Menu
Spirou
  • Tout support
  • PC
  • GB
  • MD
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
11.9/20
16 à 20
4
11 à 15
6
6 à 10
2
0 à 5
3
Donnez
votre avis
15 notes

Les avis les plus utiles

12/20
Ganondorfzl
Alerte
Posté le 02 Décembre 2012

Trop longtemps que Cyanure !

Le scénario de ce soft se base sur le volume 35 de Spirou et Fantasio : Qui arrêtera Cyanure ?
Pour le petit résumé, le comte de Champignac est de passage à New-York pour présenter ses dernières inventions lorsqu’il est enlevé par Cyanure, un androïde crée par Caténaire.
Spirou devra donc partir à l’aventure afin de libérer son ami et accessoirement de sauver le monde (rien que ça…) des mains froides et métalliques d’un robot qui a grillé plusieurs neurones et dont le seul but est d’asservir l’humanité et d’instaurer la suprématie des machines (rien que ça également…).
Si on y réfléchit, les 2 sont aussi mégalo l’un que l’autre !

Un manque de Fantaisie(o) ?!?

Ainsi devrait vous diriger le célèbre groom-aventurier à travers une succession de stages inspirés de ses plus célèbres aventures.
Car oui, le level-design puise dans bon nombre des aventures du célèbre groom-reporter, tel par exemple « Spirou & Fantasio à New York » ou encore « La vallée des Bannis ».
Ceci étant dit, on touche rapidement le haut de l’iceberg vu que seule la difficulté est garante de la durée de vie, les lieux étant au final court mais d’une difficulté particulièrement retorse. Et accessoirement on se met à avoir une révélation, il s’agit bien du même bloc de glace géant (faut éviter les répétitions quoi) qui a fait couler le Titanic !

Spip roux !

Le jeu fait la part belle aux pièges à éviter, aux passages de plates-formes et à quelques mécanismes à actionner. Les ennemis étant peu nombreux, notamment dans les premiers mondes, ce qui n’est pas garant d’une facilité amoindrie !
Il est d’ailleurs largement conseillé, et ce dans la majeure partie des cas d’esquiver les adversaires plutôt que de chercher à tout prix à leur tirer dessus. C’est bien moins compliqué et assurément moins risqué, et quand on sait que la difficulté est à se damner on évite de prendre des risques inutiles.
Heureusement, ou malheureusement plutôt, Spirou pourra compter sur quelques-unes des inventions du comte !
Le pistolet à impulsions sera son arme de prédilection durant l’essentiel de la partie.
Mais d’autres équipements plus anecdotiques lui seront apportés de temps à autres par le célèbre snouffelaire.
Les animations sont justes lentes, lentes mais belles et nombreuses.
Sortir le flingue et tirer prend déjà plusieurs secondes…on dirait qu’Infogrammes n’a jamais joué aux jeux de la franchise Mario ou Donkey Kong ni même au premier Sonic qui à ce niveau-là sont juste parfait !
N’oublions pas Spip, le petit écureuil qui suit ou précède Spirou dans les stages et lui indique comme il peut le chemin à prendre ou l’action à accomplir en se mettant à côté des centres d’intérêts.

Ce jeu à la noix me les brise ! Point de vue du Joueur du Grenier !

Comme il le dit si bien, on n’est pas dans un jeu vidéo normal mais dans un jeu vidéo Infogrammes.
Et le héros se doit de progresser dans les niveaux de façon stupide et irrationnelle !
Avec cette logique spéciale on peut justifier ce que l’on veut, comme le fait de devoir monter à 50 mètres de hauteurs sur des buildings à New York au lieu de passer par la rue en contournant les voitures...et ceci est un exemple parmi tant d’autres d’incohérences générale et de gameplay…
Mais comme si ça ne suffisait pas on a affaire à une hit-box mal fichue, à une cruelle absence de checkpoint, à un manque aberrant de continue et à la présence d’un seul mot de passe après le niveau 6.
Ce qui fait que si vous arrivez au boss du niveau 14 et que vous perdez vos 3 uniques vies, oui seulement 3, et bien vous ne pourrez seulement reprendre qu’au niveau 6.
Et ce n’est pas le fait qu’on puisse gagner une vie en ramassant 50 chapeaux d’employés d’hôtels qui nous aidera vu qu’ils se font peu nombreux en zones calmes et bien plus présent en zones hostiles !
Mais la boite au tatou a été gentille, ils auraient pu nous faire recommencer depuis le début et ne pas nous donner l’infime chance de pouvoir regagner des vies…

