Menu
Danganronpa : Trigger Happy Havoc
  • Tout support
  • PC
  • Vita
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
17.5/20
16 à 20
24
11 à 15
1
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
26 notes

Les avis les plus utiles

18/20
Mihael_Keel
Alerte
Posté le 20 févr. 2014 à 00:00

DanganRonpa: Trigger Happy Havoc est un visual novel-like se rapprochant pas mal de ses cousins de la série Zero Escape.

Si le principe d'avoir des personnages obligés de s'entretuer dans un espace fermé n'a rien d'original, le reste du jeu l'est. Mélangeant phases d'enquêtes, procès, et vie sociale le jeu est plaisant de A à Z tant par l'ambiance que par le gameplay.

Les phases de procès sont très appréciables avec plusieurs types de "mini jeux" aussi bien entrainants et réalisés que diversifiés, à t-elle point que je retiens le mélange du gameplay et de l'ambiance des procès comme étant LE gros point fort de la série.

Bien évidemment le cœur du jeu reste le scénario qui est bien sur excellent. L'intrigue globale mais aussi les différents personnages donnent envie d'avancer de savoir qui tuera/se fera tuer et si le groupe à toujours l'espoir de s'en sortir. Comptez au minimum 25 heures pour terminer l'histoire et tout autant de rebondissements et autres surprises.

Coté musique c'est aussi du bon boulot, les musiques vont du bons au très bons(mention spéciale à la musique de Monokuma qui nous fait tout de suite comprendre la bizarrerie du personnage).

Niveau graphisme cela reste pendant 90% du jeu classique pour un visual novel(personnage en 2D). Cependant Spike Chunsoft a mis le paquet sur les exécutions, toutes étant sous forme de cinématiques très bien réalisés, recherchés et désespérantes avec un brin d'humour noir.

En plus du mode histoire classique le jeu possède le "school mode" qui ne se débloque qu'après avoir fini le mode histoire. Ce mode parallèle est surtout là pour permettre au joueur de terminer ou commencer les phases sociales avec les personnages non-abordés pendant l'histoire. Pour augmenter l’intérêt du mode, un mini jeu de gestion de classe d'exploration a été mis en place mais je n'en dirais pas plus.

Pour conclure ce DanganRonpa brille par son scénario et son originalité donnant un petit coup de pouce à l’intérêt de la PS Vita en Europe.
Pour ceux qui souhaitent découvrir la série je ne peut que vous recommander ce guide d'initiation très utile: http://www.jeuxvideo.com/forums/1-32245-19-1-0-1-0-guide-ultime-dangan-ronpa-v2.htm

On en vient alors à se demander pourquoi nous n'avons pas plus le droit à ce genre de jeu sur le vieux continent. C'en est à sombrer dans le désespoir.

Lire la suite...
19/20
RitsuTainaka
Alerte
Posté le 07 sept. 2014 à 00:00

C'est ce jeu qui m'a fait acheter la Vita.
Célèbre visual-novel au Japon, on a la chance de voir ce jeu en France. Mélange réussi entre une espèce de Battle Royale et Ace Attorney. Le scénario est tout bonnement génial avec un casting réussi. Le meilleur moment dans un chapitre est le procès, dans lequel on doit deviner qui est l'assassin. Les musiques du jeu sont cool, notamment une pendant le procès, qui montre l'intensité du truc.
La fin peut en rebuter certains, mais pour avoir les réponses aux questions, faut jouer au 2.

A essayer d'urgence !!!

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (26)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2 
Page suivanteFin
18/20
Mihael_Keel
Alerte
Posté le 20 févr. 2014 à 00:00

DanganRonpa: Trigger Happy Havoc est un visual novel-like se rapprochant pas mal de ses cousins de la série Zero Escape.

Si le principe d'avoir des personnages obligés de s'entretuer dans un espace fermé n'a rien d'original, le reste du jeu l'est. Mélangeant phases d'enquêtes, procès, et vie sociale le jeu est plaisant de A à Z tant par l'ambiance que par le gameplay.

Les phases de procès sont très appréciables avec plusieurs types de "mini jeux" aussi bien entrainants et réalisés que diversifiés, à t-elle point que je retiens le mélange du gameplay et de l'ambiance des procès comme étant LE gros point fort de la série.

