le joueur cherche la multiplicité pour ressentir différentes émotions. On ne peut être les deux. Le problème de l’industrie est qu’elle a tendance (volontairement ou par méconnaissance) à mélanger les deux et c’est cela aussi qui énerve la communauté des joueurs. COD serait plus respecté (s’il respectait déjà sa communauté) s’il restait à sa place c’est-à-dire dans le domaine de l’e-sport.

Pour conclure, le joueur se doit de repousser ces licences grand public qui veulent marcher sur les « plates bandes » des joueurs car dans le cas contraire c’est renoncer à notre passion. Le grand public à ses intérêts à voir COD mais le joueur à ses intérêts à le voir disparaître ou du moins « mis à sa place ». Les éditeurs ne font pas la différence (ou ne veulent pas) entre grand public et joueurs par conséquent toutes les arnaques acceptées par le plus grand nombre se répercutent sur nous joueur. Il faut donc penser à nos intérêts. On ne peut pas vendre notre art et d’autant plus à un public qui en a rien à foutre, à un public qui ne sera pas forcément là dans 20 ans ou qui ne restera que sur une licence toute sa vie. Ce qui dérange c’est certes les procédés douteux de la série mais aussi les conséquences que pourrait entraîner cette licence dans le futur. Conséquences pour les joueurs mais aussi les fans de la série. Je trouve qu'il y a trop de complaisance envers Activision. Je respecte les fans de COD mais ne comprends pas les fans qui justement aiment cette IP et pourtant laissent Activision faire n’importe quoi avec. Est-ce que le fan de COD se respecte t-il en acceptant cela d'Activision ? Parmi les dangers que j’ai listé précédemment, peut-être peut-on rajouter le fait que les éditeurs dans le futur ne se bornent à développer que pour l’e-sport et délaissent les joueurs, à voir (ce danger contrairement aux autres on ne pourra malheureusement rien y faire). Chacun a ses intérêts donc le joueur défend les siens, sa survie en dépend lol J’ai peut-être tort sur certains points, je ne sais pas, en tout cas c’est ce que je pense et je voulais le faire savoir suite à cette interview intéressante.

C'est enfin fini ! lol Encore une fois ce que je pense n'est pas une vérité absolue mais je le ressens comme cela.

Lire la suite...
LaraCroft20
LaraCroft20
MP
le 27 juil. 2014 à 20:46

Maintenant parlons des faits plus particuliers qui dérangent les joueurs selon moi.

Le premier : « Call of Duty » à la base n’est pas un jeu multi.

TiZho le dit clairement, il ne joue à « Call of Duty » que pour son multi jusque là normal, sauf que COD n’a jamais été un jeu multi à la base. Certes COD 1 et 2 embarquaient un mode multi mais la licence n’a jamais été vendues comme un jeu multi. Et pour le coup il suffit de voir comment « jeuxvidéo.com » a testé ces jeux. Le testeur note le jeu comme du solo et non du multi. COD ne s’est jamais vendu comme du « Counter-Strike » par exemple. Ce qui ne plait pas, c’est cette destruction de licence que beaucoup d’éditeurs font. Ce qui dérange les joueurs est le fait de changer les bases d’une licence. L’une des choses reprochée à COD est d’avoir changé son identité (cela peut-être pour différentes raisons) mais le but ultime c’est pour accueillir un public plus grand (ce n'est pas le seul). Au lieu de créer une autre franchise (online seulement ou une licence avec une autre mentalité par exemple), on détruit l'ancienne pour profiter de l'aura de cette dernière.

Le second : Une sortie annuelle.

On l’a vu beaucoup de personnes dont TiZho jouent à COD pour le multi, c’est normal désormais. Alors je ne suis pas une grande connaisseuse des jeux multi pourtant l’idée qu’un jeu fait pour le multi se renouvelle tous les ans à 60/70 euros personnellement ça me trouble. Normalement un jeu multi se doit d’être présent pendant minimum 4 ans. A la limite les changements doivent être opérés via des mises à jour (les éditeurs sont tellement fières du dématérialisé pourquoi n‘en profitent-ils pas ?). Ne respectent-ils pas assez les joueurs ou n'aiment-ils pas assez leur licence pour vouloir que leurs fans saignent un COD avant de passer à un autre ? Bon on peut trouver l’excuse que chaque fois c’est un univers différent mais l’excuse de l’univers différent peut être accepté si cela concerne un jeu solo or dans le cas présent c’est un jeu multi. Sont-ils vraiment obligés d’attendre 1 an et de vendre quelques maps et armes à 60/70 euros ? Vu leur amour pour le démat’ et leurs fans, ne pourraient-ils pas le faire via des mises à jour gratuites ou des dlc payants à prix corrects (perso je suis contre le démat‘ mais pour le coup s‘ils veulent être honnêtes ils en ont les moyens) ? 8 jeux à 60/70 euros en 1 génération de console pour une licence qui se veut multi... Ça craint un peu. Même Assassin's Creed qui un jeu « fast food » (principalement) solo a fait moins ! Pour l’excuse qui implique qu’une sortie annuelle complique la scène e-sport qu’a utilisé TiZho, elle est vrai mais Activision n’a pas fait cela dans ce sens…

Le troisième : Moteur graphique inchangé.