Je ne vais pas être vulgaire comme Fred, mais je dois avouer que ce titre m’a mainte et mainte fois fait rentrer en mode « furie » ou « rage » et atteindre le niveau ultime sur la fameuse échelle des 2 compères du Grenier.
Je dois quand même reconnaitre que j’ai gardé d’assez bons souvenirs de l’époque où j’y ai joué pour la première fois, cela remonte à loin, malgré ces crises.
Notamment de par sa réalisation magnifique et pêchue à tous niveaux et de sa bande son agréable, sans être pour autant inoubliable.
Ceux qui feront abstraction de sa difficulté diabolique et auront la force de progresser en dépits de nombreux game over y trouveront largement leur bonheur.

Lire la suite...
14/20
[Sadik]
Alerte
Posté le 12 Août 2012

Non, je ne viens pas comme beaucoup ici descendre ce jeu par rapport au test du joueur du grenier, mais bien pour le défendre puisque l'ayant testé sur console, il est loin d'être aussi mauvais qu'il a été présenté. Certes, il est dur mais c'est une valeur qui se perd dans les jeux casualisés d'aujourd'hui. De plus, il est très beau pour un jeu super nes et bien qu'il soit adapté d'un univers dont je ne suis pas fan, c'est indéniablement un bon jeu.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (15)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
12/20
Ganondorfzl
Alerte
Posté le 02 Décembre 2012

Trop longtemps que Cyanure !

Le scénario de ce soft se base sur le volume 35 de Spirou et Fantasio : Qui arrêtera Cyanure ?
Pour le petit résumé, le comte de Champignac est de passage à New-York pour présenter ses dernières inventions lorsqu’il est enlevé par Cyanure, un androïde crée par Caténaire.
Spirou devra donc partir à l’aventure afin de libérer son ami et accessoirement de sauver le monde (rien que ça…) des mains froides et métalliques d’un robot qui a grillé plusieurs neurones et dont le seul but est d’asservir l’humanité et d’instaurer la suprématie des machines (rien que ça également…).
Si on y réfléchit, les 2 sont aussi mégalo l’un que l’autre !

Un manque de Fantaisie(o) ?!?

Ainsi devrait vous diriger le célèbre groom-aventurier à travers une succession de stages inspirés de ses plus célèbres aventures.
Car oui, le level-design puise dans bon nombre des aventures du célèbre groom-reporter, tel par exemple « Spirou & Fantasio à New York » ou encore « La vallée des Bannis ».
Ceci étant dit, on touche rapidement le haut de l’iceberg vu que seule la difficulté est garante de la durée de vie, les lieux étant au final court mais d’une difficulté particulièrement retorse. Et accessoirement on se met à avoir une révélation, il s’agit bien du même bloc de glace géant (faut éviter les répétitions quoi) qui a fait couler le Titanic !

Spip roux !

Le jeu fait la part belle aux pièges à éviter, aux passages de plates-formes et à quelques mécanismes à actionner. Les ennemis étant peu nombreux, notamment dans les premiers mondes, ce qui n’est pas garant d’une facilité amoindrie !
Il est d’ailleurs largement conseillé, et ce dans la majeure partie des cas d’esquiver les adversaires plutôt que de chercher à tout prix à leur tirer dessus. C’est bien moins compliqué et assurément moins risqué, et quand on sait que la difficulté est à se damner on évite de prendre des risques inutiles.
Heureusement, ou malheureusement plutôt, Spirou pourra compter sur quelques-unes des inventions du comte !
Le pistolet à impulsions sera son arme de prédilection durant l’essentiel de la partie.
Mais d’autres équipements plus anecdotiques lui seront apportés de temps à autres par le célèbre snouffelaire.
Les animations sont justes lentes, lentes mais belles et nombreuses.
Sortir le flingue et tirer prend déjà plusieurs secondes…on dirait qu’Infogrammes n’a jamais joué aux jeux de la franchise Mario ou Donkey Kong ni même au premier Sonic qui à ce niveau-là sont juste parfait !
N’oublions pas Spip, le petit écureuil qui suit ou précède Spirou dans les stages et lui indique comme il peut le chemin à prendre ou l’action à accomplir en se mettant à côté des centres d’intérêts.