Bien évidemment le cœur du jeu reste le scénario qui est bien sur excellent. L'intrigue globale mais aussi les différents personnages donnent envie d'avancer de savoir qui tuera/se fera tuer et si le groupe à toujours l'espoir de s'en sortir. Comptez au minimum 25 heures pour terminer l'histoire et tout autant de rebondissements et autres surprises.

Coté musique c'est aussi du bon boulot, les musiques vont du bons au très bons(mention spéciale à la musique de Monokuma qui nous fait tout de suite comprendre la bizarrerie du personnage).

Niveau graphisme cela reste pendant 90% du jeu classique pour un visual novel(personnage en 2D). Cependant Spike Chunsoft a mis le paquet sur les exécutions, toutes étant sous forme de cinématiques très bien réalisés, recherchés et désespérantes avec un brin d'humour noir.

En plus du mode histoire classique le jeu possède le "school mode" qui ne se débloque qu'après avoir fini le mode histoire. Ce mode parallèle est surtout là pour permettre au joueur de terminer ou commencer les phases sociales avec les personnages non-abordés pendant l'histoire. Pour augmenter l’intérêt du mode, un mini jeu de gestion de classe d'exploration a été mis en place mais je n'en dirais pas plus.

Pour conclure ce DanganRonpa brille par son scénario et son originalité donnant un petit coup de pouce à l’intérêt de la PS Vita en Europe.
Pour ceux qui souhaitent découvrir la série je ne peut que vous recommander ce guide d'initiation très utile: http://www.jeuxvideo.com/forums/1-32245-19-1-0-1-0-guide-ultime-dangan-ronpa-v2.htm

On en vient alors à se demander pourquoi nous n'avons pas plus le droit à ce genre de jeu sur le vieux continent. C'en est à sombrer dans le désespoir.

Lire la suite...
19/20
RitsuTainaka
Alerte
Posté le 07 sept. 2014 à 00:00

C'est ce jeu qui m'a fait acheter la Vita.
Célèbre visual-novel au Japon, on a la chance de voir ce jeu en France. Mélange réussi entre une espèce de Battle Royale et Ace Attorney. Le scénario est tout bonnement génial avec un casting réussi. Le meilleur moment dans un chapitre est le procès, dans lequel on doit deviner qui est l'assassin. Les musiques du jeu sont cool, notamment une pendant le procès, qui montre l'intensité du truc.
La fin peut en rebuter certains, mais pour avoir les réponses aux questions, faut jouer au 2.

A essayer d'urgence !!!

Lire la suite...
18/20
Intelau
Alerte
Posté le 12 juil. 2014 à 00:00

Excellent, ce jeu est juste énorme. Le pitch est solide(malgré un final un peu improbable), mais le scénario est travaillé dans la forme comme dans le fond.
Je ne spoilerai pas le scénario(le résumer est surement inutile car les bonnes ames qui lisent ces commentaires ont au moins une idée du jeu), mais j'aimerais surtout mettre en avant le travail d'une trés bonne localisation. Un jeu de ce calibre, contenant une bonne partie des dialogues doublés en jap est suffisamment notable aujourd'hui. Certes le style graphique peut déranger mais le design est vraiment différent de ce qui se fait aujourd'hui chez les japonais. De meme pour les musiques, qui sortent de l'ordinaire, elles collent vraiment à ce style de jeu(de la bonne élecro).
Aprés, je tiens aussi à préciser que le jeu est vraiment violent, plus psychologiquement que visuellement. Oui le sang est rose clair, les exécutions sont improbables, ce n'est pas un survival horror; la ou le jeu est bon c'est qu'il met en avant la psychologie de l'etre humain lorsqu'il est dos au mur. Le petit point décevant est que les relations que l'on tissent avec les persos ne vont jamais bien loin et que cela n'influe aucunement le scénario.

Donc, si votre vita prend la poussière, n'hésitez pas à vous laisser tenter par cette expérience. Votre console tournera pendant un petit bout de temps, particulièrement si l'on s'attarde sur les extras;
En tout cas j'attends le deuxième épisode avec impatience.

