Menu
Glory Days
  • Tout support
  • GBA
  • PS2
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / News jeux vidéo / Actualités 2004 /

Interview Glory Days du 24/12/2004

News archive
Interview Glory Days
Interview Glory Days
GBA PS2
Partager sur :

Interview Glory Days
Rencontre avec Olivier Denis qui a conçu Glory Days tout seul, comme un grand. Il nous parle de son jeu avec lequel il entretient une relation bien évidemment très fusionnelle.

jeuxvideo.com > Commençons le plus simplement du monde par une petite bio rapide.

Olivier Denis : J'ai 35 ans. J'ai suivi une formation d'ingénieur et, avant Glory Days, j'ai travaillé pour Cryo et Mathématiques Appliquées, notamment sur Conflict Zone dont j'ai dirigé la réalisation.

jeuxvideo.com > A quel genre appartient Glory Days ?

Olivier Denis : A deux genres : l'action et la stratégie. Selon moi, Glory Days fait le lien entre Metal Slug et Advance Wars.

jeuxvideo.com > De quoi est fait le jeu ?

Olivier Denis : Il est composé de 16 missions dont la difficulté est très évolutive. L'idée, c'est que le joueur acquiert à la fois de l'expérience et de nouveaux appareils dès qu'il termine un niveau. Par exemple, dans la première mission, on apprend à se servir de l'hélicoptère. Dans la seconde, c'est l'avion qu'il faut apprendre à manier. Le premier est fragile mais permet de viser plus tranquillement, le second est plus costaud, plus rapide mais demande plus d'adresse pour faire mouche. Et, au cours de la partie, on découvre des armes différentes comme une fusée de type V2 qu'on lance, qu'on dirige un peu et qui fait énormément de dégâts à l'impact.

jeuxvideo.com > Ca c'est pour le côté action. Qu'en est-il de la stratégie ?

Olivier Denis : Le but final de chaque niveau est de détruire le bunker qui représente le PC ennemi, complètement à gauche de la carte. Pour y parvenir, on peut acheter certaines armes et pour obtenir l'argent nécessaire, on recrute des civils qui courent sur la carte en les embarquant dans l'hélicoptère. Evidemment, l'ennemi essaie de faire de même et passer son temps à l'attaquer n'est pas forcément la meilleure des stratégies. On peut également tenter de lui faucher un maximum de revenus en ramassant plus de civils que lui. Et, de loin en loin, on trouve des bunkers qui peuvent être occupés. L'avantage, c'est que sous certaines conditions ces bunkers peuvent constituer le point de départ des troupes qu'on vient d'acheter. Ainsi, on gagne du terrain petit à petit.

jeuxvideo.com > Y a-t-il un vrai moteur physique qui régit les appareils ?

Olivier Denis : Oui. Par exemple, un hélicoptère chargé de missiles et à bord duquel ont embarqué des hommes aura tendance à se rapprocher du sol. Il faudra donc veiller à le maintenir en l'air durant les manoeuvres. Et si on commence à tirer des missiles ou à larguer des soldats, il s'allègera et restera en vol plus facilement.

jeuxvideo.com > Pouvez-vous nous décrire les trois niveaux de difficulté de Glory Days ?

Olivier Denis : Le mode "Facile" permet de se faire la main, de comprendre la mécanique du jeu sans pour autant prendre trop de risques. Le mode "Normal" demande déjà plus de tactique. Par exemple, à ce niveau, les tanks ne peuvent plus être attaqués que par derrière, là où les blindages sont moins résistants. Quant au mode "Expert", c'est pour les dieux. Contrairement aux autres niveaux de difficulté, on n'a plus qu'une vie pour réussir toutes les missions. J'aime bien cette idée car elle crée une tension incroyable. Quand on a trois vies, on prend des risques qu'on ne prendrait pas en mode "Expert".

jeuxvideo.com > Vous avez terminé le jeu en mode "Expert" vous-même ?

Olivier Denis : Non. Là, ça devient vraiment très dur puisqu'on peut compter jusqu'à 250 unités toutes douées de comportement propres.

jeuxvideo.com > Vous avez développé ce jeu tout seul. Ne vous a-t-il pas manqué l'émulation qu'on peut trouver quand on travaille au sein d'une équipe de développement ?

Olivier Denis : Disons que j'ai acquis durant mon expérience chez Mathématiques Appliquées une méthode grâce à laquelle je définis clairement le but à atteindre. En général, je vois d'ailleurs au-delà de ce but. Ensuite, je me donne les moyens d'y parvenir. Dans ce cas de figure, c'est la seule nécessité qui crée l'émulation.

jeuxvideo.com > Une version PS2 est d'ores et déjà prévue. Sera-t-elle très différente de Glory Days sur GBA ?

Olivier Denis : Si vous faites allusion à un éventuel passage en 3D, je ne pense pas. Le principe nous plaît tel quel avec ce scrolling horizontal et j'aimerais qu'on le conserve. Maintenant, nous pourrons bien entendu améliorer de nombreuses choses pour bien profiter de la puissance de la PlayStation 2.

jeuxvideo.com > Vous auriez un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?

Olivier Denis : Je pense que "Joyeux Noël !" s'impose et je le souhaite tout particulièrement à Alexis, mon neveu qui fut le premier joueur de Glory Days.

Interview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory DaysInterview Glory Days
  • Site de l'éditeur
  • Preview de Glory Days
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
Gameboy Advance PlayStation 2 Action Tir ODenis Studio SG Diffusion
Commander Glory Days
GBA
6.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Meilleures offres
A lire aussi
Glory Days signé chez SG 24 nov. 2004, 00:04
Glory Days à l'EGN 30 août 2004, 00:13
Wiki de Glory Days 07 déc. 2014, 17:14
Les jeux attendus
1
The Last of Us Part II
29 mai 2020
2
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
5
Microsoft Flight Simulator
2020