Ce jeu à la noix me les brise ! Point de vue du Joueur du Grenier !

Comme il le dit si bien, on n’est pas dans un jeu vidéo normal mais dans un jeu vidéo Infogrammes.
Et le héros se doit de progresser dans les niveaux de façon stupide et irrationnelle !
Avec cette logique spéciale on peut justifier ce que l’on veut, comme le fait de devoir monter à 50 mètres de hauteurs sur des buildings à New York au lieu de passer par la rue en contournant les voitures...et ceci est un exemple parmi tant d’autres d’incohérences générale et de gameplay…
Mais comme si ça ne suffisait pas on a affaire à une hit-box mal fichue, à une cruelle absence de checkpoint, à un manque aberrant de continue et à la présence d’un seul mot de passe après le niveau 6.
Ce qui fait que si vous arrivez au boss du niveau 14 et que vous perdez vos 3 uniques vies, oui seulement 3, et bien vous ne pourrez seulement reprendre qu’au niveau 6.
Et ce n’est pas le fait qu’on puisse gagner une vie en ramassant 50 chapeaux d’employés d’hôtels qui nous aidera vu qu’ils se font peu nombreux en zones calmes et bien plus présent en zones hostiles !
Mais la boite au tatou a été gentille, ils auraient pu nous faire recommencer depuis le début et ne pas nous donner l’infime chance de pouvoir regagner des vies…

Je ne vais pas être vulgaire comme Fred, mais je dois avouer que ce titre m’a mainte et mainte fois fait rentrer en mode « furie » ou « rage » et atteindre le niveau ultime sur la fameuse échelle des 2 compères du Grenier.
Je dois quand même reconnaitre que j’ai gardé d’assez bons souvenirs de l’époque où j’y ai joué pour la première fois, cela remonte à loin, malgré ces crises.
Notamment de par sa réalisation magnifique et pêchue à tous niveaux et de sa bande son agréable, sans être pour autant inoubliable.
Ceux qui feront abstraction de sa difficulté diabolique et auront la force de progresser en dépits de nombreux game over y trouveront largement leur bonheur.

Lire la suite...
14/20
[Sadik]
Alerte
Posté le 12 Août 2012

Non, je ne viens pas comme beaucoup ici descendre ce jeu par rapport au test du joueur du grenier, mais bien pour le défendre puisque l'ayant testé sur console, il est loin d'être aussi mauvais qu'il a été présenté. Certes, il est dur mais c'est une valeur qui se perd dans les jeux casualisés d'aujourd'hui. De plus, il est très beau pour un jeu super nes et bien qu'il soit adapté d'un univers dont je ne suis pas fan, c'est indéniablement un bon jeu.

Lire la suite...
14/20
Krasnogorjye
Alerte
Posté le 28 Juillet 2011

Incroyable cette tare génétique qu'on retrouve dans les
adaptations de licence d'infogrames à cette époque; aprés Astérix, après les aventures de Tintin au Tibet et avant celles d'Amerique du Sud, il y a ce Spirou qui souffre - vous l'aurez compris - de cette difficulté phénoménale propre l' éditeur tatou. Fidèle à la B.D, comme d'hab., on se demande vraiment si les développeurs se rendaient compte que le jeu était destiné à des êtres humains, des enfants innocents a fortiori.