Lire la suite...
17/20
silver-sponge
Alerte
Posté le 04 juil. 2014 à 00:00

Ayant déjà vu l'animé auparavant et étant fan des séries Ace Attorney, je me suis lancé dans Danganronpa.

Graphiquement, le 2.5 rend bien, c'est fluide, les sprites n'ont pas de problèmes de pixel. On note les excellents designs des personnages.

Aucun souci pour le gameplay, les fonctions de la PS VITA sont bien exploitées et pas de problèmes pour les phases en vue 1ère personne.

Une excellente durée de vie avec l'intrigue principale pour une vingtaine d'heures, le "School Mode" et les différents objets à collectionner.

Bande-son tout simplement excellente qui nous met tellement dans l'ambiance que ce soit dans les "Argument" ou les exécutions. Excellente initiative, d'avoir doublé l'intégralité des procès !

Point important de Danganronpa, le scénario. On peut se douter légèrement du coupable depuis le début, mais cela n'empêche pas d'avoir des rebondissements et crier des "OH MON DIEU !".

Danganronpa: THH est le jeu qui faut posséder obligatoirement dans sa bibliothèque PS VITA. J'attends impatiemment sa suite !

Lire la suite...
17/20
jblh
Alerte
Posté le 18 avr. 2014 à 00:00

On se trouve ici face à un cousin mature d'Ace Attorney. Il reprend un découpage en phases comme dans ce dernier : des procès plus complexes et dynamiques dans leur narration, des enquêtes relativement classiques basées sur l'exploration et des périodes de temps libre pour renforcer les liens avec les personnages et gagner des capacités spéciales utilisables pendant les plaidoiries. Notez qu'un fois lancé dans un procès, il est très difficile de s'arrêter tant le déroulement est intense et fluide. Là on est à fond, ça prend aux tripes.

Pour moi, l'intérêt principal tient au scénario imprévisible et complexe qui s'oriente rapidement autour d'un jeu de vie ou de mort passionnant. On s'attache à une galerie de personnages plus déjantés les uns que les autres si bien qu'on craint pour leur vie sans oublier de les soupçonner à l'occasion. Monokuma l'ourson sadique et accessoirement maitre du jeu se révèle à la fois malsain, très drôle et ultra-charismatique.

Le jeu est extrêmement prenant et varié : il vire carrément au jeu de rythme parfois. Néanmoins, en l'absence de localisation française je conseille DanganRonpa Trigger Happy Havoc à ceux pour qui l'anglais n'est pas un problème : en effet, il contient énormément de texte et les arguments fuses pendant les témoignages. Il faut donc être capable de lire mais surtout de comprendre rapidement pour réagir correctement dans le temps imparti. Le jeu est long (il m'a fallu 34h pour boucler l'histoire) et se paie le luxe de se réinventer après l'aventure par le biais du School Mode.

Si vous aimez le genre, foncez.

Lire la suite...
17/20
Palkia-Ben
Alerte
Posté le 18 mai 2014 à 00:00

Il a fallu attendre quatre ans avant d'avoir accès "légalement" à ce jeu, et l'attente était méritée.

-Le scénario est bon (des élèves qui doivent s'entretuer pour s'échapper, ça peut, certes, en rebuter certains, mais ça passe). Malheureusement, les vraies explications ne viennent qu'à la toute fin du jeu et, du coup, arrivent beaucoup trop vite.

-Les personnages sont plutôt intéressant, bien que caricaturaux (surtout le personnage principal), mais ne sont malheureusement pas assez développés, aussi bien sur le plan relationnel que sur le plan individuel.

-En ce qui concerne les trois phases de jeu :
-Le Free Time permet, en améliorant les relations avec les autres élèves, d'acquérir des compétences facilitant les tribunaux, mais cela finit par devenir monotone.
-Les investigations n'ont malheureusement rien de passionnant, mais n'ont pas de réels défauts (si ce n'est éventuellement passer par les mêmes couloirs, mais vu qu'on est dans une école...).
-Les tribunaux constituent clairement ma phase de jeu préférée, notamment à cause des mini-jeux les constituant, qui ont leurs originalités, entre l'utilisation de "balles de vérité" pour casser les arguments adverses et la reconstitution des scènes de crime sous forme de mini-BD. Le seul réel défaut est la longueur de ses phases qui est parfois atroce.