Activision a gagné sur chaque COD un nombre incalculable d’argent mais ils n’ont pas été capables de changer de moteur graphique en x années ? Quand on voit que certains studios bien plus modestes font l’effort dès qu’ils le peuvent et qu’Activision qui a amassé des millions sans pratiquement rien dépenser (car ne font que du recyclage) et qu’à aucun moment se sont dit, bon on va un petit peu améliorer le moteur quand même, là y a un peu de « foutage de gueule » quand même.

Le quatrième : Ses DLC

Bon je vais droit au but, le DLC et le démat’ c’est le mal ! (Bon j‘ai mes raisons que je n‘exposerais pas là car cela serait trop long mais en gros c‘est mauvais pour l‘avenir du jeu vidéo car cela implique des problèmes concernant le droit de propriété du joueur et le plaisir de jouir de nos jeux sans barrières (par exemple jouer à un jeu démat‘ sur Playstation 3 dans 20 ans risque de poser un certain nombre de problèmes) mais les ennuis peuvent aussi concerner la conservation du patrimoine vidéoludique), etc. Les jeux en kit non merci et des jeux en kit qu’il faut payer plusieurs fois c’est ridicule (Un jeu en kit, outre le ridicule de la chose et le fait de payer plusieurs fois le produit, est difficile à conserver du fait de sa dématérialisation et de sa forme hachée). Pour sa défense Activision n’est pas le seul éditeur qui fait cela et ils ne mettent pas un flingue sur la tête du consommateur non plus mais bon ça ne rend pas leur démarche honnête pour autant. Le pire (je suis peut-être mauvaise langue) c’est que je n’ai jamais vu Activision mettre du contenu en ligne gratuit pour remercier sa communauté au moins. Les rares fois c’était sur une période limitée. De plus en terme de DLC payants ridicules, Activision fait fort avec ses packs de personnalisation par exemple.

Le cinquième : Sa communauté

Il y a sûrement des gens bien malheureusement une grosse partie de la communauté craint. Je cite TiZho : « Sur Call of Duty, le trash talk est omniprésent, pour déstabiliser l’adversaire […] D'ordinaire, le trash talk est là, mais bien plus subtil ». La phrase parle d’elle-même… La grosse part de la communauté représente malheureusement bien les personnes qu'Activision veut attirer.

Le sixième : Son omniprésence

Suite aux différents travers que je viens d’énoncer, son omniprésence médiatique gêne à juste titre car montrer en exemple une licence qui cumule autant de mauvais points, ça peut agacer un certain nombre de joueurs et être dangereux pour notre passion.

Pour ce qui est d’affirmer que « Call of Duty » est toujours est de plus en plus populaire parce qu’il a du succès à l’e-sport, ce n’est pas vraiment convaincant. Le fait que « Call of Duty » rencontre un succès à l’e-sport veut juste dire que la communauté s’est officialisée mais elle n’a pas forcément grandi. Les gens qui y jouent à l’e-sport sont les mêmes qui y jouaient chez eux (Je ne compte dans la communauté que les gens qui pratiquent le jeu pas les spectateurs car ces derniers ne sont pas forcément des fans). Il ne faut pas tout mélanger. Maintenant les gens fans de COD ont un cadre où se retrouver. Dans les faits, les ventes de la licence ont baissé et Activision a eu « honte » de dévoiler ses chiffres de ventes. Pour ce qui est du fait que l’on n’entend pas parler de COD et de son succès à l’e-sport dû au monopole des jeux exclus PC… Mouais pourquoi pas mais bon soit la communauté est grosse et rivalise facilement avec celles en place soit elle ne l’est pas. Après je ne réfute pas l’argument du succès qu’à COD à l’e-sport mais bon cet argument peut être interprété de différentes manières. Donc à voir l’ampleur de COD dans le futur en terme d‘e-sport et de ventes pures. Et pour finir, cette histoire des joueurs qui doivent avoir une escorte n'implique pas que le phénomène prenne de l'ampleur mais tout simplement que le public de COD (qui joue au jeu ou pas) a un grain. Je ne veux pas être médisante mais quand Loana est sortie du Loft (Loft Story 1), un paquet de monde l’attendait et voulait se ruer sur elle lol pourtant 1 mois après, ces mêmes personnes ne devaient même plus savoir qui elle était…

[Suite dans un troisième message]

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon ONE 9.99€ Fnac Marketplace ONE 10.99€ Amazon PC 11.99€ Rakuten PC 12.99€ Rakuten PS4 18.24€ Amazon PS4 19.99€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
The Last of Us Part II
29 mai 2020
2
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
3
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Shenmue III
19 nov. 2019