Lire la suite...
8/20
Jeux_bideo
Alerte
Posté le 06 Août 2011

Ce jeu est mauvais et souvent ridicule. On passe plus de temps à regarder l'animation de la mort que de jouer, mais les morts quoi, laquelle on préfère ? celle de l'attaque du pigeon au bec d'acier ? celle du vilain fil électrique ? celle du pot qui tombe et qui nous tue ? celui du trou invisible avant le saut ou encore quand on meurs on sais meme pas pourquoi ? il suffit de frôler de la cheville un panneau pour se faire bloquer et crever. Le scénario mérite meme pas qu'on parle de lui, on le devine des le premier écran. Seul les fans et ceux qui y ont jouer dans leur jeunesse l'apprécie. Il mérite sa place sur une video du JDG ou d'AVGN

Lire la suite...
16/20
GrandSephiroth
Alerte
Posté le 03 Janvier 2012

Encore un très bon jeu adapté de BD. La difficulté est accrue, de nombreux éléments peuvent nous toucher et il n'existe qu'un seul mot de passe un peu avant le milieu des 14 niveaux du jeu (si si !), mais on peut facilement trouver une vie cachée dans plusieurs niveaux, et la reprendre si jamais on perd, donc rien d'infaisable encore une fois. Les graphismes et les musiques sont très soignés, la plupart des niveaux est mémorable et très fidèle à la BD. La jouabilité est certes un peu bancale et la collision avec les ennemis peut s'avérer pénible plus d'une fois, mais dans l'ensemble Spirou est vraiment un très bon jeu. Longue vie à Infogrames Snes !!

Lire la suite...
19/20
Barney27
Alerte
Posté le 18 Mai 2011

Excellent jeu de qualité, mais ceux qui ont une préférence pour les jeux faciles n'aimeront pas!
Comme d'habitude, c'est un bon jeu que nous réserve Infogrames et la difficulté peut être appréciable!
Autres choses, Spirou n'a pas un chien, c'est un écureuil.

Lire la suite...
7/20
Yugnat00
Alerte
Posté le 02 Juin 2010

les graphismes sont très sympathiques, les musiques sont assez sympas et pas trop répétitives. La bande dessinée est relativement respectée.
Mais bon sang, mais c'est pas faisable ce jeu ! Dès le troisième niveau ça commence avec le festival. Impossible de terminer le jeu sans crever au moins cent fois. La difficulté est affreusement dosée, vous devez faire 10 fois un niveau pour repérer tous les pièges.
Le problème c'est qu'il n'y a ni checkpoint, ni sauvegarde, que le jeu n'offre pratiquement jamais de password, et qu'au final on doit sans cesse reprendre le jeu du début.
En plus, Spirou est enduit de graisse, il glisse comme c'est pas possible, mais alors pour glisser ventre à terre la manip' est tellement foireuse qu'on se loupe 2 fois sur 3.
Ce jeu est beau, bien réalisé et chargé de souvenirs, d'accord... mais non, ce jeu est mauvais ! Ce jeu est juste mauvais ! Il est injouable, je me demande combien de gosses peuvent finir ça sans jeter leur console par la fenêtre.
Ce jeu est une horreur de difficulté.

Lire la suite...
18/20
]sam99[
Alerte
Posté le 21 Mars 2010

Il est vraie que ce jeu est pas mal,il est meme très bien,j'aime bien les niveaux qu'il y a et la variété des décors,et les couleurs.De plus,spirou peut éfféctuer plusieurs action,et la narration est pas mal.J'ai beaucoup aimé le niveaux ou spirou et son chien se retrouvent tout petit dans une boutique de jouet.

Lire la suite...
16/20
Ben-du-95
Alerte
Posté le 04 Octobre 2008

très bon je trouve de plate-forme 2D ça m'a rappelé que j'étais tout petit les images du jeu. Le niveau où les géants sont énormes est très bien vu, très bien pensé et pas si facile que ça. C'est un des premiers que jeu que mon frère a eu sur super nintendo avec street fighter et donkey kong.

Lire la suite...
4/20
Albron22
Alerte
Posté le 21 Juin 2014

Je vous préviens tout de suite, j'ai jouer au jeux sur supernes ! donc je sais de quoi je parle, ce jeu est extrêmement pourris, insuportable, je n'ai pas passé le troisième niveau tellement ces dure et nul, un bon conseil, ne prenez pas spirou, snes ou megadrive, c'est de la daube pur !

Lire la suite...
11/20
dontrek
Alerte
Posté le 04 Juin 2014

Une fois encore, Infogrammes nous sort un jeu de plateformes, et une fois de plus, on peut dire que le résultat obtenu est paradoxal.