-Les graphismes sont corrects, d'autant plus que ce jeu est un remake d'un jeu de PSP sorti au Japon fin 2010. La manière dont les éléments importants d'une pièce apparaissent lorsqu'on y entre donne une touche d'originalité qui colle bien avec l'ambiance du jeu.

-L'OST contient de bonnes musiques, collant toutes aux diverses situations et renforçant l'aspect loufoque du jeu.

Et même si le fait que le jeu soit intégralement en anglais risque d'en rebuter plus d'un, Danganronpa est un bon visual novel qui en satisfera plus d'un.

Lire la suite...
16/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 17 févr. 2014 à 00:00

Mélange de Phoenix Wright et de Virtue's Last Reward ainsique de Persona : ce jeu donne énormement de frissons et d'aventure japonaise comme on l'aime . Malgré son nom à coucher dehors, DanganRonpa : Trigger Happy Havoc laissera une empreinte ineffaçable dans les mémoires, au terme d'un jeu de massacre capable de tenir en haleine plus d'un

Lire la suite...
19/20
Nedocar
Alerte
Posté le 12 mars 2014 à 00:00

Ce jeu est simplement une œuvre d'art renversante, rare sont les jeux qui vous marques.
Il en est l'exemple, l'émotion est maître mot de cet opus qui m'a par moment boulversé d'événements inattendus.
on se lie d'attachement aux différents personnages et on en déteste certains, chacun son point de vue comparé aux différents caractère de chaques personnages.
J'ai pris ce jeu les yeux fermés, j'ai bien fait je ne regrette pas.
Il est pour moi, un des jeux qui a sa place sur le podium :)

Lire la suite...
19/20
Yamachan
Alerte
Posté le 04 mars 2014 à 00:00

Dangan Ronpa est un jeu d'une qualité impressionnante.
Partant d'un principe simple à mi-chemin entre Battle Royale et Ace Attorney, il est en fait beaucoup plus profond qu'il n'en a l'air.

Ce principe est le suivant: les meilleurs étudiants du pays dans leur domaine d'activité respectif se retrouvent rassemblés dans une université d'élite, "l'Université de l'Espoir" (métaphore car ces jeunes talents représentent l'espoir de la nation). Seulement voilà, en se réveillant dans le hall de l'université après avoir mystérieusement perdu connaissance lors du premier jour suivant leur arrivée, ils s'aperçoivent que l'établissement a été hermétiquement clos et le directeur leur explique que le seul moyen de sortir est de tuer un autre étudiant et de réussir à en faire accuser un autre lors du procès scolaire qui suivra inévitablement. Si l'assassin arrive à faire accuser quelqu'un d'autre, il obtient son diplôme et peut quitter l'université. Tous les autres étudiants sont alors exécutés. En revanche, si à l'issue du procès, le véritable assassin se fait démasquer, c'est lui et lui seul qui se fera exécuter, et les autres étudiants auront le droit de continuer leur vie sur le campus... En attendant qu'un autre étudiant craque et tente sa chance en en tuant un autre à son tour.

Derrière ses airs de manga un peu enfantin au premier abord, DR possède en fait une atmosphère vraiment glauque à cause du principe que je viens d'expliquer, au point que les développeurs ont dû recourir à des stratégies comme faire apparaitre le sang en rose pour que le jeu ne soit "que" déconseillé aux moins de 17 ans par le CERO (équivalent du PEGI au Japon).

Le gros atout de Dangan Ronpa comparé à Ace Attorney (outre le dynamisme du gameplay) c'est que comme tout se joue en vase clos, les personnages sont les mêmes du début à la fin, ce qui fait qu'on a bien le temps d'apprendre à connaitre à fond leur personnalité, à s'y attacher... Et de s'apercevoir que ceux qui étaient innocents lors des premiers procès peuvent très bien être coupables dans les prochains.
Alors que dans Ace Attorney, dans 90% des cas, les coupables sont des personnages qui apparaissent pour la première fois dans l'affaire où ils sont coupables, laissant donc un impact moindre. D'ailleurs les affaires les plus épiques de Ace Attorney sont justement à chaque fois celles dont le coupable est un personnage qui était déjà apparu dans plusieurs affaires avant celle où il commet un meurtre.

Bref, je m'aperçois que mon commentaire est déjà très long...
Juste un mot sur la bande-son qui est vraiment réussie, et GROS coup de coeur pour les procès qui sont intégralement doublés (à quand la même chose dans Ace Attorney?).

L'un des seuls points qui fait que je n'irai pas jusqu'à dire que je préfère DG à AA, c'est que sur la fin, DG fait quand même très "gros complot de ouf des illuminati, fin du monde, 11 septembre, toussa"... En d'autres termes, la fin part un peu trop en live. Alors que les AA savent généralement proposer des scènes finales non moins grandioses tout en sachant garder les pieds sur Terre.
Le deuxième point, c'est que je trouve que globalement, les héros de DR sont quand même un poil moins charismatiques que les héros de AA (Monokuma étant bien sûr l'exception qui confirme la règle).

En tout cas je recommande ce jeu très sincèrement, pour moi c'est clairement l'un des meilleurs jeux de la PS Vita, si ce n'est le meilleur.

Lire la suite...
18/20
Spitfire21
Alerte
Posté le 13 oct. 2015 à 20:05

Excellent jeux pour peu qu'on aime le genre, personnellement ce n'est pas vraiment mon cas d'où le 18 et non 20 (parce qu'y a quand même des moments où je me faisais un peu chier), mais toute l'histoire est vraiment super cool à suivre du début à la fin (enfin surtout la fin, j'avais vu le début de l'anime et m'étais spoilé pas mal de chose, mais j'ai quand même réussi a être surpris de ce qu'y arrivais!).
Quasi tout les persos sont super attachants d'une façon ou d'une autre, ma préférence va évidemment a Toko dont la doubleuse (Miyuki-sama^^) réalise une performance exceptionnelle ce qui n'est pas rien pour la meilleur doubleuse de la japanim!!
Alors si en plus le mode school life rajoute un peu de durée de vie, vraiment un excellent jeu qui ravira les possesseurs de Vita aimant les j-rpg (bon ok un peu HS ça) et la japanim en général.
Hâte de me faire le second qui apparemment serais encore meilleurs....

Lire la suite...
20/20
Kazuhiro47
Alerte
Posté le 22 juin 2015 à 08:46

Clairement ce jeu vaut la peine d'être essayé, j'avais auparavant regardé l'anime et la je me rend compte le nombre de détails en plus dans ce jeu qui embellit encore plus ce scénario. Vraiment un jeu qui est pour moi incroyable.

Lire la suite...
18/20
Haar-Wyvern
Alerte
Posté le 08 avr. 2014 à 00:00

Quel jeu!
DanganRonpa fut une énorme claque, pour moi. J'ai d'ailleurs fini le jeu en une semaine en période scolaire...
Enfin bref revenons en au jeu.

DanganRonpa: Trigger Happy Havoc est un visual novel qui est une sorte de melting pot entre plusieurs jeux.
Un sorte de Battle Royale avec ses propres règles qui l'éloigne du BR classique mixé avec du Zero Escape (999, Virtue Last Reward) du Persona (pour le côté relation avec les personnages) et du Ace Attorney (Class Trial).
Avec un mixe pareil il y a de quoi être perplexe. Et pourtant il arrive à ce hisser à un très haut niveau.

Tout d'abord les graphismes une des choses les plus étranges de ce jeu, notamment avec les personnages 2D mais on s'y habitue très vite, le sang s'avère être rose c'est très surprenant au début mais dans cet univers loufoque, finalement ça passe normalement. Enfin le tout change lors des procès. Au final les graphismes s'avère déroutant mais sont loin d'être mauvais.

La bande son, elle sans être transcendante s'avère de bonne facture, et s'est amusant de remarquer comment elle change du tout au tout après les meurtres. Idem à chaque arrivé de Monokuma.

Le scénario s'avère lui, excellent. Beaucoup de retournement de situation a part dans le premier procès qui s'avère très simple (même si on a une surprise dans celui ci) mais après certains point s'éclaire d'autres noms et le tout est excellemment bien ficelé. C'est aussi ce point qui rend le jeu addictif. En plus de ça le jeu s'avère plutôt long.