Spirou, en plus d'être graphiquement assez fidèle à la BD, est plutôt bien réalisé et les environnements plutôt variés, les musiques sont sympathiques et les effets sonores tout à fait corrects.

Cependant, on en revient aux problèmes récurrents qui touchent quasiment tout les jeux Infogrammes.
D'une part la maniabilité, très compliqué, notamment a cause de temps de latence, la mauvaise gestion des courses a pieds de Spirou.
Et d'autre part, la difficulté exagérée en raison de bugs de collision assez hallucinants (le niveau ou d'après mes vagues souvenirs l'on traverse une sorte de chaudronnerie) de mots de passes mal équilibrés et de l'absence de crédits en cas de game over.

La difficulté d'un jeu vidéo est souvent gage de qualité, mais dans le cas de Spirou ou elle est totalement abusive, cela décourage la majeure partie des joueurs.
Vraiment dommage, aurait pu (dû ?) mieux faire.

Lire la suite...
5/20
bobybabil
Alerte
Posté le 06 Avril 2013

mon dieu que ce jeu est pourri!!!!! (je ne dis pas ca a cause de la vidéo de jdg) j'ai vraiment testé ce jeu pour en avoir le coeur net bon allez c'est beau, les musiques sont bien mais c'est tout...spirou ce fait attaqué par des gars qui balance des déchets Oo et ça choque personne? j'ai pas réussi (et j'ai pas eu le courage surtout) a dépassé le 1er niveau.

Lire la suite...
5/20
distorsion50
Alerte
Posté le 21 Octobre 2012

jeux avec beaucoup de probleme on aurait pu dire que ses normal vu la console mais ses pas le 1er jeu sorti dessus et beaucoup de jeu son mieux.
Deja on a une intro on le professeur est enlevé en pleine journé lais vous commencez le jeu dans une ville ou il fait nuit(ses vrai ses logique)sinon pour le reste de la map vous avancé tout droit mais des qu'une voiture est devant vous vous devait monté sur les toit,prendre les fil électrique(logique il ses pas contourné une voiture)sinon apres sa continue dans tout les niveau ses ilogique au monde 2 on doit sauté mais on peut pas voir les trou au dessous......sinon on n'a qu'1 mots de passe pour tout les jeux qu'on n'a qu'apres le lv 6 se qui rend le jeux dure et le pire ses le boss final quand vous lui tirez dessus aucun detail nous permet de voir qu'il est touché il brille pas,pleure pas,rien donc sa soule vu qu'au bout de quelques tirs on abandonne en se disant que ses la mauvaise technique alors qu'il faut faire 6 yires d'apres mes souvenirs la musique est passable niveau graphisme sa va(enfin un côté positif).

Donc se jeux est plutôt reservé au fan et surtout n'acheter pas se jeux a quelqu'un qui a moins de 6ans(a par si tres doué) se jeux est tres dure m'a petit seur(de 8 ans) a pas reussi a passé le lv 2.

Lire la suite...
14/20
Docteur-jones86
Alerte
Posté le 07 Mars 2012

Un jeu de plates-forme sympa signé Infogrammes, mais on est loin d'un Astérix et Obélix.
Graphiquement c'est joli et fidèle à la B.D.
Le gameplay est assez bon, mis à part dans certaines phases de jeu car c'est trop compliqué (le tramway par exemple).
Les musiques sont sympas, mais elles n'ont rien d'exceptionnelles.
Un petit jeu de plates-forme à faire au moins une fois,mais dans le même genre Astérix et Obélix ou Lucky luke sont quand même mieux!

Lire la suite...
15/20
Tyran_45
Alerte
Posté le 03 Mars 2011

Encore une très bonne adaptation d'une célèbre BD par Infogrammes: les graphismes sont magnifique et sont fidèle à l'oeuvre, le level design est bien réussi, le gameplay est simple et intuitif, mais par contre la difficulté est assez gratiné (comme toujours avec infogrammes) ce qui vous promet de recommencer plusieurs fois certains niveaux pour pouvoir finir ce jeu. (au scénario plutôt faiblard pour le coup)

Lire la suite...
1