Les personnages sont attachants (à part exceptions) et on a du début à la fin peut que nos préférés soient les prochains sur la liste. Ils ont tous la particularité d'être les meilleurs dans un domaine même si en général ça n'influe que sur les mise à mort car oui, Monokuma nous a confectionner quelque misa à mort enormissime en rapport avec les accusés. Monokuma, parlons en, cette ours bizarre, effrayant, fascinant que l'on va se mettre a apprécié malgré nous. Il est un des éléments principaux de l'ambiance du jeu. Une réussite.

Les procès eux sont largement plus dynamique et plus intéressant du coup que ceux d'un Ace Attorney, composés de mini jeux sympas. C'est aussi une autre réussite du jeu.
Le reste du temps se décompose en partie découverte + temps libre où l'on discute avec les autres pour en apprendre plus sur les personnages (façon Persona).

En post-game on pourra consulter les images du jeu en les achetant avec les pièces monokuma et faire le "school mode", un mode qui se passe de meurtre, qui sert juste à connaître les histoires des personnages, ce que l'on n'a pu réellement faire dans le jeu.

Bref DanganRonpa s'avère être une excellente surprise et est sans hésiter l'un des meilleurs jeux de la Vita, je l'ai même largement préféré à Ace Attorney pourtant série hyper réputée. L'arrivé d'un titre aussi décalé est le bienvenue a une époque ou presque tous les jeu ce ressemble...

Lire la suite...
16/20
earthwormjim357
Alerte
Posté le 08 mars 2014 à 00:00

Un jeu réelement excellent dans le genre visual novel, le scénario est en béton armée, l'ambiance incroyable qui s'en dégage, à la fois noir et énigmatique vous tiendras en haleine de bout en bout! de loin pour les joueurs pas vraiment habitué du genre, ce jeu fera figure d'ovni, et c'est un peu le cas...
le synopsis de base est simple: 15 lycéen enfermé dans une école, complètement coupé du monde, un étrange ours robot vous propose de laisser partir la personne qui saura commettre un meutre sans se faire démasquer, si c'est le cas la sentence pour l'erreur judiciaire des autres est la mort! de quoi vous motiver a trouver la bonne personne... dans ce cas le meurtrier sera executé à juste titre (mieux vaut lui que vous... )
en terme de gameplay, les phases d'enquète et d'exploration sont en vue à la 1ère personne, il y'a des éléments de points and click, les phases de procès sont composé de plusieurs phase de gameplay.
la première consiste a "casser" les failles des propos avancés par les protagonistes en se servant des preuves recueillies lors des enquêtes, et de les envoyer au bon moment pour contrer l'argument caduc. ça ressemble vaguement à du ace attorney sur le fond.

il y'a une phase de jeu de rythme dans laquel on entre dans une joute verbale contre le suspect (bien what the fuck la première fois) et enfin on devra conclure en décrivant le shema opératoire complet du meurtre en replaçant les bons élément dans des bulles façons "comics" une super idée je trouve...

enfin il y'a une grosse dimension sociale dans le jeu (un peu façon persona), entre les meurtres et les procès vous vous nouerez d'amitié avec les "prisonniers" de l'école et tenterez de trouver un moyen de vous échapper ou de comprendre pourquoi vous êtes ici... tout ceci contribue a vous impliquer réelement dans l'histoire et a vivre le malaise qui règne au sein de l'école. malaise instauré par votre geolier, monokuma et son dilemme, un ours en peluche robotique loin d'être aussi sympa que celui de la pub pour assouplissant, ainsi que votre totale coupure avec le monde extérieur.
le casting des étudiants est varié, loufoque, et attachant, certains vous agaceront et vous les découvrirez mort sans sourciller mais lorsque viendra le tour d'une personne que vous appréciez, la donne risque de changer (si vous vous impliquez vraiment quand vous jouez... )enfin il y'a un point important et non négligeable a prendre en compte: LA LANGUE! ce jeu est en anglais intégral, les voix pourront être switché en japonais pour plus d'immersion, mais le niveau d'anglais est réelement poussif je trouve, je considère honnêtement avoir un bon, voir très bon niveau d'anglais et j'ai fais tout le jeu avec mon reverso ouvert, c'est dire, donc si vous avez du mal, je ne vous cache pas que ce jeu risque de vous frustrer. si ça ne vous fait pas peur tant mieux, ce jeu mérite d'être acheté car il serait bon de voir plus souvent ce genre de jeu arriver dans nos contrés de gameurs du dimanche!

sachez pour conclure que la rejouabilité est bonne malgré ce qu'on pourrait croire car on débloque un "school mode" après avoir complété le scénario qui vous donne l'occasion de parfaire vos liens avec les autres lycéen sans risquer de mourrir puisque il s'agira de fabriquer des costumes "cool" pour monokuma pour avoir droit a son pass de sortie.
je ne met pas plus en terme de note car il y'a quand même une certaine lourdeur dans le gameplay, qui est cependant largement compensé par tout le rèste. après plus de 40 heures de jeu dessus je ne peux que vous le recommander!

Lire la suite...
19/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 07 oct. 2014 à 00:00

3 défaut la duré de vie là non traduction française et la faciliter mais par contre un scénario tordue malsain et drôle aussi par moment un monokuma toujour aussi bizzard donc si tu aime ace attorney que tu comprend l'anglais et que tu veux voir une suite spirituelle de ace attorney acheté le bye.

Lire la suite...
19/20
titom87
Alerte
Posté le 06 nov. 2015 à 11:28

Danganronpa : Trigger Happy Havoc, le premier opus de la licence dont je suis arrivé à bout hier soir, et je ne suis pas mécontent d'avoir acheté une PS Vita, j'en retiens un excellent Visual Novel, à l'histoire à mi-chemin entre Battle Royale et Phoenix Wright, relativement oppressant du fait de la présence perpétuelle du tortionnaire des 15 personnages que l'on suit. Danganronpa bien qu'étant un Visual Novel de type survival avec savoureusement à jouer avec le douzième degré partant dans des délires complètement wtf, avant de rapide reprendre son récit sombre jonché de morts et aux twists bien trouvé sans pour autant être putaciés (ayant réussi à deviner tout les tenants et aboutissant de ce premier récit même si j'ai un doute sur un élément qui me sera surement révélé dans le second opus). L'histoire est vraiment palpitante pour un peu qu'on arrive à s'immerger dans le récit, arrivant à nous balader entre meurtres, trahisons, mystères et violence psychologique, les personnages bien qu'ayant un développement relativement inégale (on se doutera que certains sont là pour servir l'histoire, tandis que d'autres font clairement partie de la chair à canon même si de ce côté là le jeu saura vous surprendre ^^), les différentes phases de jeux sont plaisantes et variées (surtout les Trials Game), trés bon ost, et humour certes noir / wtf mais de qualité.
Je n'ai qu'une chose hâte de voir ce que réserve le second opus (que je ne tarderai pas à commencer).
Quand on finit l'histoire du jeu, on débloque un autre mode s'apparentant à un jeu dans un jeu, en gros on "refait" le récit mais sans son aspect jeu de mort, donc on retrouve les personnages qu'on a cotoyé pendant une vingtaine d'heures qui vivent pleinement le récit mais avec un Monokuma qui n'hésite pas à faire de nombreuses remarques sur ce qui c'est passé dans la vraie histoire, alors qu'évidemment les personnages ne comprennent en aucun ces dernières. Ce mode de jeu est beaucoup plus accés humour, et nous permet de découvrir davantage des personnages partis trop tôt dans l'aventure ou que l'on a évité durant les phases de free time qui nous laissait libre de cotoyé telle ou telle survivant avant de reprendre le cours des évènements.
ps : pour les intéressés, il vaudrait mieux que vous ayez une compréhension écrite de l'anglais correcte

Lire la suite...
1  2 
Page suivanteFin
Meilleures offres
Amazon Vita 27.83€ Rakuten Vita 31.93€ Amazon Vita 33.82€ Fnac Marketplace Vita 41.37€ Amazon Vita 59.00€ Rakuten Vita 59.90€
Marchand
Supports
Prix